alexametrics
samedi 15 juin 2024
Heure de Tunis : 09:36
Chroniques
Un brouillon à échelle de pays
Par Synda Tajine
11/10/2022 | 15:58
4 min
Un brouillon à échelle de pays

Pendant que les citoyens s’entassent dans de longues files pour s’approvisionner en essence, on continue de leur expliquer que tout va bien.

Il n’existe pas de pénurie d’essence, affirme la ministre de l'Energie, mais une simple « perturbation », liée en grande partie à la frénésie de consommation des citoyens. Tout comme il n’existait pas de pénurie de beurre, sucre, lait, café, etc.
La même explication a, en effet, été donnée pour justifier l’absence produits de consommation des rayons. On ne peut parler de pénurie, c’est la faute du consommateur qui devrait apprendre à consommer. Encore une manière de cacher l’évidence.

 

Ces pénuries – appelez-les frénésie de consommation si vous voulez – interviennent en pleine année électorale. Evoquez les pénuries, on vous parlera des législatives, de la fraude des parrainages, des complots politiques… Là encore, le problème n’est pas là où il devrait être.
Kaïs Saïed continue d’ignorer le fond du problème et de rafistoler, bidouiller et arranger les textes de loi croyant qu’ils peuvent, seuls, tout arranger. Comment quelqu’un qui pense que tout passe par la législation peut-il se permettre de gribouiller des textes à la hâte, sans réfléchir à leurs retombées et sans se concerter avec ceux qui pourraient lui être de bon conseil ?
« la législation de l'État ne repose pas sur des accords antérieurement conclus avec certaines parties, mais sur les lois, les décrets, les arrêtés et les décisions », a affirmé le chef de l’Etat hier face à son ministre de l’Agriculture. Toujours le même discours depuis 2019 lorsqu’il avait soutenu, tout au long de la campagne électorale, qu’il n’avait aucun programme mais une vision qui lui permettra de doter le peuple des moyens législatifs pour faire entendre sa voix. Ce qu’il a fait.

 

Depuis le 25 juillet 2021, Kaïs Saïed a mis en place son grand projet. Il a commencé par réécrire la constitution avant d’en arriver à la loi électorale. A chacune de ses grandes sorties, il se rend compte que ses changements, décidés trop hâtivement et beaucoup trop unilatéralement, n’obéissent pas à la réalité du terrain et qu’il faudrait les revoir. Corriger sa copie, arrondir les ongles, mettre de l’eau dans son vin et rectifier le tir. Voilà ce qu’il se retrouve acculé à faire à chaque fois, sans oser l’admettre de peur de se discréditer.

« Celui qui fait un pas en arrière en faveur de l’unité nationale n’est ni faible ni fautif. Il donne un signal de grandeur et de sagesse et rassure sur sa capacité à gérer un Etat », avait déclaré hier le SG de la centrale syndicale. Pourtant, Saïed refuse toujours de l’admettre.
Si Saïed fait souvent un pas en arrière et corrige son brouillon, il ne le conçoit pourtant pas comme une remise en question. Il en profite pour crier au complet et accuser les autres d’avoir touché à son plan, qu’il pense infaillible.

 

L’approche avec laquelle le chef de l’Etat gère l’Etat prouve qu’il est encore et toujours déconnecté de la réalité. Il l’avait prouvé en 2019 en étant incapable de présenter un programme concret. A la place, il avait lancé de grands principes qu’il souhaitait atteindre par la force de la loi. Le deuxième n’était pourtant pas réalisable sans le premier. En 2019, les Tunisiens s’étaient laissés tenter par ces grandes valeurs qui tranchaient avec les promesses électorales bien concrètes mais non réalisées d’une classe politique en majorité incompétente et véreuse. Aujourd’hui, tout ce dont ils ont besoin, ce sont des réalisations pratiques, réelles, palpables et respectant la réalité du terrain. Le temps n’est plus au lyrisme, ils n’ont plus ce luxe.

En parfait professeur de droit, Kaïs Saïed continue à privilégier une approche académique et à ne pas réfléchir, une seconde, à sa réalisation sur le terrain.

 

Comme l’écrit si bien l’excellent Zyed Krichen dans son édito d’hier : « cette approche, qui affirme que le texte est le garant de l'organisation de la vie politique, économique et sociale en Tunisie, se heurte à un obstacle majeur qui est celui des limites résultant de la méthodologie utilisée dans l'élaboration des textes, une méthodologie académique ». Cette méthodologie académique, loin d’être peaufinée à la réalité de la situation, se heurte souvent aux problèmes qui ne trouvent toujours pas de solutions.

Ne dit-on pas que « ceux qui savent faire, font; ceux qui ne savent pas faire, enseignent ». Si ceci ne s’applique évidemment pas à tous les enseignants – respects – ceci traduit parfaitement la méthodologie de Kaïs Saïed, un enseignant qui veut diriger un pays comme il dirigerait son amphithéâtre, qui croit que les lois peuvent être écrites et réécrites sans fond ni praticité. Le Jort n'est ni une copie d’examen ni un brouillon modifiable à souhait. Il est temps que l’enseignant cède la place à l’Homme d’Etat ou qu’il prouve qu’il peut être les deux à la fois. Pour l’instant, c’est loin d’être le cas…

 

Par Synda Tajine
11/10/2022 | 15:58
4 min
Suivez-nous
Commentaires
DIEHK : Vraiment "vénère"
@ ST : Laissez les vivre dans leur monde de Bisounours!
a posté le 13-10-2022 à 00:08
Continuez de tracer votre route...
Je ne savais qu'il y a autant de prof. "Tournesol" qui se délecte d'1 ne ne ou autre ....
C'est la faute de la merdolution qui a accouché d'1 new génération de Zarabes "mimi" et prof de Français par dessus le marché ?
Heureusement que je suis planqué en Europe avec mes certitudes que la Tunisie est détruite par ses propres enfants et les Prof Tournesol sont éparpillés partout en Tunisie et je ne veux pas citer des noms sauf pour "Agatha Christie (ou Agatacriztiz) et le lecteur qui ne m'amuse pas du tout par son machisme à 1 millime !!!
We are waiting for the next article which will be re-read, corrected and I trust you.
Lecteur pas amusé du tout
@DIEHK
a posté le à 04:59
Bonjour DIEHK.
Vous faites fausses route et interprétation. Lecteur amusé défend le droit de Mme S.T. à l'erreur. Surtout quand elle est vénielle et tirée par les cheveux par un critique faisant feu de tout bois.
Relisez mon commentaire.
"Il arrive à tout un chacun de laisser passer une erreur. L'auteure, vous et moi".
Vous aussi.
Fin de non recevoir.

DIEHK : Nom de Dieu, il me prend pour 1 demeuré ce mec!
M le DRH merci, mais je n'accepte pas.....
a posté le à 13:59
Tout d'abord, j'aurais aimé que dans le cas présent et il est vrai que j'ai critiqué (participe passé) votre post mais je vous rassure je n'ai plus rien sur le caillou en parlant de "cheveux !" mais un critique, une critique ? ça m'embouche 1 trou et j'arrête par courtoisie!
M le DRH merci, mais je n'accepte pas votre post et votre réponse non pas parce qu'elle dépasse certains codes de grands respects pour nos femmes
Mais maintenant .....
Je perds mon temps à vous répondre......
Moi, pas bien parler et écrire la France.................
Au suivant ST
GZ
@DIEHK
a posté le à 15:23
Bonjour DIEHK.
Mais nom de Dieu, d'où concluez-vous à un quelconque machisme ?
'?a, oui, ça m'embouche un coin.
Vous n'avez pas pu ne pas entendre parler d'un critique littéraire, un critique gastronomique...Si j'ai utilisé le masculin, c'est parce que depuis le temps que je lis cette personne que je vise et non pas son texte, qui serait alors là oui une crtique, je n'ai rien vu qui pourrait laisser penser qu'il s'agit d'une dame. Je suis plutôt convaincu du contraire. Simple présomption de l'homme qui dicta mon
texte.
Je défends nos dames plus que vous n'avez l'air de penser. Sur ce point et sur le reste nouvelle fin de non recevoir.
J'ai trop d'estime pour vous pour vous prendre pour un "demeuré".
Je ne suis pas un "mec". Notez que je ne vous fais pas remarquer que vous dépassez les codes.
Vous n'avez pas le monopole de la défense de Mme S. T.
Comme je suis un garçon poli, je vous souhaite un excellent weekend.
En toute sincérité.
Si M'hamed Bougara
Aicha khir mene alef Ayache
a posté le 12-10-2022 à 12:02
https://youtu.be/7_jclLXCsUQ

Soyez digne du combat et du militantisme de Maitre Abir Moussi.

Maitre Nabila Smail salut notre Abir Moussi nationale à 9:56 jusqu'à la fin de la video.

DIEHK : Les bonnes résolutions sont des efforts inutiles pour contrarier les lois scientifiques. et politiques.
Juste 1 question sans commenter votre article...
a posté le 12-10-2022 à 11:25
Vous écrivez :
Un brouillon à échelle de pays !
Moi, j'aurai écrit : Un BOUILLON à échelle de Bagla Liha !
Mais ST, vous savez que vous prêchez dans 1 désert (pays) pour vous et un "nonexistant pays" pour moi.
Mais et heureusement on trouve quelques brebis égarées dans Bagla Liha qui comprendront le sens de votre article.
Mais, parler " Un brouillon à échelle de pays ", politiquement et depuis pas mal de temps que je
dévore vos articles, je me trouve ignorant devant ce titre de "BOUILLON à échelle de Bagla Liha"
Bon courage, si vous avez confiance et vous êtes sure de ce que vous publiez parce que l'Albinos de service s'occupera des medias bient^t pour vous fermer le "clapet" 1 fois pour toute parce qu'il ne vous porte pas dans son monde "Polaire, Bi-polaire ou "AUTISTE".
Les efforts des apologistes pour trouver des politiques modernes authentiquement brillants qui soient croyants font penser à une quête désespérée dans un bruit de raclement de fond de tiroir.
Le réel dans tous ces efforts, est qu'on monte pour monter. Le sublime, c'est l'inutile (presque toujours).
Cette naïveté politique de l'Albinos embarrassait le bonhomme il faisait de vains efforts pour se tirer de ce bourbier.

Sincèrement votre
Si M'hamed Bougara
make or break. It's your choice.
a posté le 12-10-2022 à 09:38
"Aujourd'hui, tout ce dont ils ont besoin, ce sont des réalisations pratiques, réelles, palpables et respectant la réalité du terrain. Le temps n'est plus au lyrisme, ils n'ont plus ce luxe."

Prunier has already sang his part, he asks Magda to finnish his song.

Prunier: I am missing the ending, if you guess it I'll surrender my glory to you.

Magda: the story and the simple story tempt me.

https://youtu.be/WG9QzV0zvQU

Il vous répondit: «Voulez-vous échanger le meilleur pour le moins bon? Descendez donc à n'importe quelle ville; vous y trouverez certainement ce que vous demandez!». 

Koran. La vache. 61.

https://youtu.be/mj9M3ZtoVP8
Si M'hamed Bougara
Mesbah El May
a posté le 11-10-2022 à 22:43
https://youtu.be/Mz4FNudQiaA
Borezguéne
Heureusement
a posté le 11-10-2022 à 20:58
Heureusement que je commence à lire que le président Kais Saied n'est pas à sa place. Et qu'il est incompétent.
DHEJ
Wow un joli papier...
a posté le 11-10-2022 à 20:55
La Tunisie est victime de l'industrie juridique...

ROBOCOP en est l'exemple parfait.

C'est un BHIMCOP
Agatacriztiz
Oui, mais il faut toujours se relire
a posté le 11-10-2022 à 18:08
Je dirais plutôt un bouillon, chère madame, pas un brouillon.
Puis, on dit "arrondir les angles" pas les "ongles", ça fait pas sérieux.
Lecteur amusé
@ style relâché
a posté le à 13:09
Toujours se relire.
"ça fait pas sérieux" ne fait pas sérieux" non plus.
Le ne de négation si vous n'avez pas compris.
Toujours se relire.
Il arrive à tout un chacun de laisser passer une erreur. L'auteure, vous et moi.
Savoir être indulgent.
Abir
C'est la faute des Tunisiens
a posté le 11-10-2022 à 17:20
Oui, ks à raison, c'est de notre faute ! Un président chef d'Etat, s'il est bon , ça se verrait dès les premières semaines, avec ses bons discours , ses contactes non haineux avec le peuple, ses programmes constructifs , ses déplacements vers l'étranger pour chercher des investisseurs, ses dialogues avec les médias, ses déplacement non théâtrale à l'intérieur du pays et j'en passe ! Pourquoi c'est de notre faute, parce qu'on lui a donné trop du temps non pour faire du bien pour ce pays mais pour bien arrivé à ses buts et ses caprices! Aujourd'hui, tout le monde doit lui dire stop ! fini la récréation, sa place à le Mnihla, devant un café' et un paquet de cigarettes ! Il n'est pas fait pour un chef d'Etat
Chaba7
Il n'est pas professeur de droit
a posté le 11-10-2022 à 16:49
C'est un assistant universitaire!!!
MH
@chaba7
a posté le à 17:54
Il n'est pas assistant universitaire seulement, il est arnaqueur également.
VIO
OUI, Sobhèn Allah !
a posté le à 17:45
Khiddèm 7sèm se vend pour maître maçon !

3sè Filli Tabi3 Bil Couscousi Wa Allaè7èm minè Essèmè !