alexametrics
lundi 18 octobre 2021
Heure de Tunis : 06:52
Dernières news
Noureddine Taboubi appelle à des élections anticipées
11/09/2021 | 13:34
1 min
Noureddine Taboubi appelle à des élections anticipées

 

Le secrétaire général de la centrale syndicale, Noureddine Taboubi a appelé, samedi 11 septembre 2021, le président de la République à tirer au clair le chemin et les mesures qu’il compte entreprendre, notamment, la formation du gouvernement.

 

En effet, le responsable syndical a considéré que l’absence d’un gouvernement aurait un impact sur la rentrée scolaire ainsi que sur les négociations et les accords conclus entre l’UGTT et les gouvernements précédents.

Par ailleurs, Noureddine Taboubi a fait part de son inquiétude quant à l’absence de nouvelles mesures par rapport au sort du Parlement, rappelant que plusieurs députés avaient présenté leur démission afin de faciliter les choses et la prise de décision pour le président de la République. « Un changement est nécessaire et les réformes sont inéluctables. Toutefois, une intelligence politique est requise pour passer d’une situation à une autre. Les Tunisiens qui sont sortis dans les rues le 25 juillet exprimaient un ras-le-bol de la situation et non pour défendre une personne en particulier ».

 

Appelant à des élections anticipées, Noureddine Taboubi a indiqué que des lobbies forts étaient implantés en Tunisie et qu’une seule personne ne serait pas capable de leur faire face.

 

Rappelons que la Centrale syndicale a rendu publique, vendredi 10 septembre 2021, une feuille de route concoctée par les soins de sa direction Etudes et Documentations. Dans ces quelques lignes, nous nous sommes attardés uniquement sur les propositions – en onze points – de l’Union générale tunisienne du travail (UGTT) pour démêler la crise politique.

 

S.H

11/09/2021 | 13:34
1 min
Suivez-nous
Commentaires
Hamza Nouira
UGTT yen a marre
a posté le 12-09-2021 à 23:31
Noureddine Taboubi ALIAS les 7 plaies d'?gypte.
Cet homme et son organisation est le problème de notre pays. Il nous ramène en arrière. Vu que la composition de cet organisation est faite de vieux et d'arriérés.
takilas
Des élections régionalistes ou de compétences
a posté le 12-09-2021 à 21:41
Est-ce que les recrutés sudistes par troïka et nahdha dans la fonction publique à Tunis, vont voter contre nahdha ?
H.2n
Cherche allier désespérément
a posté le 11-09-2021 à 18:34
Il peut toujours aboyer , je crois que cette fois-ci , notre ami Tabtoub , le touche-à-tout mais bon à rien est tombé sur un os qu'il ne peut pas ronger .
Quand on a le soutien du peuple , on n'a pas besoin de composer avec les sangsues !
Mêmepaspeur
huegétété go home !
a posté le 11-09-2021 à 18:20
"des élections anticipées". . .

Bravo !!!
Et il a trouvé ça tout seul, le garçon boucher ?
Quant aux "accords conclus entre l'UGTT et les gouvernements précédents.", qui a parlé de les remettre en cause. . . si ce n'est pleurer avant d'avoir eu mal ?
Pour ce qui est de "la feuille de route" pondue par un syndicat mafieux déjà hégémonique qui prétend dicter sa façon de voir les choses, il peut se la carrer bien profond et même au-delà du possible !
MPP.
Forza
Un bon discours de Taboubi
a posté le 11-09-2021 à 16:41
.
VIAN
CHOISIR LES TERMES
a posté le 11-09-2021 à 16:32
J'entends ici et là revenir l'expression "élections anticipées". Cela signifie qu'on avance la date des élections par rapport à une autre qui a été fixée dans le cadre d'une structure politico juridique établie. Autrement dit, la tenue des élections est conforme à cette structure et dans la continuité du régime en place. Consacrer cette terminologie signifie la survie du régime islamo mafiosi avec les mêmes acteurs criminels que le peuple a rejeté le 25 juillet. Si élections ils y auraient, ce seront les PREMIERES élections dans un nouveau cadre avec une purge de l'ancien régime criminel, traitre et hors la loi. Il en va de soi que la mise en place d'une nouvelle république ne se fait pas en quelques semaines, surtout que la purge n'a pas encore commencé, une étape pour déterminer les responsabilités et assainir le paysage. Cette mission n'a besoin de l'aval de quiconque, "des grandes puissances" soient elles. A tous ceux qui s'émeuvent et s'inquiètent de la tournure quant au processus démocratique, qu'ils se rassurent. Les mesures exceptionnelles font partie de la vie de toutes les nations. Au lendemain du 11 septembre, commémoré aujourd'hui même, les USA ont fait passer le PATRIOCT ACT resté en vigueur pendant plusieurs années en violation de tous les principes démocratiques et des libertés publiques et individuelles . Il suffit de rappeler que le but de cet état d'exception visait à contrôler de prêt les arabo-musulmans soupçonnés tous et sans distinction de terrorisme. Depuis dix ans, la Tunisie vit un 11 septembre tous les jours. Le dernier en date est celui de l'épisode de l'épidémie qui a ravagé sous ce régime, des milliers de vie qu'on aurait pu conserver. Les grandes puissances, n'ont-ils pas vu les corps jonchant les trottoirs devant des hôpitaux cimetières alors que les islaomomafiosis au pouvoir se disputaient encore et toujours le butin ? Si ce n'étaient les aides internationales et la prise en charge de la crise par l'armée nationale, le bilan aurait été encore plus lourd. La seule urgence actuelle est de trouver une solution pour gérer les affaires courantes, la dissolution et mise sous mandats tout organisation quelque soit sa dénomination) qui a pris part au saccage du pays depuis dix ans ; enfin une justice intègre pour juger les criminels et récupérer les biens spoliés avant qu'ils détruisent les preuves ou bien qu'ils s'évaporent dans la nature. L'armée nationale reste le garant pour pour amener le pays à bon port.
Warrior
islam bashing ................
a posté le à 12:02
keep barking.
who cares ....
Nizar
Le peuple a rejeté le 25 juillet
a posté le à 19:55
Avec tous mes respects je ne vois pas comment vous pouvez considérer quelques manifestations de quelques centaines de personnes un rejet populaire d'un régime politique élu démocratiquement avant quelques mois (21 plus précisément).
Vous voulez donner cet aspect révolutionnaire populaire à une réaction unipersonnelle précoce mal étudiée.
Le peuple n'a rien rejeté et n'a jamais réagi depuis la révolution de Ben Ghdhehom ou même avant. Notre peuple est d'une passivité unique. Il attend toujours le résultat des événements pour profiter de la nouvelle configuration. La preuve : le 25 juillet il n'y avait presque personne lors des protestations matinales et le soir tout le monde ils étaient tous dans la rue pour fêter les décisions présidentielles.
Cette attitude ne changera jamais et c'est elle l'origine de tous les maux de la Tunisie depuis au moins 2 siècles.
Que dieu protège la Tunisie...
Mêmepaspeur
Grand machin chose, protégez-nous !
a posté le à 21:16
"Que dieu protège la Tunisie"

Alors c'est foutu. . . parce que "dieu machin chose" n'existe pas. . . comment voulez-vous donc que votre machin chouette puisse protéger quoi que ce soit puisqu'il n'existe tout bonnement pas ?
Donc, c'est foutu. . .
Pour vous, j'veux dire. . .
MPP.
Nizar
@MPP
a posté le à 00:24
Le mien existe bien et il est capable de tout ...
Le votre peut-être n'existe pas donc vous n'avez qu'à changer de ...........machin...
Vous vous trompez si vous me considérez comme islamiste ou sympathisant d'islamisme.
J'ai voulu juste exprimer mon point vue à propos du rejet populaire du régime politique issu de la constitution "historique" de 2014.
C'était un avis qui reste à discuter et que vous avez négligé pour commenter la dernière phrase.
Que mon dieu protège la Tunisie foutue !!!!
Mêmepaspeur
@ Nizar
a posté le à 15:48
"Le mien existe bien et il est capable de tout"
Vous en avez le commencement d'un début de preuve ?

"Le votre peut-être n'existe pas"
N'existe "sûrement" pas. . . mais vous approchez de la vérité puisque vous admettez "mezzo voce" que votre dieu n'est pas UNIQUE comme le voudrait la doxa islamiste !

"vous me considérez comme islamiste"
Il est admis chez les gens bien nés, que le fait d'invoquer "dieu" en dehors des lieux de culte dénote bien un certain fanatisme. . .sinon un fanatisme certain !
MPP.
VIAN
Réponse à Nizar
a posté le à 12:32
Dans votre question vous donnez vous même la réponse :"...et le soir(25 juillet) tout le monde ils étaient tous dans la rue pour fêter les décisions présidentielles."
Nizar
@VIAN
a posté le à 17:21
'?a ne veut pas dire qu'ils ont chassé ou rejeté le régime politique en place.
Il y a une grande différence entre manifester pour protester et dégager un régime et sortir danser et claxonner pour fêter un évènement accompli par les autres.
Le peuple tunisien était toujours comme ça.
Lors des événements du pain en janvier 1984 une minorité courageuse a mené une révolte contre les décisions du gouvernement Mzali. Il y avait des décès et des arrestations parmi cette minorité de courageux. Le résultat : Bourguiba a annuler les augmentations des prix des produits de première nécessité et on a vécu le même phénomène : tous les tunisiens dans la rue pour fêter une victoire signée par le sang des patriotes courageux qui malheureusement beaucoup d'entre eux ont quitté définitivement notre monde et n'ont pas profité des mesures prises par Bourguiba.
On peut jamais dire que le peuple tunisien a mis fin aux injustices de Mzali. On peut dire que le peuple tunisien a profité de la révolte de certains de ses membres !!!
Dans ma question j'ai parlé des événements du 25 juillet matin et de ceux du soir.
Le degré de rejet est mesuré par l'envergure des manifestations matinales et non pas nocturnes qui représentent une réaction à posteriori de type allah yonsor men sba7 !!!
Jilani
Il passe aux menaces
a posté le 11-09-2021 à 16:11
L'ouvrier boucher prend la parole et pour il croit qu'il est le vice-président du pays avec sa bande de syndicalistes pourris. Il veut que le président l'appelle avant de prendre aucune décision. Jamais vu dans un autre pays qu'un syndicaliste dicte ses choix politiques à un président. Il se prend pour les grand militant Farhat hached.
Abir
Bravo monsieur Taboubi
a posté le 11-09-2021 à 15:27
C'est ainsi qu'on respecte les hommes, un homme responsable, sincère est sérieux et aussi franche, ce n'est pas à qui veut! Vraiment , aujourd'hui , j'ai senti que l'UGTT cette grande institution est entre des bonnes mains . On ne veut pas les mains tremblantes ou caressante au sens du poiles ! C'est sérieux discours! Bravo
Mêmepaspeur
charabia comme d'hab !
a posté le à 18:24
"caressante au sens du poiles !"

yaatini dé w yji aala rassek. . .héh nendebhom !
Warrior
élections ? ..... pwahaha ..............
a posté le 11-09-2021 à 14:29
QAYS est hors la loi. il risque la peine capitale.
c'est pourquoi il va monopoliser TOUS les pouvoirs, jusqu'à sa disparition par décès ou destitution.
il n'y aura ni parlement, ni gouvernement.
FINI la démocratie.