alexametrics
dimanche 07 août 2022
Heure de Tunis : 22:41
Dernières news
Les structures judiciaires dénoncent les pressions du ministère de la Justice
26/06/2022 | 20:56
1 min
Les structures judiciaires dénoncent les pressions du ministère de la Justice

 

La coordination des structures judiciaires a rendu public un communiqué, ce dimanche 26 juin 2022, pour dénoncer les pressions du ministère de la Justice, soulignant que la ministre s’était basée sur des dispositions inconstitutionnelles nulles, tout en rappelant que le droit syndical, notamment, le droit à la grève, est garanti par la constitution et les conventions internationales.

 

La coordination des structures judiciaires assure que la politique d’intimidation orchestrée ne fera pas renoncer les magistrats à défendre l’indépendance du pouvoir judiciaire et à refuser les révocations abusives pour préserver les acquis constitutionnels et mettre un terme à la mainmise sur le pouvoir judiciaire.

 

D’autre part, la coordination s’est dite surprise de la politique de la fuite en avant du pouvoir exécutif et la manière de compliquer la crise, alors qu’il en est la cause au lieu d’ouvrir les portes du dialogue afin de parvenir à des solutions justes et équitables.

 

La coordination a, également, mis garde contre toutes mesures abusives contre les magistrats, soulignant sa prédisposition à y faire face par tous les moyens possibles à l’échelle nationale et internationale.

 

Et de conclure en appelant les magistrats à croire en leur cause et à poursuivre leur union afin de défendre les valeurs et les fondements de l’indépendance du pouvoir judiciaire.

 

Le ministère de la Justice a rendu public un communiqué, ce dimanche 26 juin 2022, pour rappeler que les mesures de retenue sur salaires des magistrats se poursuivent à la suite de la reconduction de leur grève pour la quatrième semaine consécutive.

 

Le ministère de la Justice met en garde quant à la nécessité d’appliquer les lois en vigueur et les mesures disciplinaires qui en découlent. Il appelle, également, les magistrats à assumer leur responsabilité et à tenir à leur droit au travail pour assurer le fonctionnement ordinaire du service.

 

S.H

26/06/2022 | 20:56
1 min
Suivez-nous
Commentaires
Tunisien
Drôle de troupeau
a posté le 27-06-2022 à 15:24
Voilà des brebis qui exigent à brouter dans le pâturage de la communauté bon gré mal gré, sans cela les autorités de tutelle seraient déclarées irresponsables et passibles d'une plainte à l'international dans la mesure où ils ne se reconnaissent pas la capacité de se défendre sur terrain national. Et dire qu'ils prétendent être une autorité, alors que dans le meilleur des cas ils seraient de simples agents dont les pouvoirs sont beaucoup plus importants que leur intégrité morale. La bande des grévistes me fait penser à l'adage qui dit qu'il n'y a que le galeux qui se frotte les coudes... A bon entendeur.
Bruno
La vérité
a posté le 27-06-2022 à 10:29
Limoger ces juges grévistes est un devoir national et recruter de nouveaux juges pour une justice impartiale
Hassine
Qui détient le pouvoir
a posté le 27-06-2022 à 10:11
Ce n'est pas à vous de défendre l'indépendance des pouvoir . C'est nous qui choisirons quoi défendre et quel système politique installer. Après tout pourquoi y a t'il un ministère de la justice pour vous virer les salaires qui proviennent de nos impôts. Et dire que vous voulez une indépendance, êtes vous une entreprises pour nous rendre service à sa manière et qu'on ne peut pas limoger. Vous êtes en train de nous imposer une dictature. Seul et seul un élu par nous qui fait ce que nous voulons , raison pour la quelle il a obtenu la confiance du peuple. Vous les magistrats vous n'avez pas obtenu la confiance du peuple. En outre le président c'est nous qui rénouvellerons son mandat ou non alors que vous êtes en train de vous battre pour nous coloniser a jamais. Vous voulez dénuder le peuple de sa souveraineté et vous faites ce que ont fait les uns parmis vous. Vous voulez un royaume de juge qui se succède par héritage , allez vous être une population indépendante que nous payons par notre sueurs. Soit que vous soyez des juges de l'?tat et que vous devez êtres sous les ordres de notre élu soit que vous démissionnerez.
Ghanou
Tous les moyens sont bons
a posté le 27-06-2022 à 09:32
Elle date pas un peu la photo que vous publiez là?!?!?! Tous les moyens sont bons quand on n'a pas d'arguments solides et valables. Pourquoi c'est seulement aujourd'hui que les juges se sont mis à appeler à la défense des valeurs et fondements de l'indépendance du pouvoir judiciaire. Pourquoi aucun d'eux n'a crié au temps de ce qu'on a appelé la justice Bhiri?!?!?! Pourquoi aucun d'eux n'a crié quand Bhiri a révoqué 8O juges parce que, justement, ils étaient intègres et honnêtes et oeuvraient pour l'indépendance et la neutralité de la justice?!?!?! On vit des temps bizarres quand même. Mais le temps nous dira tout et dévoilera tout et fera le tri entre le bon du mauvais. Dieu soit avec notre président! Vive la Tunisie.
Un citoyen
Independance du pouvoir judiciaire dites vous ?
a posté le 26-06-2022 à 22:18
C'est avant qu'il fallait veiller a les respecter, vous qui avez bafoué le devoir de neutralité en vendant votre ame a la secte des ténèbres !
Alors maintenant assumez, tout ce qui vous arrive en ce moment vous le méritez au centuple bande de traitres et d'opportunistes !