alexametrics
lundi 18 octobre 2021
Heure de Tunis : 05:25
Dernières news
Sami Tahri : C'est ou le dialogue ou la dictature !
11/09/2021 | 18:49
1 min
Sami Tahri : C'est ou le dialogue ou la dictature !

 

Le secrétaire général adjoint de l’UGTT, Sami Tahri a publié un avertissement, samedi 11 septembre 2021, assurant que la Tunise est face à deux voies uniquement : le dialogue ou la dictature.

 

« Deux voies et pas de troisième : Le partage et le dialogue, bien évidemment, selon des conditions ou l’autocratie et la dictature et ce qu’ils peuvent engendrer comme soumission définitive aux exigences étrangères », indique Sami Tahri, en faisant part de sa conviction qu’une Tunisie meilleure est possible, et que la tyrannie reste la pire forme de corruption.

 

 

Rappelons que plus tôt dans la journée le secrétaire général de la centrale syndicale, Noureddine Taboubi avait appelé le président de la République à l’organisation d’élections anticipées et à former un nouveau gouvernement en urgence.

 

D’autre part, la centrale syndicale a rendu publique, hier, une feuille de route concoctée par les soins de sa direction Etudes et Documentations. Dans ces quelques lignes, nous nous sommes attardés sur les propositions – en onze points – de l’Union générale tunisienne du travail (UGTT) pour démêler la crise politique. Une responsabilité dont le gros reposera sur le dos du président de la République, Kaïs Saïed.

 

S.H

11/09/2021 | 18:49
1 min
Suivez-nous
Commentaires
Mzoughi
Pas dialogue
a posté le 13-09-2021 à 08:43
Pas de dialogue... t es qui deja ? En veux la dictature ca te vas comme ca ... ' ferme ta guele 9alou dialogue
cesarios
ni dialogue, ni dictature, une autre......................................
a posté le 12-09-2021 à 19:22
Avec qui M. le PRESIDENT. , vous voulez dialoguer? avec l'ARP où la MAJORITE de ses députés sont des incompétents, des affamés de pouvoir et e pognon, des vides , sans aucun esprit créatif de solutions pour faire face aux multiples et innombrables marasmes et fléaux subis par un peuple durant toute une décennie ,ils ont tout fait pour rouler, leurs électeurs et électrices par leurs promesses mensongères, par leurs magouilles de mafieux, et au lieu d'être au service de leurs citoyens et citoyennes, il se sont servis eux mêmes , leurs proches et leurs partisans , et le reste du peuple s'est trouvé dépourvu de ses plus primaires besoins .... La privation, la misère et toute sorte de souffrances les a vécus et aucun entendant. Quelques partis d'opposition ont crié au secours, le bateau va s'écouler, la famine avance d'une année à une autre, ,quelques personnalités économiques et sociales ont attiré l"attention des gouvernants que la banqueroute est à un pas de nos portes , malheureusement ; il se sont foutés éperdument, et leur stratégie dans les coulisses et les chambres noires é tait :"aprés nous le déluge, et notre caravane passe et laissons les chiens continuent d'aboyer ...Ils se sont subitement surpris un certain 25 JUILLET d'un jaillissement d'une fusée qui a tout chambardée ,à remettre le compteur à zéro et rebelote, et nous voilà, jusqu'à ce jour , tout un peuple attend avec impatience et surveille matin, soir et le dimanche l'apparition de la fumée de la cheminée du palais de CARTHAGE, en vue d'une probable déclaration d'une nouvelle vision et d'une autre stratégie de la gouvernance de notre chère TUNISIE qui n'a jamais connue durant toute son histoire une telle situation calamiteuse
Abidi
Voix
a posté le 12-09-2021 à 13:32
Et bien mr on préfère la dictature au dialogue surtout quand vous faites partie et dialoguer avec qui ghanouchi Taboubi Karoui ou moussi ces destructeurs du pays on aurait aimé que Kim Jong un prendra le pouvoir chez nous pour un moi
Warrior
well said ............
a posté le 12-09-2021 à 11:25
find more here:
https://www.youtube.com/watch?v=tFW8XjmiLks
Bourougaa
L'impasse
a posté le 11-09-2021 à 20:37
Un peuple sans raison finira souvent entre les dents de ses Sauveurs '?' La tragédie des peuples arabes, c'est qu'ils se sont trouvés toujours gommés derrière leur propre appel émotionnel aux absolus. Entre l'absolu du Religieux et celui du Sauveur, les peuples arabes se sont transformés en tueurs de toute possibilité de rêver à une humanité meilleure
Bourougaa
Le peuple, le religieux et le sauveur'?'
a posté le 11-09-2021 à 20:36
Un peuple sans raison finira souvent entre les dents de ses Sauveurs '?' La tragédie des peuples arabes, c'est qu'ils se sont trouvés toujours gommés derrière leur propre appel émotionnel aux absolus. Entre l'absolu du Religieux et celui du Sauveur, les peuples arabes se sont transformés en tueurs de toute possibilité de rêver à une humanité meilleure
Watani
Klouf
a posté le 11-09-2021 à 19:10
De quoi il se mêle ? Le syndicalisme avec ses grèves intarissables a D'?TRUIT le pays. Stop et Stop. Pas d'ingérence dans les décisions politiques du Président élu par 2700 000 citoyens tunisiens. Yezi fok.
Citoyen_H
EH OUI
a posté le à 11:55
les charlatans de l'après 2011 ont complétement disloqué la NATION.
C'est le monde à l'envers, ceux qui firent partie des populistes assassins de ces onze dernières années, ont retourné la veste et se font maintenant passer pour les futurs sauveurs.
Il s'est avéré que le chlékistan était la plus grande manufacture de traitres de l'univers.
Toute cette racaille doit passer par la trappe recyclage.
La patrie fut volontairement livrée à des incultes, des analphabètes, des repris de justice.
Les sponsors du coup d'état de 2011 étaient conscients de ce qui allait se passer.
Ils savaient mieux que quiconque, que si le bâton purificateur venait à disparaitre, ce peuple de fainéants chroniques dévoreraient vive la mère patrie, sans aucun remords.

La meilleure chose qu'ils puissent faire en ces moments difficiles, ce serait de fermer leurs bouches d'égout et de se tenir à carreau.
Meme leurs adhérents se sont rendus compte du machiavélisme de tous les piranhas à la tête de l'UGTT.
A mon avis, beaucoup de choses vont changer.
Rabbi youstére




Gg
Oui, mais...
a posté le 11-09-2021 à 19:06
Le dialogue ne peut pas être une exposition butée de points de vue opposés, ni une liste d'exigences sine qua non.
La société juste naît d'un équilibre entre des extrêmes (Aristote), et de l'art de couper la poire en deux!