alexametrics
mardi 20 février 2024
Heure de Tunis : 23:28
Dernières news
Taboubi appelle à se préparer pour la bataille de sauvetage du pays
14/01/2023 | 16:25
4 min
Taboubi appelle à se préparer pour la bataille de sauvetage du pays


Le secrétaire général de l’Union générale tunisienne du travail (UGTT), Noureddine Taboubi a insisté sur l’importance de la date du 14 janvier et a assuré que la centrale syndicale y était attachée. Il a affirmé que la chute du régime en 2011 était le fruit d’un cumul et de plusieurs actes de militantisme et de résistance de l’UGTT.

S’exprimant à l’occasion du conseil régional de l'Union régionale du travail de Tunis tenu le 14 janvier 2023, Noureddine Taboubi a indiqué que les droits devaient être arrachés et que plusieurs mouvements et autres formes de protestations auront lieu bientôt. Noureddine Taboubi a appelé les militants et militantes de la centrale syndicale à se préparer pour la bataille de sauvetage de la Tunisie. Il a assuré que l’UGTT ne cherchait pas à rivaliser avec les partis politiques ou à se présenter à la présidence de la République ou au parlement. Il a affirmé que le travail n’était au service de personne.


Noureddine Taboubi a considéré que la prochaine assemblée n’avait pas de prérogatives. Elle ne contribuera pas, selon lui, à réformer le pays. Noureddine Taboubi a assuré que l’UGTT ne soutenait ni ceux qui étaient responsables de la crise actuelle ni celui qui errait dans l’inconnu. Il a insisté sur la prise de bonnes décisions afin de sortir de la crise. Il a qualifié les entreprises communautaires de solution primitive et caduque.

« Que valent les revendications face à la patrie ? La Tunisie souffre… Nous voulons la voir briller telle une étoile dans le ciel… Certains ne cherchent qu’à porter atteinte à l’UGTT. D’autres s’adonnent à des activités folkloriques et affirment qu’il n’y a pas de révolution… Nous décidons de nous-même vers où avancer tout en veillant à l’indépendance de l’union et de ses décisions prises dans un cadre démocratique… Nous devons veiller à préserver l’unité de l’union », a-t-il ajouté.




Noureddine Taboubi a affirmé que les personnes au pouvoir étaient dans l’obligation de garantir la disponibilité des produits, des médicaments et des services de base tels que l’éducation. Il a appelé à mettre un terme à la mauvaise gouvernance du pays. Il a encore une fois assuré qu’aucun pouvoir, ni dans le passé, ni dans le présent, ni dans le futur n’était capable de remettre l’UGTT à sa place ou de limiter son champ d’action. Il a, aussi, affirmé que certains individus se présentaient comme étant des syndicalistes dans le but de servir leurs intérêts.


Le secrétaire général de l’UGTT a indiqué que la centrale syndicale défendait les libertés collectives et individuelles telles que la liberté d’expression, de manifester et de s’organiser. Toutefois, il a tenu à rappeler que ceux ayant gouverné la Tunisie depuis le 14 janvier 2011, y compris le pouvoir en place, avaient échoué. Il est revenu sur les débats religieux provoqués depuis la révolution et le recours durant les dernières années à un discours populiste.

« Nous sommes une force de proposition et de sentiment de responsabilité… Nous sommes  "la bonne graine"… Hier, j’ai entendu une personne, qui défendait de le passé Nebil Karoui et insultait Kaïs Saïed, appeler à punir l’UGTT et l’Utica en tant que responsables de la décennie noire ! Tu étais un indicateur ! Tu oses parler, aujourd’hui, de l’UGTT Nous resterons silencieux… Nous n’aurons pas recours au populisme… Nous soutiendrons ceux qui cherchent à défendre leurs droits… Nous sommes en train d’élaborer une initiative en collaboration avec des composantes de la société civile… Nous allons apporter une vision… Nous avions présenté une initiative en 2020… Après avoir accepté, le président (Kaïs Saïed) a considéré que le dialogue n’était pas national. Nous lui avons répondu : le dialogue EST national ! », a-t-il déclaré.


S.G

14/01/2023 | 16:25
4 min
Suivez-nous
Commentaires
L'aventure
de. Taboubi...
a posté le 15-01-2023 à 16:47
Les menaces de Taboubi sont vouées à l'échec. Se cacher derrière la commission administrative de l'UGTT pour justifier une éventuelle grève générale, serait une mise en scène de très bas niveau! Depuis sa création en 1946, à Sfax, par Farhat Hached, Habib Achour et Abdelaziz Bouraoui, l'UGTT n'a jamais été une organisation syndicale démocratique ni indépendante du gouvernement en place! Le grand leader syndicaliste et ancien SG de l'UGTT, Habib Achour, était en même temps membre du Comité Central du PSD de BOURGUIBA ! Aujourd'hui, l'UGTT vacille entre le gouvernement Bouden et l'opposition progressiste. Ceci dit, Mr Taboubi dense sur deux mariages en même temps ! Tout récemment, Mr Taboubi change de ton, galvanise ses troupes et annonce une bataille déterminante pour l'avenir du pays...!! Bizarrement, ces menaces arrivent avant la tenue de la prochaine commission administrative de l'UGTT ! Quelle démocratie Bref, Mr Taboubi risquerait de devenir amnésique : Bien avant Mr Taboubi et son équipe, le leader syndicaliste Habib Achour avait déjà essayé une "bataille" (la grève générale sanglante du 26 janvier 1978), contre le pouvoir en place ! Les conséquences de cette "bataille", ce bras de fer, int été désastreuses pour Habib Achour et l'UGTT...!!!
momo
M° Taboubi a rendez-vous avec l'histoire
a posté le 15-01-2023 à 14:32
L'ugtt est la seule force d'opposition d'envergure à ce régime despotique , même si son rôle essentiel est le social, aujourd'hui avec la crise actuelle , la politique et le social sont imbriqué, donc M° Taboubi a rendez-vous avec l'histoire, il était temps qu'il se bouge , sa réussite ou son échec décideront de l'image de la centrale dans le futur et de l'état du pays.
Rationnel
L'UGTT la cause principale de la dette et la crise economique
a posté le 15-01-2023 à 13:30
Tabboubi se vante que personne ne peut contrôler l'UGTT mais du temps de Bourguiba et de Ben Ali l'UGTT était silencieuse et obediante, ses rares ébullition (tel que celle de 1978) ont été rapidement reprimee par le gouvernement. La source de légitimité de l'UGTT, est la participation de son leader Hached a la guerre de l'indépendance, mais Hached est mort en 1952 et la colonisation fut termine en 1956.
La majorité de l'augmentation de la dette est du a l'augmentation de la masse salariale.
Evolution de la masse salariale:
- 7,7 milliards de dinars en 2011
- 11,2 milliards en 2015 (+53,67% par rapport à 2011)
- 13,7 milliards de dinars en 2017 (+78,38% par rapport à 2011)
- 22 milliards en 2022.
L'UGTT impose au gouvernement les augmentations de salaires et le maintien d'une armée de bureaucrates inutiles.
Pour consommer il faut produire, si on ne produit rien il faut accepter les pénuries et les privations, la charité a ses limites. L'Europe ne serait pas toujours dispose a payer les cargaisons d'huile, de blé pour nourrir les tunisiens.
L'UGTT est un paradoxe, une union de travailleurs qui bloquent le travail, le progrès et la production. Les membres de l'UGTT s'opposent toujours aux énergies renouvelables, l'une des rares solution pour améliorer l'économie.
Fatma
Catastrophe
a posté le 15-01-2023 à 10:46
L Ugtt est une catastrophe , elle a contribué à la destruction de ce pays.
fakhri
Honte à toi monsieur Taboubi
a posté le 15-01-2023 à 09:05
De quelle bataille vous parlez monsieur Taboubi ? Les grèves et les sit-in que vous avez organisé durant la période 2011-2022 ne vous suffisent pas, vous avez détruit l'économie du pays, les investisseurs étrangers ont plié bagage mettant sur les carreaux des milliers d'ouvriers, les sociétés publiques sont déficitaires par le blocage de vos syndicats, l'enseignement est fichu par vos grèves sauvages et nos élèves se trouvaient dehors des jours et des jours, des semaines et des semaines, des mois et des mois, vous avez méprisé l'éducation et la lumière de nos enfants, aujourd'hui vous vous présentez entant que sauveur de la nation, qui va vous croire ? les parents d'élèves ou les hommes d'affaires ou le gouvernement et les responsables patriotes ? soyons sérieux, cette institution syndicales doit se remettre en cause et se restructurer pour répondre aux besoins et aux intérêts de la classe ouvrière ni plus ni moins. La politique n'est pas de son ressort.
retraité
le destructeur ne sera jamais le constructeur
a posté le 15-01-2023 à 08:25
celui qui a détruit l'économie et le social du pays ne sera jamais le constructeur toi et ta bande partez si feu Farhat Hached revient sur terre il sera triste de l'état du syndicat qu'il a crée et qu' il a sacrifié sa vie en martyr pour le rayonnement du premier syndicat tunisien dans le pays .
takilas
C'est lui lorigine du mal
a posté le 15-01-2023 à 02:51
Il se met du côté de nahdha et ce en obligeant, voire menaçant, les recrutés (sudistes) par nahdha dans la fonction publique à Tunis, à sortir cette fois-ci et se mêler, par reconnaissance à nahdha, au cirque sa de la manifestation pleine de mauvaise foi et de traîtrise.
Cet individu devient un robot téléguidé par nahdha (eh comment après les services rendus par nahdha) ajouté à cela sa folie des grandeurs croyant devenir quelqu'un.
Tunisie libre
Quel minable
a posté le 15-01-2023 à 00:43
A quel moment les autorités vont neutraliser et arrêter ce criminel et sa bande.....
Ghanou
Au diable
a posté le 15-01-2023 à 00:17
C'est à cause de vous que le pays soufre. C'est à cause de vous que les élèves et les parents d'élèves sont en galère. C'est à cause de vous que la population vit des pénuries non stop. Votre jour viendra, très prochainement inchallah et vous serez dégagé comme il se doit. Votre tâche est de défendre les travailleurs et pas faire de la politique et foutre la pagaille dans le pays.
Bertrand
L'?TRANGER
a posté le 14-01-2023 à 23:46
Un indigène ignorant sans remède qui pète plus haut que son Q .Il est temps et indispensable de le JUGER pour son comportement débile et destructeur de l'économie de notre pays. Min ayna laka hadha ? Hé oui c'est important pour les citoyens tunisiens de connaître cela . Pauvre type, mesquin sans aucun patriotisme.
Mouaten alpha
Défit à Tabboubi et à tous les pseudo politiciens e pseudo universitaires sociologues dont Le chroniqueur Mouldi G d'Attassia de commenter les résultats des législatives décembre 2022 et celles d'avant en partant de la courbe de diffusion des produits nouveaux du sociologue et statisticien américain E. Rogers !!
a posté le 14-01-2023 à 22:59
RESULTAT CONTESTE DES LEGISLATIVES EN TUNISIE, IL NE DEPASSERA PAS les 16% sur les deux tours et Le Sociologue Américain E. Rogers répond aux pseudo Universitaires Politiciens Tunisiens , aux malades Chroniques et Chroniqueurs : Le secret est dans la compréhension de la courbe de diffusion des produits nouveaux ( Innovation/adoption Curve)


La courbe d'adoption des produits nouveaux divise donc les consommateurs en 5 catégories, selon leur intérêt et leur rapidité à acheter un produit nouveau. Ces types de clients sont les suivantes :
1. Les Innovateurs sont les plus sensibles à l'innovation. Ce sont les premiers clients d'une nouveauté dès leur sortie. Ils réalisent leurs achats sans avoir besoin de consulter les avis d'autres utilisateurs. Ces clients aiment partager leur expérience avec les autres sur une nouveauté quelconque. Les innovateurs représentent seulement 2,5% de la population.
2. Les Premiers Adeptes (ou « early adopters ») achètent rapidement un produit innovant. Ce sont des personnes qui aiment les nouveautés, ils les essayent et donnent leurs opinions. Ces clients représentent statistiquement 13,5% de la population.
3. La Majorité Précoce regroupe les clients réfléchis. Ils attentent les retours des premières expériences avant d'acheter un produit nouveau. Cette population représente 34%.
4. La Majorité Tardive attend que le produit soit employé par une grande population. Ils veulent des preuves de performance. Ils sont très influencés par avis des autres utilisateurs. Ils représente aussi 34% de la population.
5. Les Retardataires sont les derniers à accepter une innovation. Ce sont les clients les plus rationnels. Ils n'achèteront les produits nouveaux que quand ces derniers ont été testés et devenus courants ou même une « tradition ». Les retardataires sont de 16% de la population.
En 1991, Geoffrey Moore 2 a introduit dans son ouvrage « Crossing the Chasm » un nouvel terme « the chasm » (l'abîme). Ils s'agit un passage entre les Premiers Adeptes et la Majorité Précoce. Ce passage est essentiel car c'est là où l'innovation sort de son marché niche et entre dans un marché de masse. L'innovation échoue s'il le marché n'atteint pas le seuil critique des Innovateurs et les Premiers Adeptes

Conclusion :
Le produit « ELECTIONS LEGISLATIVES TUNISIENNE » sous sa forme classique ( choix d'une liste) n'a pu atteindre la masse puisqu'on n'a jamais dépassé en cumul un taux de 40% de participation avec tout le tapage médiatique , les voies légales et non légales de financement. Ceci est donc un réel Echec confirmé à plus d'une fois.
Par contre le nouveau produit des élections législatives basées sur le choix d'un Représentant en personne, a pu montrer , contrairement aux positions d'analystes non éclairés et dépourvus de tout argumentaire solide , des premiers prémices d'acceptation puisque ce nouveau produit a pu attirer dès sa mise sur le marché, 11% entre Innovateurs et adeptes précoces qui ne pourront totaliser que de 16% au max entre premier et second tour. Le reste des adeptes reflechis attendront au moins le déroulement d'un exercice parlementaire ( entre une année parlementaire et un mandat entier de 5 ans) pour adopter ce nouveau produit.
Merci à Everett Roger, sociologue et statisticien américain
Everett Rogers (6 mars 1931 ' 21 octobre 2004) est un sociologue et statisticien américain célèbre donc principalement pour sa théorie de la diffusion des innovations (le livre « Diffusion of Innovations » en était en 2003 à sa 5e édition !)
Paix à son âme !
'Gardons un minimum d'honnêteté!
@ Mouaten alpha
a posté le à 14:42
Certes, il y a une certaine vérité en ce que vous écrivez ci-dessus, mais il y a aussi d'autres paramètres qui sont à l'origine de l'abstention. En effet:
- a) Le Tunisien est dégoûté par les politiques : 1ère déception c'était le parti politique de BCE et la 2ème déception c'était le parti politique de NK qui se sont vendus à Ennahdha alors qu'ils ont promis de ne jamais faire une pareille coalition.
- b) le tourisme parlementaire, je votais un député de NIdaa Tounes qui passe deux jours après au clan RG (d'une façon implicite ou explicite)
-c) Je n'étais pas au courant qu'il y avait un vote (les Tunisiens résidents à l'étranger ou même la classe paysanne et ouvrière ne sont pas souvent au courant de l'élection législative)
d) puis, il y a la diffusion de la responsabilité d'après Latané et Darley: Je vais essayer d'adapter ce concept/principe à l'élection législative du 17.12.2022. Je m'explique:
La responsabilité de l'élection législative se trouve partagée entre tous les 9 Millions de Tunisiens inscrits à notre ISIE. Plus le nombre d'autorisé est grand, plus la diffusion de la responsabilité est forte, donc plus la part de responsabilité incombant à chaque individu est faible. "ne pas voter" est ainsi nettement moins coûteuse psychologiquement pour un individu que s'il y avait une minorité à devoir voter. Ceci explique alors que la probabilité qu'un Tunisien se décide d'aller voter diminue au fur et à mesure que le nombre de votants augmente. On se dit "une voix de plus ou de moins sur 9 millions, qu'est ce que ça pourrait faire?"
-->
Entre temps un très grand travail d'information a été fait par nos mass media: Nul ne sait en effet jamais d'avance le poids effectif qu'aurait sa voix, si chacun se disait la même chose "une voix de plus ou de moins sur 9 millions, qu'est ce que ça pourrait faire?"

Fazit: Je suis très optimiste que le 2ème tour va être un très grand succès

Bonne journée

PS: la diffusion de la responsabilité d'après Latané et Darley a été faite dans un autre contexte que j'ai adapté intuitivement à l'élection législative du 17.12.2022.
Gardons un minimum d'honnêteté!
@ Mouaten alpha
a posté le à 16:00
Puis, on a expliqué entre temps aux tunisiens qu' avec la nouvelle loi électorale le "tourisme et la trahison électorale de nos députés et partis politiques" sont impossibles
De quelle
bataille parle ce Monsieur...
a posté le 14-01-2023 à 22:49
De quelle bataille parle ce Monsieur Taboubi ? Son idole et leader syndicaliste légendaire Habib Achour, avait déjà essayé de mener une "bataille" (la grève générale sanglante du 26 janvier 1978! ) contre le pouvoir en place. Résultat de la course: Habib Achour avait été jeté en prison et toute l'UGTT avait été mise à genoux par le Président BOURGUIBA. Ceci dit, attention, petit Taboubi, ne joue pas trop avec le feu et met surtout de l'eau dans ton vin...!!!!!
taieb
Dégage!
a posté le 14-01-2023 à 19:46
Dégage! Dégage! Dégage!
On va te dégager toi et ton organisation *** tôt ou tard..
Soussi
Folklore
a posté le 14-01-2023 à 18:49
Ya Taboubi vous etes devenu une girouette
Vous avez deja fait beaucoup de mal pour le pays BASTA et au travail
Bande de feneants charognares
Nobel price n est plus une couverture pour l UGTT
Zahi
L'aboyeur .
a posté le 14-01-2023 à 18:49
Les dirigeants de ce syndicat sont pour beaucoup de ce que le pays subit comme malheur , et maintenant leur chef , ce parvenu dénué du moindre sens de la mesure , appelle à donner le coup de grâce à un pays dans le besoin urgent de respirer.
Vous avez, là
LA PIRE MENACE
a posté le 14-01-2023 à 18:26
et le pire fléau, qui ne cesse d'envoyer la nation par le fond.
Le populisme des dirigeants successifs, des dirigeants est comparable à une arme de destruction massive.
L'UGTT est en train de finaliser un désastre sans précédent !
Plus aucune boite étrangère ne veut investir en Tunisie.
Le peu qui reste est en train de plier bagage.
Citez-moi, dans le monde, un pays émergeant qui compte dans les rangs, du, ou, des syndicats en place, des analphabètes et des illettrés aussi virulents que les nôtres.
Tunisiens, réveillez-vous.
Vous n'avez pas idée de ce qui va nous arriver.
Votre complicité passive est synonyme, de suicide collectif.


Hamdene
LA SEULE FORCE...
a posté le 14-01-2023 à 17:40
Aujourd'hui, L'UGTT s'avère la seule et l'unique force d'opposition qui peut changer le cours de notre histoire, de changer le destin d'un pays et d'un peuple malades.
Le karakouz a trop duré.
Il est temps de stopper hémorragie.
Il temps de chasser le mal où il crèche.
L'acte suicidaire de juillet 2021 a ruiné le pays et Carthage ne répond plus.
Il faut sauver le soldat LIBERT'?.

R.
!
a posté le 14-01-2023 à 17:10
Cest lhopital qui se fout de la charite! Ils ont passe plus de 10 ans a detruire leconomie du pays et maintenant ils sont devenu des sauveteurs
DHEJ
Bizarre...
a posté le 14-01-2023 à 17:05
" Noureddine Taboubi a affirmé que les personnes au pouvoir étaient dans l'obligation de garantir la disponibilité des produits, des médicaments et des services de base tels que l'éducation."


Et l'UGTT est dans l'obligation de garantir les grèves pour bloquer les personnes au pouvoir...


Comme pouvoir d'achat!


Drôle de philosophe ce Taboubi.
SAM53
POURQUOI ?
a posté le 14-01-2023 à 16:57
Ya si taboubi qu'avez vous fait à toutes nos entreprises publiques pour qu'elles soit presque toutes déficitaires depuis 2011 Commencez déjà par reprendre le travail et poussez à plus de producrion dans vos domaines basta avec vos grèves et sabotages du pays.
BOUSS KHOUK
tabtoubi -- CHIDD ESSIF HAYYA GABELNI
a posté le 14-01-2023 à 16:51
miskina hadda ! khazzouk ala hnekik ,