alexametrics
jeudi 25 juillet 2024
Heure de Tunis : 17:00
Dernières news
Naoufel Amira : les médicaments pour traiter le cancer manquent aussi en Tunisie !
07/09/2023 | 10:42
2 min
Naoufel Amira : les médicaments pour traiter le cancer manquent aussi en Tunisie !

 

Le président du Syndicat des pharmaciens d'officine de Tunisie, Naoufel Amira, est intervenu, ce jeudi 7 septembre 2023, dans « l’émission impossible » diffusée sur IFM.

Au micro de Borhen Bssaies, il a affirmé que le manque enregistré en médicaments concerne particulièrement les produits importés. « Lors du dernier recoupement que nous avons opéré concernant les médicaments n’ayant pas d’équivalent tunisien, il est apparu que 70 médicaments n’ont aucun équivalent et sont absents du marché tunisien » a-t-il révélé.

Il a souligné que certains médicaments indispensables pour traiter des maladies graves, tel que le cancer, manquent sur le marché et qu’il est parfois difficile pour les malades de les trouver. Il en est de même pour les maladies cardiaques et d’autres maladies chroniques.

On rappellera que Naoufel Amira alerte depuis des mois contre le manque de médicaments. Il martèle que la Tunisie manque aujourd’hui de médicaments car des décisions n’ont pas été prises au moment opportun, en ce qui concerne notamment de simples réformes à apporter à la Pharmacie centrale (PCT). Réformes que le syndicat ne cesse d’expliquer dans les médias.

On rappellera également que les malades du cancer souffrent, en Tunisie, du manque de médicaments nécessaires pour leur traitement, qu’ils sont obligés de faire la queue, qu’il pleuve ou qu’il vente, de tourner en rond glacière à la main, de pharmacie en pharmacie, pour espérer trouver un médicament qui leur est vital.

Il est à noter que ces médicaments sont sensibles et doivent être manipulés avec prudence et qu’en aucun cas il n’est normal de les donner en main propre aux malades eux-mêmes pour les transporter. On rappellera enfin que la non-assistance à personne en danger est un crime.

 

M.B.Z

 

 

07/09/2023 | 10:42
2 min
Suivez-nous
Commentaires
Abidi
Manque
a posté le 07-09-2023 à 18:24
Bon réveil Mr,l'arimidex a été rayé des pharmacies en Tunisie depuis 4 ans,le malheur c'est qu'on plus qu'ont nous vend des génériques des laboratoires pris en fraudes plusieurs fois et que l'efficacité de ces génériques reste très douteuse
DHEJ
Le meilleur traitement divin...
a posté le 07-09-2023 à 17:28
Hélas encore méconnu alors qu'il est simple et peu coûteux!


Prompt rétablissement aux personnes malades et bonne santé à tout le monde!
Francofob
aide empoisonnée
a posté le 07-09-2023 à 12:45
votre france vous veut du bien.
elle vous prète pour importer ses médiacments.
proverbe chinois:
donne à l'homme un poisson, il se nourrit un jour.
apprend lui à pèche, il se nourrira toute sa vie ...
Abidi
Apprendre
a posté le à 18:26
Mr et quand cet homme ne veut pas apprendre à pêcher que ferez vous
Gg
'?tes vous certains...
a posté le à 13:53
...de vouloir apprendre à pêcher ?
Rien ne montre que vous en êtes capables !
Zarzoumia
Hangar
a posté le 07-09-2023 à 12:05
Demandez à KS et au gouverneur de Ben Arousse de chercher un peu plus dans le hangar qu'ils ont visité, peut-être qu'ils trouveront des médicaments pour traiter le cancer, même "expérimés".
qu'est-ce qu'il a fait depuis cette visite ? On a le droit de lui opposer que la santé est un droit constitutionnel ?
Pour parler du cancer politique qui menace son trône, il est le champion des méthodes de traitement. Mais quand il s'agit des réels problèmes des tunisiens, il démontre son incapacité et surtout sa mauvaise foi.
Gg
C'est terrible
a posté le 07-09-2023 à 11:23
C'est la vérité, je connais un cas, mon beau père.
Mais il y a pire que cela.
Ma petite belle soeur est atteinte d'une maladie rare, une maladie auto immune qui attaque son système nerveux.
Ma femme a la même maladie. Grâce à ma femme et aux dévoués médecins tunisiens, ceux-ci sont entrés en contact avec les médecins qui suivent ma femme, en France.
Grâce à ces échanges , des prélèvements sanguins ont été envoyés en France pour analyse.
Et ils ont trouvé les anticorps qui attaquent ma belle s'?ur.
Alors deux compositions pharmaceutiques ont été élaborées pour elle, et envoyées en Tunisie.
C'est là que se trouve l"ignominie: les solutions médicamenteuses, spécifiques pour ma belle s'?ur, dont la vie est suspendue à ces médicaments, ont été bloquées par la douane tunisienne qui a exigé que nous payions des frais de douane. Deux jours de souffrance pour elle, en réa neurologique.
J'ai payé évidemment, en ce moment je travaille pour payer ce que la SS tunisienne ne paye pas.
Mais vraiment ma femme et moi, et les médecins tunisiens, somme éc'?urés. Dégoûtés.
Et je n'ose imaginer l'avenir: ma femme reçoit une perfusion tous les 6 mois, avec analyses et IRM, ce sera pareil pour la belle s'?ur.
Comment cela va t-il se passer pour ma pitchoune de belle soeur?
Voilà, c'était "chronique de la vie ordinaire".
Pendant ce temps les nababs politiques se font soigner de fausses maladies gratuitement, dans les meilleurs hôpitaux et cliniques de Tunisie...