alexametrics
samedi 13 juillet 2024
Heure de Tunis : 11:07
BN TV
Bouderbala : logiquement, une présidentielle sera organisée à la fin du mandat de Saïed
03/07/2023 | 09:16
1 min
Bouderbala : logiquement, une présidentielle sera organisée à la fin du mandat de Saïed


Le président du Parlement, Brahim Bouderbala, est revenu, lundi 3 juillet 2023, sur plusieurs sujets dont l’organisation d’une élection présidentielle en 2024 et le déroulement du travail parlementaire. 
 
Au sujet de l’élection présidentielle, il a avancé qu’il serait tout à fait logique d’organiser une élection à la fin du mandat du président de la République en exercice, Kaïs Saïed.  

« La constitution de 2022 n’a pas évoqué la question en détail mais à la fin du mandat il y aura une élection. C’est là que le président de la République décidera s’il veut briguer un second mandat. Je pense que grand nombre de Tunisiens le soutiendrons pour un autre mandat », a-t-il déclaré au micro Myriam Belkadhi dans la matinale de Diwan Fm. 

 
Interrogé sur une éventuelle augmentation de l’indemnité parlementaire des députés, il a affirmé que la révision de l’indemnité parlementaire n’était pas une priorité. 

Il a précisé, dans ce sens, qu’une allocation logement pourrait être accordée aux députés qui viennent de l’intérieur du pays soulignant que les prix des loyers sont fortement élevés dans le quartier du Bardo. Selon Brahim Bouderbala, cette allocation permettrait aux députés d’éviter toute tentation et d'être en capacité de subvenir à leurs besoins. 

Notant que la priorité des priorités pour le Parlement est d’entamer sa mission législative, le président de l’Assemblée a indiqué que les vacances parlementaires pourraient être écourtées.

 

N.J 

03/07/2023 | 09:16
1 min
Suivez-nous
Commentaires
Soupiquet
Le parlement des fantoches
a posté le 03-07-2023 à 18:49
Le Bourdallah veulent augmenté leurs salaire par ce que les loyers sont cheres ! Et que dire pour la population d'en bas ?

Le mandat du dictateur est illimité dans le temps et na de compte a rendre qu'aux étoiles. Lui le president des 11 pour cent des tunisien qui ont voté pour le parlement s'imagine que le dictateur va lui demandé sont avis !
1/3i
La constitution de 2022 n'a pas évoqué la question en détail
a posté le 03-07-2023 à 10:43
pas évoqué en détail ?

c'est pas un peu inquiétant ?

"il serait tout à fait logique d'organiser une élection à la fin du mandat du président de la République"
vite une modification pour préciser mandat à VIE !!