alexametrics
dimanche 20 juin 2021
Heure de Tunis : 05:11
A la Une
De la Mosquée Zitouna, Kaïs Saïed adresse un message aux islamistes
12/04/2021 | 21:33
2 min
De la Mosquée Zitouna, Kaïs Saïed adresse un message aux islamistes

 

Le président de la République, Kaïs Saïed, s’est rendu ce soir, du lundi 12 avril 2021, à la Mosquée Zitouna où il a prononcé ses vœux aux Tunisiens à l’occasion du mois saint de Ramadan.

 

Kaïs Saïd a tenu à rappeler, dans son discours, les finalités de l'Islam en général et les bienfaits du jeûne en particulier, soulignant la nécessité que ce mois soit une occasion pour les Tunisiens de faire preuve d'entraide et de fraternité.

 

Après un discours très solennel, Kaïs Saïed s’est adressé à des fidèles présents sur place, tenant à préciser que l’amalgame fait entre « musulmans » et « islamistes » n’a pas lieu d’être, que le terme islamiste n’a aucun sens et qu’il s’agit d’un discours adopté « par certains » pour semer la discorde dans le pays.

Evoquant l’union des oulémas musulmans, qui a récemment fait l’objet d’une vive polémique suscitée par le PDL (Parti destourien libre) et les découvertes quelque peu accablantes divulguées par la députée Abir Moussi de ce qu’on enseigne au sein de cette association liée à l’organisation des Frères musulmans, le chef de l’Etat a souligné que l’association est celle des oulémas « musulmans » et non des « islamistes ».

 

Il convient de rappeler que Kaïs Saïed vient tout juste de rentrer d’Egypte ou il a effectué une visite officielle de trois jours sur invitation de son homologue égyptien Abdelfattah Al Sissi. Durant cette visite, les deux présidents ont montré une complicité et une convergence sur les points de vue qui a fait sauter au plafond les islamistes tunisiens qui exècrent le président égyptien et ses positions tranchées contre l’islamisme.

 

 

M.B.Z

 

12/04/2021 | 21:33
2 min
sur le fil
Tous les Articles
Suivez-nous
Commentaires
Abir de Gabès
@ Mr le Président, les "oulémas musulmans" est une association para-politique islamiste,
a posté le 13-04-2021 à 14:03
liée étroitement aux frères musulmans dont certains membres du conseil de leur choura, sont aussi membre de cette dangereuse association.
Cette dernière n'a rien de scientifique ou d'érudit.

L'objectif de cette association est d'aider l'Islam politique, par le biais de la société, à assoir leur projet funeste. c'est-à-dire, une théocratie, une dictature au nom de la religion.

Mr le Président, je sais que vous le savez, mais vous avez sûrement, derrière cette déclaration, une intention politique.
TAW TCHOUFOU
UN DANCEUR DE TANGO !
a posté le 13-04-2021 à 13:47
Un pas en avant et deux pas en arrière ..... on ne comprend plus rien avec K. Saied , et on a du mal à suivre !
Tout cela nous rappelle son discours lors de la journée de la femme , où il nous avait servi tout et son contraire , essayant de contenter les uns , puis les autres , pour arriver à mécontenter tout le monde à la fois !
Alors voilà qu'aujourd'hui , pour lui , islam et islamisme , c'est kif-kif !
Il absout et blanchit au passage , l' uiom et son chef , pourtant condamné et interdit de séjour par moult pays , y compris l'Egypte ( ce qui n'est pas rien ) !
Pourtant , il se trompe , et lourdement par dessus le marché .
Et ce n'est pas parce qu'il le dit que c'est vrai , il la déjà démontré auparavant .
S'il avait consulté un dictionnaire , il aurait pu lire ceci :
On désigne aujourd'hui par islamisme le mouvement politico-religieux préconisant l'islamisation complète des institutions et des gouvernements des pays musulmans, et spécialement la tendance la plus radicale et la plus violente de ce mouvement.
Cela désigne, depuis les années 1970, un courant de l'islam faisant de la charia la source unique du droit et du fonctionnement de la société dans l'objectif d'instaurer un '?tat musulman régi par les religieux.
Quant à l'islam :
C' est une religion abrahamique s'appuyant sur le dogme du monothéisme absolu ( tawhid) et prenant sa source dans le Coran, considéré comme le réceptacle de la parole de Dieu , révélée au VII e siècle en Arabie, et proclamé par les adhérents de l'islam !
Donc dans un cas nous avons un courant " politique " , et dans l'autre une religion " monothéiste " !
Faire semblant de confondre les deux , c'est vouloir renforcer et enraciner un courant politique dans notre tissu politique républicain " civile " et dans l'esprit des gens , peu au fait des nuances et des différences , et qui incitera à plus de divisions !
Un chef de l'état devrait rester au-dessus de tout ça , rassembler au lieu de diviser , et ne pas donner le bâton pour se faire battre , à son adversaire politique !
Mais que voulez-vous , c'est K. Saied , toujours un pas en avant et deux pas en arrière , alors méfions-nous de la chute !

wild bled
Romdhankom mabrouk !
a posté le 13-04-2021 à 13:29
C'est une occasion de s'élever spirituellement et de philosopher intelligemment et avec amour. Soyons positifs et braves. La compréhension de cette religion et surtout son acceptation est un Don de Dieu pour ceux qui connaissent le vrai sens de l'amour et qui le manifestent à travers des actes. Profitez-en, ça passe vite.
Abir de Gabès
@ retraité? BIEN VU
a posté le 13-04-2021 à 13:25
Et je ne suis pas sûr que les islamistes connaissent l'histoire de la Tunisie, des fatimides et du Caire entre autre.
C'est bien de l'avoir rappelé.
Tunisino
Ni islamisme, ni communisme
a posté le 13-04-2021 à 11:57
Ni islamisme, ni communisme, assez d'anarchisme. La bonne gestion de la Tunisie, pour vivre et se développer n'a pas besoin d'idéologies, islamiste ou communiste, elle a besoin de sciences pour optimiser les moyens et les efforts afin que la Tunisie devienne un pays qui se respecte, dans quelques dizaines d'années. Assez de combats culturels, les combats qui étaient aux universités et qui ont fait perdre aux étudiants des centaines d'heures de cours, se sont mutés au pouvoir pour faire perdre aux tunisiens des décennies de développement. Assez d'anarchisme, à bat la république des islamistes et des communistes, la république des idéologistes, les déchets de la machine éducative, qui n'a fait que ruiner les tunisiens.
Carthage Libre
Association qaradhaoui est "musulmane" selon kaies Saied? Il DELIRE grave!
a posté le 13-04-2021 à 11:30
Voilà que Kaies Saied RETOMBE dans ses folies islamisantes.

Ce type n'esty ABSOLUMENT pas fiable.

On l'a soutenu ces jours ci, mais cette déclaration est grave, TRES GRAVE.
Welles
Encore un exégète...le président
a posté le 13-04-2021 à 10:39
L'histoire réelle et scientifique ainsi que l'archéologie moderne ont démasqué aujourd'hui que cette religion est une pure invention des exégètes arabes du huitième et du neuvième siècle c'est à dire deux cents ans après la supposée date de naissance et de mort du prophète imaginaire. Cette nouvelle religion et ce texte coranique n'est qu'un livre qui a servi à justifier les différentes guerres de colonisation et d'exploitation des peuples par les conquérants arabes assoiffés de pouvoir. Voilà pourquoi on trouve tout et son contraire dans ce livre et où les concepts clefs ne sont rien d'autres que des mots qui viennent de l'hébreu(Hadj, sourate etc..) ou de l'araméen(comme le mot coran lui-même). Comment voulez-vous trouver une cohérence quelconque dans un discours et un texte fabriqué sur mesure pour un attrape-tout.
Un dernier mot sur la Mecque qui n'a été construite qu'au huitième siècle car toutes les fouilles
ordonnées avant la construction des tours modernes d'aujourd'hui montrent que les ruines trouvées datent de l'ère abbassides. Mais cela aucun musulman ne veut l'entendre car aveuglé par un dogmatisme religieux insupportable et l'aveuglement est pire que la cécité.
JE DIS LA VERITE
Message lourd de sens......
a posté le 13-04-2021 à 09:34
......A nos frères musulmans de Tunisie....
A bon entendeur, salut.....
Abir de Gabès
@ Mr le Président, le terme de islamiste a bel et bien un sens, ce n'est pas nouveau
a posté le 13-04-2021 à 09:07
Voici donc la définition d'un islamiste :

L'islamisme est un mouvement radical qui mêle politique et religion. Il préconise l'application de lois islamistes.
il s'agit d'un mouvement très radical utilisant la violence pour parvenir à ses fins.

Alors, je suis d'accord de ne pas faire l'amalgame entre musulman et islamiste, ce dernier est un obscurantiste et violent.

Continuons à bien dissocier entre musulman et islamiste, sauf si ce dernier, renonce au prosélytisme et à l'utilisation de l'islam en politique.
Dans le cas contraire, continuons à les combattre, comme le fait si bien le PDL.
retraité
des savants musulmans
a posté le 13-04-2021 à 08:20
la Tunisie avec son université Zitouna plus ancienne d'Al Azhar du Caire construit par les fatimides tunisiens regorge de savants musulmans et elle n'a pas besoin des savants étrangers envoyées par Karadaoui et financés par les qataris .
MH
Il a raison
a posté le 13-04-2021 à 07:55
Islamiste ne veut rien dire. Tu es musulman ou tu ne l'es pas, point. Ceux qui veulent faire de la politique sur fond de religion, sont libres. '?a se fait ailleurs partout dans le monde. C'est à la population de faire la différence et bien concevoir le sens de l'islamisme. Mais quand vous avez un peuple ignorant il ne faut pas s'étonner.
ali
@MH
a posté le à 09:22
En Europe la religion est mise hors jeu et heureusement,sinon des millions de musulmans n'auraient jamais pu y émigrer et même auraient été chassés de nos jours,surtout après les attentats meurtriers commis au nom de l'islam par des musulmans sur une terre chrétiennes.Ceci étant rien ne dit que celà n'arrivera pas un jour.
Forza
Comme d'habitude il continue à diviser la société
a posté le 13-04-2021 à 06:31
et utilise les mosquées pour sa propagande politique. Sa prêche d'hier est un scandale.
Abel Chater
Le président dit qu'il n'y a qu'un seul Islam et l'article dit qu'il envoie un message aux "islamistes"!!!
a posté le 13-04-2021 à 02:35
Nous avons une anecdote tunisienne: «il lui demande s'il connait la science, il lui répond qu'il dépasse toutes les sciences» ou (taârafchi el Alm, naârfou wè enzid fih).
L'article rapporte fidèlement la traduction du discours du président Kaïs Saïed, où il confirme comme je le dis d'ailleurs depuis l'invention de ce terme talmudique par les médias judaïques, qu'il n'y a qu'un seul Islam dans ce monde et qu'il ne pourrait y avoir de Musulmans et de "islamistes" en Islam. Le président ajoute que le terme "islamiste", ne sert qu'à diviser les Musulmans. Chose que je rabâche depuis toujours. Malgré tout, l'auteur de cet article recommence sa désignation "islamistes" de par l'intitulation de l'information.
Allah yèhdi Al-Dhaâlines, en ce mois saint de l'Islam, Ramadan.
Wissem
Pauvre ignare
a posté le à 12:57
Parce que les islamistes ne désignent pas les adeptes d'une religion mais d'une idéologie politique doublé d'une secte et tu en fait partie.
Mêmepaspeur
Mais sur quelle étagère ?
a posté le 13-04-2021 à 00:36
N'y a-t-il pas comme une contradiction flagrante quand on affirme :
"l'amalgame fait entre « musulmans » et « islamistes » n'a pas lieu d'être". . . pour dire aussitôt "que le terme islamiste n'a aucun sens". . . ?

Si l'on peut et l'on doit même, faire le distinguo entre "musulman" et "islamiste", on ne peut exclure du vocabulaire à la fois "ordinaire" et "politique" le terme "islamiste", sous peine de faire preuve de cécité coupable et au pire de complaisance insupportable. . . l'islamisme étant "le stade suprême" du nationalisme, du racisme et de l'extrémisme. . . musulman !
Tout comme "l'aryanisme" pour les nazis fut le stade suprême de l'abjection racialiste et eugéniste !
Sinon, sur quel état j'erre ?
MPP.
PS. Peut-être me faut-il "écouter" le discours de KS pour me faire une idée exacte sur la teneur du laïus ?
Excursionniste
Un, Deux, Trois, Il s'appelle...
a posté le 13-04-2021 à 00:22

1 Le Mufti
Le mufti Battikh continue, à chaque apparition, à adresser les félicitations aux présidents avant le peuple... Je vois que c'est un acte d'impolitesse, qu'il ne faut pas tolérer...
Un homme d'état dites-vous ?
Non! En 2016 ou 2015 il a ignoré complètement le chef du gouvernement lors des félicitations (à l'époque H.Essid), juste parce qu'il l'a écarté du ministère des affaires religieuses, il retourne comme mufti suite a sa nomination par BCE...

2 Le Président K.S
La fin du jeu juridique ! Si le président s'attachait à l'article 76 (le serment), et loin des interprétations religieuses... cet article serait au dessus de la constitution... Et selon cet article, respecter la constitution n'est qu'un détail, le président de la république doit en même temps veiller sur l'intérêt de la patrie, son indépendance et l'intégrité de son territoire... et ce n'est pas nécessairement à travers le respect de la constitution. Respecter la constitution peut même se traduire par un simple respect (inv. mépris). En attendant une cour constitutionnelle, il n'est pas dans l'intérêt de la nation d'avoir des lois faites sur mesure... Inutile alors de forcer le passage, Ils faut que ces politiciens abandonnent les ruses, l'hypocrisie, et les mauvaises intentions. et surtout apprendre à démissionner quand ils ne sont pas à la hauteur des responsabilités et des défis.

3 Je m'éclipse !!

Jupiter
J'ai bien compris
a posté le 12-04-2021 à 22:32
Que le président défend l'association des olemas musulmans pas comme vous chercher bn a expliquer son discours