alexametrics
dimanche 03 décembre 2023
Heure de Tunis : 05:52
SUR LE FIL
À nos lecteurs : Business News Arabe disparaît définitivement
02/01/2023 | 17:00
2 min
À nos lecteurs : Business News Arabe disparaît définitivement

 

Une décision lourde et douloureuse a été prise, la dernière semaine de l’année 2022, par le conseil d’administration de DMC SA, la société éditrice de Business News Arabe, et approuvée par son conseil de rédaction, à savoir arrêter définitivement la parution du journal, quatre ans après sa création. En dépit des efforts fournis par les journalistes de Business News Arabe, le journal n’a pas réussi à décoller et générer suffisamment d’audience pour convaincre les annonceurs publicitaires.

Le journal représente un vrai gouffre financier pour la société éditrice dont 100% des revenus proviennent de la publicité. À ce jour, DMC SA ne reçoit aucune subvention et aucune aide de quelque partie que ce soit.

Maintes fois reportée, la décision de fermeture est finalement intervenue à la fin de l’année 2022, la société DMC ne pouvant plus supporter davantage le déficit causé par Business News Arabe, en partie, mais aussi par la crise économique que traverse la Tunisie depuis des années et, particulièrement, depuis le putsch du 25 juillet 2021.

DMC SA s’attèlera, pour 2023, à équilibrer ses comptes et absorber ses déficits antérieurs afin de permettre la pérennité de ses titres Business News, BN Check et Business News sur Tiktok. Déficits couverts, jusque-là, par les apports financiers de ses actionnaires Karim Guellaty et Nizar Bahloul et par des crédits bancaires.

La disparition de Business News Arabe est douloureuse, mais ça n’a rien d’une première, c’est le énième journal qui disparait du paysage médiatique tunisien depuis la révolution. Elle ne sera pas la dernière hélas.

Pour survivre, l’écosystème médiatique a besoin d’un public qui paie l’information qu’il consomme, chose qui n’est pas dans notre culture. Il a également besoin d’apports publics, sous forme de subventions et de publicité publique, et c’est ce qui se passe dans la majorité des pays développés, convaincus qu’il ne saurait y avoir de démocratie sans médias indépendants et libres.

Un pays, quel qu’il soit, a besoin de médias régionaux, de médias spécialisés et de médias qui participent à l’établissement d’une société démocratique. En Tunisie, aucun gouvernement depuis la révolution n’a eu la maturité requise pour comprendre ce qui est une évidence dans les pays développés.

Sans aides, sans subventions, sans publicité publique, les médias se trouvent automatiquement à la merci de l’annonceur privé qui, pour des raisons économiques logiques, n’obéit qu’à la loi du retour sur investissement. C’est-à-dire l’audience. Et pour capter l’audience, la qualité n’est pas requise, c’est même tout le contraire…

 

La Rédaction

 

02/01/2023 | 17:00
2 min
Suivez-nous
Commentaires
JE DIS LA VERITE
Vous parlez d'?jà de "putsh"....
a posté le 03-01-2023 à 07:38
Ma foi, je ne comprends pas ces affirmations.
Un peu d'objectivité....'?a vous reussira....
Tanit
En plus de la langue tunisienne (et non l'arabe) qui est notre langue maternelle
a posté le 02-01-2023 à 22:09
les tunisiens devraient apprendre, en plus du français et l'anglais, l'italien, l'espagnole, le portugais et l'allemand. Ce sont les langues des pays civilisées et si proches de nous.
Le mandarin en obtion
EL OUAFI
Conséquences d'un choix !
a posté le 02-01-2023 à 21:52
Le lecteur est libre d'avoir son opinion propre.
La pierre angulaire, des débats récents, à savoir la liberté d'expression.
Il y arrive parfois qu'il est surpris par un article partisan, d'un tel ou tel parti politique, en vérité son rôle consiste à être neutre, et l'exemple est là, je vous cite 'la société DMC ne pouvant plus supporter davantage le déficit causé par Business News Arabe, en partie, mais aussi par la crise économique que traverse la Tunisie depuis des années et, particulièrement, depuis le putsch du 25 juillet 2021.'
Si on se permet de d'affirmer que le 25/07/2021 est un putsch,vous pouvez vous attendre à des contrariétés qui ne peuvent pas s'accorder avec ce que le lecteur attend de vous. (Capter le lecteur, la condition sinequanon pour une croissance constante, et de se fait atteindre son objectif)
Et le plus surprenant être catalogué comme journal d'opposition ! Au service de
Ennahdah, c'est triste quand même !
1/3i
Objectif, c'est la ligne de BN
a posté le 02-01-2023 à 21:08
Quand les islamistes criaient au scandale devant les articles concernant bou-schlaka..

Quand les pro-lionne crachait sur certain articles

Quand les pro fils de BCE hurlaient aux loups..

Quand une décors amies se réjouit des problèmes de justices, pour des articles contre son Moncef préféré..

Je pense que la ligne est plutôt neutre.
Tout le monde prend ..

Et ses commentateurs qui vont du salafistes germanique au poète format imprimante..
Du mouton saiediste au communiste convaincu, c'est que tout va bien... Que chacun y trouve ce qu'il recherche...

Vous êtes mon media principal depuis bien avant la révolution. '? l'époque je le demandais comment vous pouviez écrire ce que vous écriviez déjà...

Bonne route.
Et je lâchez pas...
EL OUAFI
Vos lecteurs sont. . . .
a posté le 02-01-2023 à 19:02
Essentiellement francophones, ce n'est qu'un ballon d'essai, malheureusement la concurrence est rude, qui ne permettait pas de poursuivre la lecture sur BN en Arabe.
Les abonnés sur le web sont peu nombreux, car les abonnements sont chers, et les réseaux défaillants me semble t-il.
Gg
Concrètement...
a posté le 02-01-2023 à 18:50
Que faut -il faire pour vous aider?
Souscrire un abonnement? Ok je le fais.
Ouvrir ces maudites pubs qu'on déteste? Ok dites le.
Organisez, et ok je vous suis.
Beaucoup de lecteurs vous suivront. Je crois....
Rationnel
If you can't beat the, join them
a posté le 02-01-2023 à 18:35
On voit que le media électronique avec le plus de succès en Tunisie ( je ne vais pas citer le nom) a un contenu similaire a BN mais une approche éditoriale plus objective.
Ce journal qui a améliore ses résultats publie plus d'articles a une fréquence plus elevee, a l'air de bien se débrouiller et a moins d'articles d'opinions et plus d'article divertissants (recette, articles sur la culture, les arts, le cinéma, les recettes de cuisine). Leur 'bounce rate' est moins élevé, donc un lecteur lis plus d'un article lors d'une visite.
Dans le cas de BN on a un excès d'articles d'opinion repetitifs sur les aventures de KS. BN peut réduire le nombre d'éditorialiste et augmenter le nombre de journalistes et publier des articles d'actualité avec plus d'objectivité. Le New York Times a 5 éditorialistes et 1700 journalistes. Dans le cas de BN on voit qu'il y a 5 éditorialistes et peu de journalistes.
Que ceux soit en Tunisie ou aux USA, les lecteurs preferent une information originale a des opinions biasees, le succès de Tiktok mente que les gens cherchent le divertissement et fuis la negativite.
GZ
@Rationnel
a posté le à 20:32
Bonjour.
A mes yeux, l'attrait de BN est qu'il donne l'impression a beaucoup de ses lecteurs-contributeurs d'être des éditorialistes. Avec infiniment de liberté ton que les éditorialistes maison mais aussi infiniment de moyens. Certains se croient investis d'une mission quasi divine. Un slogan usé, éculé leur
suffit pour des mois telle une botte de foin pour une mule. D'où l'addiction de certains et le rabâchage continuel des autres.
Enfin, on ne va pas reprocher à un media d'opinion d'avoir une opinion.
Quant à Tiktok, cheval dque je ne connais pas, il semblerait que vous êtes happé d'un contenu l'autre. Si bien qu'au bout

Rationnel
Tout business doit s'adapter ou perir
a posté le à 23:17
BN était innovateur, c'était l'un des premiers journaux online en Tunisie et doit continuer a innover et s'adapter pour survivre. L'état ne peut pas subventionner les centaines de journaux qui continuent a perdre leur audience, les lecteurs trouvent un meilleur produit ailleurs, changent de goûts, préfèrent les vidéos courtes et l'audio (le podcast pour les contenus plus long) a la lecture.
On apprécie l'espace que BN offre a ses fidèles lecteurs pour s'exprimer, c'est pourquoi on leur conseille de s'adapter on ne veut pas les perdre.
BN publie plusieurs éditoriaux chaque semaine (en moyenne un/jour) 4 réguliers et deux ou trois intermittents. Ces éditoriaux sont généralement sur le même sujet: critique de KS ou son gouvernement. A la longue ça devient une routine donc le contraire de news. Les ressources humaines dédiés a ces éditoriaux peuvent produire un contenu qui trouve plus d'audience.
Ces conclusions sont bases sur une analyse de l'audience de BN et les sites semblables en Tunisie sur similarweb. Le déclin de BN persiste depuis un bon bout de temps, ce qui n'est pas de las cas d'autre sites.
GZ
Correction
a posté le à 21:26
Lire "avec infiniment plus de liberté de ton que les éditorialistes maison, mais aussi infiniment moins de moyens". Telle que rédigée, la phrase originale est incompréhensible.
GZ
Suite
a posté le à 21:18
Quant à Tiktok, cheval de Troie de qui vous savez, et que je ne connais pas, il semblerait que vous êtes happé d'un contenu l'autre, si bien qu'au bout de plusieurs heures vous êtes là à vous demander "qu'est ce je peux bien fiche dans cette galère ?".
Bien à vous.
Yahiaoui
Réaction
a posté le 02-01-2023 à 18:30
Grand dommage.
Grand merci comme même pour l'équipe qui a animé la version arabe.
Tapakaya
Encore une preuve que les Arabes ne sont pas arabe
a posté le 02-01-2023 à 18:16
Nizar a pris cette décision après avoir ingurgité 2 cagots de bières récupérés à La Cagna
SAM53
TROUVEZ AUTRE CHOSE
a posté le 02-01-2023 à 18:13
BN le 25/07 n'a rien avoir avec votre BN ARABE la preuve beaucoup de journaux ont fermé bien avant cette date ;Soyez neutre pour une fois et arrêtez de chercher un bouc émissaire mais je continue à vous lire quand même
BONNE ANNEE AUSSI
GZ
@La rédaction
a posté le 02-01-2023 à 17:32
Bonjour BN.
"Pour capter l'audience..." de certains de vos lecteurs, vous n'avez pas besoin d'un effort particulier.
C'en est même addictif au détriment de bien d'autres activités non moins enrichissantes.
La disparition de votre petite soeur est un événement triste. Sachez que vous, vous êtes pour certains expatriés une manière de cordon ombilical avec le pays. Alors si un jour il faut s'abonner pour accéder au contenu, certains, pour continuer d'avoir des nouvelles de la maman malade, un jour elle sera convalescente et définitivement guérie, sont prêts à franchir le pas.
Bonne et heureuse année malgré tout et un grand merci pour la qualité de votre travail.

EL OUAFI
Cher Ami GZ
a posté le à 20:15
Bonsoir ami GZ,j'ai lu au paravent un commentaire rédigé par vos soins décrivant une manifestation à 'bab Alioua dans laquelle vous avez participé à l'époque estuantine'j'ai la conviction que vous n'êtes pas de ceux qui caressent aux sens du poils, bien évidemment non plus un béni oui oui !
Vos compliments au président du conseil de la rédaction, fussent-ils bien orientés, ne fait qu'encourager des futurs candidats à poursuivre les éditions de bn et ses dérivées.
GZ
@EL OUAFI
a posté le à 21:57
Bonjour mon ami.
Vous avez bonne mémoire.
Hélas, les textes qui ont autorisé les exactions et abus vécus ces jours-là sont toujours en vigueur.
Pour revenir à votre message, sans vous offenser, si je comprends bien, il faudrait remplacer le dernier mot par "dérives".
Auquel cas, ma position est celle signifiée à @Rationnel.
BN est un média d'opinion.
Et on ne va pas le lui reprocher. Il a choisi son camp. Et s'il est "contre", je vous avoue sincèrement que j'ignore "pour" qui il est. Et si un jour son choix s'avère "foireux", je ne manquerai, de ma modeste place de le dire et de changer de crèmerie. Reconnaissons-lui cependant qu'il nous donne libre accès sans bourse délier et nous ouvre ses colonnes en grand sans disons "trop" de censure. Parfois pour le vilipender et en dire pis que pendre. C'est suffisamment rare pour être souligné.
Il suffit le plus souvent d'un minimum de recul et d'ouverture pour que s'instaure le dialogue entre personnes de bons commerce et volonté.
J'ai connu un cadre dirigeant qui disait de ses supérieurs : "pour eux nous ne sommes que des pions, au mieux des numéros de sécu".
Toujours relativiser, ne pas prendre les choses trop a coeur. J'ai appris à voir en vous, comme en @Houcine des hommes de convictions.
J'ignore si je réponds correctement à votre remarque, toujours est-il que je suis, comme d'habitude, heureux de bavarder avec vous.
Portez-vous bien
Bien à vous.
youssef
remarque
a posté le 02-01-2023 à 17:28
Lorsque vous écrivez que le 25 juillet est un "putch", vous confirmez que vous n'êtes pas un journal objectif et donc il est tout à fait normal que les tunisiens ne vous lisent pas. Soyez plus neutre dans vos papiers et ayez du talent. C'est comme ca que vous pouvez réussir si la chance est avec vous. Continuez donc à prendre des crédits auprès de vos banques comme fait la Tunisie avec ses fonctionnaires et vous finirez par avoir un carton rouge définitif pour le métier de journalisme.
Libre
!!!
a posté le à 18:22
@youssef, désolé mais vous n'avez rien compris à ce qui a été écrit ci dessus.
Ahmed
Exactement
a posté le à 18:04
+1
J'ajouterai que les pays développés auxquels vous faites référence font bien la distinction entre une ligne éditoriale et une position politique partiale.
J'ai quasiment lu une contradiction par ligne dans cet article.
La faute n'est peut être pas toujours à cause des autres..