alexametrics
vendredi 03 février 2023
Heure de Tunis : 21:14
Dernières news
Participation des partis à la campagne électorale - Le vice-président de l'Isie contredit son porte-parole !
01/10/2022 | 11:25
1 min
Participation des partis à la campagne électorale - Le vice-président de l'Isie contredit son porte-parole !

 

Le vice-président de l'Instance supérieure indépendante pour les élections (Isie), Maher Jedidi a assuré que plusieurs réunions ont eu lieu portant sur la facilitation de la procédure de collecte des 400 parrainages pour les candidats aux élections législatives anticipées du 17 décembre 2022. Il a indiqué qu'une réunion a eu lieu avec la direction des collectivités locales afin de garantir la réussite de la collecte des parrainages sous forme de signatures légalisées.

 

Invité le 30 septembre 2022 par Malek Baccari à l'émission "Rendez-vous 9" diffusée sur Attessia TV, Maher Jedidi a affirmé que les structures gouvernementales étaient dans l'obligation de collaborer avec l'Isie. Il a, par la suite, estimé que les partis politiques avaient le droit de participer à la campagne électorale. Il a expliqué que le décret électoral n'interdisait pas cela. La forme de participation des partis fera l'objet d'un arrêté émis par le conseil de l'instance.

 

Cette déclaration vient contredire les propos de son collègue et membre du conseil national de l'Isie. Dans une déclaration accordée le 29 septembre 2022 à l'agence Tunis Afrique presse, le porte-parole de l'instance, Mohamed Tlili Mansri a affirmé que les partis politiques étaient interdits de faire campagne pour les législatives anticipées de 2022. Mansri avait considéré que les candidats membres de partis politiques pourraient mener leur campagne électorale, à titre individuel.

Encore une fois, nous nous trouvons face à des déclarations contradictoires et à une absence totale de clarté. Cet épisode vient s'ajouter à une liste de faits devenant assez longue et démontrant le manque d'organisation et de cohésion au sein de cette instance.

 

 

S.G

01/10/2022 | 11:25
1 min
Suivez-nous
Commentaires
Djodjo
Pays peuplés de moutons cretins soumis
a posté le 01-10-2022 à 13:26
A tout les niveaux, que des amateurs bon a rien.

Bonne chance les tunisiens, vous êtes assez bête pour mette au pouvoir des gens honnêtes lol (nahda hier parce que religieux et le Simplet aujourd'hui parce que simplet), quand est-ce que vous allez vous baser sur les compétences/programmes des candidats ?

Vous méritez votre misère.
L exilé
L improvisation continue
a posté le 01-10-2022 à 12:59
C est l improvisation qui risque ee mal tourner. Un texte décousu pour un projet fartelu. Tout ce processus risque fort de faire pschitt. Non seulement il ne tient pas la route mais il est dangereux. Les futurs députés hypothétiques vpnt être obligés de s entre déchirer pour arracher des fonds et des projets pour leurs miniscules circonscriptions sous peine de se faire retirer leurs mandats. Ils ne pourront pas représenter les intérêts de la nation entière. On rentre dans l absurde. Kafka aurait trouvé une matière pour ecrire un livre. Ces présumées elections s apparente à des élections municipales et non législatives. Le candidat aux législatives ne peut être tenu responsable de la réalisation de projets dans sa circonscription. Il n en a pas les leviers tout simplement. Ce ne sera qu une perte de temps et de deniers publics. Les électeurs doivent faire attention et ne pas s engager dans cette voie dangereuse pour l unité du pays. C est totalement irreflechi.