alexametrics
Dernières news

Le PDL continue de bloquer les travaux de l’ARP

Temps de lecture : 1 min
Le PDL continue de bloquer les travaux de l’ARP

Les élus du Parti destourien libre (PDL) ont, à nouveau, semé la pagaille à l’Assemblée des représentants du peuple (ARP).

Une journée d’étude organisée à l’ARP autour de la stratégie quinquennale sur la bonne gouvernance et la lutte contre la corruption, lundi 20 juillet 2020, a été interrompue, après une intervention chaotique de deux élus du PDL : Majdi Boudhina et Awatef Griche Abid.

Fidèles à leurs manières – provocatrices – les deux élus ont fait irruption dans la salle en scandant le même slogan – « non au terrorisme au Parlement » -, alors que le président du Parlement, Rached Ghannouchi, prononçait son allocution d’ouverture.

Rappelons que les députés du PDL observent, depuis le 10 juillet, un sit-in dans les locaux de l’ARP appelant à destituer Rached Ghannouchi. Le sit-in a conduit à de multiples altercations faisant suspendre les séances plénières.

 

N.J. 



Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (67)

Commenter

Carthage Libre
| 22-07-2020 10:11
Tes arguments "légaux" sont bien trop maigres mon ami...

Laisse tomber. Khalli kbar el 7ouma gérer tout ça, c'est trop fort pour tes méninges. Va dormir, bientôt la qayloula.

Abbès
| 21-07-2020 15:50
Si vous évoquiez Ben Ali pour comparer cette députée de pacotille aux révolutionnaires de 2011, vous vous trompez lourdement parce qu'ils ne jouaient dans la même cour! J'ai dit que Abir Moussi sera jugée en veru de la loi pour trouble au parlement, faute passible de 3 ans de prison, mais vous vous condamnez à mort sans jugement et par passion. Si on fait aussi de la politique de la sorte avec passion et en oubliant les règles de la démocratie, avec ou sans les règles de bienséances qui sont en effet facultatives mais dont la députée que vous défendiez n'en a pas vent, cela donne la gabegie que vit actuellement le parlement.

Carthage Libre
| 21-07-2020 09:52
Pour TOUT le mal que le ERHEB des khwenjias a fait à notre pays ; la liste est longue, loooogue.

Ben Ali, dans son premier discours en 2011, parlait comme toi "trouble à l'ordre public".

On est pas dans la POLITIQUE mais mettre un terme au règne des Frères musulmans, tu es d'accord j'espère, toi le "patriote".

Pour la PATRIE. Pour nos ENFANTS. Pour en finir avec les Khwenjias et le retour à la prospérité de la Tunisie (sans eux).

Carthage Libre
| 21-07-2020 09:43
Cher ami, l'Histoire nous a appris que être FAIBLE, COURTOIS, gentil face aux FASCISTE ne mène qu'à votre mort.

Neville Chaberlain, le "courtois" brandissait une feuille de papier fin 1938 après sa rencontre "courtoise" avec le fasciste Hitler et Mussolini ; il croyait que être COURTOIS allait faiure changer les fascistes. Même chose après le massacre des musulmans de Bosnie ; ils étaient trop gentil avec les fascistes Serbe (et les Oustachis croates) et la communauté internationale à compris que seule la FORCE mettrait un terme à ce massacre et c'est ce qu'il fut fait : le fascisme ne comprends que le langage de la FORCE, croyez moi ; alors, pour éviter le sang, les methodes de Abir Moussi sont ce qu'elles sont : pacifiques mais FERMES.

J'ai lu ici et là qu'il fallait que Abir Moussi se calme, que ce n'est pas comme cela qu'on avancerait : mais en 10 ans est ce qu'on a avancé? Vous voulez quoi, laissez la Secte ERHEB commander et les autres comme des brebis voter? Laisser la secte des ERHEB TRANQUILLE, "poursuivre les travaux" de sabotage telle cette cruciale Cour Constitutionnelle? NON. C'est le moment d'appeler les choses par leur nom et laisser le "gentil pacifisme" de côté, créer un électrochoc afin que les autres tahhana se reveillent et s'opposent ENFIN aux ERHEB et khwenjias et appeler les choses par leur nom ; il y va de l'avenir de nos enfants, de notre nation, croyez moi.

Et puis, Abir Moussi ne fait pas entrer des TERRORISTES au Parlement (des vrais, revenus de Syrie) en TIRANT LA LANGUE comme un bandit et menaçant avec son coup de poing.

Nous sommes à la croisée des chemins. Les choses se décident MAINTENANT : ou bien laisser la Secte des ERHEB prospérer et faire ce qu'elle veut de la Tunisie, ou bien y mettre un terme ; 10 ans de ERHEB, y'en a marre.

Abbès
| 21-07-2020 00:21
Elle va bientôt être jugée pour troubles de l'ordre dans l'ARP provoquant une cessation collective de travail pendant plusieurs jours. Une faute passible de 3 ans d'emprisonnement et d'une forte amende; ça lui apprendra peut-être la démocratie et par la même occasion à mieux se comporter dans la vie.

MFH
| 20-07-2020 22:24
En politique , même si on est d'un autre avis que que Moussi, on ne peut que la plaindre dans sa bataille contre ces bâtards de la Nahdha et Karama réunis. Ce qu' a fait aujourd'hui el harza Mehrsia est abominable, digne des gens mal élevés, incultes, sales et abjects.

Mondy
| 20-07-2020 22:12
Bizarre Businessnews! Déçu du titre de l.article! !!MrNB a suivi la publication de ce que vous avez publié? ? Je doute ..

Abir de Gabès
| 20-07-2020 21:17
Le PDL a rappelé toute personne et institution concernées à l'ordre et aux respects des lois.
Ils ont tous fait la sourde oreille.
Donc tenace et patriote comme il est, le PDL s'est vu obligé de "bloquer les travaux de l'ARP"

Je le soutiens.

Abir de Gabès
| 20-07-2020 21:09
Vous diabolisez le PDL,
alors qu'il en droit de vouloir faire respecter les lois et d'empêcher les terroristes et autres invités voyous de pénétrer dans l'ARP.

A lire aussi

Ainsi, les salaires des gouverneurs

23/09/2020 08:38
0

Des dépassements ont été observés ces dernières années

22/09/2020 22:37
1

L’organisation fait porter la responsabilité de ce blocage aux autorités de tutelle, notamment, les

22/09/2020 21:07
1

Le staff médical avait présenté sa démission le 1er juillet

22/09/2020 20:31
5