alexametrics
mardi 20 février 2024
Heure de Tunis : 23:28
Dernières news
Hichem Snoussi : on commence à redonner vie aux médias gouvernementaux !
20/09/2023 | 14:01
3 min
Hichem Snoussi : on commence à redonner vie aux médias gouvernementaux !

 

Le membre de la Haute autorité indépendante de la communication audiovisuelle (Haica), Hichem Snoussi, est intervenu, ce mercredi 20 septembre 2023, dans l’émission « Midi Show » diffusée sur les ondes de Mosaïque Fm.

Au micro d’Elyes Gharbi, il a estimé que le pouvoir a mis la main sur les médias publics soulignant que les propos du président Kaïs Saïed, relatifs aux lignes éditoriales des médias, sont « dangereux » et constituent une vraie menace contre l’indépendance de la presse.

« Plus tard c’est les médias publics qui seront visés et je commence déjà à ressentir un certain retrait des radios et télévisions privées. Aujourd’hui, nous avons une opposition qui refuse d’admettre ses erreurs, un président qui n’a à son actif aucune réalisation concrète sur le plan économique, la prochaine campagne électorale sera fondée sur des tiraillements et des joutes verbales qui appelleront à l’instrumentalisation des médias, et le chef de l’État a dit une phrase très grave concernant la préparation d’un projet, sans aucune consultation » a poursuivi Hichem Snoussi.

« Les médias publics sont principalement orientés politique et pour avoir du contenu l’environnement politique doit être pluriel et riche, cela n’est pas le cas et on se dirige donc vers la réapparition des médias gouvernementaux. Nous redonnons vie aux médias gouvernementaux et même s’il existe des lacunes, on est en train de détruire l’expérience des médias publics une fois pour toutes » a-t-il ajouté.

Hichem Snoussi a souligné que l’exécutif a le droit d’émettre son avis concernant la ligne éditoriale de la télévision publique, comme tout citoyen, notant toutefois que les mécanismes d’autorégulation doivent être encouragés pour apporter des modifications, si cela est possible ou nécessaire, à la ligne éditoriale.

« La valeur informative sur laquelle repose l’ordre des informations présentées n’est en aucun cas du ressort du président (…) cela est inacceptable et nous pousse à penser que le processus de transition démocratique s’est arrêté et que nous allons vers un projet politique autoritaire » a-t-il conclu.

 

Lundi 18 septembre, le chef de l’État, lors d'une réunion avec le chef du gouvernement Ahmed Hachani, le ministre de l’Intérieur Kamel Feki et la ministre de la Justice Leïla Jaffel, a exprimé sa colère après la Télévision publique qui n’a pas diffusé, la veille dans son journal de 20-Heures, les images d’une campagne conjointe des forces de sécurité et de l’armée, ciblant les migrants subsahariens irréguliers à Sfax et Kerkennah.

Le président affirmait que « ces médias commencent, tous les jours, par parler de crises qui, peut-être, existent, mais qui, peut-être aussi, sont imaginaires dans l’objectif de tendre la situation à l’intérieur du pays. Le journal de 20-Heures (de la Wataniya 1, ndlr) a commencé par parler de l’inflation à l’occasion de la rentrée scolaire, puis des crèches, puis des sujets internationaux, puis de la météo, comme si les opérations réalisées par nos forces de sécurité et nos forces armées n’avaient pas lieu en Tunisie. ».

Les opérations en question ont eu lieu vendredi et samedi dernier à Sfax et Kerkennah et ont ciblé les migrants subsahariens irréguliers. Des vidéos ont été diffusées par les services de l’Intérieur et le chef de l’État s’attendait de les voir au Journal de 20-Heures.

 

M.B.Z

20/09/2023 | 14:01
3 min
Suivez-nous
Commentaires
SALIM
IL FAUT DISSOUDRE IMMEDIATEMENT CETTE HALKA POUR ARRETER LA DILAPIDATION DE L'ARGENT PUBLIC
a posté le 20-09-2023 à 18:52
LA HALKA est dèja morte depuis plus qu'une année. Et il est anormal que l'état paie des salaires à des MORTS. Et meme les retraites ne doivent etre payées qu'aux HERITIERS. Or cette HALKA n'a pas d'héritiers ,ni de descendants ni d'ascendants.