alexametrics
jeudi 02 février 2023
Heure de Tunis : 02:14
Chroniques
Kaïs Saïed, ce féministe
Par Synda Tajine
07/06/2022 | 15:59
4 min
Kaïs Saïed, ce féministe

 

On en sait peu sur nos dirigeants. S’ils prennent leur café du matin noir, au lait ou avec trois sucres, s’ils sont plutôt Kafteji ou S’han Tounsi, s’ils regardent la vingtième rediffusion de Choufli Hall ou les documentaires de la deuxième guerre mondiale, en quoi ils croient, comment ils voient le monde, comment ils nous voient nous. Surtout lorsqu’ils font exprès de cultiver le mystère autour de leur personne et laissent les autres parler à leur place.

 

Kaïs Saïed, un féministe? Il avait nommé Najla Bouden en 2021 cheffe du gouvernement. On avait applaudi. Première femme à tenir un gouvernement dans le monde arabe, il y avait de quoi jubiler. Ne serait-ce que pour la symbolique de la chose, nous n’étions pas naïfs. L’opinion publique nationale et internationale s’était excitée à l’idée d’une femme à la Kasbah. Dans les faits, il importe peu que Najla Bouden soit un homme, une femme ou un enfant de huit ans. La dame, au-delà de sa probité et de ses compétences, s’est raisonnée à être un simple faire-valoir du président et à agir dans son ombre. Idem pour les autres fonctions de l’Etat que l’omni-président s’accapare, une à une.

 

Quelle est la position du chef de l’Etat à l’égard des femmes ? On n’en sait rien. Mais voici quelques signaux qui ne trompent pas.

Dans sa lutte en faveur de l’assainissement de l’appareil judiciaire, le chef de l’Etat limoge 57 juges. « Corruption », « harcèlement sexuel », « dissimulation de preuves dans des affaires terroristes », « conflits d’intérêts politiques »… Jusqu’ici tout va bien. Sauf que l’une des magistrates révoquées l’a été « à cause d’une affaire de mœurs ». 

Conseil des ministres, discours tonitruant du chef de l’Etat et propos enflammés, Kaïs Saïed évoque lui-même « une juge prise en flagrant délit dans une affaire de mœurs ». Un motif suffisant pour lui pour entacher la probité d’une magistrate. S’en suit toute une campagne de dénigrement contre la juge en question où des documents prouvant « qu’elle n’est plus vierge » ont circulé entre les mains de personnes très malintentionnées…et proches du président.

 

Que savons-nous de la position de Kaïs Saïed à l’égard des femmes ? Peu de choses, mais des choses parlantes. Il a d’abord décidé d’enterrer le très symbolique projet de loi en faveur de l’égalité dans l’héritage. En 2020, il barre la route à l’ultime bataille de l’inégalité juridique entre les sexes dans la société tunisienne. Ce projet a été laissé par Béji Caïd Essebsi comme la patate chaude qui avait longtemps déchaîné les passions et dont on ne savait pas trop quoi faire

Il a nommé Najla Bouden à la Kasbah. Première femme du monde arabe à occuper ce poste, oui, mais celle qui n’a pour mission que de contresigner les décrets lois du président, n’a en rien fait avancer la cause des femmes. Sexisme, inégalités, violences, ces débats de fonds ne font aucunement partie des priorités du gouvernement Bouden, embourbé dans une crise économique sans précédent.

 

Au-lieu d’une avancée, on en revient aujourd’hui à discuter de ce que les femmes portent entre leurs cuisses. Est-elle vierge ? Ne l’est-elle pas ? En quoi cela nous avance-t-il ?

Quelqu’un devra nous expliquer le rapport étroit entre la virginité d’une femme et ses compétences, sa probité, ses valeurs, sa morale, son utilité en tant que citoyenne. Sa capacité à être une magistrate juste, équitable et indépendante. Nous l’ignorons et nous continuerons à l’ignorer…

Encore une fois, les « mœurs » des femmes et leur sexualité, impactent forcément leurs compatriotes mâles. Son honneur est le leur. L’honneur des femmes est celui des hommes qui ont le devoir de les protéger.

Accuser une femme, un citoyen en général, d’adultère, ne devrait même pas avoir lieu d’être. Pourquoi la vie privée des personnes devrait-elle impacter leur travail et leurs relations avec les autres ? Ce qui est plus dérangeant encore, c’est que ces accusations n’existent pas contre les citoyens de sexe masculin, seule la « moralité » des femmes est disséquée sur la voie publique et devient sujet de débat national.  

 

Kaïs Saïed qui ne cesse de clamer qu’il veut bousculer l’ordre établi ne fait finalement que perpétuer les anciennes pratiques. Conservateur, patriarcal et liberticide, il fait subir aux femmes ce qui était courant du temps du régime despotique de Ben Ali qui avait livré les opposantes en pâture à la vindicte populaire…

 

Par Synda Tajine
07/06/2022 | 15:59
4 min
Suivez-nous
Commentaires
khaled
fallacie
a posté le 15-06-2022 à 07:51
Quelqu'un devra nous expliquer le rapport étroit entre la virginité d'une femme et ses compétences, sa probité, ses valeurs, sa morale, son utilité en tant que citoyenne. Sa capacité à être une magistrate juste, équitable et indépendante. Nous l'ignorons et nous continuerons à l'ignorer. ce sont vos propos. je n'ai fait que copier coller. pour une raison simple. ils devoilent une grande fallacie ou un une ignorance de ce qui est une deonthologie des magistrats. je suis tellement horrifie par une telle ignrance que j'ose dire que nos maux viennent des journalistes qui se vantes d'exprimer dans une langue gramaticallement correcte sans se rendre compte que leur vomissements langagier peut entache la raison des autres ceux ou celle qui ont un minimum intellectuel qui leur permet de deficeler la delire des autres.
Le Méniniste de service...
Je dirai que ST nous parle du Méninisme !
a posté le 09-06-2022 à 12:12
C trop fort de votre part ST et je ne m'éternise pas dessus !
Je commence par me poser la question :
Quel est le masculin de féminisme ?
Quel est le féminin de féminisme ?
That's the question!
N'oubliez jamais qu'il suffira d'une crise politique, économique ou religieuse pour que les droits des femmes soient remis en question. Ces droits ne sont jamais acquis. Vous devrez rester vigilantes votre vie durant." Simone de Beauvoir (Mai 68) j'y étais....
Il n'y a pas de futur stable pour un monde dans lequel les crimes commis contre les femmes ne sont pas punis. (Exemple de "La journaliste palestinienne Sherine Abou Akla tuée par l'armée sioniste que bhimcop marchande avec...)
Je vous dis que : Personne n'est plus arrogant envers les femmes, plus agressif et méprisant, qu'un homme inquiet pour sa virilité. (spécialité Tune hein!)
Violent, agressif, le féminisme pouvait être tout ce qu'on voulait, mais il n'avait jamais tué personne. Contrairement au masculinisme qui, non content de dominer, tuait tous les jours. Que ce soit dans les violences conjugales, l'iniquité des lois de certains pays qui condamnaient les femmes lorsque c'était l'homme qui avait commis la faute, les vengeances familiales pour le prétendu honneur, les agressions de rue ou les tueries purement misogynes. Où les femmes étaient tuées parce qu'elles étaient des femmes.
Le féminisme n'est pas une bataille annexe. Il ne constitue pas un positionnement politique opportun, un outil de communication médiatique, un devoir d'opinion. Non, il se situe au coeur de tout et, en cela, il est une nécessité absolue : rien ne justifie que la moitié de la population souffre et se soumette. Rien ne l'a jamais justifié.
ST : Ne débarrassez pas la table, à moins que les hommes ne se lèvent pour le faire aussi!!
Quelle erreur pour 1 femme d'attendre quel homme construise le monde qu'elle veut, au lieu de le créer elle-même.





JO
Virginité
a posté le 08-06-2022 à 19:44
J'ai oublié de préciser une chose peu connue des crétins obsédés par la virginité. Certaines filles naissent sans hymen. Et oui ça existe ! Je n'ose pas imaginer la réaction du mari et de la belle famille envers la malheureuse !
JP
Virginité
a posté le 08-06-2022 à 19:36
Bonsoir Synda
Une fois de plus vous amenez un sujet qui ne cesse, malheureusement d'être d'actualité. La grande question de l'honneur et/ou de la virginité d'une femme. Il est étonnant de constater que ceci occupe constamment le cerveau de nombreux hommes visiblement frustrés. On ne demande pas à un homme s'il est vierge. Un homme peut avoir des rapports sexuels avant mariage sans que cela ne pose problème. Ces messieurs font appel à des femmes « pour ça ». Pourtant ces femmes sont des filles de, s'?urs de, ou même femme de. La religion ne dit elle pas que l'on ne doit pas convoiter une autre femme que la sienne ? Alors comment cela est possible ?
Belle hypocrisie de la part de mecs obsédés par le sexe des femmes. Ils exigent la virginité avant mariage. Mais la virginité bandes de crétins c'est juste une fois ! Après votre épouse peut coucher avec tous les hommes du quartier ! Et la bâche qui les habillent n'est pas une armure. C'est juste un bout de tissu qui n'empêche nullement de leur mettre la main aux fesses !
Achetez vous des neurones cela fera du bien à tout le monde !
Tounsi Fakhour
Le sujet est intéressant
a posté le 08-06-2022 à 12:29
Mais cette chronique est un bavardage de comptoir, tout au plus.
Adultère ou pas
Vierge ou pas
Cela relève de la sphère strictement privée.
Cela ne nous regarde pas.
Et, de toute façon, l'histoire de la magistrate est crédible à zéro pour cent.
Abir
Ks contre les femmes tout court
a posté le 07-06-2022 à 23:09
Observez le comment il se conduit avec la seule femme cheffe de parti @ABIR MOUSSI, même le jour où elle était agressee et battue par les Kwanjias, il a avoué qu'il était au court depuis 3 jours et il a gardé le silence, et là , j'ouvre une parenthèse , ça s'appelle : non assistance à une personne en danger et c'est punissable par la loi . Parce qu'elle est une femme! En parlant de la commission de Venise , il dit : jetni mra alors qu'il pouvait dire : une personne ou une membre ou encore une responsable de la commission mais vu que sa haine contre les femmes ça lui ronge , il l'exprime avec vulgarité et
nazou de la chameliere
Moi je saute au plafond
a posté le 07-06-2022 à 21:35
Quand je lis certains moralisateurs !!!
Alors ,tout d'abord s'ils veulent vraiment se référer à l'islam !!!!
C'est le couple adultère qui doit être juger !!!! La c'est uniquement la femme qui trinque !!!
Puis l'islam exige qu'il y ait 4 quatre témoins de l'acte !!!Le flagrant délit quoi .(on peut tous aller se brosser pour être inviter par un couple qui veut for... vous pensez bien que le couple ne va pas nous envoyer des invitations .)
Puis et c'est le plus important, l'islam n'a jamais exigé que la société fasse du voyeurisme !!!
C'est du voyeurisme !!!
Parce que les fumiers qui ont fait chanté cette femme, ils n'étaient absolument pas gênés de la morale ou de la non moralité de cette femme !!!
C'est parce qu'elle n'a pas cédée, qu'ils l'ont sali !!!
Alors les moralisateurs, vous feriez mieux de laver votre propre déshonneur, avant de vous occuper de l'honneur des autres !!!
Vous êtes une caricature de l'islam !!!
Nephentes
Ce que portent les femmes dans leur coeur
a posté le 07-06-2022 à 21:21
A Elle

'? Elle, au Courage,
à elle la parole de silence
dont le sang ne s'est pas figé quand
la dent vénéneuse
a troué les syllabes.

A Elle, au silence fécond ,
Contre les autres, ceux qui bientôt,
vont s'aveugler s'écorcher de leur propre Haine,
pour s'échouer devant les remparts de leur insignifiance

Elle témoigne au bout du compte,
quand resonne a nouveau le cliquetis des chaînes,
elle témoigne d'elle la Vie, qui gît là entre
l'Or et l'Oubli,

Car où
poindrait, dis, le jour, sinon
chez elle qui dans le bassin fluvial
de sa larme
montre et remontre
aux soleils en plongée la semaille ?
Alya
Concernant la femme juge
a posté le 07-06-2022 à 20:25
Que l on veuille ou pas , la loi sur l adultere existe en tunisie, et comme l à si bien dit maya, un juge raisonné et et travaille selon une loi. Dans le cas de cette magistrate il y a 2 éventualités possibles et qu elle connaît mieux que vous et moi. La première situation est que son fiance soit divorce, dans ce cas elle le droit de porter plainte contre l ex épouse et surtout de ne pas répondre à la demande du procureur puis subir un examen gynécologique.Dans l autre éventualité, le futur fiance n est pas divorce Dans ce cas, la dame n est pas au dessus de la loi tunisienne sur l adultere. L époux ou l epouse trahi(e), à le droit de saisir le procureur qui va demander des preuves directes ou scientifiques de ...... Bien entendu l état de non virginité n est pas une preuve . Elle le sait et mène tout le monde en bateau ? Normalement, elle aurait être plus classe plus distante plutôt que d intervenir en direct sur une station de radio .
OHLaLa
@Alya: Bonsoir!
a posté le à 21:04
Et que seraient ces preuves scientifiques ? Je ne connais pas !
Alya
Ohlala
a posté le à 22:34
Les preuves scientifiques sont des prélèvements pouvant aller jusqu a l adn et certainement pas l état de l hymen!@@@@
OHLaLa
@Alya: A condition que l'on trouve encore des spermatozoïdes dans le prélèvement vaginal !
a posté le à 13:41
et l'état de l'hymen n'est surement pas une preuve irréfutable !
hafedh
soyons logique
a posté le 07-06-2022 à 19:49
Quand on veut banaliser une chose, il n'y a pas de si simple. pour vous madame c'est normal qu'une juge peut travailler le jour dans le tribunal et le soir fait le trottoir. de même pour un juge qui fait du nudisme sur une plage tout en étant ivre mort.
Fares
Logique implacable en effet
a posté le à 21:01
Ah encore un commentaire de la série: soyons sérieux, honnêtes, logiques...

Vos métaphores sont poussées à l'extrême ce qui discréditerait votre argument. Entre une juge qui est libre de faire l'amour avec des hommes ou des femmes qu'elle trouve sympathiques et entre une juge qui fait le trottoir, il y a comme même une sacrée différence. Et encore, si une juge a envie de faire le trottoir, pourquoi l' en empêcher? Le seul argument qui pourrait tenir dans ce cas là c'est que certains criminels essaierraient de la faire chanter.

Dans notre pays, c'est le président qui fait chanter les juges en se basant sur ce qu'on appelle des affaires de moeurs. Je ne suis plus sûr qui est le salaud et qui est la salope dans cette histoire.
BI
C'est ainsi que pense l'homme tunisien et arabe.
a posté le 07-06-2022 à 19:11
"Ce qui est plus dérangeant encore, c'est que ces accusations n'existent pas contre les citoyens de sexe masculin.." (sic)

Mythe : La prostitution empêche les viols, les hommes ont besoin de
un exutoire pour leurs besoins sexuels.
L'hypothèse selon laquelle les hommes ont une pulsion sexuelle différente ou plus forte que les femmes a été scientifiquement réfutée. Cette hypothèse, pourtant largement répandue, d'une forte pulsion sexuelle masculine va de pair avec une conception stéréotypée et profondément sexiste de la sexualité, selon laquelle les femmes n'ont pas besoin de vivre leur sexualité, mais doivent en même temps être sexuellement disponibles. Déduire de l'existence supposée d'une forte pulsion sexuelle masculine un droit aux prostituées signifie que certaines femmes doivent se sacrifier - notamment en réprimant leur propre sexualité - pour que les hommes puissent assouvir leur désir.
L'argument de la prétendue prévention des viols repose sur l'hypothèse suivante, qu'une partie particulièrement vulnérable de la société - les femmes qui se prostituent - doit être protégée. Elle doit être mise à contribution pour que d'autres femmes ne soient pas violées. Le mythe selon lequel prostitution prévient les viols, suggère en outre que les prostituées ne peuvent pas être violées. Or, les prostituées courent un risque extrêmement élevé d'être violées - par les proxénètes comme par les acheteurs de sexe.