alexametrics
lundi 08 août 2022
Heure de Tunis : 05:58
Dernières news
Affrontements et gaz lacrymogène à Agareb
08/11/2021 | 22:59
2 min
Affrontements et gaz lacrymogène à Agareb

 

Plusieurs habitants de la ville de Agareb ont protesté, lundi 8 novembre 2021, contre la décision prise dans la soirée par le ministère de l'Environnement concernant la reprise d'activité de la décharge de Agareb dans le gouvernorat de Sfax.


Révoltés par cette décision prise par le gouvernement et exaspérés par la situation environnementale dramatique dans la ville, les habitants ont manifesté leur colère dans la rue. Cependant, un grand dispositif sécuritaire a été mis en place pour les disperser. Des affrontements assez violents ont éclaté, et les forces de l’ordre ont usé du gaz lacrymogène pour disperser les manifestants. 



Rappelons que le ministère de l'Environnement avait annoncé la reprise d'activité de la décharge de Agareb dans le gouvernorat de Sfax. Il s'agit d'un retour à la case départ après plus de 40 jours d'une crise sans précédent.


Le ministère précise que la reprise de la déchèterie s’accompagnera de certaines mesures et notamment le lancement dans l’immédiat des travaux de réhabilitation du site, l'extraction et le traitement des gaz en doublant la fréquence de désodorisation et de traitement contre les insectes.

Cette décision intervient  à la suite d’une crise écologique due à l’amoncellement des ordures qui n’ont pas été ramassées des semaines durant. Le site de Agareb avait été fermé suite à la pression des habitants aussi excédés par la pollution qui ravage leur région. On notera également que le président de la République, Kaïs Saïed, a chargé, aujourd’hui, le ministre de l’Intérieur d’intervenir à Sfax pour mettre fin à la catastrophe.


 

S.H

08/11/2021 | 22:59
2 min
Suivez-nous
Commentaires
Tunisino
Décision sans aucune préparation
a posté le 09-11-2021 à 11:28
Il a fallu rassurer les habitants de Agareb que des mesures seront prises pour diminuer l'impact de la décharge sur leur quotidien avant d'annoncer même la reprise de ses activités, en attendant une solution durable. Voilà ou mène l'incompétence, en attend des semaines pour que les habitants de Sfax se manifestent, ensuite on annonce une décision sans aucune préparation pour que les habitants de Agareb se révoltent, c'est du déjà vu, c'est la gestion des juridiques, on n'agit que par réaction, c'est le curatif qui prend la place du préventif, contre toute logique scientifique!
J.trad
Il y a des solutions ,qui ménagent
a posté le 09-11-2021 à 09:59
Très facile de faire le ménage ,distribuer des sacs , et en avant le nettoyage ,chaq'un fait le plein ,et dépose le butin devant la mairie moyennant deux dinars le sac ,c'est une motivation pour ceux qui cherchent un argent de poche ,la mairie doit distribuer des gants et des masque ,c'est aussi facile que cela ,et adieux les dégâts ,Les matières organiques doivent rester a l'air ,le soleil s'en charge .,les agents des services les stockent en guise de fumier ,point à la ligne. ,il faut stopper. La (3ita wa choux 3ala dhbi7et fakroun )
Forza
Il faut avoir des décharges
a posté le 09-11-2021 à 08:02
On comprend que les habitants ne sont pas contents mais c'est nécessaire. De l'autre cote l'état doit faire tout pour réduire la souffrance des habitants, des décharges professionnels, loin des villes, traitement des déchets toxiques dans des décharges spécialisés. Il faut en même temps interdire l'import de déchets comme de l'Italie.