alexametrics
lundi 28 novembre 2022
Heure de Tunis : 12:09
Dernières news
Sousse - Un jeune médecin accusé de harcèlement sexuel
22/07/2022 | 17:22
1 min
Sousse - Un jeune médecin accusé de harcèlement sexuel

 

Une affaire de harcèlement sexuel a été rendue publique hier, jeudi 21 juillet 2022, sur les réseaux sociaux, plus précisément sur le groupe « EnaZeda », version tunisienne du mouvement mondial #MeToo, qui dénonce les agressions et le harcèlement sexuel.

 

Sur le groupe en question, une victime a publié les échanges qu’elle a eu avec un médecin gynécologue, un certain G.B.D, et des enregistrements de propos explicites et insultants qu’il a proférés à son encontre lorsqu’elle a refusé de céder à ses avances.

La toile a massivement partagé le post de la jeune fille et l’affaire a suscité une très vive indignation.

Aujourd’hui, vendredi 22 juillet 2022, la Faculté de médecine de Sousse (l’affaire ayant concerné un jeune médecin qui y donne des cours), a publié un communiqué de presse pour annoncer des mesures disciplinaires à l’encontre du médecin impliqué. La Faculté a tenu à rappeler son engagement contre toute forme de harcèlement appelant les victimes à ne pas hésiter à se rendre à la cellule d’écoute et de lutte contre le harcèlement sexuel mise à leur disposition.

 

Le jeune médecin a présenté des excuses publiques sur les réseaux sociaux, avouant avoir eu un comportement déplacé, condamnable et inacceptable et s’est dit victime, ainsi que sa famille, de menaces et de harcèlement.

 

M.B.Z

22/07/2022 | 17:22
1 min
Suivez-nous
Commentaires
Gg
Chez vous aussi?
a posté le 23-07-2022 à 05:43
Chez vous aussi le tribunal médiatique prend le dessus sur la justice?
Cette dérive moderne est la porte ouverte à tous les excès, à toutes les manipulations, mensonges et faux témoignages.
Les réseaux jugent et condamnent en lieu et place de la justice, on détruit des vies, aussi bien des présumés coupables que des présumées victimes. Il est tellement facile de détruire des vies sur les réseaux!
Il faut absolument rectifier ces dérives . Seule la Justice est à même de juger, et de condamner. Avant que la justice passe, la présomption d'innocence est la règle, et les enquêtes préalables doivent être menées par la police.
Durant l'enquête, la discrétion doit être la règle...
Melqart
Rep
a posté le à 19:08
Tout ce blabla pour répéter des poncifs avec aplomb..

La justice fera son travail si plainte il y a, ce n'est pas le sujet.

Les médias relaient car c'est pas une histoire de querelle dans une boulangerie, c'est un gynéco qui harcèle vraisemblablement une patiente ou du moins une étudiante dans la faculté où il exerce..

Hager
Trop tard
a posté le 23-07-2022 à 03:50
Trop tard et ça se voit que c est pas la première fois qu'il fait ça !