alexametrics
mercredi 30 novembre 2022
Heure de Tunis : 05:09
Dernières news
Le candidat Nidhal Kraiem conteste la caution des 10 mille dinars
02/08/2019 | 23:11
1 min
Le candidat Nidhal Kraiem conteste la caution des 10 mille dinars

 

L’avocat et universitaire, Nidhal Kraiem a déposé sa candidature à la présidentielle ce vendredi 2 août 2019, en tant qu’indépendant.

 

Dans une déclaration aux médias, il a indiqué qu’un candidat à la présidentielle ne peut présenter un programme tenant compte des prérogatives limitées du président de la République. Il a, également, fait part de son étonnement quant à la condition selon laquelle, les candidats doivent déposer une caution de 10 mille dinars, considérant qu’elle n’est pas exigée par la loi.

 

S.H


02/08/2019 | 23:11
1 min
Suivez-nous

Commentaires (5)

Commenter

Léon
| 04-08-2019 10:28
Voilà un rare piaf qui n'est pas épaulé par des parties extérieures. En effet, la simple logique nous dicte que s'il l'était, il ne contesterait pas la caution, mais bien au contraire, appellerait à l'élever afin que les autochtones ne se présentent pas.
Peut-être (à prendre avec des pincettes tellement c'est rare) qu'il ne s'agit pas d'un traitre pour une fois.
Aussi, et au vu de sa qualité de patriote, je l'appellerai à ne pas laisser les voix s'éparpiller et à voter (au choix) pour Abir Moussi ou pour Zbidi.
Le première ayant des vertus souverainistes et possédant des couilles symboliques capables de mettre les ennemis de la Tunisie à genoux (tiens, tiens, çà me rappelle un certain Habub Bourgubus, de l'antiquité carthago-gallo-romaine); le second ayant pour vertu essentielle d'être un l'homme du compromis qui ne "froissera" pas les atlantistes. Il faut dire que les nuisibles Otanistes peuvent appauvrir en deux jours une Tunisie trahie par ses propres enfants, trompés par l'une des plus belles manipulations qu'ait connu le monde contemporain. Une stratégie qui a même dupé le tout du cru intellectuel.
Abir ou Zbidi? Ce que je crains c'est que pour la première, il n'y aura pas d'autre choix que de passer par des moments très durs de reconstruction de l'état souverain, sacrifices que les tunisiens ne pourront peut-être pas supporter. Ce que je crains pour le second c'est la prophétie de Sir Winston Churchill adressée au français soumis aux nazis, que je peux maquiller pour l'occasion : «Vous avez voulu éviter la faim au prix de la soumission, vous aurez, et la faim, et la soumission ».
Tunisiens, le choix sera dur! Très dur. Pour une fois, le bulletin glissé dans l'urne le sera avec une main tremblante. De quoi faire regretter Ben Ali aux plus têtus inconditionnels de la merdolution de tous les malheurs.
Quel souk!

Léon, Min Joundi Tounis Al Awfiya;
Résistant Souverainiste.

VERSET 112 de la SOURATE des ABEILLES.

@BN: La merdolution appelée "révolution 2.0" est arrivée par l'internet et les réseaux sociaux (bien initiée par Otpor Freedom House,..) et a abouti à la colonisation 2.0.
En conséquence, Nous grand peuple des révolutions nouvelles (sic), ne pouvions-nous pas présenter le citoyen virtuel Léon à la présidentielle? Le présenter comme candidat officiel de BN (si elle veut bien payer sa caution, car il est fauché) et fournir les 10.000 signatures des nos intervenants? A cogiter!

Badis
| 03-08-2019 14:44
Encore mieux que NK lui n'a méme pas 10.000dt . Demande à ta maman!

Trop Tard!
| 03-08-2019 12:47
Il est le plus sympathique parmi tous les candidats aux présidentielles.

Par contre, il raconte du n'importe quoi concernant notre constitution. Il nous dit: "il ne faut pas améliorer notre constitution il faut la garder comme elle est[,,,]".

Oui, c'est du n'importe quoi de la part d'un avocat et universitaire.

Je ne peux pas imaginer que Mr. Nidhal Kraiem est sérieux dans ses dire. Il faut être borné afin de raconter de pareilles conneries. Je suppose que Mr. Nidhal Kraiem voudrait plaire au clan RG, pour des raisons évidentes.

lechef
| 03-08-2019 10:56
Candidater au pouvoir suprême dans un régime politique pseudo-parlementaire - comme le notre - et bien que les prérogatives du Président sont limitées , elles sont d'une importance majeure et déterminante pour la survie d'un pays .
D'ailleurs, la gestion du ministère de la défense et la maîtrise de la diplomatie sont des éléments clefs d'un pays quelconque, mis à part d'autres représentations extrêmement importantes.
Au contraire , c'est au candidat de vulgariser tous ces éléments et d'en faire des programmes riches en imagination et innovation - s'il en faut - .
Sinon, pourquoi les états prévoient ces postes , sachant que le budget de la Présidence est relativement élevé et les conseillers - avec des salaires et avantages alléchants - sont nombreux ?
A quoi, cela pourrait servir pour des dépenses faramineuses ,,,,?
Je pense que ce candidat passe à côté , sauf s'il a une autre vision perspicace !!!!
Dans tous les cas, candidater à un poste entraînera automatiquement la maîtrise au moins des tâches

Maxula
| 03-08-2019 01:16
Si la caution de 10 mille dinars est exigée de TOUT candidat à la présidentielle, la contester revient à refuser de se conformer à la règle du jeu !
Or, nul n'est censé participer à "la course à l'échalotte".. ..sans y être encadré ou tenu en laisse !
Dura lex sed lex !
Maxula.