alexametrics
lundi 08 mars 2021
Heure de Tunis : 23:08
Dernières news
Covid-19 – Bilan : 2.598 nouveaux cas et 94 décès en 24h
19/01/2021 | 19:45
1 min
Covid-19 – Bilan : 2.598 nouveaux cas et 94 décès en 24h

La Tunisie a enregistré 2.598 nouveaux cas de Coronavirus sur 9.211 tests réalisés lundi 18 janvier, a annoncé le ministère de la Santé, mardi 19 janvier 2021.  

Le total des contaminations au SARS-CoV-2 grimpe ainsi à 184.483 cas cumulés sur 771.744 tests réalisés depuis le début de la pandémie. 

 

Selon le ministère de la Santé, 94 décès ont été notifiés le 18 janvier portant ainsi le nombre des victimes du Covid-19 à 5.844. 

 

Actuellement, 1.985 personnes sont hospitalisées, dont 381 en soins intensifs et 124 sous respirateurs. 

19/01/2021 | 19:45
1 min
Suivez-nous
Commentaires
retraité
le ministèreest hors circuit
a posté le 20-01-2021 à 08:31
on constate que le nombre journalier d'analyses qui était de 15132 le 14 janvier jour férié est passé entre 6000 à 9000 entre le 15 et le 18 janvier malgré l'apport des laboratoires privés dont le nombre ne cesse d'augmenter? .Est que le stock de tests commence à manquer et pourquoi le ministère n'a pas renouvelé ses stocks ? on sait très bien plus on fait de tests plus on trouve des nouveaux cas plus on réduit les décès et des gens hospitalisés et en l'absence des vaccins dans notre pays pour une période inconnue c'est le seul moyen de sauver le maximum de citoyens et de réduire la circulation du virus .le taux de contamination selon les résultats est de 30% environ et si on a 6millions de tunisiens qui sont susceptibles d'attraper le virus il est primordial d'augmenter le nombre journalier d'analyses à 30000 minimum toute la semaine y compris le dimanche avec le respect du protocole sanitaire et les gestes barrières on pourrait sauver le maximum des citoyens de cet énnemi invisible tous les pays et certains pays arabes africains ont commencé à vacciner leurs populations nos gouvernants attendent un don du programme covac de l'OMS malgré le crédit du FMI de 750 millions de dollars et les 200 milliards de dinar récoltés le printemps dernier de la population et des sociétés pour lutter contre le covid-19 de malheureusement ils ont l'esprit ailleurs la vie du tunisien n'a pas de valeur chez nos gouvernants . dans pays démocratique et un parlement digne de ce nom une commission parlementaire d'enquête doit enquêter sur le sort de ces dons et du crédit OMS et d'exiger au gouvernement de rendre des comptes mais le parlement fractionné et occupé à une guéguerre entre ses membres .
TAW TCHOUFOU
QUOI FAIRE ?
a posté le 19-01-2021 à 22:34
Il faut le matraquer matin , midi et soir , sur toutes les chaines TV et radio , affichages presse et magasins en plus : " masques et distanciation , plus lavage des mains en prime " !
Nous n'aurons pas le vaccin de sitôt , il faut s'en faire une raison , nos dirigeants n'ont pas été et ne sont pas à la hauteur . Mr Méchichi ( tout comme son prédécesseur d'ailleurs ) , étaient pendant tous les mois écoulés , plus préoccupés par les combinaisons , les marchandages , et les pourparlers pour former un gouvernement , que par la crise sanitaire dans le pays .
Quant au président , il se balade et prend des bains de foule , comme si de rien n'était.
Peine perdue et merci pour l'exemple !
Et tout cela , pendant que nos voisins du nord anticipaient leurs commandes de vaccins bien avant le printemps , et préparaient la logistique et les centres de vaccinations sur tout leur territoire , juste après les vacances de l'été !
Nous ... on nous annonce les premiers vaccins ( lesquels , car rien n'est certains - Pfizer , Spoutnik , Chinois ... mystère ! ) pour le mois d' avril ( et peut-être , rien n'est sûr là aussi ! ).
Alors comptons sur nous et faisons avec ce qu'on a .... protégeons nous avec nos masques , la distanciation , le lavage des mains et ... beaucoup de bon sens !
Je voudrai quand même souhaiter un prompt rétablissement à un journaliste et chroniqueur que j'apprécie , et que j'écoute avec un certain plaisir sur Shems fm , dans la matinale . Il s'agit de Mr Mohamed Boughaleb .
Mr Boughaleb , prenez soin de vous , j'ai hâte de vous écouter sur cette chaine , mais je saurais patienter le temps de votre convalescence !
Cordialement , T.T.
Alya
Les chiffres!!!!@
a posté le 19-01-2021 à 21:22
Le nombre de nouveaux cas répertoriés par jour ,n a plus de signification actuellement. En effet,les patients présentant une forme bénigne se font de moins en moins tester. Ce choix est supporté par plusieurs collègues. Le danger est que ces patients n observent pas de quarantaine et contaminent des sujets très fragiles.
Forza
Un nombre de décès de plus en plus choquant
a posté le 19-01-2021 à 20:20
Il faut accélérer la recherche des vaccins. Il faut parler avec d'autres entreprises Janssen / Johnson & Johnson et Curevac. Il faut parler aussi aux chinois de Sinopharm, la Serbie a reçu 1 million de doses des chinois.
Microbio
Les mutations : Le virus est impitoyable !
a posté le 19-01-2021 à 20:00
Il est temps de sortir la calculatrice et les masques FFP2. De nouvelles mutations du virus peuvent faire exploser les chiffres en peu de temps. Nous devons agir.
Petits nombres d'abord, grands dégâts ensuite
Qu'est-ce que cela nous apprend ? De très petits nombres peuvent devenir très rapidement de grands nombres. Il n'en reste pas moins que la Corona et la pandémie sont intellectuellement difficiles. Des choses inoffensives peuvent faire de très gros dégâts très rapidement ici.

Se jeter dans des promesses de salut faciles et courir après des pensées et des producteurs de cristaux au hasard est la voie de la moindre résistance. Confortable, mais stupide.

Le mutant B117
Nous choisissons une voie différente et nous examinons de plus près ce qui rend B117 ou d'autres mutants si dangereux. Dans le cas des coronavirus, le nombre de reproduction (valeur R) est souvent cité. Il est important de comprendre la valeur R pour comprendre la pandémie et réussir à l'endiguer. Je ne le ferai pas en détail ici, cela a été fait de nombreuses fois ailleurs.

Avec seulement dix mille (10 000) personnes infectées - et nous sommes constamment à des chiffres beaucoup plus élevés, une valeur R de 1,1 signifie une multiplication selon les valeurs suivantes, par exemple:

10.000, 11.000, 12.100, 13.310, 14.641, 16.105 infectés.

Ainsi, après seulement six cycles, nous serions à plus de 16 000 personnes infectées. Soit dit en passant, ce sont à peu près les chiffres de croissance que nous avons actuellement en Allemagne. Nous savons qu'actuellement (avec les capacités de soins intensifs encore existantes) environ 0,8 % des personnes infectées meurent malgré le traitement.
D'après les chiffres ci-dessus, ce serait le cas :

80, 88, 97, 106, 117 et enfin 129 décès.

Il s'agit d'un scénario très optimiste, c'est-à-dire basé sur le meilleur scénario possible. Le calcul suivant pour le nouveau mutant (appelé B117) ressemble à ceci.

Le B117 est beaucoup plus contagieux. En Grande-Bretagne, on mentionne un nombre de reproduction d'environ 1,6. Cela signifie pour les numéros d'infection les valeurs suivantes pour six cycles :

10.000, 16.500, 27.225, 44.921, 74.120, 122.298 infectés.

Prévenir la propagation maintenant
C'est presque six fois plus de personnes infectées que si le taux de reproduction était de 1,1, et il est logique que cette variante soit beaucoup plus mortelle. Même si la mortalité restait à 0,8 %, nous aurions 978 décès (0,8 % des 122 298 personnes infectées). Et avec ce nombre de patients infectés et de patients en soins intensifs, la mortalité ne restera pas à 0,8 % car d'ici là, nous ne pourrons plus fournir d'oxygène, de ventilation, etc. à tous les patients pendant longtemps. Vous pouvez tout lire à ce sujet ici, vous y trouverez également les liens vers les documents avec les données pour la base de calcul.
https://www.theatlantic.com/science/archive/2020/12/virus-mutation-catastrophe/617531/

Ce scénario doit être évité à tout prix. La vérité est gênante, mais nous paierons encore plus cher les nouvelles tentatives d'évasion. Le moment est venu d'empêcher la propagation des nouveaux mutants. Cela ne peut se faire sans fermer tous les bureaux ou, au moins, sans exiger le port de masques FFP2 dans tous les espaces intérieurs où des personnes se rassemblent. Le plexiglas ne protège pas contre les aérosols. Une distance d'un mètre et demi dans un bureau en espace ouvert n'est absolument pas suffisante comme prophylaxie contre l'infection. Chauffeurs de bus, vendeurs dans le commerce de détail - ils doivent tous être munis de masques FFP2. Il n'y a pas d'autre moyen de maîtriser la situation.

Le virus est impitoyable.
Cela va coûter, d'une manière ou d'une autre. Nous avons le choix, soit que cela fasse très mal et coûte très cher maintenant, soit que nous regrettions notre atermoiement dans deux mois. Le virus ne négociera pas, il ne sera pas apaisé. Toute minimisation et toute volonté de compromis de notre part seront impitoyablement exploitées.

Demandez à la Suède et à la Grande-Bretagne, elles ont appris leur leçon et se mettent à ramper.

Ecoutez les experts, ne vous laissez pas tromper par des escrocs. Utilisez des sources dignes de confiance pour obtenir des informations. Facebook, Whatsapp ou Youtube sont de bons supports pour les conseils de loisirs, les voeux d'anniversaire et les tutoriels de cuisine.

Prenez soin de vous, faites-vous plaisir de temps en temps et restez en bonne santé. Et je vais me faire un bon couscous.
Microbio
Dépistage : Bonjour le test rapide, au revoir la PCR ?
a posté le 19-01-2021 à 19:52
Les bons tests d'antigène sont mieux corrélés avec l'infectivité d'un patient corona que la PCR. Les écoles seront-elles examinées régulièrement bientôt?

Selon une étude de frankfurte, la comparaison des tests rapides avec la PCR et la culture cellulaire.

Les tests d'antigènes une fois de plus confirmés comme substitut de l'infectivité
Le plus intéressant, cependant, a été l'analyse du pouvoir prédictif en ce qui concerne la culture de virus en culture cellulaire, l'étalon-or réel de l'infectivité. Et ici, trois des quatre tests rapides, à savoir deux tests de flux latéral (Lateral-Flow-Assays) et le test d'immunofluorescence, ont donné des résultats nettement supérieurs à la rRT-PCR. Alors que seulement 51,6 % des tests positifs de ces derniers ont réussi à cultiver le virus, 82,4 % de l'essai d'immunofluorescence et 70,6 % du meilleur essai de flux latéral (Lateral-Flow-Tests) ont réussi.

Dans l'ensemble, les tests d'antigène étaient donc plus conformes aux preuves d'infectiosité basées sur la culture cellulaire que les tests PCR cliniques typiques, qui ne se différencient pas par la charge virale, ont déclaré les auteurs. En conséquence, ils pourraient être utilisés comme un substitut pour identifier les personnes potentiellement infectieuses sur une base de population : "Cette stratégie est susceptible d'être particulièrement efficace si les tests sont utilisés fréquemment", ont déclaré les auteurs.

Derrière cela, il y a notamment la question de savoir si ces tests ne pourraient pas être utilisés pour reprendre rapidement le fonctionnement des écoles, plutôt que de poursuivre l'isolement complet des enfants à peine touchés par le Sars-CoV-2 lui-même comme stratégie de contrôle de la pandémie pendant une bonne partie du printemps. Il serait envisageable, par exemple, de tester les enseignants deux fois par semaine et de faire passer des tests rapides aux parents afin qu'ils puissent faire la même chose deux fois par semaine avec leurs enfants à la maison par eux-mêmes - avec post-test et, si nécessaire, isolement à la maison en cas de résultat positif.

https://advances.sciencemag.org/content/7/1/eabd5393.full