alexametrics
samedi 01 octobre 2022
Heure de Tunis : 16:13
Dernières news
En photos - Les journalistes portent le brassard rouge en soutien à leurs confrères de la Tap
15/04/2021 | 15:48
1 min
En photos - Les journalistes portent le brassard rouge en soutien à leurs confrères de la Tap

 

En signe de soutien à leurs consœurs et confrères de l’agence Tunis Afrique presse (Tap), les journalistes tunisiens ont porté, jeudi 15 avril 2021, le brassard rouge.

 

 

Les journalistes de la Tap contestent la nomination de Kamel Ben Younes à la tête de l’agence, lui reprochant ses relations avec le parti islamiste Ennahdha. Ils rejettent farouchement une quelconque volonté politique de dompter le média appelant le chef du gouvernement à réviser sa décision.

Le personnel de l’agence de presse va observer une grève générale présentielle le 22 avril courant pour dénoncer le forcing du gouvernement quant à la nomination de Kamel Ben Younes à la tête de la Tap.

Le syndicat des journalistes, tout comme l’organisation Reporters sans frontières (RSF) et la Fédération internationale des journalistes (Fij) certains médias, ont manifesté leur soutien aux revendications des journalistes de la Tap. L’intrusion des forces de l’ordre dans les locaux de l’agence et l’agression des journalistes a déclenché un tollé.

15/04/2021 | 15:48
1 min
Suivez-nous
Commentaires
Abir de Gabès
J'oubliais de préciser
a posté le 15-04-2021 à 19:49
que je n'apportais pas mon soutien aux "journalistes" pro-islamistes et courtisans
Abir de Gabès
Tout mon soutien aux journalistes
a posté le 15-04-2021 à 19:41
qui travaillent souvent dans des conditions difficiles et risquent parfois leur vie.
imed
Expliquez-moi : "grève générale présentielle le 22 avril", cela veut dire on est en grève mais on est payés?
a posté le 15-04-2021 à 16:37
J'aimerais bien que l'on réponde à ma question posée dans un commentaire à un autre article: "grève générale présentielle le 22 avril", cela veut dire quoi au juste? Que les journalistes vont faire comme les voyous de l'UGTT, être en grève mais demander le paiement de leur journée de grève au titre qu'ils étaient "présents" sur les lieux?
J'ai l'impression que tous les journalistes sont de mauvaise foi, par pur corporatisme, personne n'osant demander aux 'pauvres victimes de la TAP' si elles aussi veulent faire comme tous les autres grévistes: refuser la déduction sur salaire en inventant une excuse illégale, "la grève présentielle".
Merci de m'éclairer pour qu'on sache quel est le niveau moral réel des journalistes qui protestent contre l'immoralité de la nomination par le gouvernement d'un PDG d'une institution publique.
En revanche, haro sur le Ben Younes, mais aucun mot sur Mona Mtibaa, limogée, malgré tout le travail qu'elle a fait à la tête de l'institution...
DHEJ
La TAP recrute comment ?
a posté le 15-04-2021 à 16:08
Le ministère public doit convoquer tout ce personnel hors-la-loi...

Le parquet doit ouvrir une enquête conformément aux dispositions du code pénal.

Le personnel de la TAP est réputé "fonctionnaire public " et est soumis sous l'autorité du parquet.