alexametrics
vendredi 21 juin 2024
Heure de Tunis : 02:28
Dernières news
SNJT : notre rôle est de défendre les journalistes et nos actions seront indépendantes et militantes !
27/05/2024 | 11:33
1 min
SNJT : notre rôle est de défendre les journalistes et nos actions seront indépendantes et militantes !

 

Le président du Syndicat national des journalistes tunisiens (SNJT), Zied Dabbar a indiqué, lundi 27 mai 2024, que les journalistes détenus par le régime sont prisonniers du journalisme et de l'opinion et que « personne ne peut leur enlever cette qualité ».

 

Il a souligné, en marge de la journée de soutien aux journalistes, qu’il n'est en aucun cas possible de faire la différence entre les journalistes emprisonnés sur la base de la nature des médias dans lesquels ils travaillent ou leurs orientations politiques ou idéologiques. « Il n'existe qu'une seule norme pour les juger, à savoir leur exposition aux abus et à l'injustice et à l'emprisonnement sur la base de contenus journalistiques, de positions et d'opinions » a ajouté Zied Dabbar.

« Notre rôle est de défendre nos confrères et ce sont là les valeurs sur lesquelles le syndicat a été fondé, aussi le devoir de solidarité journalistique stipulé dans le code de déontologie journalistique. Toutes les démarches que le syndicat entreprendra pour défendre les journalistes et la liberté de la presse découlent d'une décision syndicale indépendante et militante, et ne seront soumises à aucune pression, mensonge ou tentative de positionnement aux dépens de son indépendance. Nous continuerons à agir comme syndicat militant et non comme parti politique, ou par procuration au profit d'un parti ou d'un front, comme certains le souhaitent » a-t-il souligné, appelant à l’annulation du décret 54 en vertu duquel ont été poursuivis la plupart des journalistes détenus.

 

 

M.B.Z

27/05/2024 | 11:33
1 min
Suivez-nous
Commentaires
Jean Neymar
"APPELANT à l'annulation du décret 54"
a posté le 27-05-2024 à 15:15
Ils n'ont toujours pas compris....
Cour Constitutionnelle,qu'est-ce qui empêche qu'elle soit établie aujourd'hui?
Et bien je vais vous le dire:
De la même manière que ceux élus au pouvoir en 2014 puis en 2019 se sont délectés de l'ignorance de la Masse et de ceux qui prétendaient y connaître quelque chose (Société civile et autre) pour s'affranchir de l'établissement de cette CC,qui de par son rôle,devait être appelée à partager avec eux le pouvoir (et même davantage par son rôle d'arbitre,"Ti rékhnè,hèl hèm mouch tohkom mèânè!"),de même qu'aujourd'hui bien que la Constitution de KS définit les membres de cette Cour,non plus élus comme dans la constitution défunte de 2014,mais bien connus de par les fonctions qu'ils occupent,de même qu'aujourd'hui donc,ils font traîner les choses.....
Ce SYNDICAT comme tant d'autres n'a toujours rien compris aux règles démocratiques:
IL EN APPELLE......yè wlèdi il en appelle à qui?ti mèzélnè nkaourou lâab hwém,blèch arbitre!
L'Instance régalienne à même d'enregistrer votre appel et LUI DONNER SUITE n'a toujours pas été créée!
Alors en APPELER pour EN APPELER,Que ne militez-vous pas pour l'établissement dans les plus brefs délais de cette CC,à même de statuer sur votre requête,à même de dire si oui ou non ce Décret 54 mérite ou pas d'être révisé,selon qu'il est ou pas conforme à l'esprit de cette Constitution....
C'est inouï comme ces gens n'ont toujours pas retenu la leçon!
Al Jèhl mssibè et il est encore plus mssibè lorsque les gens de loi élus profitent de ce Jèhl pour continuer à évoluer en terrain conquis,Sahha lihom!