alexametrics
dimanche 04 décembre 2022
Heure de Tunis : 16:49
Dernières news
Attijari Bank apporte son soutien aux écoles et aux élèves de Zghidane, Jabouza et Chorfine
15/09/2017 | 20:24
3 min
Attijari Bank apporte son soutien aux écoles et aux élèves de Zghidane, Jabouza et Chorfine

 

Fidèle à son habitude instaurée depuis quelques années, Attijari Bank a apporté son aide à trois écoles défavorisées.

Ainsi, des responsables de la banque se sont rendus, le 15 septembre 2017, premier jour de la rentrée scolaire, chacune dans une école : Zghidane dans la délégation de Saouaf (gouvernorat de Zaghouan), Jabouza dans la délégation de Takelsa (gouvernorat de Nabeul) et Chorfine dans la délégation de Menzel Bouzelfa (gouvernorat de Nabeul).

 

 

Business News a accompagné l’un des responsables à l’école de Zghidane. L’événement s’est tenu en présence du délégué régional de l’Eduction, du directeur de l’école, des instituteurs, ainsi que de plusieurs cadres d’Attijari Bank, notamment le chargé de communication, Sofiene Haouari.

 

En effet, la banque choisit chaque année en partenariat avec le ministère de l’Education, une à trois écoles, situées dans des régions défavorisés et ayant besoin de restauration, pour apporter son aide. A la fin de l’année, une cérémonie est organisée pour récompenser les lauréats.

L’école de Zghidane, parmi les écoles choisies cette année par la banque, se trouve dans un endroit reculé du gouvernorat de Zaghouan : l’accès y est difficile avec des routes étroites, tortueuses et parfois dans un piteux état.

 

 

La banque a, donc, à la demande de l’école et du ministère, fourni plusieurs équipements : un congélateur et des ustensiles de cuisine pour la cantine de l’école ainsi que des tables biplaces, des chaises, des bureaux, des tableaux, des meubles de rangement etc. Elle a surtout offert des cartables remplis de fournitures, livres et tout le nécessaire à chaque élève défavorisé de l’école, ce qui représente un apport conséquent aux familles dans le besoin et qui peinent à joindre les deux bouts. Plus de 200 élèves en ont bénéficié dans les trois écoles. Les dons de Attijari Bank profitent à 350 élèves, nous explique-t-on.

Les enfants étaient excités et heureux, surtout que des animations ont été prévues avec un clown venu spécialement.

 

 

Le délégué régional de l’Eduction a profité de l’occasion pour souligner l’importance des partenariats public-privé dans la rénovation des écoles, l’Etat n’étant pas capable de faire face, seul, à toutes les problématiques.

Pour sa part, Sofiene Haouari a expliqué que l’objectif de cette action est d’améliorer la qualité de l’enseignement, en améliorant les conditions des élèves. Elle entre dans la politique RSE de la banque, qui vise à participer à la promotion du savoir et à l’épanouissement des jeunes. Une action qui permettra aussi de les encourager à poursuivre leurs études et par conséquent limiter le taux d’abandon scolaire.

Cette action confirme le positionnement de la banque, pas uniquement en tant qu’acteur économique, mais également en tant qu’entreprise citoyenne, qui accorde une grande importance à la jeunesse et à l’excellence. La banque croit en la jeunesse et en ses capacités à développer la Tunisie.

 

I.N


15/09/2017 | 20:24
3 min
Suivez-nous

Commentaires (3)

Commenter

Hannibal
| 16-09-2017 20:03
Faire des dons en natures aux ecoles et eleves des regions defavorisees.surtout pas d argent liquide,mais des dons en nature et fournitures scolaires. Pourquoi pas"adopter"un enfant en subvenant a tous ses besoins.Cela couterait environ l equivalent 20 dinars par moi(Vetements,fournitures scolaires,et vacances assistees)

Vent du Nord
| 16-09-2017 10:57
Bonne initiative de d'Attijari Bank. Mais pourqoui pas soutenir aussi les écoles dans les régions de l'intérieur (Sidi Bouzide, asserine, Gafsa, Jendouba, Gabes, Tataouine, Bengardène etc, régions où les élèves font 10 et même 15 km à pied pour aller à l'école.

Ce n'est pas du régionalisme, mais le sens de l'équité. Les régions de Bengardène et de Kassserine sont les plus démunies, MAIS c'est elles qui se sacrifient et payent cher pour la sécurité du pays (Exemple les mère qui a perdu ses deux enfants égorgés par les terroristes).

Hélas, ces régions sont loin des yeux, donc loin du coeur.

Ameur k
| 15-09-2017 21:21
Excellente initiave...mais le nbre peut etre augmente facilement
Nous avons 15 bques et plus;vu la sacralite du savoir ,normalement l APB:assoc profess des bques doit veiller a coordonner un parainage par gouvernorat avec un minimumde 20a30 ecole /bque et par gouvernorat....ca c est un vrai acte CITOYEN