alexametrics
mardi 20 février 2024
Heure de Tunis : 23:29
A la Une
Salsabil Klibi : L’état d’exception est plus dangereux que l’état d’urgence
16/08/2021 | 12:47
1 min
Salsabil Klibi : L’état d’exception est plus dangereux que l’état d’urgence


L'enseignante universitaire spécialiste du droit constitutionnel, Salsabil Klibi, a publié, lundi 16 août 2021, un statut sur Facebook affirmant que l’état d’exception était plus dangereux de l’état d’urgence de par son impact sur les libertés et les droits.
 
« L’état d’exception qui se base sur l’article 80 de la Constitution implique la suspension des droits et libertés et des garanties y afférentes. L’état d’exception est plus dangereux que l’état d’urgence de par son impact sur les droits et les libertés. Cela n’implique pas de mettre des restrictions sur les libertés et les droits mais leur suspension et celle des garanties juridiques. Avez-vous compris pourquoi les mesures exceptionnelles de l’article 80 font peur et leur rôle dans la chasse aux corrompus et à la corruption ne doit pas nous induire en erreur ? », a-t-il écrit sur son profil Facebook. 
 
 
Le 25 juillet, le président de la République, Kaïs Saïed, a annoncé le gel du Parlement, la levée de l’immunité des parlementaires et le limogeage du chef du gouvernement, Hichem Mechichi. Pour expliquer ses décisions, il a avancé un état d’exception et a invoqué l’article 80 de la Constitution. 
 
Des décisions que certains ont qualifié d’atteinte à l’Etat de droit et à la démocratie et une entorse à la Constitution. En effet, depuis le 25 juillet, les portes du Parlement ont été fermées interdisant l’accès aux représentants du peuple et plusieurs personnalités politiques et députés ont été soit assignés à résidence ou interdit de voyager sans qu’un motif légal ne soit communiqué. 
 
 

N.J. 

16/08/2021 | 12:47
1 min
Suivez-nous
Commentaires
Dr. Jamel Tazarki
@Prof. Madame Salsabil Klibi,
a posté le 17-08-2021 à 10:35
@Prof. Madame Salsabil Klibi,
plus important que l'égalité de l'héritage, dont vous avez parlé la semaine dernière sur Business News TN , est de garantir / protéger d'abord la dignité de la femme tunisienne.

Au mois d'août 2017 Madame Naziha Laabidi a fait voter la loi contre les violences faites aux femmes. Ce qui renforce la protection de la femme face à toute violence, et annule l'éventualité que l'auteur d'un acte d'agression sexuelle pourrait échapper à des poursuites judiciaires en épousant sa victime. --> il faut appliquer cette loi sans exception.


De même au mois d'août 2017 Madame Naziha Laabidi a pris l'initiative de permettre à chaque femme rurale d'avoir une carte d'identité nationale afin qu'elle puisse profiter de son droit de vote. Sinon à quoi ça sert l'élargissement du droit de vote aux femmes, si 60% des femmes tunisiennes sont exclues de ce privilège car elles n'ont pas de cartes d'identité nationale. Il est très important de garantir les droits politiques pour la totalité des femmes tunisiennes, y compris la femme rurale --> et ceci en lui donnant la possibilité de voter et de choisir les parlementaires qui créent les lois auxquelles elles doivent obéir --> afin que les lois garantissent à la femme, y compris la femme rurale, le droit à la qualification et à la formation.
-->
Il faut vérifier si l'initiative "carte d'identité nationale pour toutes les femmes" de Madame Naziha Laabidi a engendré la totalité des femmes tunisiennes --> sinon, il faudrait faire revivre cette initiative.

Je considère ci-dessous la situation de la femme rurale (je viens d'un milieu rural):
-Il est temps de différencier entre la femme rurale paysanne et la femme rurale ouvrière prolétaire qui était auparavant paysanne et qui a quitté la terre.
- Je voudrais rappeler que la femme rurale prolétaire est surexploitée, condamnée à un travail non qualifié et sous-payé. Elle reçoit souvent un salaire inférieur de moitié à celui des hommes, elle est la première au chômage en cas de crise. Elle subit parfois le chantage sexuel des autres ouvriers et doit éventuellement, pour survivre, supporter l'humiliation.
-->
Pour que la stratégie nationale de l'autonomisation économique des femmes rurales réussisse, il est indispensable de donner à la femme rurale ouvrière prolétaire une formation professionnelle (couturière, infirmières, institutrice, etc., etc., etc.). C'est grâce à l'éducation et la formation professionnelle que la femme rurale prolétaire prendra conscience de sa dignité de femme et de prolétaire. Je plaide l'égalité des salaires, la journée de huit heures, le repos hebdomadaire, un congé et des allocations de maternité et l'admission des femmes rurales dans les syndicats.


@Prof. Madame Salsabil Klibi, protégeons d'abord la dignité de la femme tunisienne, dénonçons d'abord les violences faites aux femmes tunisiennes, améliorons d'abord les chances de réussite scolaire, universitaire, professionnelle et sociale de la femme tunisienne --> A quoi servirait sinon l'égalité de l'héritage dans l'humiliation?

Très Cordialement

Dr. Jamel Tazarki, Mathématicien

PS: Madame Naziha Laabidi a fait un très bon travail en tant que Ministre de la Femme, de la Famille et de l'Enfance --> j'espère qu'elle ferait partie du prochain gouvernement
AMILCAR
J'en ai marre , vs chercez du travail chez Ennahba ?
a posté le 16-08-2021 à 21:49
STOP -STOP - a l'humiliation Mme ,
Je m'en fous
il faut oublier l'article 80 et tous
BOUSS KHOUK
CHBIK YA MADAME
a posté le 16-08-2021 à 20:00
CHNOUWA HEL HOUJOUMET ALA KAISSOUN !!!! TATLAACHI KISSIT HOB ( kdima ) KAIES we SALSAL ----------- seyeb alik ya madame , tu ne peux pas être contre la majorité du peuple , FAITS TON JOB et ROULES A TON RYTHME ,
Cassius
L'année universitaire est terminée. Prenez de vacances bien méritées !
a posté le 16-08-2021 à 19:29
Bien madame ! Allah yehdik ! Grâce à vous et grâce à la fratrie Ben Achour, nos "grandissimes" spécialistes en droit constitutionnel, Noureddine Bhiri va avoir des arguments à faire valoir lors des interventions radio ou télé ! Il s'appuiera sur vos propos comme il l'a déjà fait pour la fratrie Ben Achour (en encensant le frère et la soeur) pour trouver des arguments servis sur un plateau ! Comme l'a si bien un intervenant dans son commentaire : "ces profs à la noix sont des spécialistes en sciences juridiques, mais des nullités en sciences politiques !" Continuez de servir la soupe aux traitres et aux ennemis de la Tunisie qui n'en demandaient pas tant !
Citoyen_H
TI MNINE JAITE
a posté le 16-08-2021 à 18:03
mais elle est sortie d'où cette chose
Je comprends mieux le niveau de certains étudiants.
Mséquine, ce n'est pas leur faute.

Ya mra, fik minnoume.
Vous avez beaucoup de retard.
Les chléyéke sont sur la touche.
On ne vous a, ni vu, ni entendu ces onze dernières années et voilà que, soubhane Rabbi, qu'on a droit chaque jour à une diatribe quotidienne.

Comme l'a dit @Bourguibiste nationaliste, occupez-vous de votre rayon et fichez-nous la paix avec vos propos malvenus.
Votre comportement ressemble point par point à une situation ou l'on donne un pistolet à un idiot et qu'on lui dise : Fais mumuse avec !!!

2011, il y avait quelques centaines de politiciens !
2021, il y en a 11 millions





Bourguibiste nationaliste
@ DIEHK
a posté le 16-08-2021 à 16:57
Bonjour,
Vos deux commentaires sont excellents.
Merci
DIEHK
Et Salsabil Klibi est la + dangereuse....
a posté le 16-08-2021 à 15:23
Et Salsabil Klibi est la + dangereuse dans ce paysage Boulitique Tunisien...
Mais qu'est ce qu'il leur arrive à nous gâcher nos belles & tendres journées ?
Et Paf, Mlle me parle de l'état d'exception qui est plus dangereux que l'état d'urgence ?
Ma parole, elle est voyante cette Prof ?
L'état d'exception qui se base sur l'article 80 de la constitution broutée par l'âne de Bin Achour ?
Mais, comme je disais dans 1 autre com Mme la Prof, vous n'avez pas découvert ces articles "Matriochka" qui sont des constitutions dans la meilleure constitution du monde décrétée par des ânes qui n'ont pas réussi leur Doctorat Con constitutionnel !
Qu'est ce que j'ai fait au bon Dieu, chez Bn : Il se trouve toujours un has been pour venir me gâcher ma fin de journée ?
Mme Salsabil Klibi : Passez une nuit blanche à lire et relire votre meilleure constitution pour trouver les 3 autres articles qui sont pires que le 80 et des bombes à retardement "Anti-Islamiste" et pourtant ce sont les Islamistes sous la houlette du Kheder de service qui l'ont rédigé NON ?

Dr. Jamel Tazarki
@Prof. Madame Salsabil Klibi,
a posté le 16-08-2021 à 14:17
Vous écrivez "L'état d'exception est plus dangereux que l'état d'urgence" :)

Très Chère Compatriote Prof. Madame Salsabil Klibi, vous êtes enseignante universitaire spécialiste du droit constitutionnel et vous devriez savoir que "L'état d'urgence est un dispositif juridique d'exception" --> et de se fait votre assertion "L'état d'exception est plus dangereux que l'état d'urgence" est d'un point de vu logique (mathématique) et du non-sens :))

Très Chère Compatriote Prof. Madame Salsabil Klibi, je n'ai pas l'intention de prendre la défense de qui que soit, par contre mon intelligence cognitive mathématique "souffre" en lisant vos assertions (votre texte).

@Prof. Madame Salsabil Klibi, permettez moi de commenter (un peu en retard) votre article sur l'égalité de l'héritage paru récemment sur Business News TN.
-->
Je voudrais vous informer très Chère Compatriote, qu'en Tunisie 67.6% des enfants non scolarisés ou déscolarisés sont des filles (n'ayant jamais été à l'école ou l'ayant quittée avant la fin de la scolarité obligatoire) --> je préfère parler plutôt de l'égalité des chances scolaires et universitaires car le meilleur héritage que l'on puisse laisser à ses enfants est le savoir: valeurs sociales, bonnes manières, diplômes de fin d'étude secondaire / universitaire, rectitude juridique / sociale.
-->
Au juste les parents pourraient faire hériter leur bien à leur guise, Exemple: ma tante a trois garçons et une fille, --> Elle a fait hériter tous ses biens à sa fille et les garçons n'ont rien eu (sans entrer dans les détails du pourquoi). Je vous informe que ma tante (Allah yarhamha ) était très religieuse, ne ratait jamais ses prières et connaissait le saint coran par coeur

Très Cordialement

Dr. Jamel Tazarki, Mathématicien

PS: Je suis en home-office, et afin de me relaxer je regarde de temps en temps Business News TN --> certains commentaires / articles sont très amusants :)
DIEHK
Comme vous mr le Prof !
a posté le à 15:36
Cher DR,
Je n'arrive pas à dériver 1 Intégrale!
Par contre, je sais que l'intégrale de la dérivée C la dérivée de l'intégrale !!!
Jusqu'à maintenant, j'ai toujours apprécié vos com....
Alors, de grâce: Ne devenez pas "has been" mon cher Dr car notre constitution de 2014 je ne l'ai pas "labellisée" à cause de "Rousseau".
Mon domaine: C la 5ème dimension et il faut l'intégrer avant la fin décembre...
Sachez que tous les Docteurs n'ont pas de serment d'Hippocrate à prononcer!



Dr, Jamel Tazarki
@DIEHK
a posté le à 18:42
Cher DIEHK,
je ne suis pas juriste et je n'ai pas votre savoir juridique / constitutionnel, par contre j'essaye d'utiliser ma logique mathématique afin de tirer des conclusions intelligentes.

J'espère que Prof. Salsabil Klibi nous répondrait sur ce forum de Business TN afin de nous éclairer

Très Cordialement et bonne soirée

PS: dans la vie professionnelle, ce sont les ordinateurs qui font les calculs d'intégrales --> changement de paradigme
Houcine
Insistance partisane.
a posté le 16-08-2021 à 14:07
La lecture faite par notre professeur est peut-être fondée. Mais, elle souffre d'un oubli ou négligence graves pour une docte, à savoir le contexte et les causes ayant conduit à y recourir.
En effet, madame n'ignore pas comment les droits des gens étaient méprisés, et les citoyens aussi.
Pas tous, il est vrai, puisque à y regarder de près il n'était pas difficile de noter que certains bénéficiaient de protections immenses dont ils s'autorisaient pour enfreindre les lois, agresser, insulter même des agents de l'autorité et à travers eux, l'Etat.
'?tat qui se prévalait alors d'être un '?tat de droit.
Ainsi, et sans développer un argumentaire digne des controverses d'antan, on peut lui reprocher cet oubli qui mine, vide de son sens l'analyse qu'elle ne cesse de reprendre avec persévérance.
C'est, du coup aussi, une prise de parti lorsqu'on attendrait d'elle un propos analytique et une leçon à en tirer puisque ce faisant elle dénonce, s'oppose à une décision faisant loi, désormais, répondant à une requête du pays.
Des lors, ce discours situé manque son objet faute de se maintenir dans les limites de son champ, et apparaît pour ce qu'il est, une prise de position hostile aux souhaits de la population, au nom d'un juridisme hors sol.
Bourguibiste nationaliste
MME KLIBI : OCCUPEZ DU DROIT MAIS PAS DE POLITIQUE
a posté le 16-08-2021 à 13:26
Chère Madame, restez dans votre domaine de compétence et n'en sortez pas au risque de tomber dans l'incompétence crasse. Les mesures prises par le président résultent d'une grave crise politique et elles sont le début de la solution à cette crise.
Comme vous le savez, on ne fait pas d'omelette sans casser des '?ufs. De même qu'on ne peut combattre la corruption islamiste sans remettre en cause certains droits. C'est ainsi que les sociétés en toujours agi avec ou sans l'accord des experts en constitution.
A bon entendeur'?'.
Waterloo
aux moustiques islamophobes zammourisés ...
a posté le 16-08-2021 à 13:17
ces moustiques sont en rage contre le succès des Talibans .
ils auraient souhaité que les amerlocs y restent indéfiniment , pour écraser les "islamistes" .
ils n'ont pas compris, que les Talibans sont POPULAIRES en afghanistan, et les ricains impopulaires.
Nahdha est toujours populaire. la france zammourisée islamophobe et ses moustique sur BN, n'y peuvent rien.
le dictateur Qayselabidine ben Sayed, comme ses 2 prédécesseurs Rguiba et Ould Ali , doivent faire avec cette popularité. la France ne viendra pas écraser Nahdha, comme elle l'a fait en 1990 avec FIS en Aldjérie.
NO WAY !!