alexametrics
jeudi 20 juin 2024
Heure de Tunis : 14:10
Dernières news
Les universitaires de la Zitouna : Le discours de Béji Caïd Essebsi est contre le Coran et la Constitution
28/08/2018 | 23:28
1 min
Les universitaires de la Zitouna : Le discours de Béji Caïd Essebsi est contre le Coran et la Constitution

 

« L’université Zitouna refuse catégoriquement la proposition de Béji Caïd Essebi du projet de loi concernant l’égalité de l’héritage », annoncent dans un communiqué publié mardi 28 août 2018, les enseignants de l’institution.

 

Les professeurs de la Zitouna déclarent que le discours de BCE renie le texte religieux. Ils refusent également le fait que le président de la République affirme que l’Etat Tunisie n’a aucune relation avec la religion ni le Coran étant donné que c’est un état civil et que la question de l’héritage est d’ordre humain plus que religieux.

 

Les universitaires, qui ont tenu une conférence le jour-même, affirment qu’il est nécessaire de préserver la référence islamique de la Tunisie déjà citée dans la Constitution et que la « civilité » ne doit jamais interférer avec l’identité musulmane du peuple.

Ils ont par ailleurs insisté sur le fait que la question de l’héritage est claire dans le Coran en appuyant cela avec des versets coraniques.

 

Les signataires ont aussi appelé à criminaliser toute violation des droits de la femme dans l’héritage, mais ce, en respectant ce qui a été cité dans le Coran.

 

F.J

28/08/2018 | 23:28
1 min
Suivez-nous

Commentaires (39)

Commenter

Maxula
| 30-08-2018 22:35
Vous ne cherchiez peut-être pas à en arriver là, mais votre démonstration est un autre élément de preuve du caractère "dépassé", "inutile", "obsolète",
"hors du temps" et j'en passe, de la religion et de tout ce qui tourne autour.
Surtout si l'on garde à l'esprit qu'au départ, c'est à dire, au moment de son "invention" (comme toutes les inventions humaines et autres découvertes) la religion fut le premier "texte de loi" édicté dans le but de réguler -d'une façon moins primitive ou moins violente- les rapports des hommes entre eux.
Et depuis ce temps-là, le monde a "normalement" évolué, avancé, progressé, s'est modernisé au cours des siècles et des époques.
Sauf le monde "islamique" en général ou arabe en particulier, et contrairement aux autres nations sous d'autres cieux, sont restés littéralement scotchés aux interdits d'antan, aux "yajouz-lè yajouz" !
En un mot, les arabo-musulmans restent collés comme une bernique à son rocher, à la lettre et pas du tout à l'esprit d'un texte indigeste, celui-ci ne s'adressant nullement à leur intelligence mais à leur cerveau binaire et reptilien du "je mange ou je suis mangé", "fais ce que dit le texte et tu iras au paradis", "conforme-toi à la loi divine et crains le feu de la géhenne", etc.
Ce n'est donc pas demain la veille que les "arabo-musulmans" s'en sortiront s'ils restent encalminés dans un passé "anachronique", donc démotivant, donc démoralisant, donc paralysant !
Maxula.

EL OUAFFY avec Y à la fin
| 30-08-2018 17:55
Les textes du coran sont inchangeables , la femme jamais perdante et la part du masculin sera dépensée au profit certainement à un femme soit qu'elle en soit l'épousé , la mère , ext......

Houcine
| 30-08-2018 02:25
Il semble que l'islam en ses heures florissantes ait vu prospérer savants, penseurs et innovateurs en divers domaines et nombre de glosateurs et jurisconsultes qui ont enrichi le patrimoine de l' humanité et permis l'essor de la culture arabo-islamique.
Ce faisant, ils nous ont légué un patrimoine et une leçon de méthode : dynamisme et esprit critique. Les noms sont nombreux qui figurent en bonne place dans l'histoire culturelle du monde et leurs idées sont étudiées au plus haut niveau...des enseignements.
Ils se distinguaient,en leur temps, par leur capacité à séparer la recherche et l'enquête de toute emprise du religieux, tout en faisant montre d'une stricte observance en matière de religion.
Si l'on s'inspire de leurs parcours, on trouverait légitime d'amender une règle juridique relative à l'héritage au motif de son inadaptation à l'esprit démocratique de la Constitution. Et cela ne serait pas le moins du monde contradictoire avec la référence à l'islam inscrite en cette même constitution.
Enfin, on pourrait arguer, de la religion dite Parole de Dieu, qu'elle ne peut autoriser l'inégalité ou l'injustice puisque Dieu qui est La Justice ne peut édicter l'Injustice, ce qui serait contraire à sa Nature.
Car, Il est Créateur de Tout, et l'homme est un élément de Sa créature....
Il revient à l'Homme, aux humains d'oeuvrer afin de se rapprocher au mieux de la justice.
Montesquieu a imaginé le concept de séparation des pouvoirs; on peut instaurer une séparation des ordres: le religieux en ses affaires. aux politiques de veiller à l'établissement de lois conformes aux institutions que les peuples se donnent.

Maxula
| 29-08-2018 22:42
Professeurs de ceci, universitaires de cela !
Enseignants du dogme bêtifiant et de la vacuité du discours !
Des docteurs de la foi, autant dire, des savants de l'inutile !
"el esm aali ouel marbet khali" !
Ces gens-là devraient plutôt songer à être plus utiles à leur pays en produisant, en fabriquant, en inventant, en découvrant autre chose que l'eau tiède ou la poudre réduite en poussière !
Pourquoi pas plutôt, consacrer leur prétendue "sagesse" à alphabétiser bénévolement "les gens de peu", ou bien les enfants des familles nécessiteuses, pour les préparer à affronter la vie, car ce n'est pas "la foi qui sauve", mais bien les études, qui servent à autre chose qu'à brasser du vent ou à génuflexer à tout bout de champ. Ce sont les études qui aident à trouver un travail moins abêtissant que les corvées de chiottes ou les hurlements de frappadingues des muets-zinzins !
Si la foi nourrissait son homme, à part bien sûr les ratichons enturbannés et les escrocs (pléonasme !), tout le monde serait croyant ! Et on finirait tous au paradis !
Et rappelez-vous que la religion est la bêtise la mieux partagée au monde !
Maxula.

Abel Chater
| 29-08-2018 21:53
Quelle fierté d'être un Arabe et encore un Musulman.
Jamais je ne trouve un Musulman s'occuper ou s'intéresser au Christianisme, au Bouddhisme ou au judaïsme. Jamais un Musulman ne sait ni ne trouve un seul iota d'intérêt pour ce que les Chrétiens, les Bouddhistes ou les juifs font dans leurs églises, dans leurs temples ou dans leurs synagogues. Ni même qu'un Musulman n'essaie de comprendre ce que leurs religieux murmurent ou comment ils pratiquent leurs rites.
Par quel miracle donc, les non-musulmans s'intéressent-ils à l'Islam, souvent plus que les Musulmans eux-mêmes?
Nous avons 5 prières par jours dont l'une ne dure que quelques 5 à 10 minutes, d'une pause avec réflexion et humilité.
Les ennemis de l'Islam eux, ils passent toute leur journée à chasser leur dépression, par un intérêt miraculeux à l'Islam, aux Arabes et aux Musulmans.
Celui qui a été à la Mecque, devrait sans le moindre doute se demander, d'où viennent toutes ces richesses dans un endroit entouré de rochers, de roches et de pierres noirâtres, où ne pousse même pas une seule herbe verte. Sur l'autoroute de Médine vers la Mecque, j'ai vu quelques dizaines de mètres de verdures qui ont attiré mon attention, le chauffeur du bus, m'a dit que c'était synthétique, parce que rien ne pousse sans eau, et l'eau est rare dans ces endroits.
Donc, d'où vient tout ce gigantesque intérêt des non-musulmans à l'Islam et aux Musulmans, bien qu'ils aient des cascades d'eau et des rivières sans fin?
Notre Créateur et Créateur de tout l'univers Allah le Tout Puissant, mobilise toute une armée de bactéries bénignes pour l'expansion et pour la renaissance incessantes de l'Islam.
Qui pourrait mobiliser les hyènes et les chacals inhumains de ce forum contre l'Islam, en dehors du Tout Puissant, pour réveiller les Musulmans?
Allahou Akbar.

Houngus
| 29-08-2018 20:26
Ces textes ont été effectués à une époque où la femme était considéré comme un objet, sauf celles des tribus fortunés. Le prophète avait à cette époque libéré les femmes d'une soumission totale..Entretemps, il s en est passé des choses pendant des siècles, et le coran est censé s'adapter a tous les siècles. Je vois que ces zitouniens sont restés archaïques et c'est normal leurs calculs sont pecuniers e6 non religieux. C'est sur que l'on d'eux a un frère fortuné et qui n'a 9as d'heitiers sauf son épouse.Il attends le lui voler son argent

HatemC
| 29-08-2018 19:41
"'L'homme raisonnable s'adapte au monde ; l'homme déraisonnable s'obstine à essayer d'adapter le monde à lui-même. Tout progrès dépend donc de l'homme déraisonnable."' ...

Voilà où nous en sommes avec ces gens ... On appui sur l'accélérateur pour dépasser la vitesse du son et eux appuient sur le frein .... et des 4 fers ... HC

Houfa
| 29-08-2018 19:15
J aurai préféré les écouter lors de la visite de oyajjdi ghenim mais ils étaient complètement absents on doit pas écouter ces vendus profiteurs ils n ont vraiment rien dans la cervelle a part chlaka couscous

HatemC
| 29-08-2018 19:08
Une statistique menée du 16 au 20 août dernier ...
61% des personnes questionnées ont affirmé être en faveur de cette égalité ; contre 37% qui étaient contre. Des résultats d'autant plus logiques quand on remarque que pour les hommes 55% étaient pour l'égalité, alors que cette proportion atteint chez les femmes 75%....

Les partisans d'Ennahdha présentent une majorité de répondants qui refusent cette égalité avec 91% qui sont contre.

Pour ceux qui sont contre cette égalité, la seule raison est l'obligation du strict respect du texte religieux... argument vraiment maigre et vide de sens ...

https://www.tunisienumerique.com/tunisie-61-des-tunisiens-sont-pour-legalite-des-sexes-a-legard-de-lheritage/

Un Référendum?
| 29-08-2018 18:40
En cas de différent sur une question qui risque de diviser les tunisiens, la constitution prévoit le référendum pour trancher. Après la publication du résultat, les perdants doivent se taire!