alexametrics
vendredi 07 octobre 2022
Heure de Tunis : 16:24
Chroniques
K2Rhym président, Swagg Man chef du gouvernement
Par Nizar Bahloul
14/12/2020 | 15:59
6 min
K2Rhym président, Swagg Man chef du gouvernement

 

Il aura fallu d’une émission télé chez Naoufel Ouertani pour que les Tunisiens crient au scandale et avertissent du danger à venir. Le sujet en question est le rappeur Karim Gharbi, alias K2Rhym, qui se présente comme le plus grand rappeur du monde arabe. Le monsieur se dit philanthrope sans aucun objectif politique et on est prié de le croire sur parole.

 

Autodidacte, self made man, Karim Gharbi s’est construit une fortune en France où il a émigré à l’âge de quinze ans. Une grosse fortune dont on ne connait pas vraiment les origines. Le rap ? Il est trop peu connu pour amasser de tels montants. Cette fortune sert maintenant à lui faire une place dans le paysage sociopolitique tunisien. Il distribue de l’argent par milliers de dinars pour des projets au profit des Tunisiens démunis. Actions qu’on pourrait louer si elles n’étaient pas accompagnées par de la publicité à outrance. Chacun de ses gestes était filmé, chacune de ses actions était postée sur les réseaux sociaux avec, en filigrane, «regardez moi, je suis le gentil donateur qui aide les pauvres ».

Actions désintéressées ? On aurait pu le croire et l’encourager s’il n’y avait pas les caméras. Le problème n’est pas dans la donation, le problème est dans les caméras.

 

Rien que pour cette année, et depuis le début du covid-19, des centaines d’hommes d’affaires ont mis la main à la poche pour distribuer des millions de dinars. Les grandes familles, souvent dénigrées et traitées de corrompues ou de rentières, ont versé dans les caisses de l’Etat des sommes mirobolantes pour faire face à l’épidémie. Les Bouchamaoui, Mabrouk, Zouari, Chaïbi, Mzabi, Tamarzist, Driss et des dizaines d’autres étaient là pour donner à l’Etat et aux pauvres sans jamais rien dire et sans rien demander en retour. Idem pour les banques et les entreprises, y compris les PME. Au pire, un communiqué de presse pour parler du montant global de la donation, et ce dans l’objectif de répondre aux critiques de la rue qui appelaient les « riches » à donner aux « pauvres » durant cette pandémie.

Alors quand on voit un « philanthrope » accompagné de caméras pour crier sur tous les toits qu’il est en train de distribuer de l’argent et des donations, il est naturel de s’interroger s’il n’a pas une idée derrière la tête. Quand on sait qu’on a des précédents en la matière, il est indispensable de tirer la sonnette d’alarme.

 Les Tunisiens, et les électeurs en général partout dans le monde, ont des mémoires de poissons rouges. C’est un fait. Il est donc bon de leur rappeler quelques évidences oubliées.

Sans ses actions de philanthropie, sans sa manipulation de la religion à des fins politiques, Ennahdha n’aurait jamais gagné les élections en 2011. Elle n’aurait jamais remporté autant de sièges en 2014 et en 2019.

Le CPR était proche de l’association « Tunisia Charity », filiale de « Qatar Charity ».

La députée Olfa Terras était appuyée par la Fondation Rambourg, une organisation qui se dit philanthropique et qui fait l’art pour l’art.

Le député Saïd Jaziri était appuyé par sa radio et par ses donations, par milliers de dinars. On a vu ses aficionados pavaner lundi dernier devant la Haica.

Le parti Qalb Tounes n’aurait jamais obtenu autant des dizaines de sièges à l’ARP sans l’association « Khalil Tounes » et la chaîne Nessma.

C’est simple, si le corps de la justice était sain et indépendant, ce sont des dizaines de sièges qui auraient disparu de l’assemblée tunisienne.

 

Jusque là, observateurs politiques et médias ont fait leur travail pour dénoncer ces agissements. Pour dénoncer ces actions philanthropiques à des fins politiques. Sauf qu’il n’y a pas eu d’effet sur le paysage politique. Les tricheurs ont triché et ont réussi à atteindre leurs objectifs, malgré les dénonciations des médias.

Si on garde les choses telles qu’elles sont, on aura sans aucun doute K2Rhym à la présidence de la République en 2024.

 

On a un autre célèbre riche rappeur qui pourrait revendiquer un poste politique dans ce pays où l’on achète facilement les voix et les âmes des électeurs, Swagg Man, de son vrai nom Iteb Zaibet. Un trentenaire en prison depuis juillet 2019 pour suspicion d’escroquerie et de blanchiment d’argent. Il attend encore son procès malgré le dépassement de la limite maximale des 14 mois de détention provisoire. Comme les Islamistes, Swagg Man a la légitimité carcérale et l’argent par millions de dollars. Il peut, lui aussi, jouer aux victimes, distribuer de l’argent aux crédules et prétendre à un siège de député ou un poste de chef du gouvernement en 2024. Swagg Man aime tellement l’argent et le bling-bling qu’il s’est tatoué le logo de Louis Vuitton sur le crâne.

 

L’un et l’autre sont des férus de bling-bling, de tatouages et de bijoux scintillants et sont capables de séduire des millions d’électeurs crédules. Pour eux, ils représentent le rêve, le modèle à atteindre. Imaginez un instant ces tatoués de la tête aux pieds à la tête de l’Etat !

 

Que faire ? Ce qui arrive en Tunisie n’a rien de particulier, ni de nouveau. Depuis la nuit des temps, il y a eu des actions philanthropiques intéressées. Depuis la nuit des temps, il y a eu des crédules et des manipulateurs. Il suffit juste de barrer la route et de mettre des filtres. On n’annihilera pas le phénomène, on limitera juste les dégâts et on compliquera, un tant soit peu, les manœuvres des manipulateurs.

Pour ce faire, il y a le projet de loi de réforme du code électoral déposé par le gouvernement de Youssef Chahed en 2019. Celui-ci répond parfaitement aux besoins actuels.

Ce projet de loi, que nous avons fortement critiqué l’année dernière, tombe à point nommé pour barrer la route à tous les manipulateurs qui se cachent derrière des actions philanthropiques pour atteindre  des objectifs politiques.

Quand ce projet de loi était déposé, il devait barrer la route à Nabil Karoui qui caracolait alors dans les sondages. On était alors en pleine période préélectorale. Comme nous l’avons dit en son temps, le projet de loi est parfait, c’est son timing qui clochait. On ne pouvait pas changer les règles pendant le jeu.

Maintenant, le timing est parfait pour déposer de nouveau ce projet de réforme du code électoral et barrer la route à toutes ces associations et tous ces énergumènes qui manipulent l’opinion avec quelques billets et une caméra.

 

S’il cherchait vraiment l’intérêt du pays, et non à gagner les élections, c’est maintenant que Tahya Tounes devrait déposer ce projet de loi. 

S’il cherchait vraiment à combattre la corruption, Kaïs Saïed pourrait maintenant déposer ce projet de loi.

A défaut de pouvoir revenir en arrière et dissoudre le parlement pour en éliminer les tricheurs, anticipons et regardons vers l’avenir pour qu’il n’y ait plus de tricheurs.

Autrement, que l’on ne s’étonne pas de voir K2Rhym caracoler dans les sondages dès le mois prochain et réussir les élections dans quatre ans ou même avant si jamais, par accident, il y a des élections anticipées.

Par Nizar Bahloul
14/12/2020 | 15:59
6 min
Suivez-nous
Commentaires
DIDON
Je rêve Mr Bahloul
a posté le 15-12-2020 à 22:20
Tiens tiens surprenant ! vous citez Youssef Chahed et ses bonnes actions, ce Youssef Chahed que vous avez massacré lors de la campagne électorale ? Ce Youssef Chahed que vous avez torpillé exécuté auquel vous n avez laissé aucune chance aucun répit ? Vous faites partie de ceux qui ont explosé les voix des démocrates en menus crotins, vous n avez laissé aucune chance à ce même Youssef Chahed en encourageant la division des voix et en défendant le pauvre Karoui enfermé en prison ! !! Incroyable dieu existe !
Zohra
Absolument
a posté le à 08:47
Tout ce paye un jour ou l'autre, ils payent tous les conséquences leurs conneries.
Ils ont écarté les vrais hommes d'état ils ont participé à la destruction chacun a sa manière, journalistes, militants, peuple.... tous tous sans exception. A se taper la tête contre mûr, la naïveté ou l'ignorance à ce point où alors la course après l'argent sale sans limite.
Rabi yahdi
JAMES-TK
Du Pareil Au Kif-Kif !
a posté le 15-12-2020 à 16:24
Les Bouchamaoui, Mabrouk, Zouari, Chaïbi, Mzabi, Tamarzist, Driss et des dizaines d'autres étaient là pour donner à l'Etat et aux pauvres sans jamais rien dire et sans rien demander en retour ?
Ben ma foi..., où ça, ou ils mettent la clé sous le paillasson !
C'est un geste de désespoir et de survie de la part des tenants, rendre un peu, pour en ramasser le maximum après !
Ce n'est nullement de la générosité spontanée !
En clair leurs richesses dépendent de cela !
R.T.
Champions dans les magouilles .
a posté le 15-12-2020 à 09:26
Si on organise un concours de magouille ,le tunisien sera classé en tête des gagnants ! Pour le travail et le sérieux ,le tunisien se classera champion dans le laxisme ! Donc c'est toute une mentalité à changer ! De part et d'autre il faut raisonner et mettre nos pieds sur terre puis rattraper le temps perdu et récupérer le retard .
R.T.
Tunisie est comme le pantalon du soldat !!!!!!
a posté le 15-12-2020 à 09:00
Tellement nous sommes politiquement vides et faibles que nous subissons ce genre de comportement plein de mensonges+ des fausses promesses + des tricheries...; et ce envers des citoyens débiles qui croient à tout ce qu'on leur raconte. "Les gouverneurs " qui ont tenus le pouvoir depuis 2011 étaient nuls et incompétents ! La démocratie + la liberté d'expression ne nous ont fait qu'être de plus en plus de( BHAIEM) ;des abroutis .A l'exception de B.C.E . tous ces charlatans qui régnaient dans le pays ; ne faisaient que rouler les citoyens par leur manque d'expérience dans la vie socio-politique et économique !!!!!!
A ne pas oublier qu' en plus de N.K.+O.T.+S.+CPR............S.R. , pour ses ambitions politiques ; a été la cause des problèmes du Club Africain . Donc TOUNES est comme le pantalon du soldat que n'importe qui peut le porter ? " elli ji yélbes ".
Zohra
Malheureusement
a posté le à 09:44
On nest pas vide est faible, ils ont sciemment écarter les vrais hommes d'état, vider le pays de ses compétences, affamé le peuple pour manier tout ça à souhait et détruire le pays. Ils ont essayé toutes les méthodes depuis 10 ans il reste toujours debout parceque Bourguiba l'avait construit sur une bonne fondation.
Il reste plus que rakasset allons y messieurs, khitmet ya ben arouss.
Fares
Les vrais investissements
a posté le 15-12-2020 à 04:23
Pourquoi ne pas investir dans des usines ou des start-ups. L'informatique et l'intelligence artificielle ne demandent que de la matière grise et des calculateurs suffisamment rapides.

Le peuple aime ellkma el barda, il faut donner les moyens aux gens pour qu'ils produisent de la richesse. Les seuls projets aussi bien de K2Rym que de Swagman sont liés au rap. Quel blague.

Ces deux mecs peuvent jurer tous leurs dieux, mais ils ne me convaincront jamais que leur argent est propre. Je ne crois pas à l'argent facile. Il n'y a que les fainéants qui y croient.
Fares
Complicité des médias
a posté le 15-12-2020 à 04:03
Les chaînes privées contribuent grandement à cette médiocrité et à cet abrutissement généralisé. Vive la liberté d'expression. Ouertani, Chabbi, Gars, El ouefi...

L'interview de K2Rym était désolante, un spot publicitaire de plus d'une heure. Combien a touché Ouertani pour cette émission de la part du rappeur. L'animateur projetait l'image d'un chien à 4 pattes au pied du rappeur , la langue pendante, le souffle haletant et la queue remuant de gauche à droite. Il n'y a plus de dignité dans ce pays.

Le segment sur les réalisations de ce rappeur nous a rappelé des souvenirs très lointains, des scènes sur les visites de Bourguiba vers la fin de son règne. Le port du couffin est transmis dans notre ADN à travers les générations. Crions tous ensemble: Kadourime, Kadourime...

Pauvre pays!
Fehri
La pauvreté peut honorer, mais la mendicité avilit
a posté le 14-12-2020 à 21:46
La mendicité ça s'apprend. Tous les jours un pays de l'occident fait don à la Tunisie. Si les pays peuvent jouer ce jeu pourquoi pas Karim Gharbi, Swag Man ou Tarras.
AR
C'est inévitable
a posté le 14-12-2020 à 21:34
L'argent sera toujours là, sale ou propre, ce sont les autorités judiciaires qui doivent surveiller et trancher et avoir la capacité à appliquer les lois.
C'est pour cela qu'il faut s'occuper du parlement, c'est la priorité absolue, puisque tout passe par ce relais. La loi évoquée par Mr Bahloul ne verra jamais la lumière au niveau du parlement pour une raison très simple : ces politiques épaulent le fusil qui devrait être pointé contre eux , La Cour des comptes a dévoilé son rapport juste pour l'information, des suites? Jamais.
Ce Parlement obstacle pour revoir la copie du système électoral, ne donnerait aucun aval pour possibilité de changement et sacrifier leurs intérêts. Donc ce Parlement doit disparaitre de la circulation, quand à la présidentielle, en l'absence d'un autre genre de condidat, il faut continuer à soutenir KS, je n'ai pas voté pour lui mais au moins pour garantir une certaine équité.
Compter sur ces Politiques pour faire le ménage c'est autant croire au Père Noël . Le peuple doit bouger, Personne ne va nous donner des cadeaux.
Karim
Avec un peu de chance...
a posté le 14-12-2020 à 20:57
Avec un peu de chance, le terreau d'électeurs incultes bheyem est déjà là. Donc ils ont toute leur chance c'est une bonne nouvelle pour ce chlekistan qu'est devenu la Tunisie. Meskina Tounes...
Abel Chater
Ce qui m'étonne beaucoup, c'est que Nizar Bahloul n'évoque Olfa Terras et sa ruse de "Aïch Tounsi" par aucun mot.
a posté le 14-12-2020 à 20:15
Par contre, Nizar Bahloul parle du parti d'Ennahdha, comme si ce parti a vraiment existé en Tunisie avant la Révolution du 14 janvier 2011, pour avoir distribué des aides et de l'argent à quiconque, alors qu'il y a eu une disparition totale de ceux d'Ennahdha depuis 1990. Au printemps 1991, il y a eu plein d'arrestations parmi les rangs d'Ennahdha, parce qu'ils utilisaient des manifestations de rues, en soutien à l'Irak lors de la première guerre du Golfe.
Donc, le mouvement d'Ennahdha ne se basait que sur des idéologies politiques et jamais socioéconomiques. Ceux d'Ennahdha ne bougeaient qu'au sein des mosquées, dans le contexte de la Révolution iranienne autour d'une association pour la sauvegarde du Coran. Déjà en 1991 et en 1992, ils ont été condamnés à des peines de prison ferme, allant jusqu'à vingt ans et même de l'emprisonnement à vie. En 2000, ceux d'Ennahdha ont été privés d'emploi et mis sous contrôle administratif. Même Rached Ghannouchi, il n'a rejoint la Tunisie après son exil à l'étranger de 1989, que quelques semaines après la fuite de Ben Ali. D'où vient donc l'idée de mettre le parti d'Ennahdha, dans le même sac de ceux qui ont investi de l'argent pour gagner l'estime des électeurs, alors qu'il n'y a aucun mot au sujet de « Aïch Tounsi » de Olfa Terras?
Ou est-ce que Nizar Bahloul fait référence à cette photo d'histoire montée du biscuit choco tom, que le parti d'Ennahdha distribua à ses activistes en 2013, à la place de sandwichs?
Un peu d'honnêteté s'il vous plaît et ne nous obligez pas à défendre le parti d'Ennahdha contre les mensonges!!!
lambda
olfa terras y est
a posté le à 09:08
olfa terras et sa fondation rambourg figure bien dans l'article, ouvre bien les yeux
Abel Chater
@lambda
a posté le à 12:24
J'ai trop bu. La bière allemande ne me va pas. Je vais la changer par notre bière au soufre "bakhara".
Astaghfir Allah.
mansour
Les élections où le pouvoir et l'argent domine
a posté le 14-12-2020 à 19:40
ne fait pas de la Tunisie une démocratie depuis 2011
les petrodollard islamistes au service des islamistes freres musulmans d'Ennahdha+Al Karama et l'argent de la corruption fait le bonheur des lobbys corrompus et de Nabil Karoui pour se faire représenter au parlement et éventuellement se faire élire
Zen!
Au point où on est... Ganouchi president de L'A. R. P?
a posté le 14-12-2020 à 19:03
Hala Sidi errais....
Alya
Oui rien dans le parcours du mec
a posté le 14-12-2020 à 19:01
Oui le parcours du rappeur n explique en rien cette fortune colossale le mariage très bref et vous a l echec avec la fille de zba,est une énigme! Cependant, nous n avons pas droit en tant que bac +n au délit de faciès. L homme est tunisien,ambassadeur de l ONU et a le droit de se présenter au poste qu il voudra
Sinon je suis d accord qu il se photographie et affiche publiquement tous les dons.C est la seule facon dans ce pays,qu une bonne action arrive a bon port
veritas
Quel duos...?
a posté le 14-12-2020 à 18:21
Un duos pour achever le pays du peut laissé par les criminels et les destructeurs des pays les khwanjias.
Les destructeurs en Syrie =jibhit ennosra .=khwanjias
Les destructeurs en Iraq =El quaida =khwanjias
Les destructeurs en Libye = Groupe islamique du combat en Libye de belhadj = khwanjias
il s'agissait d'un printemps de destruction avec les mains des khwanjias de tout bords sponsorisés par leur maîtres et leur sous traitant qataris et turques.
Forza
C'est la méthode qui dérange
a posté le 14-12-2020 à 17:50
Comme n'importe quel citoyen, il a le droit d'avoir des ambitions politiques mais la loi électorale devrait une fois pour toute interdire l'utilisation de dons pour des ambitions politiques.
Je pense qu'il vise la présidence et même sa liaison avec la fille de Ben Ali entre à mon avis dans cette perspective et si c'est vrai, il peut être dangereux car les personnes qui utilisent la vie privée pour des ambitions politiques ou économiques manquent souvent de caractère.
thoura
Combien
a posté le 14-12-2020 à 17:34
Une question qui doit se poser : Combien Naoufel Ouertani a reçu de K2r pour diffuser cette émission en prime time et stp le samedi soir et vous comprendrez la suite.......
Zohra
Yatikom essaya hlal alikom haram alina
a posté le 14-12-2020 à 16:59
Après Bourguiba, mandrak min Bourguiba, nidbhom ala tournes
Que arrivistes calculateurs qui croivent venir en aide (le messie) pour un peuple affamé. Un peuple qu'ils ont affamé sciemment pour le manier à souhait.

Karkarkarkar chlaktek warrah
ahhhhhhhhhhh ta tounes

La trabahkom la dinya wla akhra
Abir
La Tunisie est humiliée par ses enfants
a posté le 14-12-2020 à 16:43
Allah yehlek les arrivistes de la merdolution qui ont tiré la Tunisie au bas niveau et ont permis à ces genres de parasites gonflées par les milliards osent ouvrir leurs gueules et aussi la faute des semblants comme nawfel,qui amène dans son émission, la friperie humaine pour humilier notre pays et son peuple cocu
Mêmepaspeur
Sans oublier. . .
a posté le 14-12-2020 à 16:25
. . . un possible ministre de l'information, un certain Nizar B !
Oui, pourquoi pas ?
La boucle sera ainsi bouclée !
MPP.