alexametrics
jeudi 30 mai 2024
Heure de Tunis : 23:03
Dernières news
Fourati : l’affaire de Ouerdanine est entre les mains de la justice
27/11/2019 | 13:48
2 min
Fourati : l’affaire de Ouerdanine est entre les mains de la justice

 

Le ministre de l’Intérieur, Hichem Fourati a précisé, ce mercredi 27 novembre 2019, que la justice est la seule partie habilitée à fournir des informations concernant l’affaire de Ouerdanine.

Une affaire prise en charge par le Tribunal de première instance de Monastir, relève  Hichem Fourati dans une déclaration accordée à Jawhara FM.

 

Rappelons que le capitaine à la Garde nationale (district de Sousse), Zied Farjallah avait alerté, dans une vidéo publiée le 8 novembre 2019 sur sa page Facebook, sur des menaces terroristes et un trafic d’armes dans sa région.

Il avait, également, indiqué qu’il était menacé et poursuivi suite à ses déclarations. Des déclarations démenties par le ministère de l’Intérieur qui avait assuré que Zied Farjallah n’a jamais fait partie des unités spéciales anti-terroristes.

 

Le chef de l’Etat, Kaïs Saïed s’était, par ailleurs, rendu à Ouerdanine suite à ces rumeurs. Il s’était entretenu avec le gouverneur de Monastir, le délégué de Ouerdanine ainsi que les directeurs des districts de la sécurité et de la Garde nationale.

 

Quelques jours plus tard, Youssef Ben Salem, alias Chouchou avait révélé, sur les ondes de Nejma FM, un plan d’assassinat contre le secrétaire général régional d’Ennahdha à Ouerdanine. Des propos suite auxquels le parti islamiste avait appelé à ouvrir une enquête et à poursuivre en justice toutes les personnes impliquées dans cette affaire.

Youssef Ben Salem avait, par ailleurs, dévoilé l’implication de plusieurs personnalités dans des affaires délicates relatives notamment à la corruption, à la violence ainsi qu’aux réseaux d’embrigadement des jeunes aux zones de tensions.

 

Le ministère public avait, par la suite, ouvert une enquête concernant les propos de Youssef Ben Salem et le représentant légal de la radio Nejma FM a été convoqué par la Haute autorité indépendante de la communication audiovisuelle (Haica).

 

B.L

 

 

 

27/11/2019 | 13:48
2 min
Suivez-nous

Commentaires (10)

Commenter

Mansour Lahyani
| 28-11-2019 12:49
Merci de ces rassurantes informations, qui anéantissent les appréhensions des journalistes les mieux informés et même celles du ministère public... Et j vous remercie de l'honneur immérité que vous me reconnaissez dans les tentatives d'occultation que vous dénoncez ! Il n'en reste pas moins que les sieurs Daghsni, Khedher et autres pions de Sa Sainteté le gourou ont enfin la possibilité de pousser un grand ouf ! de soulagement !
Puisse Allah et ses bienheureux adjoints vous bénir pour votre bonté qui leur ôte une belle épine du pied !

Tounsi-Horr
| 28-11-2019 08:35
Monsieur réveillez-vous , il n'y a pas d'affaire d'appareil secret d'Ennahdha car ce n'est ni plus ni moins qu'un tas de fichiers word qui ne portent aucune signature, et racontant du n'importe quoi.....!!!
Par contre les accusations faites par plus d'un responsable à l'encontre du vautour Kamel Ltaeîf, et de ses sbires Ben Ticha, Sta, et Jalloul ( pour ne citer que cela ) et des médias qui lui sont dévoués , sont bel et bien une réalité occultée par vous même et par les différentes composantes d'un système corrompu

BRAVO
| 27-11-2019 17:56
Lorsqu'un ministère fait une annonce à la justice ou porte plainte contre quelqu'un, Le porte-parole du ministère doit faire une conference de presse et donner les raisons de cette accusation ou devrions-nous aussi le demander au pouvoir judiciaire ..

Mansour Lahyani
| 27-11-2019 17:17
"L'affaire de Ouerdanine est entre les mains de la justice" : vous avez fait diligence, et on ne peut que vous en être reconnaissant ! C'est assez rare, et il faut vous féliciter !
Mais ça n'empêche pas de se demander où en est l'affaire de l'affaire de "l'appareil secret ", tombée dans de très amicales oubliettes ! :"Fin septembre, BN titrait glorieusement et quelque peu naïvement "Affaire de l'appareil secret : Le ministère public révèle tous les détails sur l'évolution de l'enquête". Depuis, il y a eu les élections, glorieusement consacrées par mes frères et soeurs - et même mes quatre enfants ! - à coups de ronflements, et de cartes de rami... On sait comment ça s'est terminé pour ma pauvre Tunisie, qui n'en est pas encore revenue ! En reviendra-t-jamais, du reste
La "justice" - très justement affublée de guillemets très significatifs - semble avoir la mémoire très très sélective, en même temps qu'un système d'embrayage très respectueux des nouveaux maîtres...
Seulement, ça, nul ministre ne s'en vantera, ni ne se targuera de s'en faire une armure quelconque... D'ailleurs, il ne faut pas s'attendre à aucune réaction au présent post !!
Chuuut ! "On" finira par l'oublier lui aussi !!!

Mansour Lahyani
| 27-11-2019 17:11
"L'affaire de Ouerdanine est entre les mains de la justice" : vous avez fait diligence, et on ne peut que vous en être reconnaissant ! C'est assez rare, et il faut vous féliciter !
Mais ça n'empêche pas de se demander où en est l'affaire de l'affaire de "l'appareil secret", tombée dans de très amicales oubliettes ! La "justice" très justement affublée de guillemets très significatifs, semble avoir la mémoire très très sélective, en même temps qu'un système d'embrayage très respectueux des nouveaux maîtres...
Seulement, ça, nul ministre ne s'en vantera, ni ne se targuera de s'en faire une armure quelconque... D'ailleurs, il ne faut pas s'attendre à aucune réaction au présent post !!
Chuuut ! "On" finira par l'oublier lui aussi !!!

sou
| 27-11-2019 17:05
Depuis 8 ans, on nous casse la tête avec l'embrigadement des jeunes et leurs envoi en Syrie, le système parallèle d'Ennahdha...sans preuves tangibles. Là on a un gars qui dit travailler pour Lazhar sta, qui dit rencontrer à plusieurs reprises Ben Ticha au palais de Carthage, des politiciens comme Néji Jelloul, des juges, des journalistes comme Boughalleb, il connait bien Kamel Eltaif, Lotfi Lamari, Meryem Belkadhi, Le gars il dit, on a foutu la merde lors des grands matchs, on a acheté des juges, menacé d'autres on a embrigadé des jeunes pour la Syrie.. Et tout ça ça n'a suscité aucune réaction des médias !!!

DHEJ
| 27-11-2019 14:42
Il faut un HAMZA B. pour nous divulguer les "4 VERITES"!

Sinon aux pas de la tortue dont le sang est tant aimé par les athlètes chinois!

veritas
| 27-11-2019 14:31
L'affaire de werdanine servira à camoufler et à faire oublier une affaire plus grave qui est entrain de détruire l'état c'est l'état parallèle qui fonctionne en toute impunité depuis 2011 et jusqu'à ce jour .
Lazhar Sta doit être opérer d'un problème cardiaque à l'étranger pour le quel on l'a interdit de voyager pour être opérer car en Tunisie L'opération est risquée,lazhar Sta finira comme jilani daboussi le maire de tabarka.

Le marseillais
| 27-11-2019 14:22
Machination pour les nuls et les bondieuseries, ce ministre et ce ministère est infecté par les islamistes mortifères

Abir
| 27-11-2019 14:14
Bien sûr tout les crimes depuis 2011 sont entre les mains de la justice,mais on se demande quand la justice va t-elle trancher ? et surtout ceux d'Ennahda merci monsieur le ministre