alexametrics
mardi 25 juin 2024
Heure de Tunis : 15:40
Dernières news
Le tacle de Kaïs Saïed à Fathi Laâyouni
15/02/2023 | 09:42
2 min
Le tacle de Kaïs Saïed à Fathi Laâyouni

 

Le maire du Kram et avocat Fathi Laâyouni a déclaré la semaine dernière que le président de la République est un de ses amis proches. Invité le 9 février 2023 par Borhen Bssais à « Émission impossible » sur la radio IFM, Fathi Laâyouni a affirmé que Kaïs Saïed avait assisté au mariage de sa fille en 2017. « Ce que les gens ne connaissent pas, c’est que Kaïs Saïed est un ami personnel… Il fait partie des premiers invités lors des événements familiaux », a-t-il ajouté.

Ces propos seraient-ils faux ? Au détour d’une phrase, Kaïs Saïed a taclé le maire du Kram superbement, hier mardi 14 février, lors de sa visite au ministère de l’Intérieur où il a prononcé un grand speech. Il a rappelé comment certains œuvrent à la déliquescence de l’État et a rappelé comment « un maire a exigé qu’il donne son autorisation pour que l’on vienne prier dans une mosquée de sa localité ».

 

Le maire en question n’est autre que Fathi Laâyouni qui, le 10 juin 2020, s’est dit exaspéré par les agissements du président de la République qui, d’après lui, a négligé tout le 7e chapitre de la constitution consacré à l’autorité locale en allant prier au Kram sans l’informer. Selon les dires de M. Laâyouni, Kaïs Saïed aurait dû l’informer de ce déplacement puisqu’il se trouve sous son autorité de maire. Il aurait même envoyé un courrier officiel à la présidence pour exprimer son mécontentement.

À l’époque, Kaïs Saïed a répondu à sa manière en allant, deux jours plus tard, effectuer la prière du vendredi à une mosquée du Kram, sans informer le maire bien entendu.

La réponse méprisante d’il y a deux ans et demi n’a pas été suffisante pour que Fathi Laâyouni comprenne la leçon. Retournant sa veste et tentant un rapprochement hypothétique, il s’est inventé une amitié avec le président. Et, de nouveau, il a reçu une réponse encore plus méprisante.

 

R.B.H 

 

15/02/2023 | 09:42
2 min
Suivez-nous
Commentaires
Sassi
Retourner la veste
a posté le 16-02-2023 à 21:37
On est habitué à des personnes qui se retournent la veste... comme Layouni Fethi y en a des centaines !!!
Le Numide
Fathi Laâyouni pouvait se permettre de dire ce qui est bon lui semble
a posté le 15-02-2023 à 12:53
Puisque cet islamiste est toujours en liberté
Abel Chater
Oh, quel intérêt pour le peuple tunisien, de creuser à la manière de Sherlock Holmes, dans une telle banalité d'amitié ou d'hostilité, entre un retraité de l'enseignement supérieur Kaïs Saïed, du quartier populaire La Mnihla et un avocat du néant, Fathi Laâyouni, du quartier populaire Le Kram !!!
a posté le 15-02-2023 à 12:35
Deux personnes qui comptaient parmi le monde incognito de la Tunisie. Ne fut-ce la réussite de notre Révolution du 14 janvier 2011 et la réussite de sa transition démocratique, qui les ont catapultés tous les deux, sur le tronc de leurs actuels arbres fruitiers, on n'aurait jamais entendu parler de leurs noms ni de leur vraie ou fausse amitié d'arrivistes.
Celui qui s'intéresse à de telles débilités et futilités, ne fait lui-même que nous miroiter sa propre stupidité.
Allah y habbèss aâlinè Laâkal.
Hayet
Du sexe des anges
a posté le à 14:02
Bravo,bien dit des inaptes ,des incapables qui nous font perdre des années de bonne vie,de sérénité,de bien.etre que nous ne connaîtrons jamais tant qu'ils sont là,l'un encore plus imbu de sa personne que l'autre
Judili58
SUITE
a posté le 15-02-2023 à 11:51
Néanmoins le code des collectivités locales promulgué du temps de BCE / ENNAHDHA même s'il a été une '?uvre collégiale n'a pas consacré les principes universels de la décentralisation connus et pratiqués dans les pays démocratiques. Aujourd'hui nous constatons l'échec de cette expérience et un retour en force de la CENTRALISATION. Nous somme à contre courant de la modernité et de la démocratie. L'approche sécuritaire de la gestion de l'état continue sous prétexte de cohésion sociale.
Judili58
AU DE CETTE QUERELLE DE CLOCHERS
a posté le 15-02-2023 à 11:18
Outre la « pique » du Président de la République ce qui est grave c'est que pour Kaïs Saied la décentralisation équivaut à la « déliquescence de l'état ».
Bo
Reponse
a posté le à 15:26
Oui exactement dans un pays comme le nôtre vous vous croyez en grande Bretagne ou aux Etats Unis !!
Judili58
@BO
a posté le à 16:47
Il ne faut pas être l'Angleterre ni les USA pour aspirer à la modernité. Notre pays quand il a promulgué le code du statut personnel en 1956 a été précurseur pour ne prendre que cet exemple.
PS: le titre de mon commentaire devrait se lire AU DELA DE LA QUERELLE DE CLOCHERS.