alexametrics
lundi 15 juillet 2024
Heure de Tunis : 21:54
Dernières news
Khaled Ennouri rend hommage à des cadres des unités d'intervention
15/06/2024 | 18:14
1 min
Khaled Ennouri rend hommage à des cadres des unités d'intervention

 

Le ministre de l'Intérieur, Khaled Ennouri, a présidé, samedi 15 juin 2024, au siège de la Direction générale des unités d'intervention de la sécurité nationale, une cérémonie de distinction en l'honneur de plusieurs cadres et agents en reconnaissance de leur excellence dans l'accomplissement de leurs missions. Il était accompagné du secrétaire d'État auprès du ministre de l'Intérieur chargé de la sécurité nationale,  Sofiane Bessadok, et de plusieurs hauts responsables du ministère.


Lors de cette visite, le ministre a pris connaissance de la structure et des missions de la dite direction générale, ainsi que du degré de préparation des différentes unités de sécurité qui en dépendent, à travers des présentations théoriques organisées à cet effet.


Cette visite a été l'occasion pour le ministre de l'Intérieur de saluer les efforts de tous les agents et cadres dans l'accomplissement de leur devoir, la préservation de la sécurité publique, la protection des personnes et des biens, la lutte contre le terrorisme et la répression de toutes les formes de troubles à l'ordre public. 


Il les a exhortés à redoubler d'efforts, à rester vigilants et attentifs, et à appliquer la loi de manière impartiale et sans exception, tout en respectant la loi et les libertés. Il a souligné la nécessité d'une coopération renforcée pour améliorer encore davantage les conditions de travail. 


S.H

15/06/2024 | 18:14
1 min
sur le fil
Tous les Articles
Suivez-nous
Commentaires
Abel Chater
Au @Zalem déchu
a posté le 17-06-2024 à 09:32
Idhè lèm tèstèhi faâfaâl mè chiit!!!
Un Zalèm régionaliste, source principale du malheur que vivent la Tunisie et les Tunisiens depuis 1957, déchu par l'ensemble du peuple tunisien, en une certaine Révolution mondiale du 14 janvier 2011, nous revient avec ses leçons destructrices "mine tawjihèt Erraïs", de lèche-bottes esclave des dictateurs arabes.
Ce sont ces traîtres arabes qui ne couvent que leurs intérêts et que leurs profits personnels, qui ont détruit le monde arabe et qui nous ont détruit la Tunisie, nous ayant obligés à quitter le pays pour aller nous prostituer contre de l'argent en devises, à peine qu'ils aient remplacé les colonisateurs européens.
Bien que Dieu le Tout Puissant les damne devant nos yeux, ils continuent toujours à semer le malheur en Tunisie. Son fils est en Angleterre et nos jeunes meurent en proies aux poissons de la méditerranée, mais il ose encore nous donner des leçons, au lieu de s'excuser avant son départ pour l'enfer.
Allah yèhlik ass-hab el-charr.
JOHN WAYNE
CE QUE JE PENSE DE ABIR MOUSSI
a posté le 16-06-2024 à 10:55
En espion de Ben Ali retraité du gouvernement Tunisien, j'ai cette facheuse habitude de roder parfois autour de ce que je considère comme étant les ennemis de la Tunisie et du Nationalisme Arabe.
Tenez par exemple, lors de mon dernier séjour à londres ou je visite régulièrement mon fils, je me suis rendu en métro puis en bus vers les locaux de l'ambassade Libyenne situés sur le boulevard Knightbridge. La demeure en elle-même a des apparences distinguées comme toutes celles qui ornent ce Boulevard luxueux, mais c'est le drapeau de la nouvelle Libye qui détonne. Ses couleurs sont criardes et de mauvais gout. Mais surtout elles symbolisent la trahison d'un peuple ingrat et profondément sous-développé d'un leader qui avait osé narguer l'impérialisme insolent de l'occident et ses crimes.
Les Libyens sont un peuple insignifiant aujourd'hui et suivre Bernard Henry Levi n'a en rien élevé leur dignité dans le monde. J'ai à un moment pensé cracher sur la porte de cette triste demeure, mais j'en ai rapidement conclu que mon crachat ne méritait pas un tel sort.

J'en fais de même pour les locaux d'Enahdha situés à Montplaisir ou je me rends en métro pour roder discrètement devant cet immeuble triste et délabré malgré les donations de Moza du Qatar. Mes dernières expéditions m'ont fait découvrir un spectacle insolite et embarrassant.
Des partisans de Abir Moussi étendus sur des lits de fortune alignés en dessous de tentes, certains en plein sommeil et emmitouflés de couvertures.
Que signifie ce cirque ?

A l'époque ou Abir Moussi luttait face aux juges de la révolution afin de défendre sa dignité, elle suscitait l'admiration surtout quand elle fit usage de gaz lacrymogène contre un avocat véreux qui tentait de l'agresser dans les escaliers du tribunal en question.
Vinrent ensuite ses interventions courageuses à l'assemblée du peuple ou elle fit également l'objet d'agressions physiques impunies.
Ses discours étaient éloquents et sa prestance remarquable.
En politique toutefois, les choses ne se passent jamais comme prévu. Tenez par exemple Marine Le Pen qui mérite de devenir Président de la République depuis longtemps. La dame en question a cumulé la malchance et les mauvais calculs. La France est tombée depuis longtemps sous le joug des minorités musulmanes ignorantes et islamisantes qui voient en elle racisme et ségrégation. Madame Le Pen aurait dû changer de stratégie ce qu'elle a manqué de faire et ce faisant a perdu de longues années dans un pays qui a grand besoin d'elle.
La politique intelligente signifie savoir s'agripper a un Momentum et aux opportunités.

Visitez les médias du monde Arabe, surtout celles Egyptiennes et vous entendrez des analyses intelligentes de la situation en Tunisie. Comme je l'ai mentionné dans mes précédents articles sur ce valeureux journal électronique, les Egyptiens sont intelligents même s'ils sont minés par les frères musulmans, et leurs dires récents mentionnent que la colère des Etats Unis pour Kais Saied réside en l'impossibilité de ce pays a faire un coup d'état même avec des millions de dollars car le Président bénéficie pour le moment d'un soutien indéfectible de l'armée, contrairement à Ben Ali en Décembre 2010.
Abir Moussi doit également effectuer un bilan honnête. Elle n'a jamais vraiment bénéficié d'une assise populaire, terme que j'emprunte à feu Ahmed Mestiri qui était un opposant a Bourguiba.
Kais Saied a été élu démocratiquement car la majorité du peuple ne tolère plus les malversations et les magouilles y compris celles d'Enahdha dont les membres possèdent des palais à Carthage.
Abir Moussi aurait pu tendre la main au Président actuel qui est un homme intègre et respectable. Kais Saied est le seul qui osé mettre fin au cirque honteux de l'assemblée du Peuple et a un premier Ministère transformé en satellite saboteur du Qatar.
Mais surtout, personne n'a eu le courage jusqu'à présent d'instruire un dossier contre le pire ennemi de la Nation Tunisienne c'est-à-dire Rached Ghanouchi.
Au lieu d'appliquer une politique d'alliance constructive, Abir Moussi s'est transformée en agitatrice et a perturbé un gouvernement qui devait lui amener protection et reconnaissance.
Ses interventions perturbatrices au palais de Carthage ont sonné la fin de la zizanie dans un pays en danger de mort face à des ennemis riches et puissants comme les Etats Unis et le Qatar.
Abir Moussi doit repenser sa stratégie politique en prison et sortir assagie et mure car tôt ou tard la Nation Tunisienne lui fera de nouveau appel.

JOHN WAYNE