alexametrics
lundi 26 février 2024
Heure de Tunis : 21:57
Dernières news
Mohamed Jamali : 50% des boulangeries modernes ont fermé leurs portes
26/05/2023 | 11:22
2 min
Mohamed Jamali : 50% des boulangeries modernes ont fermé leurs portes


Le président du groupement professionnel des boulangeries modernes relevant de la Conect, Mohamed Jamali a affirmé que la pénurie de farine ne pouvait pas être provoquée. Il a considéré que cette crise ne servait les intérêts de personne.

Invité le 26 mai 2023 à « Cappuccino » de Hadhemi Bouchiba sur Cap Fm, Mohamed Jamali a indiqué que la seule cause de la pénurie de pain et de farine était le manque de blé. Il a expliqué que le groupement était en contact avec l’autorité de tutelle afin de suivre l’évolution de la situation et de présenter des propositions permettant de faire avancer les choses.

« Nous avons des visions, une façon de voir les choses et une perception du futur du secteur… Au sein de chaque ministère, il y a des experts chargés d’étudier ces dossiers… Personne ne peut nier aujourd’hui notre existence ou notre importance… Il y a eu une rupture à notre niveau, mais pas chez les boulangeries bénéficiant des compensations. Ils ont la priorité dans l’acquisition des marchandises… 50% des boulangeries modernes ont fermé leurs portes. S’il n’y a pas d'issue à la crise dans les prochains jours, ce taux pourrait atteindre les 80%... On n’a pas de farine », a-t-il ajouté.


Mohamed Jamali a évoqué une absence de visibilité sur la situation. Il a été contacté, hier 25 mai 2023, par les structures du ministère du Commerce. On lui a assuré que la crise résultait d’un retard au niveau de la livraison de blé et que des navires viennent d’accoster en Tunisie. Les boulangeries seront approvisionnées en farine prochainement.

Mohamed Jamali a indiqué que certaines boulangeries vendaient du pain spécial, mais ne fabriquaient pas de baguette. Il a expliqué qu’il s’agissait de défaillance et d’établissements renvoyant une mauvaise image du secteur. Il a appelé les autorités à réagir et à les sanctionner. Il a qualifié la chose de choix non-éthique.


 

 

S.G

26/05/2023 | 11:22
2 min
sur le fil
Tous les Articles
Suivez-nous
Commentaires
Abel Chater
Les mensonges et les intrigues contre le parti d'Ennahdha, se sont transformés en le cauchemar de leurs auteurs, eux-mêmes.
a posté le 27-05-2023 à 13:18
Un Verset coranique trouve lieu en Tunisie, de par tous ses angles, de par tous ses résultats et de par toutes ses logiques humaines de conscience, qu'on attendait déjà, mais aussi ceux qui surprennent les meilleurs des observateurs politiques de ce monde.
Les Châtiments divins n'épargnent personne. Ceux qui ont pensé saboter la transition démocratique post-révolution du 14 janvier 2011, pour s'emparer du pouvoir par un coup d'Etat contre la volonté électorale du peuple tunisien, se trouvent eux-mêmes en proies faciles à leurs propres crimes contre le Divin et l'humain. La Protection divine dont jouissaient la Tunisie et les Tunisiens durant les longues onze années post-révolutions, est levée, pour ingratitude et pour haute trahison contre la religion d'Allah.
Bien sûr que ceux qui ne mesurent la joie humaine que par l'argent, par le matérialisme, par l'alcool et par les stupéfiants, ils vont se moquer de l'existence de notre Créateur Allah le Tout Puissant, jusqu'à me classer parmi les débiles de leurs entourages. Toutefois, je les invite à venir en Europe ou en Allemagne, pour voir le vrai malheur de l'humanité industrielle, robotique, malade, cancéreuse et dépressive.
Allah yositir Tounes.
ourwa
Que toutes ces boulangeries modernes ferment, toutes !, toutes ! ntnt, toute!
a posté le 26-05-2023 à 17:04
Quand on sait qu'avec un kilo de farine, même pas subventionnée , on peut faire jusqu'à 4 tabounas, au lieue d'une seule achetée au marché et pas besoin de four, une simple poêle suffit, sachant qu'une tabouna au marché coûte jusqu'à 0,800 dinar l'unité et d'une qualité médiocre...
BORHAN
LE PAIN DU QUOTIDIEN...!
a posté le 26-05-2023 à 15:38
C'est l'occasion où jamais.
Les Tunisiens doivent revoir leur relation avec le pain et sa consommation effrénée !
Ils doivent repenser leur mode de vie notamment en matière de consommation des produits de première nécessité.
Surtout celles qui sont importées et qui pèsent lourdement dans la balance commerciale.
Il faut aussi savoir éviter le gaspillage et dépenser sans réfléchir.
Il faut aussi introduire et imposer dans nos moeurs quotidiennes la pratique du tri et une certaine culture écologique.
Il faut en outre redonner à notre agriculture, socle de notre économie, sa vraie mission et sa noblesse.
En fait, il faut SE R'?VEILLER et agir d'une manière civique et responsable.
Aussi, les services de l'état doivent assumer leur responsabilité en mettant les moyens indispensables pour que l'adhésion et la complémentarité avec le citoyen soient synchronisées et lisibles voire parfaites.
J'espère que je n'ai pas avancé des conneries sur des sujets aussi sensibles !!!!
* N'oublions pas que notre pays est devenu le champion du monde des déchetteries à ciel ouvert où une nouvelle race de prolétaires a fait une irruption remarquable dans un pays catalogué :TOURISTIQUE.
J'ai désigné les " CHIFFONNIERS " !

soso
testahlouuuu
a posté le 26-05-2023 à 15:29
khobz wma et ben ali non crevez de faim races de ......
Tunisino
Sans commentaire!
a posté le 26-05-2023 à 13:10
Saied et son gouvernement ne sont pas dignes de confiance, c'est bien confirmé:

Mohamed Jamali a évoqué une absence de visibilité sur la situation. Il a été contacté, hier 25 mai 2023, par les structures du ministère du Commerce. On lui a assuré que la crise résultait d'un RETARD au niveau de la livraison de blé et que des navires viennent d'accoster en Tunisie. Les boulangeries seront approvisionnées en farine prochainement.
stuc
estanna ya djaja ............!
a posté le 26-05-2023 à 11:56
l adage bien connu de nous tous prend tout son sens en ce moment !