alexametrics
lundi 28 novembre 2022
Heure de Tunis : 09:46
Sur les réseaux
Caricature : La justice telle que Rached Ghannouchi la voit
24/04/2021 | 10:58
1 min
Caricature : La justice telle que Rached Ghannouchi la voit

 

Le caricaturiste algérien Hichem, surnommé le Hic, a publié ce samedi 24 avril une jolie caricature montrant un juge au dessus d’un « mihrab ». Un clin d’œil aux magistrats algériens qui jugent comme s’ils étaient des imams de mosquées.

En Tunisie, on n’en est pas encore là, heureusement, mais le président de l’assemblée, l’islamiste Rached Ghannouchi verrait bien la justice fonctionner ainsi. Hier encore, il a envoyé un courrier au ministre de la Défense pour le convoquer à une audition à propos de l’émission d’un mandat d’amener à l’encontre d’un député islamiste radical. 

Pour les Algériens, les magistrats sont au service d’Allah. Pour Ghannouchi, les magistrats doivent être au service des politiques.

 

R.B.H.

24/04/2021 | 10:58
1 min
Suivez-nous
Commentaires
J.trad
Les pouvoirs on peut les séparer ,mais ...
a posté le 25-04-2021 à 12:50
Il faut qu'ils versent dans le réservoir de la sagesse,du bon sens ,de la probité ,la droiture,et la Morale avec un M majuscule et le tout sous les directives de la justice Divine ,un socle dur ,des juges en parfaite connaissance des recommandations du texte sacré ,infaillible et incontournable ,parce qu'il est conçu par un commandant parfait ,et transcendantdant , dont la justice observe la vie ici bas et l'au-delà ,la vie éternelle ,le droit pénal du créateur est cerrné de clémence et de rigueurs ,seul Allah a le pouvoir de concilier ce qui peut nous paraître relever de paradoxes,Allah se définit (Ahkam alhakimin ),
AN
la prochaine Caricature..
a posté le 25-04-2021 à 11:46
Allons voir dans la prochaine Caricature intitulée : La justice telle que Kais Saied la voit ?
Mêmepaspeur
Un corbeau perché
a posté le 24-04-2021 à 22:57
"un juge au dessus d'un « mihrab »."

D'abord ce n'est pas un mihrab(*). . .mais un minbar en haut duquel monte l'imam pour dire (ou vociférer souvent) son prêche du vendredi.
Ensuite, écrire "un juge au dessus" signifie que le juge plane au-dessus de qqc. . .ce qui est faux parce qu'un juge, même si son habit est noir, il est dépourvu d'ailes contrairement au corbeau. . .
Pour ignorer cela, R.B.H. ne doit pas trop fréquenter les mosquées. . . mais manque plutôt à ses devoirs de bon muz !
MPP.
(*) qui est une alcôve orientée en direction de la Mecque et qui sert à l'imam de la prière de faire entendre l'écho de sa voix à ceux qui sont au dernier rang des prieurs. . .
Cheimonas
Minbar et non mihrab
a posté le 24-04-2021 à 19:49
Le minbar est une sorte d'escabeau servant de chaire d'où le khatib fait son sermon lors de la prière du vendredi dans une mosquée.
Source internet
Mêmepaspeur
Source internet ?
a posté le à 23:07
Tous les tunisiens savent ça. . . pas besoin d'internet !
MPP.
The Mirror
La justice tunisienne est au service d'Ennahdha et de Corruption
a posté le 24-04-2021 à 11:38
Si la justice algérienne comme le prétend l'article est au service des imams, il n'en est rien pour la justice tunisienne.
Depuis 2011, la justice tunisienne s'est mise au service d'Ennahdha, et exclusivement au service d'Ennahdha.
Pour ne citer que les trois derniers événements, où la justice s'est transformée en instrument de travail d'Ennahda, je rappelle ce qui suit:
- l'affaire Makhlouf de l'aéroport, malgré son énorme gravité, a été enterrée par la justice,
- l'affaire de la fortune de Rached Ghannouchi évoquée par le l'hebdomadaire tunisien Al Anwar, fortune qui s'élève à un milliard de dollars, a été à son tour enterrée par la justice,
- l'affaire de la vidéo de Rached Khiari, dans laquelle ce dernier accuse le Président de la République Kais Said, Commandant suprême des forces armées tunisiennes, de haute trahison. Dans cette affaire, tout le monde constate le comportement de Ghannouchi: il est pris de panique, il enlève son costume de président du Parlement et se porte défenseur de Khiari. Ghannouchi martèle le ministre de La Défense comme pour le blâmer, Ghannouchi convoque le ministre de La Défense pour un interrogatoire au Parlement, Ghannouchi ordonne à son subalterne Harouni de demander à Mechichi d'activer le remaniement ministériel comme pour défier Kais Said, et j'en passe.

Jamais la justice tunisienne n'a été aussi prisonnière d'un parti politique comme elle l'est aujourd'hui.

Cela ne peut pas, et ne doit pas continuer. D'où, les démarches du Président Said pour libérer la Tunisie du colonisateur Ennahdha. C'est une question de vie ou de mort pour nous autres tunisiens, car, nous vivons sous le colonialisme, non pas étranger, mais pire encore, un colonialisme tuniso- tunisien.
Le monde a l'épidémie du Covid, la Tunisie a l'épidémie Ennahdha et l'épidémie Covid à la fois.
retraité
tout est permis pour lui
a posté le 24-04-2021 à 11:18
il est guide des frères musulmans en Tunisie et dans leur logiques le guide a toujours raison et au dessus des lois comme le ayatollah guide suprême dans la religion islamique chiite en Iran ,Hassan Nasrallah au Liban chiite et le guide Sistani en Irak chiite notre bonhomme profitant de sa fonction président de l'ARP pour etre au dessus des lois et faire des fatwas qui lui semblent bons