alexametrics
mardi 27 septembre 2022
Heure de Tunis : 15:04
Dernières news
Salah Attia écope de trois mois de prison
16/08/2022 | 20:32
1 min
Salah Attia écope de trois mois de prison

 

Le journaliste Salah Attia a été condamné, ce mardi 16 août 2022, par la justice militaire à trois mois de prison.

 

Salah Attia avait déclaré à la chaîne Al Jazeera que l'armée avait confié à l’UGTT son refus d'accéder à la demande du président Kaïs Saïed d’encercler ses locaux. Ces propos ont été formellement démentis par la centrale syndicale.

 

Le journaliste a été accusé d’attentat ayant pour but de changer la forme de l'Etat, d'inciter les gens à s'armer les uns contre les autres ou à provoquer le désordre, le meurtre ou le pillage sur le territoire tunisien, d’imputer à un fonctionnaire public des faits illégaux en rapport avec ses fonctions, sans en établir la véracité, d'atteinte à la dignité, à la renommée, au moral de l'armée, d’outrage à autrui à travers les réseaux publics de communication.

 

Il a refusé de révéler la source de ses informations faisant prévaloir les dispositions du décret 115 relatif à la liberté de presse, affirmant que le juge d’instruction près le tribunal militaire a autorisé sa mise en garde à vue.

 

Le 13 juin 2022, le juge d'instruction militaire près du Tribunal militaire permanent de première instance de Tunis a décidé d'émettre un mandat de dépôt à son contre. Notons que Salah Attia a été défendu par une douziane d'avocats essentiellement islamistes.

 

S.H

16/08/2022 | 20:32
1 min
Suivez-nous
Commentaires
Ahmed
Justice clémente
a posté le 17-08-2022 à 14:24
Il mérite plus.
L'un des derniers
Mégaphones d'Ennahdha...
a posté le 17-08-2022 à 10:04
Ghannouchi doit se mordre la queue. Son pseudo journaliste, l'un des derniers mégaphones d'Ennahdha, a été mis en "mode silencieux" par la justice, après avoir diffusé des informations mensongères (spécialité de ghannouchi) impliquant l'armée nationale que nous saluons avec fierté par la même occasion. Déjà depuis quelques mois, Ghannouchi est pris dans le traquenard de la justice et il essaie vainement et par tous les moyens de s'en sortir. Trop tard Mr ghannouchi, même les juges pro-bhiri, si jamais il y en a encore..., ne pourront plus vous aider. Game over pour vous et pour vos journalistes déguisés et bien "récompensés"...!!!!!
Abel Chater
Un jour noir pour la justice militaire en Tunisie. Une honte pour toutes les formes de justice en Tunisie.
a posté le 17-08-2022 à 09:14
La Justice est tenue à respecter les déontologies et les éthiques de toutes les professions du pays. Lorsqu'un journaliste promet à quelqu'un de lui garder son identité d'informateur, il n'y a aucune loi démocratique dans ce monde, qui pourrait l'obliger à trahir sa promesse et à tuer la confiance professionnelle, dont il a cultivée par des décennies de travail sérieux et responsable.
La force par les armes à feu et par les prisons, n'appartient pas à la force d'une démocratie. Elle est son antidote. Nous savons tous que les tribunaux militaires sont plus forts que les pauvres civils de l'opinion publique. Mais l'équité humaine ne porte ni un uniforme militaire, ni un uniforme policier. L'équité humaine est en soi un uniforme imaginaire, qui doit être porté par toutes les consciences et par tous les responsables pour le bien du pays.
Trois mois ou trois ans de prison. Cela passe vite dans le militantisme de conscience. Le journaliste Salah Attia, sortira la tête haute pour avoir payé ce tribut à César. Mais c'est César qui est le grand perdant dans cette injustice.
Allah yostir Tounes.
MFH
Dehors les traîtres.
a posté le 17-08-2022 à 08:33
3 mois, c'est du gâteau. Mérite plus.
Mamma
Justice est faite
a posté le 16-08-2022 à 21:44
Bien fait pouf sa gueule. Le prix des fake news