alexametrics
lundi 24 juin 2024
Heure de Tunis : 02:04
A la Une
Les soutiens de Kaïs Saïed mécontents des nominations de délégués
25/04/2022 | 10:59
4 min
Les soutiens de Kaïs Saïed mécontents des nominations de délégués


Les dernières nominations au sein du corps des délégués, annoncées à la date du 22 avril 2022, ont fait l’objet d’une grande polémique sur les réseaux sociaux. Plusieurs soutiens du chef de l'Etat ont critiqué la nomination de Nahdhaouis et de personnes appartenant à d’autres structures politiques opposées au président de la République, Kaïs Saïed.


Le membre de la campagne explicative du chef de l’Etat, Ahmed Chafter, a indirectement critiqué, dans une publication Facebook du 24 avril 2022, les nominations en estimant qu’elles devaient se baser sur les compétences des individus. Il a, dans une deuxième publication Facebook de la même date, écrit : « Il semblerait que nous avons besoin d’un sélectionneur étranger afin de recruter des délégués. Même du Maghreb arabe, ce n’est pas un problème. Nous en serons satisfaits.. Puisque tout notre stock semble être avarié ».




Pour ce qui est des noms ayant interpellé les internautes, il s’agit de :

- Aymen Ghribi, nouveau délégué de Chebba (gouvernorat de Mahdia). Il s'agit d’un jeune nahdhaoui. Les internautes ont publié une photo de la carte d’observateur que le délégué possédait lors des élections municipales de 2018. Il avait été observateur au nom de la liste du mouvement Ennahdha. La même personne a, également, fait l’objet de critiques en raison de son passif à la faculté de droit de Sousse. Il aurait fait partie de l’Ugte et aurait aussi agressé physiquement d'autres étudiants.

 

 

- Hafedh Ghariani, nouveau délégué de Bouarada (gouvernorat de Siliana). Il s’est avéré que ce dernier avait été candidat aux élections municipales de 2018. Il faisait partie de la liste du mouvement Ennahdha.




- Mohamed Bouraoui Gribâa, nouveau délégué de Teboulba (gouvernorat de Monastir). Des photos de ce dernier avec un sticker soutenant Abir Moussi, présidente du PDL ont été massivement partagées par les soutiens de Kaïs Saïed. Il s’est avéré, par la suite, que ce dernier s’était présenté aux élections législatives de 2019, au sein de la liste de 3ich tounsi.



Une grande partie des internautes, notamment ceux soutenant Kaïs Saïed, ont massivement critiqué ces nominations et se sont interrogés sur les critères de sélection des délégués. Certains ont même crié au scandale. Pour rappel, plusieurs des soutiens de Kaïs Saïed pendant la "campagne explicative" avaient tenu un sit-in de protestation, en février 2022, réclamant d'être nommés en tant que délégués en guise de récompense pour leurs efforts.


Cette polémique autour des nominations va augmenter la colère qui cible Taoufik Charfeddine, ministre de l'Intérieur, de la part des soutiens du président. Rappelons, également, que l'ancienne cheffe de cabinet du président de la République, Nadia Akacha, a publié, lundi 25 avril 2022, un statut Facebook dans lequel elle estime que « l'instant du 25-juillet a été volé par ceux qui n'ont ni honneur, ni morale ni patriotisme ».


S.G

25/04/2022 | 10:59
4 min
Suivez-nous
Commentaires
adel
Surprise.
a posté le 25-04-2022 à 12:45
Maintenant on passe aux tirs amis.
El chapo
La mentalité bolchevique communiste persiste encore et encore ....
a posté le 25-04-2022 à 12:33
Tous ce beau monde cherche à s'incruster au sein du mammouth avec pour unique objectif dans la vie est d'avoir un clou dans un mur