alexametrics
Dernières news

Kaïs Saïed : il faut que cesse le terrorisme routier en Tunisie !

Temps de lecture : 1 min
Kaïs Saïed : il faut que cesse le terrorisme routier en Tunisie !

 

 

Le président de la République, Kaïs Saïed, s’est rendu dans la soirée de ce dimanche 1er décembre 2019, à l’hôpital de Ben Arous puis à l’hôpital Charles Nicolle pour s’enquérir de l’état des blessés de l’accident de Amdoun.

 

Le chef de l’Etat a souligné, dans une déclaration accordée aux médias, que le drame survenu ce matin et qui a coûté la vie à 24 jeunes Tunisiens est une catastrophe nationale. Il a affirmé que si les accidents arrivent partout dans le monde et pas qu’en Tunisie, il est nécessaire d’appréhender le problème dans sa globalité estimant que le pays fait face à un terrorisme routier qui fait chaque jour de nombreuses victimes.

 

« Les causes de l’accident devront être déterminées mais l’infrastructure routière, l’état des véhicules et la prise en charge médicale sont autant d’éléments qui devront faire l’objet d’une attention particulière. Il n’est pas normal que des blessés dans un état très grave doivent être transférés à des centaines de kilomètres pour bénéficier des soins nécessaires alors que l’hôpital de Béjà attend un scanner depuis des mois. En Tunisie la drogue entre plus facilement que les équipements médicaux et on dit qu’on combat la corruption… » A-t-il déclaré.

 

 

M.B.Z

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (39)

Commenter

ourwa
| 02-12-2019 21:48
C'est l'art de noyer le poisson; Kays Saïd, ce tâcheron zélé du parti islamo-fasciste, prend soin de pointer du doigt tous les secteurs, mais aucun exclusivement...Il l'"explique :" Les causes de l'accident devront être déterminées mais l'infrastructure routière, l'état des véhicules et la prise en charge médicale sont autant d'éléments qui devront faire l'objet d'une attention particulière."... Qu'à cela ne tienne, l'excellente ministre de la santé, d'une très haute compétence, vient de déclarer aujourd'hui même que l'hôpital de Béja, ainsi que d'autres hôpitaux du Nord-ouest, allaient être pourvus de scanners et autres équipements...Mais quid de l'état des routes, quid du contrôle routier, incombés aux ministères de l'équipement et de l'intérieur? il n'en dit rien, car ça ne semble pas faire partie de ses oignons... Mais heureusement nous avons un ministre du tourisme, qui est aussi ministre du transport par intérim, qui prend l'initiative de " clarifier" les choses; M. Trabelsi, toujours prompt, toujours aux aguets, se fend de sa déclaration comme quoi l'agence de voyage qui a organisé le voyage, ainsi que le bus emprunté pour ce voyage, répondent parfaitement aux règlements en vigueur... Pour un patron d'une agence de voyage florissante, on ne peut s'attendre à moins...Quant à pointer du doigt l'état déplorable des routes et l'absence scandaleux des contrôles routiers, M. Trabelsi n'y songe même pas, " solidarité gouvernementale" oblige... Peut-être que M. Trabelsi espère pouvoir rempiler dans le prochain gouvernement en tant que ministre du tourisme...Si c'est le cas, on peut dire que M. Trabelsi a fait vite d'apprendre comment fonctionne un gouvernement tunisien....A Vomir !
Enfin, cette déclaration finale de Kays Saïd : " En Tunisie la drogue entre plus facilement que les équipements médicaux et on dit qu'on combat la corruption'?' » ( sic)...Il va falloir lui expliquer, doucement, avec beaucoup de patience, que l'importation de scanners pour les hôpitaux publics relève exclusivement de l'Etat...qu'il préside, et si ce manque perdure, c'est que l'Etat en question est incompétent, je-m'en-foutiste, qui ne donne aucune considération à la santé publique... Quant à l'entrée de la drogue en Tunisie, " plus facile", elle n'a pas besoin de l'agrément de l'Etat, elle bénéficierait, semble-t-il, d'une belle mafia bien organisée appuyée en sous-main par des politiques et des trafiquants de haut vol...Si kays Saïd prétend tout régencer , tout corriger, il se trompe, car il n'a AUCUN POUVOIR dans ces domaines. BCE l'avait bien compris, en le disant. Il est mort en laissant un héritage inqualifiable, scandaleux, celui d'avoir les clefs du pouvoir à un mouvement islamo-fasciste immonde, prédateur, anti-démocratique, liberticide, nahdha.

salah redeyef
| 02-12-2019 21:13
les tunisiens sont des fous du volant et on le voit tous les jours sur les routes !

cesarios
| 02-12-2019 19:01
Mr le président, les constatations , les propositions,les doléances , les attentes, les promesses, les paroles d'honneur ronflantes sont connues par tout le monde depuis une belle lurette, ça suffit, mr le président, il faut mettre fin une fois pour toute aux dires, aux mensonges, aux magouiles qui se contractent dans les coulisses et les chambres noires de nos dirigeants politiques, vous avez tout le pouvoir et toutes les possibilités en collaboration avec notre chef de gouvernement quelque soit-il de passer à l'action, à l'exécution méme progressivement de remédier et de faire face à un armada de nos marasmes, de nos fléaux, de nos calamités , de consolider le corps des inspecteurs dans tous les secteurs et les domaines et d'exiger des rapports quotidiens et de remercier tout décideur politique à n'importe quelle échelle s'il a failli à ses prérogatives et à ses devoirs, il est d'urgence d'arréter la nonchalence, le "m'enfoutisme, l'incompétence et "le laisser faire, laisser aller" avec courage et abnégation, on est dans une situation de "td'étre ou de ne pas étre", l'avenir de nos actuelles et futures générations dépend inéluctablement de l'instauration obligatoire de la culture de l'amour du travail et du dépassement, notre recul et nos résultats en rouge dans tous les domaines crient aux yeux, il n'est plus le moment de patienter, il faut bouger les culs sur le terrain , aux coins reculés de toutes les régions et prendre des décisions bien étudiées et bien réfléchies en établissant les budgets à investir et les échéances bien déterminées

Microbio
| 02-12-2019 18:53
En raison de la circulation caotitique dans le pays et du comportement irresponsable des conducteurs d´automobiles, de leur ignorance et de leur incapacité de conduire leurs voitures, un appel aux automobilistes tunisiens de refaire un examen pour obtenir un nouveau permis de conduire, est même indispensable et indiqué.
Ce sujet aurait dû être discuté lors des dernières élections!
Depuis l'indépendance, les examens de conduite constituaient une véritable mascarade, surtout pendant l' ère de Bourguiba et de Zaba, c'est une licence de courtoisie simple qui revient à quiconque le paie. Un bonus certain a toujours été la possession d'un livret de parti de l´ RCD / PDS.
Il est totalement irresponsable de laisser autant de suicidaires sur la route.
Il suffit de répéter le permis de conduire pour tous sans exception!

De nombreux Tunisiens ne peuvent même pas conserver leur permis de conduire durant 24h en Allemagne!
______________________________________________
"Vous ne pouvez pas appeler ce vieux tas de ferraille une voiture", dit le policier au contrôle de la circulation au conducteur nerveux.

C'est pourquoi je n'ai pas de permis de conduire! "

welles
| 02-12-2019 18:23
M. Robocoop évitez de ba baliser ce mot de terrorisme car derrière les mots il y a des idées et le terrorisme est une violence voulue et souhaité par les fous de Dieu; rien à voir avec un accident de la route involontaire

Tunisien
| 02-12-2019 17:23
Rien ne fonctionne dans ce pays .
YC doit partir au plutôt .
Un nouveau départ pour la Tunisie sans lui et les bras cassés autour de lui

adel
| 02-12-2019 15:43
On est habitué et vaccinés contre les gros mots.

FT
| 02-12-2019 13:48
Votre déclaration, Monsieur Le Président, est déplacée! On peut évoquer la gravité de cet accident voir même de crime dans un tel accident mais non de terrorime! En parler ainsi c'est banaliser le terrorime et le noyauter car ce terme englobe principalement et particulièrement le terrorisme idéologique. Par ailleurs accuser directement les services douaniers de faire passer la drogue et non les équipements médicaux est simplement gravissime et si c'est le cas l'on est en droit d'attendre de votre part l'instruction d'une prompte investigation sérieuse.

!!!
| 02-12-2019 13:44
Mr le président élu. Donnez nous un plan de travail et commencez à agir pour que ce fléau diminue et cessez vos BLA BLA stérile

MFH
| 02-12-2019 13:35
Mr KS est allé directement au vif du sujet en évoquant le terrorisme routier. En effet chaque jour a son lot de pertes en vies humaines, en matériel acquis en devises, en frais d'hospitalisation si onéreux et en dégradation de l'infrastructure routière.
Pourtant une police et une garde nationale, vigilantes sans être spécialement sévères et une signalisation claire et attirante sur les routes peuvent suffire pour améliorer les choses.

A lire aussi

ses inquiétudes quant au processus de composition du gouvernement d'Elyes

28/01/2020 23:00
0

confirme la réunion en aparté qui s'est tenue ce matin entre Elyes Fakhfakh et Rached

28/01/2020 20:13
4

Le dirigeant Ennahdha, Rafik Abdessalem a été présent, ce mardi 28 janvier 2020, sur le plateau « 90

28/01/2020 19:46
4

Le président du Parlement, Rached Ghannouchi a présidé, ce mardi 28 janvier 2020, la réunion du

28/01/2020 18:51
2

Newsletter