alexametrics
mardi 27 septembre 2022
Heure de Tunis : 15:06
Dernières news
Ben Arous : saisie de 91 quintaux de farine subventionnée utilisée pour fabriquer les pains spéciaux
07/08/2022 | 13:19
1 min
Ben Arous : saisie de 91 quintaux de farine subventionnée utilisée pour fabriquer les pains spéciaux

 

Les agents du contrôle économique relevant de la direction régionale du commerce à Ben Arous, ont saisi, vendredi 5 août 2022, 91 quintaux de farine subventionnée dans une boulangerie de classe « C ».

Le ministère du Commerce a précisé dans un communiqué rendu public que le propriétaire de la boulangerie utilisait délibérément la farine subventionnée pour fabriquer des pains spéciaux et donc vendus plus chers que la baguette.

 

Il a indiqué qu’un procès-verbal a été rédigé pour infraction à la loi 36 de 2015 et la loi 10 de 2020, régissant les dispositifs de subvention, en attendant l’achèvement de la procédure légale engagée contre le contrevenant.

 

 

M.B.Z

 

07/08/2022 | 13:19
1 min
Suivez-nous
Commentaires
Phii
Escrocs a la farine .
a posté le 09-08-2022 à 11:22
Il faut saisir l outil de travail et laissér les salariés faire fonctionner la boulangerie et gérer en coopérative. Le propriétaire aura tout perdu et l aura mérite. Trahison et vol . Ne rien céder .
Warrior
ce n'est plus le pays de mes ancètres .........................
a posté le 08-08-2022 à 12:22
vol, spéculation, monopoles, magouille, prostitution, drogue, alcool partout:
Shame on you !!
https://www.leconomistemaghrebin.com/2020/02/19/consommation-alcool-tunisie-1ere-arabe-9eme-mondiale/
Houcine
Ce n'est pas un délit, c'est un crime.
a posté le 07-08-2022 à 16:22
L'Etat local à Ben Arous devrait faire des émules.
Il y a un préfet qui est tourné en dérision, parce qu'on douve qu'il s'affiche un peu trop, qu'il s'active.
J'aimerais qu'il y en ait beaucoup comme lui qui s'acharnent à faire respecter la loi.
En ce pays, celui qui fait le job est sans cesse moqué.
L'envie est meurtrière.
Un boulanger ayant mission de produire le pain, la denrée la plus consommée, bénéficiant d' un avantage et fourni par les soins des organismes d'Etat, détourné de sa vocation la farine subventionnée aux fins de fabriquer du "pain spécial" et en retire des bénéfices illégaux.
Cela en fait un criminel.
Détournement, faux et usage de faux, enrichissement illicite, et j'en passe.
Cet homme, autant qu'on en comprend de l'article, n'est pas même mis aux arrêts, et son office bouclé.
Voilà un exemple, encore un j'allais écrire, du pourrissement des mentalités.
Il faut rendre grâce aux agents du fisc, aux personnes ayant aidé à mettre au jour les faits de cet escroc, et à tout autre agent de l'Etat.
Il ne peut y avoir de démocratie sans respect du pacte commun, celui qui fait de chaque citoyen une personne responsable devant la loi.
EL OUAFI
Malheureusement ce phénomène est devenu l'outil privilégié pour la quasi officines.
a posté le à 22:14
Une société gangrenée par les méthodes peut orthodoxe, l'illicite et la mauvaise volonté de se conformer aux textes de lois dont baignent le gros contingent du commerce de la bouffe.
Il faut mettre le paquet, multiplier les contrôles, et frapper fort pour que ça fasse mal, et dissuader les futurs candidats !
SAM53
SANCTIONS
a posté le 07-08-2022 à 15:33
Avez vous un jour eu connaissance de la nature des sanctions contre ces riches qui s'enrichissent sur le dos des pauvres Si ce sont des amendes ils sont pleins aux as donc récidivistes
takilas
Pourquoi avoir saisi ?
a posté le 07-08-2022 à 15:27
Ceux-là sont autorisés par Noureddine Bhiri de nahdha.ah non ce n'est pas normal !
takilas
Ben Arous ?
a posté le 07-08-2022 à 14:56
N'est-ce pas l'émirat du mafieux Noureddine Bhiri dans laquelle il passait son temps à distribuer, comme des cacahuètes, des permis de taxis par dizaines de milliers aux partisans de nahdha et puis et à la fin c'est l'état qui a été ruiné tant par les millions de tonnes consommés journalière ment par ces taxis, que les innombrables achats par milliers de véhicules jaunes importés.
Sans oublier ses recrutements par dizaines de milliers également des recrutements anarchiques dans la fonction publique à Tunis destinés de surcroît aux sudistes partisans de nahdha ;sans vérifications.
Il pensait ce Bhiri, tout ghanouchi et les autres ex-députés de nahdha u'e cela allait les favoriser lors des législatives ce ui à été exact lors des élections de 2014 et de 2019 mais non pas au referferdum 2022.cr tous ce monde fui les élections par inhibition d'être repéré d'une part et de soi-disant reconnaître l fveur et le geste donant-donnant de nahdha. Voil pourquoi le "oui" du référendum a été dominant.
Nou allons donc souffrir davantage à cause de cette affamée nahdha.
Citoyen_H
IL FAUT QUE L'ETAT SE DECIDE. IL EST GRAND TEMPS. CA NE PEUT PLUS DURER.
a posté le à 08:08
"l'émirat du mafieux Noureddine Bhiri dans laquelle il passait son temps à distribuer, comme des cacahuètes, des permis de taxis par dizaines de milliers aux partisans de nahdha"

Il est très facile de remonter ces filières de mafieux. Il suffit de commencer par arrêter tous ceux qui avaient signé la délivrance de ces permis.
Une fois transférés devant la justice, ces enfoirés se mettront aussitôt à chanter comme des rossignols !!!!

Il faut juste oser.
Il y a un début à tout.