alexametrics
lundi 30 janvier 2023
Heure de Tunis : 02:33
A la Une
Grippe ou Covid-19 ? Des symptômes qui inquiètent les Tunisiens
08/12/2022 | 12:55
4 min
Grippe ou Covid-19 ? Des symptômes qui inquiètent les Tunisiens

 

La France confirme une neuvième vague de Covid-19 et enregistre une hausse de tous les indicateurs avec un taux de positivité de 28,6% et un taux d’incidence qui a grimpé de 26,6% en une semaine. En Tunisie le taux de positivité reste relativement bas, oscillant entre 4% et 6% mais des citoyens relèvent des symptômes de maladie inhabituels et particulièrement forts, et sont de plus en plus nombreux à exprimer des inquiétudes…  

 

Le dernier bilan publié par le ministère de la Santé fait état de 73 nouveaux cas de Coronavirus sur 1.542 tests réalisés entre le 28 novembre et le 4 décembre 2022. Le taux de positivité enregistré est de 4,73%. Un décès a été notifié et dix nouveaux patients ont été admis dans les établissements de santé publics et privés.

Les chiffres vus ainsi n’ont rien d’alarmant, si ce n’est que depuis quelques jours des internautes alertent sur des symptômes particulièrement importants accompagnant la grippe saisonnière et faisant craindre une nouvelle forme plus virulente du Covid-19. En effet, les autorités françaises avaient déjà évoqué la probabilité d’une recrudescence des cas de grippe mais ont, toutefois, précisé qu’elle ne devrait pas être particulièrement sévère.

Des maux de tête, une toux persistante, fièvre, des problèmes gastriques, grosse fatigue et état général fortement altéré sont les symptômes que rapportent des internautes sur les réseaux sociaux, appelant à reprendre les gestes barrière et à prendre le maximum de précautions pour se protéger contre une "grippe" qui met KO.

 

Le directeur du Centre national de pharmacovigilance, Riadh Daghfous, a indiqué, ce matin, qu'il n'y avait pas de nouveau variant de la grippe expliquant qu'aucune découverte de ce genre n'avait été faite dans le monde. Il a évoqué la propagation du variant B.1.1 ayant causé une nouvelle vague du Coronavirus en France, précisant que ce variant représentait plus de 50% des cas enregistrés et était considéré comme actuellement dominant.

Riadh Daghfous a affirmé que le variant B.1.1 n'était pas particulièrement dangereux. Il a indiqué que les autorités françaises considèrent que le variant B.A.5, communément connu sous le nom Omicron, était plus dangereux. M. Daghfous a insisté sur la prévention et la vaccination contre la grippe et le Coronavirus. Il a expliqué qu'il était possible de se faire vacciner contre les deux maladies en même temps. Il a conseillé aux personnes vaccinées de recevoir une dose de rappel tous les six mois. Il a, aussi, appelé au respect des règles d'hygiène.

« Nous sommes en plein hiver. Cette période témoigne de la hausse des maladies virales saisonnières. Nous avons l'habitude d'enregistrer 7.000 cas de grippe par an. Il y a, également, la bronchiolite qui touche les enfants, le rhume, le Covid-19 et plusieurs autres virus. Les symptômes sont similaires, notamment, la fièvre, la toux et les maux de gorge. Certains touchent le système digestif... Le B.Q.1.1 provoque dans certains cas des maux de ventre, de la diarrhée, des vomissements, de la fatigue et de la fièvre... Il n'est dangereux que pour les personnes âgées et dont l'immunité est faible ou chez les enfants victimes de déshydration à cause de la diarrhée », a-t-il ajouté.

 

Le chef du service des urgences à l'hôpital Abderrahmane Mami à l'Ariana, Rafik Boujdaria, a expliqué, pour sa part que les cas rapportés par les Tunisiens ces derniers jours ce sont des infections résultant de la forte grippe saisonnière de type "A" causée par le virus h3n2. Il a souligné que ce virus donne les signes forts de maladie surtout que la grippe a été éclipsée durant deux ans par le Covid-19 et que cette « absence » a engendré une baisse d’immunité pouvant expliquer une telle réaction du corps, appelant les citoyens à ne pas hésiter à se faire vacciner, principalement les personnes âgées et les personnes fragiles.

Rafik Boujdaria a rappelé la nécessité d’adopter, de nouveau, les gestes barrière et de consulter un médecin en cas de symptômes persistants, notant qu’une nouvelle vague de Covid-19 pourrait être observée à partir du mois de Janvier.

 

Il convient d’ailleurs de rappeler, à ce propos, que Le ministère de la Santé a annoncé, jeudi 1er décembre 2022, la suppression des tests sanitaires et des passeports vaccinaux pour les visiteurs arrivant en Tunisie. Le département a justifié sa décision par l’amélioration des indicateurs de la situation épidémiologique.  Cependant, le ministère a noté que les personnes présentant des symptômes d’infection au Covid-19 devraient porter des masques.

 

La situation sanitaire dans le pays commence à susciter la préoccupation. Si les gestes barrière, le port du masque notamment, est quasi totalement abandonné, les témoignages des personnes qui ont été malades encouragent les plus prudents qui sont, disons-le, peu nombreux à retrouver cette habitude salutaire. Devant les déclarations des médecins, qui évoquent tantôt le variant Omicron et tantôt le virus de la Grippe A, on ne sait plus trop qui croire rien pour savoir ce qu’on a attrapé. Le ministère de la Santé ne dit rien, il publie chaque semaine le bilan Covid sans répondre aux interrogations des Tunisiens et calmer leurs inquiétudes. Néanmoins les services de santé publique ne cessent d’alerter sur l’importance du vaccin contre la grippe et contre le Covid-19 et d’appeler les citoyens, surtout les plus vulnérables, à se faire vacciner.

 

Myriam Ben Zineb

 

 

 

08/12/2022 | 12:55
4 min
Suivez-nous
Commentaires
Manel
C'est la nouvelle vague
a posté le 09-12-2022 à 17:03
Oui je confirme ça fait plus de 5 jours que j'ai eu les 1er symptômes douleurs musculaires articulaires maux de tête intense fièvre diarrhée pour le moment ça va mieux mais beaucoup de fatigue....
Vas Montenegro
C'est reparti pour un tour...
a posté le 09-12-2022 à 10:44
154684ème vague du rhume-19 pour ces hypocondriaques avec tout le terrorisme médiatique et les injonctions aux fameux gestes barrière d'une débilité innommable (masque, gel, distanciations, etc.) sans oublier la piquouse d'une thérapie expérimentale qui n'a strictement rien apporté si ce n'est des effets secondaires graves voire la mort pour les plus malchanceux.
BI
C´est vraiment très scientifique!
a posté le 08-12-2022 à 18:22
"..la grippe a été éclipsée durant deux ans par le Covid-19" (sic)
Comment êtes-vous parvenu M. Riadh Daghfous à cette affirmation ? Vous êtes-vous appuyé sur des analyses virologiques de laboratoire, quand et par qui ont-elles été effectuées et dans quelle étude ou publication peut-on le lire ?