alexametrics
lundi 30 janvier 2023
Heure de Tunis : 02:07
SUR LE FIL
Sabeh Malek : trois autres entreprises communautaires seront créées d'ici la fin de l'année
03/10/2022 | 08:45
2 min
Sabeh Malek : trois autres entreprises communautaires seront créées d'ici la fin de l'année


La gouverneure de Nabeul, Sabeh Malek, a affirmé que les entreprises communautaires étaient une nouvelle forme de société. Cette structure peut être régionale, c'est-à-dire, portant sur l'ensemble du gouvernorat ou locale, c'est-à-dire, concernant la localité. Le capital est de vingt mille dinars pour la première catégorie et de dix mille dinars pour la deuxième catégorie. La participation de l'Etat prend la forme d'un apport en nature. Il s'agit d'un immeuble ou d'un terrain. Les citoyens en faisant partie sont tous égaux lors de vote et de prises de décisions. 


Intervenant le 3 octobre 2022 sur les ondes de la radio Express FM, Sabeh Malek a rappelé que le décret portant création de ce type d'entreprise avait vu le jour en mars 2022. La gouverneure de Nabeul a insisté sur le rôle économique de ces entreprises. L'entreprise citoyenne permettra aux habitants d'une région d'exploiter les terrains, les biens et les richesses. Ceci conduira à la création d'emplois et de la richesse. Sabeh Malek a affirmé que ces entreprises touchent tous les secteurs et qu'il ne fallait pas se limiter à l'agriculture. Le financement des entreprises inclut, aussi, les fonds acquis par la réconciliation pénale.




« Il ne s'agit pas d'une ancienne loi... On ne peut pas parler d'un échec... Le gouvernorat de Nabeul a été le lieu de création de la première entreprise de ce genre... Une autre entreprise sera créée au niveau de la délégation de Takelsa... Deux autres entreprises communautaires pourraient voir le jour d'ici le mois de novembre au niveau de Soliman... Ces entreprises permettent de valoriser des biens de l'Etat non-exploités dans le cadre d'un partenariat entre l'Etat et les citoyens », a-t-elle déclaré.

La gouverneure de Nabeul a, également, évoqué le rôle social des entreprises sociales. 20% des gains de chaque entreprise seront dédiés aux actions sociales, culturelles et environnementales de la région. 


S.G

03/10/2022 | 08:45
2 min
Suivez-nous
Commentaires
razgallah
entreprises citoyennes
a posté le 05-10-2022 à 04:37
BRAVO et BRAVO
Flying Ftira
Se creuser un peu la cervelle
a posté le 03-10-2022 à 14:59
Plutôt que d'aller chercher "midi à quatorze heures", il est temps que notre agence de promotion des investissements se creuse la tête afin de prospecter et proposer à celles des entreprises européennes désarçonnées par la crise qui sévit sur leur continent, et ce, bien entendu, dans la mesure de nos moyens et de nos capacités d'accueil au point de vue d'une "sous traitance provisoire" , de venir "s'abriter" chez nous et continuer leurs activités à meilleurs coûts plutôt que de risquer la fermeture momentanée ou définitive de leurs locaux en Europe.
Même si il ne s'agit que d'activités partielles, nous pouvons, "louer", au sein des infrastructures qui peuvent les accueillir, sur place, la totalité ou une partie des locaux, des chaînes d'équipements et tout en faisant appel aux cadres et personnels correspondants aux profils qui correspondraient le mieux à la poursuite de leurs activités et à leurs besoins.
Vu que nous sommes les plus proches du continent européen, essayons de ne pas rater des opportunités qui se présentent à nous actuellement.
Rationnel
Pourquoi s'acharner sur les citoyens du Cap Bon?
a posté le 03-10-2022 à 12:20
Pourquoi s'acharner sur les citoyens pacifiques, travailleurs, paisibles, et dociles du cap Bon. Laissez les travailler?
Ben Salah a aussi commence par le Cap Bon, c'est probablement la seule région de la Tunisie ou les gens travaillent encore. Tunis c'est pour la majorité des bureaucrates payes pour ne rien faire.
Le Cap Bon c'est le tourisme, c'est l'industrie (majorité de l'industrie du câble, plus grand exportateur), les tomates, les agrumes, ...Des gens paisibles et pacifiques.
A Ben Khiar on confisque la terre a ses propriétaires légaux pour créer l'illusion de création de richesse, on répète le même scenario a Soliman. Il n'existe probablement pas de terre qui n'est pas exploitée au cap Bon, pourquoi ne pas diriger aux régions ou les terres ne sont pas exploitées, les pays du Sahel sont en train d'exploiter le Sahara, voir le mur vert et les articles sur le "greening of the sahara".
Les dirigeants savent que cette formule ne sera contestée que quand elle sera appliquée au sahel comme dans l'ère de Ben Salah. Donc comme sous Ben Salah les gens du cap Bon vont perdre leurs terres qui seront détruites et doivent attendre la réplique des gens du sahel.
Carthage Libre
Des "expériences" à la Kadafi, dans un contexte grave.
a posté le 03-10-2022 à 11:49
Kaies Saied fait des "expériences".

Ya oueldi, jabha qablek Ahmed ben salah, et c'était un....DESASTRE, n'eut été une clairvoyance de Bourguiba, qui a remplacé Ahmed Ben Salah par Hédi Nouira, qui s'est tourné IMMEDIATEMENT vers des schéma sociaux-libéraux classique, ce qui a sauvé le pays!

On les connait ces "expériences" : ceux de Mao Zedong ont ravagé la Chine

Ceux de Fidel Castro ont ravagé Cuba ("révolution citoyenne agraire").

Si ces "expériences" marchent si bien, pourquoi les pays démocratiques et évolués ne l'on pas fait?

Kadafi a fait ces "projets", mais Kadafi avait le pétrole et la richesse pour le faire ; c'était juste un "passe temps", ce qui a malgré ça abouti à son assassinat.

Kaies Saied a du temps, beeeeucoup de temps pour "expérienter" dans un contexte économique dévastateur.

Les gens sages lui ont dit de rester dans les modèles internationaux classiques et normaux (normalisés), afin de faire redémarrer le pays...Mais non, Kaies Saied l'Autiste ne veux faire que ce que sa tête entend.

Vous allez voir la DEVASTATION que va faire ces "expérimentations" et les "idées" de Fous de Kaies Saied.

L'économie REELLE, elle, n'attend pas les idées de malade mental "collectivisation"..
MH
Bonjour Carthage Libre
a posté le à 15:02
KS finira très, très, très mal car il est très, très, très Bhim. Et tant pis pour lui.
mtz
gains §§?
a posté le 03-10-2022 à 09:43
elle parle de 20% de gains pour le social et la culture .
et les pertes qui va les supporter
Agatacriztiz
Pourquoi pas si c'est bien géré
a posté le 03-10-2022 à 09:06
Le tout dans la gestion des sociétés, qu'elle se nomment entreprises citoyennes ou non, c'est de ne pas confondre chiffre d'affaires et bénéfices...
Le reste dépend de la volonté, de l'honnêteté et du travail bien fait...