alexametrics
lundi 25 octobre 2021
Heure de Tunis : 15:45
Chroniques
Schizophrénies présidentielles
Par Nizar Bahloul
14/08/2020 | 15:30
7 min
Schizophrénies présidentielles

 

Le 13 août 2020, le président de la République n’a pas lancé un pavé dans la mare, mais deux. Le premier en déclarant que l’Etat n’a pas de religion et le second en déclarant que le Coran est clair dans son texte quand il s’est prononcé contre l’égalité de l’héritage. Malin est celui qui déterminera l’état d’esprit de Kaïs Saïed puisque, dans un seul discours, il a dit la chose et son contraire. Il a été contaminé par le sport favori des islamistes, mais pas seulement. Notre constitution aussi dit la chose et son contraire tout comme le Coran et les textes sacrés en général. D’ailleurs, c’est parce que les textes saints disent la chose et son contraire qu’a été inventé la profession d’exégèse. Profession presqu’exclusivement pratiquée par les êtres humains mâles.

Le 13 août, donc, Kaïs Saïed nous a dit que l’Etat n’a pas de religion. De quoi nous faire sursauter et dire que l’on a enfin trouvé notre Habib Bourguiba et Kamel Atatürk du XXIe siècle, celui qui va rendre la Tunisie officiellement laïque et supprimer la deuxième partie du premier article de notre constitution. La Tunisie est un Etat indépendant, certes, mais il n’a pas à être musulman puisque l’Etat n’a pas de religion, comme l’a si bien dit notre président. Il n’a pas non plus à se restreindre dans sa famille arabe parce que la Tunisie est arabe aussi et non arabe seulement. Ce 1er article de la constitution fait abstraction de nos millénaires précédant la conquête islamique, de notre africanité, de notre méditerranéité et de toutes nos spécificités qu’on trouve chez nous et qu’on ne trouve pas chez les arabes.

On sera vite déchantés, car le second pavé de Kaïs Saïed n’a pas tardé à venir quand il nous rappelle le texte coranique instituant l’inégalité de l’héritage. Voilà donc un président rétrograde et adepte d’une société paternaliste….phallique. Alors, laïque ou pas laïque le président ? A défaut de pouvoir répondre à la question, on est sûrs d’une chose, notre président est schizophrène dans ses positions. Il ne sait pas sur quel pied danser. Il veut la chose et son contraire. Il ne veut pas d’un Etat religieux, mais ça ne le dérange pas que la moitié de la population soit considérée comme une population amoindrie. Il parle du texte coranique, comme si c’était une science exacte, alors que ce texte subit 1001 interprétations dont une partie est des plus fantaisistes. Il parle du texte coranique, alors qu’il ne l’applique pas lui-même. Poussons le vice jusqu’à le mettre face à ce texte et la difficulté d’appliquer ses interprétations dans notre XXIe siècle.

 

Kaïs Saïed est un juriste chevronné et son épouse est une magistrate accomplie. Acceptera-t-il que la voix d’un juge homme soit comptabilisée comme double de celle d’une juge femme ? Acceptera-t-il cela pour son épouse ? Les interprètes du texte coranique exigent cela pourtant et ils vous diront que la voix d’un homme est considérée égale à celle de deux femmes. Pire, les femmes pendant leurs règles, n’ont pas le droit de siéger avec cette qualité de magistrate, car, selon les interprétations fantaisistes du coran, elles seraient amoindries.

A vrai dire, le coran n’est pas le problème. Le problème est dans les 1001 interprétations qu’on lui colle. On en a à la pelle et cela va jusqu’à ordonner aux femmes de donner le sein à leurs collègues de travail hommes.

Si Kaïs Saïed veut être cohérent dans son esprit, il se doit dans ce cas d’obéir aux interprétations du coran, au moins les plus rationnelles et les plus claires, puisqu’il considère que la question de l’inégalité de l’héritage était claire. Dans ce registre, il doit changer le code pénal et ordonner de couper la main aux voleurs, de pendre les bandits sur la voie publique, d’autoriser l’alcool (le coran est clair puisqu’il autorise l’alcool, la preuve il a dit ne venez pas prier en étant souls), tuer les apostats, etcetera etcetera etcetera.

Si l’on va jouer à appliquer le coran dans la vie publique et à prendre en considération les différentes interprétations, les moins fantaisistes et les plus fantaisistes, on ne va plus s’en sortir. Aucune société ne pourra s’en sortir et c’est pour cela qu’il n’y a aucun pays développé qui applique la chariâa.

Les Européens ont réglé le problème depuis longtemps et ont écarté, au prix du sang, l’Eglise de la vie publique. L’Eglise n’a pas à régir la société, car elle ne peut pas la régir, car l’Eglise représente la foi et la foi ne peut être imposée aux citoyens.

En islam, on est encore au Moyen-âge et la pire crainte est que l’on soit obligés de passer par le sang, comme l’ont fait les chrétiens, pour pouvoir écarter l’islam de notre vie publique.

 

Oublions le monde islamique et concentrons-nous sur la Tunisie, c’est ce qui nous regarde. Quel est l’intérêt pour notre pays d’avoir un tel débat ? Aucun. Quel est l’apport d’un tel débat dans le couffin du citoyen ? Aucun. Qu’est-ce que je gagne, moi en tant que citoyen, si l’Etat s’occupe à m’imposer un hypothétique paradis que ma foi rejette ?

Le Tunisien est d’abord et avant tout un citoyen et l’Etat doit être au service de ce citoyen et non au service de sa religion. La religion est une question de foi et tous les citoyens n’ont pas cette foi. Si l’Etat doit appliquer le texte coranique comme le veut le président de la République en matière d’héritage, cela implique que l’Etat est en train de s’occuper de notre foi et de notre avenir dans l’au-delà. Or, l’Etat n’est pas mandaté pour cela. L’Etat est là pour régir la société de telle sorte que l’on puisse vivre ensemble en toute quiétude et non de telle sorte que l’on parte ensemble vers le paradis. Or aucune quiétude n’est possible quand la religion vient s’en mêler. La preuve, toutes les guerres observées durant des siècles partout où la religion est venue se mêler des affaires de la cité. La preuve, c’est Daech. Il n’est pas un pays qui n’a pas souffert de l’immixtion de la religion dans ses affaires. Ce n’est pas moi qui le dis, c’est l’Histoire. L’Etat est là pour veiller à la quiétude du citoyen. Si ce citoyen trouve de la quiétude dans la religion, grand bien lui fasse, mais il n’a pas à imposer cette foi à ses concitoyens. La foi se vit, elle ne s’impose pas ! La foi se ressent et n’a pas besoin d’un Etat pour la préserver et la faire vivre. La religion se transmet de génération en génération, elle ne se transmet pas d’un Etat à un autre et encore moins d’un gouvernement à un autre. Quant à la foi, plus que la religion, c’est quelque chose d’encore plus intime qui se transmet de l’au-delà (Dieu) vers le cœur.

 

En sa qualité de président de la République, Kaïs Saïed a frappé en plein dans le mille en disant que l’Etat n’a pas de religion. Sa phrase aurait pu être révolutionnaire et il aurait pu entrer définitivement dans l’Histoire, comme Bourguiba, Atatürk, Gandhi, Mandela…

Il a tout gâché en retirant aux femmes leur droit d’être égales des hommes, dans l’héritage, sous prétexte de texte religieux. En prononçant cette fâcheuse phrase, Kaïs Saïed a raté l’occasion d’être un grand Homme pour se limiter dans le carcan d’un petit imam ou d’un simple mufti.

Politiquement, Kaïs Saïed a joué en ce 13 août la carte du perdant sur toute la ligne. Il a déçu les laïcs avec sa défense de l’inégalité de l’héritage et il a déçu les islamistes et conservateurs en disant que l’Etat n’a pas de religion. Cette schizophrénie présidentielle est juste inquiétante, ce n’est pas possible qu’il continue comme cela à donner des signaux contradictoires, ce n’est pas possible qu’il recule d’un pas chaque fois qu’il avance d’un autre !

 

A lire également : la lettre cinglante de Saïda Garrache au président de la République

Par Nizar Bahloul
14/08/2020 | 15:30
7 min
Suivez-nous
Commentaires
Fehri
Il y a des milliers de gens qui souffrent de schizophrénie
a posté le 21-08-2020 à 17:03
Aillez un peu respect pour ces gens. Diriez-vous cancer présidentiel ou aveuglement présidentiel. Il y a des milliers de Tunisiens qui souffrent de schizophasie et malgré cela ils fonctionnent bien.
Ennaj
Schizo KS,
a posté le 17-08-2020 à 03:17
Yet3allmou fy la7jêmê fy rouss laytêmê.... Tous les politicards se cherchent une voix
Candide ne
Bonjour,mon ami N.B
a posté le 16-08-2020 à 17:26
Permettez-moi de de faire une remarque à l'érudit qu'est monsieur Mansour Lahyani.Ma remarque est plutôt une question ou un avis:
Monsieur Mansour lahyani est-il en mesure de faire la différence entre "Paternaliste et Patriarcal(e)"?.....Que monsieur Lahyani daigne nous éclairer,en précisant quel est le terme adéquat,dans la chronique de N.B,:
Paternaliste ou Patriarcal(e)?
Cordialement
Mansour Lahyani
Avons-nous hérité d'un président bipolaire, des fois ?
a posté le 16-08-2020 à 11:52
"Voilà donc un président rétrograde et adepte d'une société paternaliste'?'.phallique." ! Tout est dit dans cette admirable phrase due à un Nizar pas du tout bahloul, profondément en possession de ses moyens intellectuels, et de ses capacités critiques, qu'on lit trop rarement malheureusement... Et il ne s'arrête pas en si bon chemin, le bougre : il poursuit jusqu'à asséner l'estocade fatale : "Kaïs Saïed a raté l'occasion d'être un grand Homme pour se limiter dans le carcan d'un petit imam ou d'un simple mufti" ! Les imams et muftis apprécieront, mais le citoyen lambda, lui, ne peut que se féliciter de cette philippique fort bien calibrée et ajustée !
Puisse-t-elle sonner le réveil dans l'auguste esprit de celui qui a ainsi affirmé une chose et son contraire ! Même un esprit aussi fruste que celui de Ridha Lénine pourrait comprendre que KS donne de la bande, et qu'il urge de lui restituer le libre arbitre qui seul lui évitera de déraper irrémédiablement et de faire chavirer la felouque !
Forza
@Ourwa La différence principale est que les pères du christianisme n'étaient pas au pouvoir
a posté le 16-08-2020 à 07:17
C.à.d. ni Jésus ni ses disciples comme Petrus etc. n'étaient pas des hommes d'état. Ils n'avaient pas à organiser la vie quotidienne ou à inventer des lois, ce qui a donné le caractère spirituel du christianisme. Plus tard lorsque le premier empereur romain se convertit chrétien, elle est devenue religion de l'état mais les lois et la structure de la vie politique était donnés par les traditions romaines et grecque. Ceci rend la sécularisation en Europe plus facile qu'en terre d'Islam ou en Israël par exemple car elle ne s'attaque pas à une juridiction d'ordre sacré. Musulmans et juifs ont un effort plus grand à faire pour adapter leurs textes sacrés avec les nécessités de l'époque. Ce travail de reformation et d'adaptation ne peut venir que de l'intérieur même des communautés religieuses, c'est pour cela que la Tunisie a besoin d'une force politique enracinée dans la tradition musulmane mais a l'esprit ouvert pour faire ce travail. Jourchi membre de la colibe par exemple est un musulman pratiquant et il a fait ce travail.
Pour l'expansion islamique, oui il y'a un fossé entre l'histoire qu'en nous enseigne et la vraie pratique. Okba Ibn Nafaa par exemple était bien un criminel de guerre, il mutilait les prisonniers de guerre, pratiquait le génocide de villes entières, par exemple la ville de Sebrata en Lybie a été complètement décimée selon les sources historiques, un jour de marché, ils étaient surpris par les soldats de Oqba et ils n'ont épargné ni femme, vieillards ou enfants. Cela dit ces pratiques de guerre étaient répandues au monde entier, pas une excuse mais une explication.
Concernant la guerre contre le Yemen, BCE était forcé par les saoudiens de faire partie de cette 'alliance' mais la présence de la Tunisie n'était pas réelle, La Tunisie n'a jamais envoyé un seul soldat ou une seule cartouche. Ils ont fait un chantage a BCE avec les crédits et les aides mais dans les faits, la Tunisie n'a pas participé aux crimes des saoudiens et émiratis contre les yéménites.
TunPat
Pauvres de nous !
a posté le 16-08-2020 à 03:56
En lisant les commentaires de votre article je suis effaré par le nombre d'hurluberlus , il n'est donc nullement étonnant qu'un hurluberlu soit élu président de la république puisqu'ils sont majoritaires dans le pays .
TunPat
Hurluberlu
a posté le 16-08-2020 à 03:41
je ne me suis pas trompé d'avoir taxé KS de hurluberlu , son comportement est la meilleure des preuves !
Moi
La femme Tunisienne a besoin de respect et d'estime d'abord...
a posté le 15-08-2020 à 22:05
La femme Tunisienne a besoin de respect et d'estime d'abord. C'est la mentalité pourrie de certains qu'il faudrait d'abord changer.

Patrick Bruel nous donne une idée sur la mentalité pourrie de certains hommes de la génération viagra:

https://www.youtube.com/watch?v=_qQeJLSYz_M
ourwa
@ Forza| 15-08-2020 16:45
a posté le 15-08-2020 à 20:52
Merci pour votre analyse, bien que peu convaincante; sil e christianisme s'est adressé à ses débuts aux pauvres, l'islam aussi, car l'écrasante majorité des habitants de l'Arabie était pauvre, bien que le "prophète" a cherché à gagner d'abord la conversion des riches, c-à-d les chefs de tribu, la plèbe n'avait qu'à suivre, structure tribale oblige...Structure tribale, ici préislamique, oblige aussi qui a permis au " prophète" de conclure des alliances matrimoniales avec les tribus puissantes, en épousant 14 femmes issues d'un peu partout du territoire, nettement au delà du nombre de 4 maximum établi par le coran.La conquête musulmane, d'abord en Arabie ( cf les livres de la tunisienne Héla Ouardi), ensuite ailleurs, était une conquête beaucoup plus coloniale, politique que spirituelle, profession de foi et épée conjoints comme emblèmes ( observer le drapeau saoudien...), les dernières manifestations criminelles de ce genre sont la Caïda, la Caïda d'Afrique du Nord, le Fis algérien, les frères musulmans d'Egypte, de Turquie, de Tunisie ( nahdha), daech, Boko Haram, toutes les monarchies du Golfe, le régime iranien, la Libye, la Somalie des Chebabs...la liste est longue. L'islam est une religion violente, fasciste, sanguinaire et comme le temps des conquêtes d'antan sont révolus, elle adopte le terrorisme comme mode opératoire...ou le bombardement à outrance de tout un peuple, comme au Yemen, sachant que la Tunisie fait partie depuis le début de la coalition militaire arabe dirigée par les Saoudiens et qui arrose de bombes le peuple yéménite...Le saviez-vous?
Moi
@Si Nizar
a posté le 15-08-2020 à 20:20
Vous savez déjà que j'ai beaucoup d'estime pour votre personne et pour vos articles.

je suis désolé de vous le dire, mais cette-fois-ci vous avez négligé certains paramètres. Certes le discours de Mr. Kais Saied a un caractère théologique mais il y a aussi autre chose (un autre message) implicite que vous avez négligé (overlooked).

Oui Mr. Kais Saied a transmis un autre message positif et rassurant aux progressistes, aux modernistes et au reste du monde.
-->
Oui, Madame Saied a gagné par sa tenue vestimentaire moderne, par sa coiffure et par son out-look la sympathie de la majorité des femmes tunisiennes. Le message implicite de Mr. Kais Saied est évident: "Femme tunisienne ne craignez rien, je ne vais pas vous imposer le niqab". Et la preuve est que sa femme est une femme moderne.

==>
Mr. Kais Saied est vraiment un génie de la communication, oui Mr. Kais Saied vient de rassurer les Tunisiens progressistes et modernistes et le reste du monde sans leur adresser un seul mot. Wow

Si Nizar, il y a beaucoup de calcul dans toute cette mise en scène, et ça très bien fonctionné. Bravo Mr. Kais Saied et en particulier Bravo Madame Saied.

Oui. Mr. Kais Saied était un Blackbox (une expression scientifique du domaine de la cognition) dont nous ne savons rien sur ses intentions (d'où l'expression de Blackbox). Et voilà que le Blackbox vient de gagner de la transparence...

@Mr. Kais Saied: votre Message est arrivé et c'est une très bonne initiative, bravo (nous sommes tous les deux les descendants spirituels de Mahmoud Messadi et les enfants du cap bon tunisiens qui couraient les pieds nus sur notre sable doré --> Mr. Kais Saied, prière de redonner à l'écrivain Mahmoud Messadi sa place dans le milieu littéraire tunisien et d'aller lire Al-Fatiha à sa tombe le 28 Janvier, le jour de sa naissance, tout le village de Tazarka vous sera très reconnaissant).

Forza
@ourwa - L'évolution de l'Islam est différente de celle du christianisme
a posté le 15-08-2020 à 16:45
Et c'est pour cette raison que l'Islam présente comme vous dite un système politico-social tandis que le christianisme est plus de nature spirituelle. Le christianisme a commencé comme religion de minorité opprimée et comme religion de pauvres donc durant la vie de Jésus et des siècles après sa mort (300 ans), le christianisme n'était pas confronté aux devoir de l'état et du pouvoir politique. C'est peut-être là la chance des européens. L'Islam et le judaïsme cependant connaissaient des prophètes qui étaient à la fois des hommes de religion mais aussi des leaders politiques. Pour l'islam, Les sourates du Coran de la période de la Mecque sont en général très pacifistes et très tolérantes tandis que les sourates de la Medina s'orientent plus à fonder une structure politique, un état et ceci explique aussi beaucoup que le coran est hamal awjouh, c.à.d. on peut trouver une position et son contraire selon le contexte. On dit que Ali Ibn Abi Taleb était conscient de cet aspect et demandait à ses hommes de ne pas utiliser le Coran dans les discussions avec ses adversaires politiques comme les kharijites, voir ce qu'a écrit Mme. Sellini sur ce sujet sur sa page facebook. Pour le judaïsme Moses et David étaient aussi des rois. C'est pour cela que l'Islam avec la chariaa et le judaïsme avec la loi talmudique présentent entre autres des juridictions.
Maintenant les interprétations du Coran peuvent évoluer. Saida Guarrach dans son témoignage sur IFM radio a indiqué qu'Ennahda était prête à discuter de la Colibe et qu'elle demandait un moment opportun en tenant compte du calendrier et de conclure que la position de Saied est plus radicale sur le sujet que celle d'Ennahda.
Sinon, je ne pense pas que Kais Saied est islamiste, c'est une takiya qu'il joue pour gagner les voix des conservateurs. Beaucoup de ces conservateurs se sentent maintenant trahis. L'entourage de Kais Saied pendant la compagne, sa directrice de campagne, ses amis, sont très proches du Watad. Personnellement je pense que Saied est un nationaliste arabe proche du baath, sa théorie politique est proche de celle de Khadafi, sa concentration sur le rôle des forces armées n'est pas conforme à la tradition politique tunisienne et rappelle les dirigeants baathistes de l'Irak et de la Syrie. Si ce bathisme est confirmé, il serait à mon avis plus dangereux a la démocratie que Nahdha et PDL réunis.
ourwa
@ Nizar Bahloul
a posté le 15-08-2020 à 15:56
Il va falloir que vous révisiez vos sources, quand vous dites :
---"Kaïs Saïed est un juriste chevronné et son épouse est une magistrate accomplie. Acceptera-t-il que la voix d'un juge homme soit comptabilisée comme double de celle d'une juge femme ? Acceptera-t-il cela pour son épouse ( magistrate) ?" Ce distinguo ne concerne nullement les magistrats/es, mais les témoins...que vous évoquez plus loin.
---" Dans ce registre, il (K.S.) doit ( ...)autoriser l'alcool (le coran est clair puisqu'il autorise l'alcool, la preuve il a dit ne venez pas prier en étant souls). C'est faux, le coran a interdit l'alcool en deux étapes, la 1ère interdisant la prière après avoir consommé de l'alcool, la seconde et dernière interdisant totalement l'alcool en même temps que les jeux d'argent.
Vous oubliez-ou omettez- de signaler le fait que le coran n'a jamais interdit l'esclavage...mais exhorté tout simplement les croyants à affranchir leur esclaves, c'était une suggestion et nullement un ordre. Ainsi, l'esclavage a continué sous d'autres formes dans les pays arabo-musulmans: travail des enfants et notamment celui des petites filles, bonnes placées ( pour ne pas dire vendues) à des familles citadines et dont le maigre salaire est directement payé au père de la petite bonne etc...
Le problème n'est pas les "1001" interprétations du coran et autres textes sacrés, hadiths et essais religieux, mais le problème est bien le coran lui-même et toutes ses excroissances; l'Islam n'est pas une idéologie strictement spirituelle, il est d'abord, avec son code immuable, le coran, un mode d'emploi socio-politique crée pour gérer des peuples sur tous les plans et de quelle manière ! A la lecture détaillée du coran on peut s'apercevoir à quel point des préceptes ( ordres) d'ordre politique, social, familial même sont effarants et où il n'y a pas de place à l'égalité,ni à l'équité,ni à une justice humaniste... " Obéissez à ceux qui détiennent le pouvoir parmi vous !" , ordonne le coran; nahdha ne dit pas autre chose quand il cantonne exclusivement la totale légitimité du pouvoir à l'ARP et aux score des élections législatives de 2019.
Votre discours sur la foi est beau, mais biaisé, car qui dit foi, dit croyance dogmatique et la charia n'est pas loin, gravée dans le marbre immuable coranique...et que nahdha n'hésite pas à agiter de temps en temps, comme l'a fait du temps de BCE, du Colibe et du "projet de loi" sebsien ( resté lettre morte) concernant l'égalité successorale. K.S. ne relancera jamais ce projet de loi, car, en campagne électorale depuis son élection, il risque fort de se faire lourder aux prochaines élections, car derrière chaque voix de femme il y a celle du mari, du père ou du grand frère...et la crainte débile de l'enfer pour avoir désobéi à l'ordre allahique lui intimant sans détour de se cantonner dans son statut de demi-portion. L'Occident a réussi d'écarter l'Eglise du champ politique, peut être parce que la religion chrétienne est majoritairement spirituelle, bien qu'elle a participé activement à la traite de Noirs et aux conquêtes coloniales. Pas l'Islam, mode d'emploi socio-politique et néanmoins esclavagiste notoire; au XVI e siècle, les razzieurs arabes venus d'Orient se sont mus en grossistes d'esclaves noirs d'Afrique capturés comme du bétail et fourgués par milliers aux marchands d'esclaves européens qui les expédient via les ports de l'Afrique de l'ouest vers les Amériques.
--- La " critique" de K.S.de l'article 1 de la constitution et disant que " L'Etat n'a pas de religion" est une rigolade, une stratégie débile et nahdha s'en fout royalement puisque de nombreux articles de la constitution sont islamo-fascistes, sachant que c'est nahdha qui a rédigé cette foutue constitution. La révision de l'article 1, l'expurgeant du référent religieux ne changera rien à la réalité politique et constitutionnelle; la quasi totalité du pouvoir est concentrée à l'ARP, où nahdha domine et qui tient dans sa main tout gouvernement, quel qu'il soit. A Carthage et ce depuis 2011, il n'y a eu que des présidents islamistes, soutenus pour leur élection par nahdha et K.S. ne déroge pas à la règle; ainsi, dans son discours du 13 courant il proclame explicitement ses orientations islamo-fascistes, nahdaouies.
Mon.
Article de N.Bahloul
a posté le 15-08-2020 à 14:09
Il faut comprendre le terme de schizophrénie, employé par N.B. dans sa forme figurée ou imagée et pas dans sa forme absolue, qui est une psychose grave ne permettant à aucun président dans le monde de gouverner, donc arrêtez de délirer et cultivez- vous pour ne pas prendre les vessies pour des lanternes.
Didon
On n'est pas sorti de l'auberge !
a posté le 15-08-2020 à 13:52
J'approuve mot pour mot. J'y ajoute que quand on est en charge au plus haut niveau des affaires de l'état et que l'on ne réalise pas toutes ces contradictions dans son discours voire dans une même phrase du discours, cela fait froid dans le dos... on n'est pas sortis de l'auberge de sitôt.
Mon.
Article N.Bahloul
a posté le 15-08-2020 à 13:29
Un grand bravo pour cette analyse limpide comme l'eau de Roche alors que le discours présidentiel est d'un autre âge et que la première dame est de notre temps.
Tunisino
La vérité fait mal
a posté le 15-08-2020 à 11:33
Il y a ceux qui réagissent mal face à la vérité, au lieu de se réviser ils la dénient systématiquement et se permettent même de devenir impolis. '?tre impoli n'aide en rien, au contraire, il touche même à l'objectivité des propos.
expert
nizar suis de ton analyse tout faut
a posté le 15-08-2020 à 11:32
ton analyse est tres légère et démontre ta méconnaissance du coran et de l islam. les contradictions sont plutot ds ton analyse désolé
mansour
Les contradictions et les discordances sur la religion
a posté le 15-08-2020 à 11:32
qui pourraient endommager tant l'image de Mr Kais Said que ses positions futures de garant de l'etat indépendant, républicain et laïque
MH
@hamadi, bonjour
a posté le 15-08-2020 à 10:47
Presque tous les pays démocratiques se réfère à la religion. A ma connaissance seuls deux pays au monde sont laïcs: la France et la Turquie. Par exemple, le christianisme est très ancré dans la vie politique et sociale de l'Angleterre, l'Allemagne, l'Italie, l'Espagne et bien d'autres. Le parti social démocrate chrétien en Allemagne est très dominant. Aux états unis la religion est sacré dans la constitution et joue un rôle majeur dans le lobbying politique. Souvenez vous de la descente de Trump bible en main pour défier les manifestants. Enfin, Israël est le seul état religieux au monde, et pourtant démocratique voir même hyper-démocratique.
hamadi
il a encore la possibilité de se faire cauteriser chez sidi halfaoui
a posté le 15-08-2020 à 08:23
la réligion ,ce n est pas l état.dans tous les pays democrates ,c est l etat qui dirige le pays.
helios
shkizophernie, on l'est tous de sang
a posté le 15-08-2020 à 07:27
J'ai beau lire certains commentaires, je reste bouche bée a certains qui disent encore après 10mois que KS est le candidat d'ennahdha, sérieusement, 3maltou erriha en plus d'être stupide, aveuglé et decervelé a moins que vous travaillez pour certains parties comme les traîtres de QTounis...ils vous faut réellement un vaccin Anti behema et talhiss...mais comme on dit 'la merde, ça place est dans les ordures' ;) et bien sûr 'la caravane passe, et les chiens aboient'
Canalou
La gaffe
a posté le 15-08-2020 à 06:05
Il aurait pu eviter ce genre de sujet le jour de fete .c est un sujet qui a souleve un debat et il a donne son abis pendant la campagne et ca s arrete la en attendant un debat large au parlement . L etat civile a ete ignore par le president
SC
Pour aller plus loin
a posté le 15-08-2020 à 01:37
Il y a des contreparties en faveur de la femme en ce qui concerne les biens. En islam, la femme reçoit une dot de la part de son mari lors du mariage. C'est également à lui d'assumer les dépenses du foyer. Cela explique notamment pourquoi la femme et l'homme ne reçoivent pas la même part dans l'héritage.
MH
Un président piètre orateur
a posté le 15-08-2020 à 01:13
J'ai écouté une bonne partie du discours de KS. C'était comme on a accoutumé horrible, très ennuyant. Il nous donne l'impression qu'il donne un cours magistral en philosophie ou en droit. L'essentiel n'est pas dans le contenu mais dans les messages à peine codés. Chose est sure, il taclait Nahdha en permanence en envoyant des pics. Je ne pense pas qu'il est débile (schizophrène), plutôt malin mais la structuration de sa pensée est confuse avec une touche de dyslexie. Tout ça fait que son discours apparait contradictoire et pas facile à suivre. KS manque d'éloquence et de clarté dans son verbe, mais font ils de lui un piètre politique?
SC
Vérité coranique
a posté le 15-08-2020 à 01:09
Il n'y a pas de contradictions dans le coran. Il n'a pas été révélé en un seul bloc. Sa transmission s'est faite pendant une période de 23 ans. Ainsi, l'alcool n'était pas interdit au début de la révélation. Ce sont les excès des hommes qui ont fait qu'il a été interdit plus tard. En effet, les gens s'enivraient au point qu'un individu frappait son propre frère sans s'en rendre compte. Dieu dit lui-même dans le coran qu'il abroge certains versets ou qu'il les remplace par d'autres. La religion est vérité. Elle a été envoyée au Hommes pour qu'ils jugent entre eux ce sur quoi ils divergent mais la plupart des gens ne savent pas ou ne comprennent pas. Chacun veut faire ses propres lois. Dieu n'a rien omis dans son livre. Il parle de la famille, du commerce, de l'héritage,... Certains veulent absolument faire de la femme l'égale de l'homme. Est-ce que vous êtes plus savant que Dieu? Ne voyez-vous pas que nous ne sommes pas fait de la même manière? Nous avons tous des mères, des épouses, des filles et nous leur voulons le plus grand bien. C'est un faux débat. A chacun ses droits et ses devoirs.
Le Citoyen
@Alya: ma conjointe a subi et a cru ses frères délinquants
a posté le 14-08-2020 à 23:28
Et jusqu'à aujourd'hui elle les croit. Les moyens de production ce sont eux qui héritent, les sociétés ce sont eux qui héritent et même la maison de vacances ce sont eux qui héritent. Des analphabètes qui vivent aujourd'hui sur le rythme des visites des huissiers.
Jusqu'à aujourd'hui, elle reste persuadée que l'équité a été appliquée, moi je pense que, en héritant de sa part dans les sociétés, les choses auraient pu mieux aller aujourd'hui.
J'avoue que ça n'est pas une question facile, intelligent est celui qui gère sa succession durant sa vie. Dans ce scénario, la question de l'héritage n'a plus de sens, seuls le mérite et la pérennisation sont les critères pour attribuer à un tel ou à une t'elle tel bien.
Tunisino
On n'a pas à diverger
a posté le 14-08-2020 à 23:18
On n'a pas à diverger puisque l'objectif suprême est de comprendre nos politiciens et les pousser d'une manière ou d'une autre soit à quitter la politique soit à s'améliorer. La synthèse de Petit x est bien bonne, KS est propre mais il n'est pas assez compétent pour la présidence, ce qui présente des risques réels, puisqu'il prend des décisions. Aussi, il y a ceux qui considèrent que la religion est un frein pour le développement, comme il y a ceux qui pensent qu'il est sage d'utiliser les lois de dieu d'une manière intelligente, sans parler de ceux qui sont dans les extrêmes, gauche ou droite. Finalement, il faut peut-être s'inspirer de Bourguiba et de Ben Ali, qui ont relativement réussi à lier les deux rives, mais il faut faire mieux pour avancer sans conflits intestins.
Gg
@ A
a posté le 14-08-2020 à 22:02
Je vous rejoins totalement!
On peut même penser que la visite officielle de Saied au Qatar va lui permettre de couper l'herbe sous le pied de Ghannouchi.
Classe!
Alya
Aux plus intelligents
a posté le 14-08-2020 à 21:49
Retenons que l etat n a pas de religion
Et en guise d heritage donnons à nos enfants le max de notre vivant et le reste en usufruit et a part egale
Gg
Le grand écart est troublant!
a posté le 14-08-2020 à 21:39
Le Président est trop intelligent pour n'avoir pas mesuré la contradiction de ses propos.
Peut être craint-il de prendre les islamistes à rebrousse poil trop brutalement?
Trop d'un seul coup?
La partie est tellement difficile...
A.
@nizar bahloul: ks n est pas schizophréne
a posté le 14-08-2020 à 21:34
Si ks est schizophréne alors Bourguiba l est aussi. Ks a prus la même position que Bourguiba. Il y a une raison derrière ça. On n a pas encore atteint la maturité pour un tel débat. Bourguiba était pour l égalité mais ne voyait la population prête pour un tel débat. Ks est en train de détruire ennakba légalement. Ce n est pas l héritage qui l intéressé mais anéantir ennakba en faisant de sorte qu'elle perde encore des voix lors de la prochaine élection. Ks a fait un coup d échec. Il a su ridiculiser Ennahdha sans porter atteinte à ses électeurs rives. Ceux qui votent Ennahdha voient en ks maintenant quelqu un pour qui ils peuvent voter. En politique c'est un bon coup dans la méthodologie de destruction d ennakba de ks. On voit clairement que ks n' aime pas ennakba.en regardant son épouse je ne pense pas que c' est un pro ennakba. Donc il faut analyser le discours de ks avec plus de profondeur. C'est une approche bourguibiste.
Watani Laziz
Tous les commentaires le prouvent
a posté le 14-08-2020 à 21:20
En lisant tous ces commentaires,nous sommes convaincus que le discours du president Kais Saied a eu l effet d une bombe dans les milieux du Taouafek cher a Beji Caied Essebsi et Ghannouchi,et leurs satellites politiques et mediatiques....ces profiteurs du taouafek craignent de perdre tous leurs avantages legaux et illegaux....la caravanne passe les chiens aboient
Royaliste
Mangez du porc!
a posté le 14-08-2020 à 20:26
il ressemble au citoyen lamda, il ment, il vole, il escroque, mais jamais au grand jamais il ne va toucher au porc (alors que dans les textes islamiques, le vole est clairement condamné et il y a meme la punition qui va avec, contrairement a la consommation du porc)

pareil que ceux qui consomment l'alccol toute l'année SAUF pendant les 3wachirs et pendant Romdhan :)

Kais said est pareil

PS: Mr Bahloul vous me faite sourire, quand vous parler de vos attente'?' un Ghandi, un Bourguiba'?'. on est trop loin du compte'?' mais attendant voir

Plus les tunisiens vont s'appauvrir, plus ils vont se tourner vers le réconfort illusoire et gratuit que leur offre la religion.
Parceuqe la religion leur promet un monde illusoire meilleur, réconpense pour leurs maleur
Lambda
Incompréhensible président
a posté le 14-08-2020 à 20:13
Si le président n'est pas compris, ce n'est pas la faute aux citoyens mais au discours difficile à comprendre. Et parce qu'on comprend ce qu'on peut comprendre on peut faire tous les jugements qu'on veut. Le mien est identique à celui de nizar que je félicite pour cet article. Je partage son opinion à 100%.
Watani
Un manque d'information et de RESPECT.
a posté le 14-08-2020 à 20:09
Peux tu définir la schizophrénie ? Comment peut-on qualifier Mr le Président de Schizophrène ? Seul un psychiatre peut faire un tel diagnostic. Cet article reflète un manque de RESPECT à l'égard de K.S. IL VAUT MIEUX SE TAIRE AU LIEU DE RACONTER DES B'?TISES.
Le Citoyen
Discours cohérent de KS
a posté le 14-08-2020 à 19:48
Je pense que ça n'est pas KS qui est schizophrène mais ceux qui n'ont pas pu avoir les capacités de comprendre ce qu'il a voulu dire.
DHEJ
Schizophrène comme qui...
a posté le 14-08-2020 à 19:47
Un mec se prend pour une femme, est-ce une schizophrénie ?

Une femme se prend pour un mec, est-ce une schizophrénie ?

Mieux un mec qui se prend pour un mec et une femme en même temps , est-ce une schizophrénie ?

Mieux encore une femme qui se prend pour une femme et un mec, est-ce une schizophrénie ?

Mais l'état tunisien qui n'a pas de religion est SCHIZOPHR'?NE...
observator
@Mr Bahloul
a posté le 14-08-2020 à 19:30
Vous prétendez que le Coran dit la chose et son contraire ?
Etes vous sûr de l'avoir lu ?
Lecture " fekria", j entends.
Petit x
Merci Si Nizar.B
a posté le 14-08-2020 à 18:52
Il faut sans cesse ouvrir les cervelles des 70% des tunisiens qui sont hypnotisés par ce K.Saied; on ne sait pour combien de temps ?

Il est certainement honnête homme, intègre et propre, mais ce qui est sûr et certain c'est qu'il est vide et ne remplit pas les critères de la fonction de président surtout sur les plans politiques, diplomatiques et économiques.

Ceux qui croient en lui vont se rendre compte bientôt qu'il ne fait que leur vendre du vent, tel un second Kadafi.

Enfin le fait qu'il passe 38 ans de sa carrière professionnelle au même grade universitaire (assistant) tel qu'a été rappelé par l'un des commentateurs qui m'ont précédé est un indicateur majeur qui prouve qu'il est limité.
Welles
Le président est un fervent croyant, voilà le problème.
a posté le 14-08-2020 à 18:39
M. Bahloul a tout dit mais j'ajouterai qu'il faut simplement écouter le début de son discours, il a passé une minute au moins à louer Dieu et son prophète imaginaire.
Forza
Schizophrénie voulue
a posté le 14-08-2020 à 17:56
Elle apporte des voix de tous les camps, une hypnose de l'électorat mais ça ne peut pas durer. Un jour les gens vont vouloir savoir ses idées et ses plans surtout que le prochain gouvernement est son propre gouvernement (il va passer car le sondage de Zargouni est voulu pour pousser Ennahdha à le voter). Dans une année, Il ne pourra plus blâmer les autres comme il le fait tout le temps et l'heure de la vérité lui sonnera aussi comme elle a attrapé les partis. Espérons qu'il n'utilisera pas alors la violence de l'état sécuritaire car en voyant le nombre de ses visites aux casernes, on peut avoir peur de la politique qu'il envisage d'adopter.
HSE1994
complètement incohérent
a posté le 14-08-2020 à 17:43
Pour être cohérent KS devrait rétablir l'esclavage, le texte coranique est encore plus explicite à ce sujet
Ce discours phallique ( j'emprunte le terme à NB ) va plaire aux adeptes du président populiste mais ce sont des générations entière qui vont payer le prix de cette vision rétrograde et moyenâgeuse
Il va faire de la Tunisie ce que Khadafi a fait de la Libye, en pire !
Un Khadafi pauvre !
MFH
Aucun chat ne chasse pour le bon Dieu.
a posté le 14-08-2020 à 17:42
L'attitude du Président au sujet de l'égalité homme-femme dans l'héritage est celle de quelqu'un qui veut ménager à la fois la chèvre et le chou. Chèvre et chou étant respectivement les électeurs laïcs et les électeurs religieux et islamistes.
Tunisino
Il a le droit!
a posté le 14-08-2020 à 17:18
Il a le droit d'être un Kadhafi, où est le problème! Il est le vrai candidat de Nakba, il a eu ses 18.4% grâce à Khrama et Nakba, il est de l'extrême gauche pour toucher l'extrême droite où se ferme le cercle idéologique, il est utopique, il ne croit pas à la république mais au Jamahiria, etc. Bref, Mabrouk Alina, on va vivre à son rythme jusqu'à 2024, lui qui a passé une carrière professionnelle de 39 ans sans avancer en grade! A qui la faute, la faute est à RG qui l'a choisi pour noyer la présidence, mais se sont les tunisiens qui se sont trouvés noyés!