alexametrics
Dernières news

Kaïs Saïed : L’Etat n’a pas de religion !

Temps de lecture : 3 min
Kaïs Saïed : L’Etat n’a pas de religion !

  

Le président de la République, Kaïs Saïed, a donné ce jeudi 13 août 2020, un discours au palais de Carthage, à l’occasion de la fête nationale de la Femme.

 

La cérémonie s’est tenue devant un public trié sur le volet, mais tellement trié que la grande salle semblait bien vide contrairement aux années précédentes où elle était archicomble. L’épidémie du nouveau coronavirus aurait pu expliquer ce nombre restreint d’invitées, mais les femmes debout à l’arrière de la salle et l’absence de la distanciation qui aurait pu justifier cette démarche semblent indiquer que le nombre d’invitations a volontairement été réduit et n'est pas nécessairement dicté par des précautions sanitaires.

 

Devant des femmes politiques, sécuritaires, artistes et intellectuelles tunisiennes et en présence des chefs de partis et de l'équipe gouvernementale du chef du gouvernement sortant, Elyes Fakhfakh, du président du Parlement, Rached Ghannouchi et du chargé de la formation du nouveau gouvernement, Hichem Mechichi, le chef de l'État a présenté une lecture historique de la parution du Code du statut personnel et les détails de son adoption et du rôle du défunt président Bourguiba qui l’a fait paraitre sans le soumettre au Conseil constitutionnel national.

 

S'adressant aux politiciens à sa droite, en particulier à Rached Ghannouchi, chef du parti islamique Ennahdha, Kaïs Saïed n'a pas hésité à critiquer la constitution de 2014 dans son article premier, qui reconnaît que la Tunisie est un pays dont la religion est l'islam, citant les circonstances entourant l'adoption de cet article. Se moquant de l'idée « saugrenue » selon laquelle l'État, en tant qu'institutions et lois, a une « religion » le président a lancé : « Cela signifie-t-il qu'il y a des pays qui iront en enfer et d’autres au paradis ? ».

 

Parlant de la question de l’égalité dans l'héritage, Kaïs Saïed a souligné que ce débat n’est pas innocent et qu’il n’y a pas de place pour l'interprétation du texte coranique.

 

« Les débats autour de l’héritage sont faux et erronés. Comme si les Tunisiens avaient des comptes dans des banques étrangères, nous devons d’abord instaurer une égalité entre les femmes et les hommes concernant les droits économiques et sociaux avant de parler d’héritage. Le Coran est clair à ce sujet et n’accepte pas d’interprétation. Le système de l’héritage en islam n’est pas basé sur l’égalité théorique mais est fondé sur la justice et l'équité. L'égalité dans la pensée libérale est l'égalité formelle qui n'est pas fondée sur la justice comme elle veut bien paraitre, de sorte que l'égalité n'est appréciée que par ceux qui sont financièrement capables d’en profiter » a ajouté le président.

 

Kaïs Saïed a cité dans son discours des écrivains et penseurs qui ont contribué à la cristallisation de la vision progressiste tunisienne des droits des femmes, tels que Tahar Haddad et son livre, qui a suscité la controverse «Notre femme dans la charia et la société».

 

Il a également critiqué la vision erronée qu’ont les islamistes de l'égalité dans le Coran, affirmant que le Coran parle de justice et expliquant la différence philosophique entre la justice et l'égalité. Se tournant de nouveau à sa droite où est assis Rached Ghannouchi, Kaïs Saïed a rappelé que les islamistes ont vivement critiqué le deuil, citant l'exemple du livre « Pleurer la femme de Haddad ».

 

M.B.Z

 

 

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (58)

Commenter

lyes abderrahim
| 15-08-2020 18:43
traduction parfaite de ma pensée

Samia
| 15-08-2020 02:19
Bravo MR le Président je me sens fière d'être tunisienne merci pour votre discours d'avoir su remettre les pendules à l'heure et de plus dans notre si belle langue arabe
Merci et vive la Tunisie

Samia
| 15-08-2020 02:14
Bravo MR le président je me sens fière d'être une femme tunisienne et vous avez si bien su remettre les pendules à l'heure de plus dans notre si belle langue
Merci et félicitations pour

AIRBORN
| 14-08-2020 20:53
Le president regarder 4 xxx a son droite Rached Ghannouchi un MSG > l'etat n'a pas de religion !!! OK
mais , son discours chaque foix comme un IMAME le couran intouchable ou droit d'heritage ? le paradis ou l'enfert !!!
et d'autre changement l'article 1- du Constitution ,

Mansour Lahyani
| 14-08-2020 18:49
"L'Etat n'a pas de religion !" Kais Saied, si ! et très rétrograde, malheureusement...

URMAX
| 14-08-2020 18:34
Cela, par contre est tres regrettable. C'est contre le statut de la Femme Tunisienne et de la place - desormais acquise - qu'elle occupe desormais, dans notre societe ; exemple cite tant de fois de part le monde.
Malheureusement, des entete(e)s preferent se borner en des textes seculaires sans aucun fondement scientifique, parce qu'incapables de reflexion et de pensees profondes et de rechercher une logique dans tout cela.
De multiples simples "suiveurs" ...

URMAX
| 14-08-2020 18:25
Nul n'a le droit d'imposer quoi que ce soit, a qui que ce soit et, de surcroit, une (connerie) de religion.
"Connerie" ne reflete QUE mon opinion personnel ; ces futilites n'existant que pour les personnes naives, simples d'esprit et dont la crainte de l'inconnu implique de se refugier derriere quelque chose d'immensement puissant et en meme tant, clement.
...
Pour le President de la republique :
Bravo !
Un tres bon pas et noble action.

Ghazi
| 14-08-2020 18:10
-L'Etat n'a pas de religion
-Le président représente l'état en tant que FONCTION (Qui n'a pas de religion), pourquoi créer une polémique avec ce sujet ? Et pourquoi se justifier avec des versets de Coran, du moment que l'état n'a pas de religion !
Où est la logique ?

-La Turquie a signé un accord avec Israël en 1999, ils ont des des représentations diplomatiques respectives depuis 2000 à ce jour.
-En 2020 les Emirats viennent de signer un accord de paix avec les israéliens.
-Erdogan (Le grand frère musulman) s'est indigné et rompra cette semaine les relations diplomatiques avec les Emirats, vu que les musulmans n'ont pas le droit d'avoir des relations NORMALES avec Israël.
-Quant à la relation Turquie (La musulmane)-Israël : Misélich elle peut continuer, mais avec les Emirats, la Turquie arrête TOUT.

Est-ce qu'avec cette même logique, que notre président KS a voulu nous expliquer que "L'état pourrait ne pas avoir de religion, si jamais la religion serai étatique" ?

Heureusement qu'hier c'était Jeudi 13 et ne coincidait pas Vendredi.

1/raisonnable
| 14-08-2020 16:38
Le roi de la jungle évoquait que le droit de la femme est égale à l'homme en y promettant lors sa rencontre récemment avec elles. Rappelons que ce même Kais pendant les élections présidentielles, il invoquait la chariaa seule option pour femmes et pour le pays

Moi
| 14-08-2020 15:37
Je ne partage pas plusieurs idées de Mr. kais Saied, mais en ce qui concerne l'héritage je lui donne raison.

oui: "nous devons d'abord instaurer une égalité entre les femmes et les hommes concernant les droits économiques et sociaux avant de parler d'héritage.

Au diable avec l'héritage matériel, --> le meilleur héritage est plutôt intellectuel, sans oublier le savoir faire social (valeurs sociales).

Ma nièce diplômée universitaire en informatique avec la mention bien ne trouve pas de travail car elle est femme :(
--> au diable avec votre héritage, elle a besoin d'un boulot et tout de suite...

Un discours historique, Bravo très Cher Compatriote Mr. Kais Saied... Notre jeunesse a besoin de justice socio-économique et au diable avec l'héritage... MA nièce a besoin d'un emploi aujourd'hui et elle se moque de cette histoire d'héritage à la con...

Ma tante a fait hériter durant sa vie toute sa plantation d'oranger à sa fille par contre ses trois garçons sont partis les mains vides, et alors c'est son bien et elle aurait pu même l'offrir à une association d'orphelins. Elle était très religieuse mais Dieu ne lui a jamais interdit d'offrir son héritage à sa seule fille. Oui qui veut peut aussi, et cette histoire d'héritage à la con n'est qu'un slogan de la prochaine élection législative anticipée :)

Passons maintenant aux choses intelligentes afin de ne pas refaire les mêmes conneries de la dernière décennie. --->
@Madame Saied
prière de convaincre votre Mari, notre Président de la République, de rectifier la loi électorale.

Il n'est pas normal qu'Ennahdha gagne 18 sièges avec quelques centaines de voix des Tunisiens à l'étranger, ce n'est pas représentatif. Puis, on ne peut pas demander aux Tunisiens à l'étranger de faire des centaines de Km afin d'aller voter.

nous voulons une élection législative fair/juste.

De même, il faut interdire le "tourisme parlementaire" et mettre fin ainsi aux candidats coucous à l'élection législative. Je m'explique: ce sont des sympathisants du clan RG qui s'infiltrent dans différents partis politiques et font les élections en tête de liste "aux frais de la princesse" et servent après les intérêts du clan RG, ou ils changent de coté en pseudo-indépendants.

Ce que les Tunisiens doivent comprendre: les 27 députés restant de kalb Tounes sont des députés infiltrés d'ennahdha et NK ne peut que suivre leur décisions et consignes.

Très Chère Compatriotes, Madame Saied, conseillez s.v.p. votre Mari de ne pas refaire la faute de ses prédécesseurs. Certes son nouveau parti politique aurait probablement la majorité absolue, par contre il serait un parti politique d'infiltrés et vous pouvez imaginer les conséquences fatales...

Un candidat à l'élection législative devrait faire son choix de parti politique avant l'élection législative et après s'il serait mécontent, il devrait céder sa place au suivant sur la liste électorale du parti politique...

J'ai une grande confiance en votre personne, Madame Saied.

Très Cordialement

PS: Certes c'est le parlement qui pourrait décider de la rectification de la loi électorale, par contre le Président de la République pourrait initier l'idée de cette rectification --> Je suis convaincu que la majorité des partis politiques voteraient pour l'annulation des votes des Tunisiens à l'étranger dans certains pays où le vote des Tunisiens n'est plus représentatif. Est-ce-que c'est normal que le député représentant les Tunisiens en Allemagne gagne son siège avec 270 voix sur 800000 Tunisiens vivant en Allemagne? :)

--> Je suis désolé de le dire, c'est la presque totalité du peuple Tunisien qui est bloquée. Nous nous concentrons toujours sur les faux sujets/thèmes alors que le pays est entrain de couler... ==> Heureusement qu'il y a encore moi:)

A lire aussi

Au final, le congrès a abouti à l’élection d’un bureau exécutif de neuf se présentant comme suit :

21/09/2020 03:00
0

C’est l’EST qui a remporté le titre pour cette année après avoir gagné le match aux tirs au but.

20/09/2020 20:52
1

Le mouvement Ennahdha a clôturé, ce dimanche 20 septembre 2020, ses journées parlementaires, sous la

20/09/2020 18:18
3

Un communiqué rendu public par la présidence de la République, indique que la situation sera évaluée

20/09/2020 16:09
8