alexametrics
mercredi 21 février 2024
Heure de Tunis : 00:06
Dernières news
Kaïs Saïed : il n’y a pas de ligne éditoriale !
18/09/2023 | 22:45
3 min
Kaïs Saïed : il n’y a pas de ligne éditoriale !

Le président de la République s’est réuni, lundi 18 septembre 2023, avec le chef du gouvernement, Ahmed Hachani, le ministre de l’Intérieur, Kamel Feki et la ministre de la Justice Leila Jaffel, indique une vidéo publiée par Carthage ce soir.


« Nous sommes réunis aujourd’hui pour aborder un sujet occulté par les médias supposés être nationaux. Ces médias parlent chaque jour de crises, qui peuvent être réelles comme elles peuvent être le fruit de l’imagination, pour envenimer davantage la situation dans le pays. Le Journal de 20h diffusé hier sur la chaîne nationale, a commencé par évoquer la hausse des prix de la rentrée scolaire. Ils ont parlé par la suite des jardins d’enfants, puis de quelques bulletins internationaux, pour finir avec la météo. Comme si les opérations effectuées par les forces sécuritaires et militaires n’avaient pas eu lieu en Tunisie, alors que leurs actions sont sans précédent. Plusieurs réseaux criminels de traite d'êtres humains et de trafic d’organes ont été démantelés. Nous orientons les unités et les directions régionales pour accomplir leur mission, mais cela n’a aucune trace sur notre chaîne nationale », a-t-il dit.

Et d’ajouter : « Malheureusement, ce système continue de fonctionner comme il avait pris l’habitude de le faire depuis des décennies. Soit ils flattent, soit ils couvrent des manifestations n’impliquant que quelques dizaines de personnes tout au plus. S’ils veulent axer sur la réalité, ils doivent se concentrer sur toutes les réalités. Ça ne doit pas être sélectif, il y a un travail qui va être effectué prochainement pour les deux chaînes nationales. Il n’y a pas de ligne éditoriale ! Nous voulons libérer la patrie. Ils doivent s’impliquer dans cette libération et ils n’ont pas à s’impliquer avec ceux qui veulent vendre le pays. Toutes les images qui vont suivre ont été absentes de leurs écrans ». Dans cette vidéo, une série de photos a été passée en revue pour montrer la situation des migrants subsahariens en Tunisie, les conditions inhumaines dans lesquelles ils vivent dans la ville de Sfax, outre les embarcations préparées pour les opérations illégales de franchissement.

 

Le chef de l’État poursuit son discours en indiquant : « Que tout le monde sache, que nos forces sécuritaires et militaires travaillent sur le terrain et n’attendent pas les couvertures des médias étrangers qui nous ramèneront de fausses informations, comme s’ils avaient pris la place de l’État tunisien. Comme cette enquête publiée par une chaîne de télévision. Nos forces sont sur le terrain et ceux qui veulent nous apprendre quelques informations n’ont qu’à se mêler de leurs propres informations et de leurs situations. Qu’ils fassent preuve d’objectivité et nous donnent la réalité de leurs situations au lieu de lancer les accusations et de remplacer le ministère public. Qu’ils arrêtent leur ingérence ! »


Dans ce sens, il a enchaîné : « Qu’ils arrêtent, aussi, avec ces délégations qui voudraient nous inspecter, comme si nous étions encore colonisés ou sous protectorat. Nous allons leur adresser, s’ils le veulent, des délégations pour effectuer des opérations similaires dans tous ces pays. Comme s’ils étaient les maîtres et que nous étions les esclaves. Ils viennent de l’étranger pour constater nos situations, nous pouvons faire de même, c’est le principe du traitement équitable. Nous pouvons leur adresser des délégations de la société dite civile - qui ne l’est d’ailleurs pas - ils doivent revoir certains concepts. Nous pouvons leur adresser des délégations pour observer leurs élections. Nous travaillons dans la transparence, plus qu’eux et je suis conscient de ce que j’avance. Je connais toute l’histoire, et ce qu’ils ont fait dans un pays qu’ils ont colonisé au sud de l’Afrique, où ils ont tué des êtres humains puis envoyé leurs cadavres dans des laboratoires pour les analyser. Ils n’ont pas à nous inspecter et ils ne sont pas les bienvenus sur notre territoire ».

S.H



18/09/2023 | 22:45
3 min
Suivez-nous
Commentaires
1/3i
@Zarzoumia
a posté le 19-09-2023 à 09:06
Je le disais la même chose.

Comment donner l'information quand le président, le premier ministre, les ministres ne font pas de communication, entretiens avec les journalistes.

Il devient compliqué de parler d'avenir.
De plus les journalistes du public ont tellement peur de déplaire qu'ils préfèrent faire du creux. Moins dangereux pour leur avenir.

Ce que propose l'alien. C'est retour à ammar404, chez nous c'était télé Charles.. mais à une autre période. C'était il y a 60a ans. Internet n'existait pas. On pouvait mentir à tous.
Zarzoumia
Dommage
a posté le à 16:41
Oui c'est la censure et spécialement par l'intimidation. Incapable de convaincre et de supporter la contradiction, il préfère l'opacité et la coercition comme méthode de communication.
retraité
les médias publics neutres et efficaces
a posté le 19-09-2023 à 08:13
l'ancien président français feu Georges Pompidou a déclaré que les journalistes de l'audiovisuel public ( ORTF ) ne sont pas des journalistes comme les journalistes du secteur privé ils représentent la France nos journalistes de la RTT doivent avoir une ligne directrice différente de celle du secteur privé ils doivent informer en toute honnêteté tout ce qui intéresse les citoyens et le pays .
Zarzoumia
Triste
a posté le 19-09-2023 à 06:30
Les délires et les élucubrations d'un président complètement perdu entouré de béni-oui-oui. Il est où le service de communication pour relayer les opérations et surtout pour nous expliquer ses finalités ? Pourquoi vous n'organisez pas des conférences de presse ? Pourquoi on confisque le portable d'une journaliste qui essayait de couvrir la visite du ministre de la santé ? L'obsession de contrôler les médias dépasse la volonté d'agir sur la réalité des problèmes, et on ose parler de transparence.
Pourquoi Daniel ? Et pourquoi algèbre, chimie, chiffre, alcool,....? Le sionisme à toutes les sauces pour cacher la médiocrité qui nous frappe et cet obscurantisme dont le président est le meilleur exemple. Ce populisme qui nous maintien à la marge des nations. Quel essor on espère avec ce type d'homme politique.
MH
TV 25
a posté le 19-09-2023 à 05:47
La déviation (puisqu'on parle de rectification de la voie du 25 juillet) prend un nouveau tournant, et quel tournant ! Les bulletins d'information seront dictés par le palais de Carthage directement et même au vu et au su de tous. Nous nous dirigeons tout droit vers le modèle coréen. Devinez lequel ?