alexametrics
mercredi 21 février 2024
Heure de Tunis : 22:01
BN TV
Taboubi : le discours de Saïed depuis la caserne d'El Aouina vise à terroriser les Tunisiens
03/02/2023 | 11:08
4 min
Taboubi : le discours de Saïed depuis la caserne d'El Aouina vise à terroriser les Tunisiens

 

Le secrétaire général de l'Union générale tunisienne du travail (UGTT), Noureddine Taboubi a critiqué les déclarations du président de la République, Kaïs Saïed, lors de sa visite à la caserne de la Garde nationale d’El Aouina. Il a estimé que le chef de l’État menaçait son peuple. Il a assuré que personne n’était capable de délimiter le champ d’action de la centrale syndicale.

 

Dans un discours prononcé le 3 février 2023 à l’occasion d’une réunion de l’instance administrative de l’UGTT, Noureddine Taboubi a considéré que le processus entamé par le chef de l’État avait échoué. Il a considéré que le peuple avait boycotté les premier et second tours des législatives. Kaïs Saïed aurait dû, selon lui, s’adresser au peuple afin de l’appeler à s’unir et à trouver des solutions à la crise actuelle.

« La Tunisie passe par une très mauvaise phase, soit au niveau de la notation de souveraineté, soit au niveau environnemental en raison de la sécheresse. Il y a une hausse des prix et une agitation sociale … Néanmoins, le président de la République a choisi la mauvaise voie… Il a opté pour un discours prononcé depuis la caserne d’El Aouina afin d’apeurer et de terroriser le peuple tunisien. Il cherche à montrer que les forces militaires et policières soutiennent le chef de l’État… Or, nos forces armées, que je salue, ont pour mission de protéger le pays de toute infiltration et de toute ingérence étrangère… De qui compte le président purifier le pays ? De qui compte-t-il libérer le pays ? Il compte libérer ce pays de son peuple ! Il avait affirmé être d’une autre planète. On dirait que le peuple tunisien ne vient pas de cette même planète », a-t-il lancé.

 

M. Taboubi a considéré que le chef de l’État a appelé les Tunisiens, de façon indirecte, à s’entretuer. Il a considéré qu’il s’agissait d’une manœuvre visant à dissimuler la gravité de la situation et l’échec de son processus. Il a pris, selon lui, la centrale syndicale pour cible. M. Taboubi a assuré que l’UGTT jouait son rôle national. Il a indiqué qu’il ne s’agissait pas d’une simple organisation professionnelle ayant pour but de débattre des augmentations.

 

 

« L’UGTT croit en un ensemble de principes… Le président de la République a estimé qu’il peut appeler à un dialogue à sa propre sauce mais pas nous… Nous sommes dans notre pays… Nous réfléchissions ! Nous proposons des alternatives… Le chef de l’État est le souverain, le juge et celui qui décide qui doit être emprisonné… La grève des agents de Tunisie Autoroutes avait été reportée à deux reprises… Nous cherchons des solutions et non des grèves… La grève est légale et a fait l’objet d’un avis… Le président de la République, dans le message qu’il avait adressé, s’est déplacé vers une caserne de la Garde nationale en raison d’un simple secrétaire général du syndicat d’une entreprise. Le message est clair… L’UGTT est devenu une cible… Ils veulent faire passer les réformes coûte que coûte », a-t-il déclaré.

Noureddine Taboubi a considéré qu’on essayait de distraire les Tunisiens et de déformer la réalité en leur affirmant que l’UGTT était la raison de tous leurs maux. Il a assuré que la centrale syndicale était un acquis national et qu’elle soutiendra pour toujours le peuple tunisien. La centrale syndicale, selon lui, continuera à défendre les libertés d’expression et de manifestation.

 

Réagissant à l’arrestation du secrétaire général du syndicat des agents de la Société Tunisie Autoroutes, Noureddine Taboubi a critiqué la prise d’assaut du domicile de ce dernier, par les forces de la police une heure après le discours prononcé par Kaïs Saïed, à la caserne de la Garde nationale d’El Aouina. M. Taboubi a affirmé que le juge d’instruction n’était pas revenu sur l’affaire d’utilisation de sceaux contrefaits. Il a indiqué que la nouvelle a fait l’objet d’une grande vague de soutien à la centrale syndicale.

Noureddine Taboubi a mis l'accent sur la gravité de la situation. Il indiqué que la réunion de l'instance administrative étudiera les atteintes aux droits syndicaux.

 

S.G


 

03/02/2023 | 11:08
4 min
Suivez-nous
Commentaires
Ancien '?lu de la république française
Taboubi défend son salaire
a posté le 04-02-2023 à 09:50
Mr taboubi vous défendez vos intérêts personnels ni moins ni plus, si vous êtes vraiment courageux dites au peuple tunisien combien vous gagnez par mois plus les autres avantages à côté, Mr taboubi la majorité des syndicalistes ne sont pas de votre avis, Mr bla-bla-bla , vous verrez les prochains mois le peuple tunisien va réagir contre vous et vos amis les traîtres du peuple tunisien, on verra qui aura raison moi où Mr taboubi qui appelle tout les matins à la grève, Mr taboubi tout le monde savait que les syndicalistes en Tunisie se sont des fenians, ils passent leurs temps au café où bien chez eux pour cueillir leurs oliviers où bien sûr leurs terres ( leurs champs ) , Mr taboubi vous avez effectué un voyage à un pays NORDIQUE que pensez-vous des syndicalistes, est ce que ils passent leurs temps au café où bien chez eux, où bien sur le lieu du travail pour résoudre les problèmes des ouvriers , Mr taboubi j'ai honte pour vous et vos semblables, vous avez ruiné le pays avec les islamistes et les traîtres du peuple tunisien , Mr taboubi je suis assil iRRiF je connais énormément des choses que vous vous ignorez totalement, un conseil je vous demande d'aller visiter iRRiF tunisien certainement vous serez éjecté par la population, si vous êtes vraiment courageux faites le à l'improviste, il ne faut pas préparer le terrain avant comme ils faisaient certains
Nephentes
Les faits mettront tout le monde d'accord
a posté le 04-02-2023 à 05:43
La confrontation Pouvoir/UGTT fait office de combat de clochards dans une poubelle compte tenu de ce qui va nous arriver

Tous ces soi-disant responsables Président Gouvernement UGTT sont des zozos totalement dépassés par les évènements et aveuglés par leurs querelles sordides

Ces clowns ne parviennent pas a comprendre que ce pays est engagé réellement dans un processus mortel de banqueroute qui va aboutir au Club de Paris; et là ce seront nos créanciers qui dicteront la gouvernance de la Tunisie et personne d'autre
Akoubi Ammar
Il ne faut pas avoir un état dans l état c est grave.
a posté le 04-02-2023 à 00:04
L UGTT est en situation de séquestration qui nécessite l intervention de ses affiliés et des gens patriotes qui ont appartenu ou appartiennent à ses structures qui ne doivent jamais perdre de vue les vrais idéaux du grand Farhat Hached. Le pouvoir et les politiciens doivent observer la neutralité. Taboubi et son état major qui n ont pas respecté les statuts de la centrale en s accaparant du bureau exécutif puisque c est leur vraie culture s attacher aux postes qui leur procurent standing et avantages. En agissant avec l esprit du plus fort et de celui qui détient seul les vérités et les solutions qui n a aucune considération aux autres, ces syndicalistes enfantés au congrès de Sousse ( les sahbanistes) ont très bien retenu les leçons qu ils recevaient du dictateur à côté de leurs amis des cellules destouriennes en travaillant la main dans la main moyennant les avantages que tout le monde connait ( mise à la disposition avec salaires, avantages, primes, indemnités, promotions et plan de carrière à la charge de l état et des entreprises publiques en majorité en situation catastrophique). Attention on risque d aller vers la libanaisation avec les mauvaises pratiques de la centrale syndicale qui ressemble à celles du Hizbollah. C est grave de voir naître des centres de pouvoir par par là. Espérant que ça ne dépassera pas ce qui a résulté du fable de La Fontaine ( la grenouille et le boeuf.)
Mouaten.alpha
Avec tout notre respect pour l'UGTT , les tunisiens rassurent Tabboubi et Tahri Sami que
a posté le 03-02-2023 à 23:04
1- aucune procuration.d'avocatier ne leur a été offerte pour qu'ils parlent en leurs noms
2- Les Tunisiens savent bien que beaucoup de syndicats sont infiltrées par des parties politiques et du lobbying sale en plus du fait que ces syndicalistes de base sont des ignares et sont irresponsables vis à vis de l'enjeu économique et social du pays et de leur entreprise ou administration
3- tous les tunisiens et sans exception sont pour la traduction devant la justice du syndicaliste qui a appelé à ouvrir les stations de péage pour un passage gratuit aux frais de la princesse !
JAMES -TK
kaïs saïed dans ses petits souliers
a posté le 03-02-2023 à 21:37
La page est infesté par les criquets et les moucherons à la solde du squatteur du palais de Carthage le petit et insignifiant kaïs saïed. Faut pas rêver la fin de cette mauvaise comédie est toute proche.
kouki
je suis tunisien
a posté le 03-02-2023 à 19:08
je suis tunisien et le discours du président me rassure et ne menace que les malfaiteurs...
chaque partie et organisation parle au nom des tunisiens,comme si il n'y a de tunisiens que dans la liste de leurs adhérents...
les tunisiens sont 12 millions et la plupart ne sont ni syndicalistes ni responsables politiques...
cessez de prendre les tunisiens pour des cons
en avant président!
JAMES -TK
L'UGTT Siffle La Fin de La Récréation !
a posté le à 21:28
Qui se ressemblent s'assemblent, les malfaiteurs soutiennent leurs congénères !
La fin de la récréation est toute proche !
Taboubi
menace nos vies...
a posté le 03-02-2023 à 17:17
Après la grève générale sanglante et meurtrière du 26 janvier 1978, Habib Achour, SG et cofondateur de l'UGTT avec Farhat Hached et Abdelaziz Bouraoui, fût arrêté, humilié et jeté en prison par Bourguiba ! Il est à rappeler que Habib Achour était un homme propre et il ne traînait pas de dossiers de corruption..!!!! Ceci dit, attention Mr Taboubi, vous êtes en train de jouer avec le feu et croire que vous allez pouvoir renverser le pouvoir en place, ceci relèverait de l'imaginaire, de la naïveté et de l'ignorance de l'histoire contemporaine de l'UGTT ! Sayeb Alik et retournez pacifiquement à la table du dialogue et des négociations avec le gouvernement Bouden ! Ce serait mieux pour vous, pour l'UGTT et pour toute la Tunisie ! A titre de rappel, parmi les morts des évènements sanglants et tragiques du 26 janvier 1978, il y avait aussi des syndicalistes, des hommes d'affaires des médecins et des journalistes !
Jlani
Pourquoi il parle au nom des tuisies
a posté le 03-02-2023 à 17:09
Il n'a pas été élu par les tunisiens, en plus il n'a respecté aucune réglementation et à brigué un troisième mandatattention dépassant toutes lresgles et il ose parler de démocratie et libertés d'expression
retraité
il terrorise les tunisiens
a posté le 03-02-2023 à 17:00
plutôt c'est toi et ta bande qui terrorisent les citoyens par tes menaces et tes grèves successives qui impactent la vie du peuple et qui creusent le déficit public par tes revendications des salaires sans augmentation de productivité et vous fourrez votre nez dans la politique du pays sans que les électeurs vous donnent leur confiance , si vous voulez faire la politique quittez l'UGTT et créer un parti politique avec vos copains vous ne suffisez pas d'obtenir un 3 mandat supplémentaire que personne avant vous ne l 'a pas fait depuis la création de l'UGTT par feu le martyr Farhat Hached .
Le cofondateur
de l'UGTT, Habib Achour...
a posté le 03-02-2023 à 16:56
Après la grève générale sanglante et meurtrière du 26 janvier 1978, Habib Achour, SG et cofondateur de l'UGTT avec Farhat Hached et Abdelaziz Bouraoui, fût arrêté, humilié et jeté en prison par Bourguiba ! Il est à rappeler que Habib Achour était un homme propre et il ne traînait pas de dossiers de corruption..!!!! Ceci dit, attention Mr Taboubi, vous êtes en train de jouer avec le feu et croire que vous allez pouvoir renverser le pouvoir en place, ceci relèverait de l'imaginaire, de la naïveté et de l'ignorance de l'histoire contemporaine de l'UGTT ! Sayeb Alik et retournez pacifiquement à la table du dialogue et des négociations avec le gouvernement Bouden ! Ce serait mieux pour vous, pour l'UGTT et pour toute la Tunisie ! A titre de rappel, parmi les morts des évènements sanglants et tragiques du 26 janvier 1978, il y avait aussi des syndicalistes, des hommes d'affaires des médecins et des journalistes !
FALLAG
Il faut être bien naïf pour ne pas comprendre que l'UGTT est notre grande catastrophe !
a posté le 03-02-2023 à 16:32
Certes, tous nos politiciens - même après le 14 janvier - ont cherché et cherchent encore leur profil démocratique. Mais, ce qui a donné le coup de grâce à notre évolution démocratique, c'est sans aucun doute la destruction massive de l'économie par l'UGTT...
URMAX
... " vise à terroriser les Tunisiens" ...
a posté le 03-02-2023 à 15:12
Tabboubi, si en plus de ta légendaire irritabilité et de ton tempérament agressif, tu deviens - en plus - suceptible, alors la, on ne pourra plus rien pour toi et tu sera un cas désespéré ... comme tant d'autres.
DHEJ
Oui c'est le discours de ROBOCOP...
a posté le 03-02-2023 à 15:05
Et c'est dans ses prérogatives... remettre les pouvoirs publics au travail!


Il est à la magistrature suprême et veille au fonctionnement des institutions conformément à la loi.


Un criminel doit être arrêté et jugé!
Youssef
L'hystérique !
a posté le 03-02-2023 à 14:01
Le discours de Tabtoub n'a rien à voir avec le syndicalisme , c'est un discours digne d'un parti politique d'opposition en bonne et due forme . Mais comme d'habitude ce prétentieux utilise la centrale syndicale pour sortir impunément de son champs d'action . J'espère que les Tunisiens sont assez lucides pour comprendre que l'ugtt est bel et bien à l'origine de nombreux maux qui se sont abattus sur le pays .
MFH
ugtt Panique
a posté le 03-02-2023 à 12:16
L'idée de rendre des comptes les terrorise.
Naim
T'as certainement raison.
a posté le 03-02-2023 à 12:09
Depuis, je ne dors plus ! Que des nuits blanches.
Une chose est sûre, et c'est mon psy qui me le confirme, je ne retrouverai un sommeil paisible que lorsque la bande a taboubi sera demis de ses fonctions et passer par la case prison pour tout les désordres qu'ils ont commis dans le seul but est de troubler l'ordre publique.
Ancien '?lu de la république française
Mr taboubi ce sont des syndicalistes qui m'ont dit combien vous gagnez par mois
a posté le 03-02-2023 à 11:58
Y'a taboubi ferme ton clapet, tu as détruit le pays, y'a taboubi tu as fais fuir les hommes et les femmes d'affaires, ils sont partis au Maroc, le malheur des uns fait le bonheur des autres, si tu es vraiment honnête vis à vis du peuple tunisien, tu ne profite pas pour gagner un salaire exorbitant, si vous êtes vraiment honnête dites au peuple tunisien, tu gagnes combien par mois et en plus votre fils est directeur d'une grande société pendant que les technocrates sont à la maison, les pauvres ils n'ont même pas d'argent pour boire un café, Mr taboubi tu es destructeur et non un bâtisseur
Jean Neymar
Oui,oui parfaitement....
a posté le 03-02-2023 à 11:35
J'ai deux voisins ayant atteint un âge avancé et qui ont suivi ce discours;
Depuis ils ne font que cauchemar sur cauchemar,faisant le même cauchemar de voir Kaissrona leur apparaitre avec les dents tel Dracula ,du sang coulant des lèvres et s'apprêtant à les mordre...
Inutile de vous dire que depuis,ils n'arrivent à fermer l'oeil qu'à l'aide de somnifères
SALIM
TOT OU TARD LES MEMBRES DU BUREAU EXECUTIF DE L'UGTT SERONT ARRETES MAIS SANS 26 JANVIER
a posté le 03-02-2023 à 11:28
Et ils seront arretés par application de la loi et SANS REGRET.Et pour l'interet des travailleurs et de la Tunisie.A commencer par les IMPOLIS. Et n'oubliez pas que l'état d'URGENCE a été prolongé cette fois de 11 mois et jusqu'au 31 decembre 2023.