alexametrics
Dernières news

Amdoun : Kaïs Saïed et Youssef Chahed sur le lieu de l’accident

Temps de lecture : 1 min
Amdoun : Kaïs Saïed et Youssef Chahed sur le lieu de l’accident

Le président de la République, Kaïs Saïed et le chef du gouvernement chargé d’expédier les affaires courantes, Youssef Chahed, se sont rendus dans l’après-midi de ce dimanche 1er décembre 2019, sur les lieux de l’accident survenu ce matin à Amdoun sur la route de Aïn Drahem.

 

Rappelons qu’un bus touristique transportant des familles pour une excursion à Aïn Drahem a foncé dans un ravin faisant 24 morts parmi les passagers. 18 autres victimes ont été transportées vers les hôpitaux de Béja et de la capitale Tunis.

 

 

M.B.Z

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (15)

Commenter

Tunisien
| 02-12-2019 17:16
Par respect aux victimes de cet accident et leurs familles, YC doit démissionner.

En effet , c'est la deuxième fois en deux ans dans le même endroit ( dernier 3 décembre 2017) qu'un bus tombe dans le même ravin .
Un scanner ne fonctionne pas .
Des urgences ne viennent pas à temps .
Bref , rien ne fonctionne dans ce pays .
Au lieu de donner s'accrocher à son poste , il faut le remplacer par un une autre personne patriotique et compétente.

Badran
| 02-12-2019 16:57
Si ces victimes auraient été secourus par hélicoptère, il y aurait certainement beaucoup moins de victimes. On achète un avion de combat dernier cri à 150 millions '?', pourquoi faire: pour que Zbidi, l'ancien ministre de la Défense, l'envoie au Mali, pour donner un coup de main à la France !!!!
Qui sommes nous pour envoyer un avion si onéreux au Mali?
J'espère que le nouveau Gouvernement rectifiera cette faute!

vfgcdh
| 02-12-2019 15:19
Il y a 20 ans, cette route était une piste en terre impraticable en saison pluvieuse. Elle a été goudronnée à la fin du gouvernment de Bourguiba grâce à la coopération chinoise. C'est une bonne route qui répond à tous les critères techniques et est praticable en tout temps. Mais étant donnée qu'elle est située dans une zone difficile et très pluvieuse, elle nécessite un entretien régulier. J'ai pris cette route l'été dernier et j'ai constaté que la chaussée s'est dégradée surtout dans certains virages. Elle est assez large pour le passage de deux véhicules avec de bons acotements et une bonne visibilité. Plusieurs villages situés le long de cette route étaient très content de cet investissement qui leur a permis de créer du commerce et d'avoir accès aux villes de Béja et Ain Draham et surtout vers Tunis. Par conséquent, il fallait chercher la cause de cet accident non pas dans la route mais dans le mauvais entretien depuis 2011 et des erreurs humaines et mécaniques.

Benje
| 02-12-2019 10:15
J'accuse surtout le comportement irresponsable du citoyen chauffard de son véhicule ! Aucun respect du code la route et la voiture est devenu pour lui un moyen de domination et de m.as tu vu au lieu d.être une simple moyen de transport ! Le volet répression et contrôle doit être renforcé frappez au porte monnaie et un permis à point c.est comme ça que le tunisien comprend Et en parallèle une compagne de sensibilisation avec des spots à la télé et affiche et surtout arrêtez de dire allah Galleb la fatalité héritée de ce conservatisme religieux n.est acceptable la résignation non l'action oui ! Enfin arrêtez aussi de demander des infrastructures très coûteuses pour des régions peu peuplées et des routes peu fréquentées et dont le retour sur investissement est nulle et au détriment des axes très fréquentes . Faisons comme l'Europe et plus précisément la France il y a plusieurs dizaine d.année le nombre de tués sur la route était de 16000 par an et on dirait c.est l.equivalent de la population d.une petite ville comme Mazamet qui est rayé de la carte pour choquer et faire prendre conscience au citoyen le résultat est spectaculaire en accentuant la répression et sans amélioration des routes le nombre des tués est réduit aujourd'hui à 3000 environ soit une division par cinq Merci M Chirac !

ANTIRELIGIONS
| 02-12-2019 09:26
EL OUAFI espèce de n'?ud n'?ud tu te prends pour ZOLA ou quoi? franchement ton idiotie n'a pas de limite

EL OUAFI
| 01-12-2019 20:58
>>J'accuse : le Gouvernement qui n'a jamais pris les mesures adéquates pour stopper cette H'?CATOMBE.
>>J'accuse : le ministre de l'intérieur qui laisse faire couler le SANG des tunisiens avec impunité.
>>J'accuse ces ministres concernés par l'entretien de l'infrastructure du pays.
>>J'accuse : les médias oui vous les médias de ne pas pris votre responsabilité en mettant en relief ces accidents qui se produisent sur nos routes quotidiennement et la sensibilisation tout les services concernés ; une campagne devrait être faite s'il le faut hebdomadairement pour attirer l'attention de la police et tout le corps sécuritaire en premier lieu le M I .
J>>'accuse les réseaux sociaux de ne pas prendre ce phénomène si grave au sérieux ,le dénoncer tous les jours,des manifs pour stopper cet excès de zèle de la police de la garde nationale.
les contrevenants doivent pays pour leurs incivilités, et le non respect du code de la route !
Assez de morts
Assez d'orphelins
Assez d'handicaps, assez de cette impunité assez de ce bakchich un raz le bol une frustration inouï.
Que les responsables rendent des comptes on a marre ,on a marre de ces dérives. (Manai)

Forza
| 01-12-2019 20:16
Maintenant les responsables vont s'engager à améliorer cette partie de la route mais que faire avec le reste et avec les autres routes dangereuses ? il faut savoir choisir les priorités. Ain Drahem est très aimée par les tunisiens surtout l'hiver donc il est temps de faire une meilleure infrastructure pour l'accès a Ain Drahem, Wichtata et Tabarka pour accueillir les milliers de tunisiens qui veulent profiter des forêts de Ain Drahem. C'est bien sur un paysage difficile et couteux pour la construction de routes mais si on veut, on peut surtout que le tronçon serpentin n'est pas très long, 20 ou 30 Km pas plus.

Tun de France
| 01-12-2019 20:09
Allah yarhamhoum.Pays maudit ,pays de sous sous développé,pays gouverné par des ignares,pays de M.....de.Pays de bougnoules.

Akoubi Ammar.
| 01-12-2019 19:37
Infrastructures nulles dans le nord ouest résultant de la marginalisation et de la gestion régionaliste pratiquée par les gouvernants. Allah yarham ces jeunes wa Rabbi ysabber leurs familles. Un drame qui alourdit la conscience des mauvais gestionnaires qui se sont succédés à la direction des affaires de la état.

BORHAN
| 01-12-2019 19:23
Cet énième accident mortel est le produit de l'héritage du pouvoir bourguiben et compagnie.
Ce le resulat du développement parallèle et sélectif.
Dès l'indépendance, le pouvoir a littéralement marginalisé toute cette région du Nord-ouest.
Les équipements collectifs et l'infrastructure de base datent de l'époque coloniale.
Un demi-siecle de gouvernance d'un pouvoir "régionaliste " qui a privé plus de 70% de la population d'un minimum vital pour survivre.
Nou sommes en 21ieme siècle et toute cette région vit dans une pauvreté et une misère absolue.
L'accident mortel de ce jour n'est ni le premier drame ni le dernier tant que cette populace , ces damnés continuent à vivre voire survivre dans un autre monde lointain, celui des primitifs ...
Triste de mon pays.

A lire aussi

Ce service sera opérationnel toute la

28/09/2020 13:18
0

La Coalition tunisienne contre la peine de mort (CTCPM) s’est indignée contre la campagne

28/09/2020 12:00
2

Habib Bouajila déclare qu’il poursuivra son

28/09/2020 11:04
6

La peine de mort demeure en vigueur en

28/09/2020 10:50
1