alexametrics
mardi 27 février 2024
Heure de Tunis : 05:53
SUR LE FIL
Une pétition des députés pour dénoncer les agissements de Bouderbala
03/11/2023 | 20:11
2 min
Une pétition des députés pour dénoncer les agissements de Bouderbala


La séance dédiée à la proposition de loi de criminalisation de la normalisation ne cesse de faire parler d’elle. Elle devait avoir lieu à la date du 30 octobre 2023. Elle a, par la suite, été reportée au 2 novembre 2023. La plénière a été convoquée, les travaux ont débuté dans la matinée, mais nous voilà le lendemain 3 novembre sans que celle-ci ne soit achevée.

A priori et selon les informations disponibles, la majorité des élus soutiennent la proposition de loi. D’ailleurs, la séance a été levée hier soir alors qu’on était en plein vote. Les élus avaient déjà voté le titre et le premier article de la loi malgré les nombreuses suspensions et reprises enregistrés et la situation chaotique au sein de la chambre parlementaire.

En levant la séance, le président de l’ARP, Brahim Bouderbala, avait déclaré que celle-ci sera reprise demain, c’est-à-dire, le 3 novembre 2023. Néanmoins, rien de cela n’a eu lieu. Les députés se sont présentés au siège de l’ARP au Bardo, mais M. Bouderbala a choisi de ne pas s’entretenir avec eux. Il s’est enfermé dans son bureau et a indiqué aux élus être dans l’impossibilité d’organiser une plénière en raison d’une série de rencontres et de rendez-vous.

Les députés sont restés à attendre toute la journée alors que la tension continuait de monter. On nous signale un ras-le-bol général au sein de l’assemblée. Les élus ont lancé une pétition considérant que Brahim Bouderbala bloquait la plénière et le vote de la loi en question. 

Dans le même document, les députés ont réitéré leur attachement à la tenue d'une plénière dédiée à cette proposition de loi et le refus de se pencher sur toute autre thématique avant de clore celle-ci. Certains considèrent que cet événement pourrait s'accompagner d’un vote de retrait de confiance visant le président de l’ARP.

La pétition, selon une source informée, a recueilli plus de 70 signatures. La même source a indiqué à Business News que le président de la République, Kaïs Saïed, a convoqué le président de l’ARP, Brahim Bouderbala afin de s’entretenir avec lui au sujet de la situation au sein du parlement.





S.G

03/11/2023 | 20:11
2 min
sur le fil
Tous les Articles
Suivez-nous
Commentaires
Jilani
Ces députés ont été élus par des imbéciles
a posté le 04-11-2023 à 14:58
KS aurait dû continuer dans l'assainissement du pays sans faire ces élections bidons suivies seulement par 11% des électeurs et qui ont fait monter des pingouins comme ces soi-disant nationalistes arabes qui ont détruit la cause palestinienne avec leur idole Jamal abdennacer origine de la défaite de la guerre de 67 et les monstres kaddafi et bachar qui ont massacré leur peuple. Un député doit avoir au moins un niveau d'éducation élevé.
MFH
Distinguer juifs des sionistes.
a posté le 04-11-2023 à 07:28
L'enjeu du vote est si grand que le moindre faux pas risque de mener à la catastrophe. La neutralité peut sauver la situation.
Juan
les sionistes sont partout.
a posté le à 18:03
dans chacun il y a un sioniste qui sommeille.
Ghriba, seul endroit qui n'a pas manifesté contre isra-HELL !!
Bbaya
Yedhorli famma haja jdida samitouha sahb al wakela!
a posté le 04-11-2023 à 01:14
Haya etweklou!
Sahb al wakela! Ou bien c'est juste Faza!
Abel Chater
Il faut le destituer le plus tôt possible ce Brahim Bouderbèla, car avec lui, il n'y aura jamais d'honnêteté ni un minimum de pratiques démocratiques.
a posté le 03-11-2023 à 21:06
Il y a un proverbe arabe qui dit: "fèkidou al-chaï, lè yoôtih" ou en français (personne ne peut offrir ce qu'il ne possède pas).
Allah yèhlik Ass-hab el-charr.
TRE
Oh La La !
a posté le 03-11-2023 à 20:59
Heureusement que la section de Abira Moussia n'est pas au Cirque !
FALLAG
Et maintenant
a posté le 03-11-2023 à 20:45
un vote de retrait de confiance visant le président de l'ARP s´impose !