alexametrics
lundi 26 février 2024
Heure de Tunis : 05:16
Chroniques
La Palestine gagne la triste guerre de l’image
Par Synda Tajine
05/12/2023 | 15:57
4 min
La Palestine gagne la triste guerre de l’image

 

Contrairement à celles qui l’ont précédée, l’actuelle guerre en Palestine est plus que jamais une guerre de l’information et de l’image. Alors que l’État sioniste multiplie les attaques et compte « à son actif » plusieurs dizaines de milliers de victimes palestiniennes, il n’a pourtant pas tout raflé.

Après la trêve de sept jours, les attaques ont repris avec un rythme encore plus sauvage. Mais, la guerre de l’image, celle disputée non sur le terrain mais auprès de l’opinion publique internationale est, en revanche, remportée haut la main par les Palestiniens. Dans leur cimetière à ciel ouvert, là où chaque jour, des parents enterrent leurs enfants et où des enfants, démunis et effrayés, disent adieu à leurs parents, où des familles disent adieu à leurs proches et à leurs foyers, les Palestiniens ont réussi à remporter la manche.

Funeste consolation pour ceux qui vivent depuis maintenant deux mois – ou plutôt des années – dans le désespoir d’une vie normale. Une vie où ils auraient un toit, un accès au minimum vital, où ils seraient entourés de leurs familles et où ils ne craindraient pas la mort à chaque seconde. Une vie normale qu’ils ne passeraient pas à se demander si c’est la réalité ou s’il s’agit d’un cauchemar.

L’impunité conférée par l’attaque de la résistance palestinienne, le 7 octobre dernier, commence à s’effriter. Aux yeux de l’opinion publique, elle perd, peu à peu, le pouvoir de tout justifier qu’on lui avait conféré il y a deux mois. On n’ose plus attaquer les détracteurs d’Israël en leur assénant cet honteux « est-ce que vous condamnez ce qu’a fait Hamas ? », puisque l’ampleur des représailles ont dépassé le compréhensible, l’excusable et le justifiable. Puisque les arguments à l’inexplicable manquent cruellement.

Après les plateaux TV d’une seule couleur et aux flashs info homogènes et ne relayant qu’un seul son de cloche, on assiste peu à peu à « l’autre version ». Celle qui fait honte et qu’on ne peut plus cacher. Après leurs reportages dans les kibboutz pour montrer « l’horreur du crime commis contre les Israéliens », après les « hommages aux victimes », la « souffrance des otages », les médias occidentaux ne peuvent désormais plus occulter l’autre côté de la vérité. Celle des crimes de guerre, du nettoyage ethnique et du massacre en masse de milliers de personnes retranchées dans un morceau de terre dont la superficie avoisine la moitié de celle de la ville de Ben Arous (avec plus du double de sa population).

Désormais, il n’est plus possible de taire ces images d’hôpitaux bombardés, d’écoles détruites, d’enfants visés en pleine rue, de civils quittant leurs maisons brandissant un drapeau blanc. Surtout que les gens n'ont désormais plus besoin des médias mainstream pour se documenter, les réseaux étant, pour beaucoup, une source indétrônable d'informations. Sur les réseaux justement, les faiseurs d’opinion, célébrités et autres personnalités internationales osent enfin se poser du côté de l’humain, de la justice et du bon sens, parfois, au prix de leur carrière.

Du côté israélien, malgré les moyens et le soutien des gouvernements des puissances mondiales, la communication frise le ridicule. Entre le ministère de la Santé qui affirme que les « otages libérés ont été drogués pour donner l’impression qu’ils sont heureux sur les images » ; Tsahal qui continue de clamer qu’il « n’est pas en guerre contre les civils palestiniens mais uniquement contre le Hamas » ; et toutes les justifications des écoles, hôpitaux et habitations bombardés « à cause de la présence de terroristes armés retranchés dans les tunnels », autant d’énormités que l’opinion publique internationale gobe de moins en moins.

Cette deuxième manche de la guerre de 2023, a réussi – au prix du sang et de l’injustice – à effacer le doute, le flou et les nuances. La politique de la terre brulée, carbonisée et déshumanisée pratiquée par Israël est le dernier recours d’un État contre les dissidences politiques et les critiques de la population contre la stratégie de l’extrême droite au pouvoir. Après cette guerre, Israël aura prouvé à ses citoyens qu’il n’aura aucun mal à les mettre en danger afin de mener ses batailles.

Ce pouvoir – le plus à droite de toute l’histoire d’Israël – n’en sortira certainement pas indemne après la guerre sanglante entreprise en Palestine. Sa politique de la haine et de la vengeance à outrance lui a d’ailleurs grignoté une partie du soutien des puissances mondiales qui se sont retrouvés sans autre choix que de le rappeler à la raison.

Au final, cette image que la Palestine remporte – au milieu des décombre – reste malheureusement une image des plus sanglantes. Celle de familles décimées, d’habitations détruites, d’enfants, d’adultes et de familles en souffrance, de désespoir humain, d’injustice et de rage. Quinze mille morts, plus de quarante mille blessés et des dommages psychologiques, physiques et matériels difficiles à chiffrer. Voici au final le prix de cette guerre. Et c’est cela, la véritable image…

 

A lire également
Par Synda Tajine
05/12/2023 | 15:57
4 min
Suivez-nous
Commentaires
Gg
Mais non!
a posté le 07-12-2023 à 18:46
Le hamas gagne gagne la guerre de l'image dans les pays acquis au hamas et au terrorisme en général, comme chez vous.
Ailleurs on n'oublie pas les jeunes filles violées avant d'être éventrées ou égorgées, les bébés décapités etc... le 7 octobre en Israël.
Aujourd'hui ces monstres se cachent parmi leur population, et le payent.
Fehri
Propagande sioniste
a posté le à 15:15
Des mensonges et rien que cela comme tes commentaires à propos de tes 11 beau-frère entassés dans ton petit appartement. Sale raciste, uncover your face asshole!
Zarzoumia
Qui sont les monstres ?
a posté le à 22:23
Vous avez raison, le Hamas ne peut pas gagner la guerre de l'image dans les pays qui censurent l'histoire de l'épuration ethnique, de la colonisation, de l'occupation et de l'apartheid. Il ne peut pas gagner dans un environnement où les pogroms les génocide et le racisme fait partie de l'histoire. Par exemple, un pays, connu pour avoir commis un génocide contre les juifs, ne se souci pas d'être complice d'un génocide contre les palestiniens.
Chez nous, on a toujours combattu le terrorisme mais on connaît aussi le sens de la colonisation, l'occupation et le racisme.
Pour le terrorisme, cherchez plutôt du côté d'Israël qui a mis à sa tête le terroriste patenté Itshak Chamir. Pour info, l'israélien terroriste qui a tué le médiateur de l'ONU ainsi qu'un général français a écopé de 18 jours de prison pour son crime et il a fini député. Donc question penchant pour le terrorisme, et sans parler des crimes de guerres ( Dir Yassine etc), ne sont pas toujours là où on nous intime de regarder. Il suffit de connaître un peu l'histoire pour ne pas avoir l'air bête.
oscar
Et ce n'est que le début.
a posté le 07-12-2023 à 13:01
Le Hamas Daech sera détruit.
Et puis viendra le tour du hezbollah.
Que des lâches se terrant comme des rats au fond des tunnels sous terrains.
Tsahal vous atteindra , où que vous soyez.
Fehri
Combien de soldats tues?
a posté le à 15:17
205? 1000 ? C'est lourd pour les sionistes
Zarzoumia
L'oscar du meilleur génocide
a posté le à 21:52
Vous avez raison, c'est le début de la fin. Le monde ouvre les yeux sur un régime racialiste sans aucune morale. Un régime de colonisation et d'occupation. Tout le monde a vu que les "rats" ont séduit les israéliennes, au point de lancer des sourires qui en disent long, au point d'écrire des lettres de remerciements. Certains diront que c'est le syndrome de Stockholm, d'autres diront qu'elles préfèrent peut-être les "rats" à la vermine de Tsahal. Les lâches vietnamiens ont mis à genoux les USA depuis leurs tunnels, les lâches Gazaoui feront probablement la même chose à Israël. Résister et lutter pour sa terre est une notion qui échappe à ce conglomérat de sionistes suprématistes qui brandit un projet eschatologiques sécularisé. Tsahal qui n'est rien sans le concours des américains, peut atteindre, depuis ses avions, les civiles femmes et enfants mais il ne pourra jamais atteindre la volonté de liberté du peuple palestinien. Tsahal nous a démontré son humanité zéro, après nous avoir démontré son incapacité à la distance zéro. Je vous laisse revoir votre définition de la lâcheté, des "rats " qui se terrent dans les tunnels ou de la vermine qui se terre dans les bombardiers et les tanks.
Pour les bébés égorgés, filles violées etc, il faut vous remettre à la page car même les médias israéliens confirment que c'était de la propagande. Vous croyez toujours à la fiole de Colin Powell? Les couveuses au Koweït? Les tunnels sous l'hôpital ? Un minimum de bonne foi, quand même.
Vous n'êtes pas en France, donc la comparaison Daech Hamas ne peut pas prendre, je vous conseille un autre argument tout en vous précisant que les arguments islam et civilisation ne peuvent pas marcher non plus. Ce sont des arguments pour flatter l'égo d'un occidental en mal de suprémacisme et qui n'a pas encore bien digéré la notion d'égalité entre les Hommes.
Alors bon courage pour justifier la colonisation, l'occupation, l'apartheid et le génocide en cours. Malheureusement, l'aplomb de la vermine en est capable mais je ne pense pas que vous êtes d'un tel niveau.
Vive la Palestine, vive les juifs et abat le sionisme.
DHEJ
La Palestine et la fameuse DUDH de 1948
a posté le 05-12-2023 à 19:56
Article premier

Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits...


Que du bluff car les sionistes sont des SEMITES ILS SONT LES BIENS-AIMES DE DIEU...
Kays
Maudits soient-ils
a posté le 05-12-2023 à 19:24
Je prie le Dieu d'Abraham , de Moïse, de Jésus, et de tous les prophètes d'Israël de maudire ceux qui bombardent, ceux qui décident de bombarder des populations innocentes, ceux qui les soutiennent et ceux qui ne les en empêchent pas.

Maudits soient-ils pour l'éternité ceux qui sans droit privent de la vie des milliers d'innocents. Que le sang de leurs victimes marquent leurs âmes, leurs esprits, leurs consciences jusqu'à la fin des temps et la reddition des comptes.

Maudits soient ceux qui les laissent faire sans bouger.

Que la malédiction du Dieu tout-puissant s'abattent sur eux et qu'ils les châtient d'une manière à laquelle nul ne s'attend.


TAHYA TOUNES
Welles
ignorance ou hypocrisie ?
a posté le 05-12-2023 à 19:18
Madame, soit vous n'avez pas vu toutes les images et les vidéos soit vous faites comme si ça n'existaient pas car les tunnels des rats du Hamas sont bien là sous les hôpitaux et les écoles et ainsi les malades et les enfants sont utilisés comme boucliers humains. Ignorance ou hypocrisie cela n'honore pas le journaliste que vous êtes et s'il vous plaît ne me collez pas l'étiquette de sioniste à la solde d'Israël parce que je suis tunisien comme vous mais aussi un laïque convaincu qui croit à l'existence d'un seul état regroupant arabes et israéliens.
hamadi
à welles
a posté le à 14:24
Tu es vraiment la preuve que le ridicule n'a jamais assez tué
CHAF
honte à vous
a posté le à 08:40
avec le génocide en cours vous osez encore écrire " les rats du hamas ", et par dessus le marché vous affirmez "ne pas être sioniste" mais "tunisien".

Vous n'avez aucune once d'humanité, avec des gens comme à leurs tete ni l'Algérie ni le Vietnam ne seraient libres.

Etre laic ne veut pas dire être anti religion ni être athée, mais vous tombé dans la stricte définition franco-française, surtout qu'on sait qu'Israel exige sa reconnaissance en tant qu'Etat strictement juif, mais sur ce point vous et la France "oubliez" la notion de laicité.
Donc votre problème est obsossessionnel avec l'Islam, et ça c'est incurable. On peut parfaitement ne pas être pratiquand mais ne pas détester l'islam, mais pour le faire il faut voir plus loin que son nez, ce qui semble assez dure pour vous
Zarzoumia
Mesquine
a posté le à 20:44
Un laïque convaincu, voilà ce qui pourrait justifier le massacre de milliers d'enfants. Voilà le laïque qui prend pour argent comptant la propagande israélienne. Il est capable de gober que Robinson Crusoé a rencontré un combattant du Hamas, oui, vendredi, comme sur la liste exhibé par le porte parole de Tsahal. Les rats du Hamas ? Peut-être que vous pouvez affirmer que vous êtes tunisien grâce, en partie, à Mosbah Eljarbou3. Mesquine, vous avez le syndrome du tunnel, le laïque qui accepte volontier la théocratie suprématiste en Israël rien que pour marquer son anti-islamisme. De la cohérence, bon sang. Vous préférez la prophétie d'Isaî , ou Josué ben noun? Vous préférez celui qui nourrissait le Hamas pour tuer l'idée de deux états ? Vous préférez l'état juif à l'état islamique ? De la cohérence, bon sang.
Welles
L'histoire réelle
a posté le à 21:39
D'abord il faut s'instruire avant de me répondre car je pense que le concept de laïcité t'échappe complètement.par ailleurs, je te conseille de lire l'histoire réelle des religions, tu verras ainsi que l'islam est une pure fabrication de l'empire abaside c'est à au huitième siècles de notre ère. Ton prophète imaginaire n'a jamais existé et la Mecque a vu le jour à la moitié du septième siècles, l'archéologie est catégorique sur ce point . Alors Moise, le Christ ou Mohamed c'est des chimères pour des ignorants comme toi qui préfèrent la croyance à la science.
hamadi
à welles
a posté le à 14:26
Il faut savoir lire entre les lignes ma réponse.
Zarzoumia
Puéril
a posté le à 22:37
Vous venez de confirmer votre médiocrité. La laïcité n'est pas la négation des religions, c'est la neutralité vis-à-vis des dogmes religieux. Libre à vous de croire à ce que vous voulez, mais ne venez pas avec votre laïcisme diffigurer le vivre ensemble pire que les islamopithèques ou les autres extrémistes chrétiens ou juifs. Elle est où la différence entre ceux qui crient à la mécréance et vos propos. D'ailleurs, je ne sais pas comment vous avez deviné que je suis musulman et que Mohamed est mon prophète. Vos croyances ou les miennes n'ont rien à voir pour juger de la colonisation, de l'occupation et de l'apartheid d'Israël. Les croyances n'ont rien à voir pour réclamer la justice pour les palestiniens et l'arrêt du génocide. Je vous conseille d'éviter de manipuler bêtement des notions comme la laïcité, vous ne faites que les dénaturer. Monsieur le scientifique, vous êtes drôle voir drôlement dangereux, autant que tous les fanatiques. Les arabes portaient une idéologie pour assoir leur domination, maintenant on nous sort la démocratie, la science, la laïcité, les droits humains....pour assoir également une domination. Civiliser comme ceux qui nous ont sorti de la jahilya. A un moment il faut arrêter et essayer de vivre ensemble. Le coran dit, concurrencer vous dans les bonnes '?uvres, alors de grâce arrêtez la charge puérile et maladive contre l'islam et les religions d'une façon générale. Vive la Palestine Libre.
Welles
Le Coran toujours le Coran
a posté le à 12:29
La tragédie est là et nulle part ailleurs.
Le Coran est votre guide et c'est cela la différence entre vous et moi
Point final
Zarzoumia
A mourir de rire
a posté le à 14:08
Effectivement, la réaction épidermique vis-à-vis du coran est maladive. A court d'arguments, on attaque la croyance ou ce qu'on pense être la croyance des autres, alors que le sujet est loin de ce domaine. Vous êtes la preuve que croyants et mécréants peuvent partager les mêmes bêtises. J'espère que cela ne va pas vous énerver encore plus, le coran dit, discute avec eux de la meilleure façon, il dit aussi, il vous informera de ce en quoi vous divergiez.
J'espère que vous avez compris que personne ne vous oppose l'autorité du coran, c'est vous qui l'opposez pour disqualifier et dénigrer par manque d'arguments. C'est exactement ce que fait Israël, pour échapper aux procès de la colonisation, de l'occupation et de l'apartheid, il essaie de jouer la guerre des religions et le choc des civilisations. Vous voyez ? Au final, en citant le coran je pense être plus laïque que vous prétendez être. Ne confondez pas laïcité et haine des religions.
Vive la Palestine, vive les juifs et abat le sionisme.
DHEJ
ignorance de l'israelisme...
a posté le à 20:19
Sarra est contre... impossible elle n'a accepté de vivre avec Hajer....
Zarzoumia
Aucun gagnant
a posté le 05-12-2023 à 19:02
Tout le monde a perdu, l'humanité a perdu le peu de morale qui lui restait. Pendant que certains nous parlent du "choc des civilisations" et d'autres qui nous racontent la " fin de l'Histoire ", Gaza vient nous rappeler qu'il nous reste encore le combat de la justice à mener, que ce n'est pas la fin de l'Histoire mais plutôt la déchéance d'une histoire, celle du colonialisme, de l'impérialisme et du racisme. Un modèle qui s'effondre, malgré sa résistance et ses tentatives de se drapper du "bien" pour leurrer son monde. Rien n'est fini, rien n'est acquis, la vie, comme disait l'autre, est un éternel recommencement. Le coran dit qu'il y a alternance entre les gens, l'hindouisme parle de cycles, j'avoue croire à cette caractéristique de notre monde.
Gaza a mis à nu ce monde de mensonge, Gaza a rendu inopérant tout les rayants paralysants pour réintroduire la notion de justice dans tous les c'?urs libres.
Vive la Palestine, vive les juifs et abat le sionisme.
Si le peuple décide un jour de vivre
Force est au Destin de répondre
Force à la nuit de se dissiper.

Force aux chaînes de se briser
Mohamed Obey
Un article à force illocutoire forte... L'autrice peut...
a posté le 05-12-2023 à 17:50
Oui, l'autrice peut faire un peu ou beaucoup plus! J'espère lire un texte par elle dont le titre serait par exemple, "les militants de la résistance palestinienne fait face une alliance sioniste colonialiste" ( l'entité sioniste, les USA, et en matière d'intelligence et espionnage: la France, le Royaume Uni, l'Allemagne, l'Italie)... une simple suggestion qui pourrait inspirer l'honorable autrice!