alexametrics
dimanche 14 août 2022
Heure de Tunis : 04:11
Dernières news
Mohamed Chebbi : le gouvernement n'a toujours pas abordé l'UGTT au sujet des grèves
28/06/2022 | 08:56
2 min
Mohamed Chebbi : le gouvernement n'a toujours pas abordé l'UGTT au sujet des grèves

 

Le secrétaire général adjoint de l’Union générale tunisienne du travail (UGTT), Mohamed Chebbi a affirmé que la grève générale au sein de la fonction publique et annoncée par la centrale syndicale résultait de l’absence d’initiative ou de réaction aux appels au dialogue de la part du gouvernement de Najla Bouden.

 

Intervenant le 28 juin 2022 sur les ondes de la radio Express FM durant l’émission Expresso animée par Wassim Ben Larbi, Mohamed Chebbi a réaffirmé l’attachement de l’UGTT à l’annulation de la circulaire 20. Il a expliqué que la centrale syndicale s’attendait à une réaction de la part du gouvernement après la grève du 16 juin 2022. Il a rappelé que l’UGTT appelait à l’application des conventions collectives et à la régulation du pouvoir d’achat. L’ensemble de ses raisons a poussé l’UGTT à annoncer une grève au sein de la fonction et du secteur publics.

Mohamed Chebbi a indiqué qu’une série de réunions aura lieu au sujet de cette grève. Il a, aussi, précisé que le bureau exécutif de l’organisation syndicale fixera la date de ce dernier. « J’espère que le gouvernement demandera une réunion afin de débattre autour des revendications et d’éviter la grève... Il y a plusieurs solutions à la réduction de la masse salariale... Nous nous opposons à la réduction des salaires... Nous présenterons des alternatives en cas de tenue d'une réunion de travail avec le gouvernement », a-t-il ajouté.

 

 

Le secrétaire général adjoint de l’UGTT a réexprimé l’opposition de la centrale syndicale à certains éléments évoqués dans le programme national de réformes présenté depuis quelques semaines par le gouvernement. Il a expliqué que l’UGTT s’opposait aux réformes dont elle n’avait pas pris connaissance. Il a critiqué le projet de levée des compensations, le gel des salaires et la suspension des recrutements. Les réformes seraient, selon lui, des décisions parachutées et n’ayant pas fait l’objet de débat avec la participation de l’UGTT. Pour ce qui est du référendum, Mohamed Chebbi a affirmé que le secrétaire général adjoint de l’UGTT, Samir Cheffi, avait déposé une demande de participation à la campagne électorale.

 

« Nous attendons la publication du projet de Constitution. Nous sommes concernés par le sujet puisqu’il traite des droits économiques, sociaux et syndicaux… Nous n’aurons pas la possibilité de défendre nos droits en cas de non-enregistrement comme participant à la campagne. L’instance administrative se réunira pour étudier la proposition de la Constitution après sa publication… Nous n’avons pas encore décidé de participer ou non à la campagne… Nous nous exprimerons après la publication du projet de la Constitution », a-t-il dit.

 

S.G

28/06/2022 | 08:56
2 min
sur le fil
Tous les Articles
Suivez-nous