alexametrics
lundi 27 mai 2024
Heure de Tunis : 13:43
BN TV
Maghzaoui : nous ne pensons pas que Chaouachi ou Chebbi soient coupables de complot contre l'État
28/03/2023 | 15:16
6 min
Maghzaoui : nous ne pensons pas que Chaouachi ou Chebbi soient coupables de complot contre l'État


Le secrétaire général du mouvement EchaâbZouhair Maghzaoui a estimé que le recours à la fixation des prix de certains produits alimentaires devrait être accompagnée de compensations. Il a considéré que la situation du pays nécessitait de véritables solutions concrètes. Il a évoqué une forte hausse des prix face à une détérioration du pouvoir d’achat.

Invité le 28 mars 2023 de « Studio Shems » de Zina Zidi sur Shems FM, Zouhair Maghzaoui a considéré qu’un nouveau gouvernement devait être formé. Il a estimé que l’équipe de Najla Bouden devait partir, car il ne s’agissait que d’un gouvernement temporaire. Il a noté une divergence entre la vision de son parti et celle du président de la République, Kaïs Saïed. « La fin de la période d’exception doit inclure la création d’un nouveau gouvernement… Le président distingue entre le processus parlementaire et celui du gouvernement… Nous devons créer un gouvernement politique compétent », a-t-il ajouté.


Zouhair Maghzaoui a évoqué la possibilité de fusionner plusieurs ministères tels que celui de l’Économie et de la Planification et celui des Finances. Il a considéré que l’important était la mise en place d’une stratégie et non de fusionner des départements. Il a salué les efforts du président de la République ayant permis de dégager les islamistes du pouvoir sans aucune goutte de sang. Néanmoins, il a estimé que le point faible du processus entamé le 25 juillet était l’absence de réformes socio-économiques.

« Le président a libéré le pays d’un véritable cauchemar… Les réformes politiques doivent être accompagnées de réformes socio-économiques… Il y a un manque de concentration de la part du président… Il s’est entretenu essentiellement avec des juristes… L’une des causes du faible taux de participation aux élections est la situation économique », a-t-il déclaré.




Concernant l’affaire de complot contre la sûreté de l’État, Zouhair Maghzaoui a considéré que le mouvement Echaâb n’avait pas à dire si le dossier était vide ou non. Il a affirmé que le peuple exigeait des sanctions à l’encontre de ceux qui ont porté atteinte à l’Etat. Il a, également, rappelé la présomption d’innocence. D’un autre côté, M. Maghzaoui a appelé la justice à apporter les éclaircissements nécessaires quant aux accusations de complot et des raisons de l’arrestation de certains individus.  

« La Tunisie a vécu dans des complots continus… En 1962, Habib Bourguiba a pris les opposants pour cible sous prétexte de complot contre la sûreté de l’État… Il y a des crimes commis contre la sûreté de l’État et certains ont fait appel à des pays étrangers… Ils ont même demandé l’interdiction de l’octroi des vaccins contre le coronavirus à la Tunisie… Je ne peux pas seulement écouter les avocats de la défense… Ils ne font pas preuve d’objectivité… Certains individus arrêtés dans le cadre de cette affaire sont nos amis tels que Ghazi Chaouachi et Issam Chebbi Nous ne pensons pas qu’ils soient coupables d’un tel crime », a-t-il dit.


Zouhair Maghzaoui a indiqué que le mouvement Echaâb soutenait le processus entamé depuis le 25 juillet 2021, mais tout en adoptant une approche critique. Il a indiqué que le bloc parlementaire formé par le parti appliquera la même politique. Il a indiqué que le mouvement Echaâb présentera un projet de loi relatif à la révision de l’indépendance de la Banque Centrale de Tunisie (BCT). Le parti considère que la BCT doit mobiliser de l’argent au profit du gouvernement et du pays et ne pas avoir la possibilité de refuser cela. Il a, également, considéré que la lutte contre la spéculation et la monopolisation doit se faire à travers la révision de la législation réglementant certains secteurs et du système des autorisations.

« Nous ne serons ni un parti ni un bloc parlementaire de soutien au président… Nous voulons que le pays avance et sorte de la crise économique et sociale… Nous soutenons le président tant qu’il sert les intérêts du peuple… Il y a une divergence entre le discours du président et celui du gouvernement… Le gouvernement a, selon les responsables du FMI, accepté la privatisation des entreprises publiques… Nous avions demandé, en 2018, à Habib Essid de créer un ministère chargé de la fonction publique… Nous devons procéder à un audit afin de comprendre la situation et d’identifier les réformes nécessaires… Plusieurs entreprises publiques ont volontairement été mises en faillite afin de les privatiser. Il y a une volonté de procéder à cela de nouveau », a-t-il assuré.

Zouhair Maghzaoui a souligné l’importance de procéder à des réformes assurant l’épanouissement des Tunisiens. Les réformes doivent améliorer la situation économique et non appauvrir le peuple. La conclusion d’un accord avec le FMI aggravera la dette de l’État. Il a estimé que les Tunisiens devaient compter sur leurs propres moyens et que l’État devait se doter de stratégies économiques. Il a, aussi, évoqué le renforcement des relations bilatérales telles que celle entre la Tunisie et l’Algérie.

Zouhair Maghzaoui a salué la réinstauration des relation diplomatiques entre la Tunisie et la Syrie. Il a appelé à la nomination rapide d'une ambassade tunisien au sein de ce pays. Il a considéré que le monde vivait de grandes transformations et que la Tunisie devait en profiter. 

 

S.G

28/03/2023 | 15:16
6 min
Suivez-nous
Commentaires
La Tunisie
n'a plus besoin...
a posté le 30-03-2023 à 21:59
Après la dernière décennie de la honte et du vandalisme politique et économique, la Tunisie n'a plus besoin ni de partis politiques ni d'un gouvernement de politiciens ! La Tunisie a besoin d'un gouvernement d'experts et de technocrates pour réaliser des réformes structurelles profondes et couper l'herbe sous les pieds des voleurs, des voyous, des contrebandiers et des spéculateurs ! Si Mr Maghzaoui cherche déjà un poste de ministre, il n'a qu'à demander l'avis de la majorité des députés... ou de rester à l'opposition !
Anwar
Double langage
a posté le 29-03-2023 à 14:04
Maghzaoui a raté une occasion pour se taire.
TRE
Boliticien!
a posté le 29-03-2023 à 13:41
Un père inquiet demande à un homme politique connu, du RCD/PDL, qu'il connaît bien :

"Peux-tu m'aider à faire entrer mon fils en politique ?"

Le politicien répond : "Qu'a-t-il appris, qu'est-ce qu'il sait faire" ?

Le père répond : "RIEN".

Le politicien répond : "Bien, alors nous n'avons plus besoin de le former".
souilem
Quelle idiotie !
a posté le 28-03-2023 à 21:10
monsieur Maghzaoui, vous ne connaissez rien dans l'économie ni dans la politique, on veut se débarrasser petit à petit de la compensation qui est un mal qui ronge l'économie de la Tunisie t vous monsieur, vous voulez la développer, c'est que vous n'avez rien compris. Vous parlez aussi d'un gouvernement politique et vous avez oublié que les tunisiens n'ont plus confiance aux politiciens opportunistes et voleurs, il les a rejetés, cela est incompatible avec ton parti et il est normal que vous défendez vos amis chaouachi et chebi détenus par la justice, laissez la justice faire son travail et ce n'est pas à vous de remplacer la justice. Ces membres ont dénigré la présidence de la république et ont divulgué de fausses informations dans la chaine TV El Jazira. Ces traitres doivent être jugés sévèrement sur la préparation du complot. Monsieur un complot se prépare puis ils exécutent. La justice ne laisse pas faire et la punition sera sévère avant l'exécution. Ces traitres ont donné une mauvaise image de la Tunisie que nous aimons et que le Président KS est le sauveur du pays des islamistes terroristes, pour ta gouverne il est entrain de nettoyer le pays de la corruption et du blanchissement d'argent, personne n'est au dessus de la justice. Il a la confiance des tunisiens, laissez le travailler et occupez-vous de votre minable parti haftarich.
Ancien '?lu de la république française
Mr il faut laisser la justice faire son travail
a posté le 28-03-2023 à 20:14
Mr Maghzaoui , vous êtes sur de vous à propos de l'un des deux, Mr on verra edahrou taouil et entre nous, moi personnellement je laisse la justice faire son travail, Mr je connais très très bien le fonctionnement des politiciens tunisiens et tunisiennes sans commentaire de ma part, j'ai juste une seule chose à vous dire, la vérité remonte toujours à la surface, si je vous dis que ghannouchien est un menteur, vous n'allez pas me croire ? Mr je suis tunisien assil iRRiF, Mr ahali iRRiF on dit haut et fort ce que les autres pensent trop bas , Mr il ne faut jamais oublier que les vrais combattants viennent d'irrif
EL OUAFI
Mr Maghzaoui
a posté le 28-03-2023 à 18:21
Il me paraissait qu'on s'est trompé sur votre compte Mr Maghzaoui ! Vous faites des supputations concernant vos amis ! Vous n'êtes pas juges, or laisser la justice faire son travail, les interférences, on pouvait les pratiquer auparavant, elles appartiennent à l'histoire ! Mieux, nous épargner de vos déclarations déplacées, qui ne se basent sur aucune étude avérée.
Abir
Wallah mè te7chem
a posté le 28-03-2023 à 17:53
Voilà ton vrai visage:: la7ess elkwanjias
takilas
Un raisonnement d'ignorance et d'inculte
a posté le 28-03-2023 à 15:46
Qui ne connaît rien de l'histoire de la Tunisie ni de économie.
Les m'as-tu vu on en connaît dont les arnaqueues nahdhaouis.