alexametrics
mercredi 07 décembre 2022
Heure de Tunis : 05:26
A la Une
Sami Tahri : Ce n’est pas beau ce qu’a fait le président de la République !
25/03/2021 | 15:24
2 min
Sami Tahri : Ce n’est pas beau ce qu’a fait le président de la République !

 

Le président de la République, Kaïs Saïed, a – encore une fois – mis les pieds dans le plat. L’Union générale tunisienne du travail (UGTT) en est mécontente et c’est son porte-parole, Sami Tahri qui l’a fait savoir, jeudi 25 mars 2021, lors d’une intervention téléphonique dans Midi Show sur les ondes de Mosaïque FM. 

« Ce n’est pas beau ce qu’a fait le président de la République. C’est bafouer le prestige de l’Etat, de la présidence et des acteurs sociaux », a lancé Sami Tahri en référence au nouveau pas de clerc que le locataire de Carthage a fait, mercredi, en recevant l’ancien ministre des Finances, Nizar Yaïch.

 

« Après une longue période d’hibernation, nous avons été surpris, hier, d’apprendre qu’un nouveau dialogue, qui s’apparente à un référendum en ligne avec les jeunes, serait mis en place », a-t-il ajouté. 

Kaïs Saïed a, à l’occasion de sa réunion avec Nizar Yaïch, annoncé le lancement d’une initiative de dialogue à l’endroit de la jeunesse tunisienne, sans en souffler un mot à la Centrale Syndicale. 

L’UGTT avait, pourtant, présenté, en novembre 2020, une initiative de dialogue politico-socio-économique au président de la République. Celle-ci est, d’ailleurs restée dans les tiroirs, bien qu’elle eût eu l’accord de principe du chef de l’Etat. 

Sami Tahri a avancé que – dans une stratégie anticipative – l'UGTT avait déjà pris contact avec des partis politiques et des composantes de la société civile, et préparé une nouvelle initiative qui serait présentée une fois finalisée.

  

« Le président de la République, nous a fait perdre trois ou quatre mois précieux alors que la Tunisie est au bord du gouffre », a dénoncé le porte-parole de l’UGTT précisant que la nouvelle initiative serait présentée uniquement à « ceux qui croient en un dialogue national et non ceux qui se croient en campagne électorale ». 

 

N.J. 

25/03/2021 | 15:24
2 min
Suivez-nous
Commentaires
Zakafuna
L ugtt panique
a posté le 26-03-2021 à 11:13
Apres avoir contribue a la demolition de l economie tunisien et en face de l inevitable faillite financiere du pays, l ugtt panique.
" Les lignes rouges" qu elle a impose par empecher toute restructuration des societes nationales, son refus de la reforme de la parasitaire bureaucratie tunisienne, ses exigences irresponsables des augmentations de salaires alors que les caisses de
l etat sont vides, tout cela sont des armes devenus
inefficaces qui ne peuvent plus faire chanter les acteurs economiques et politiques. . Jusqu ici c est
l argent fourni par le FMI, la Banque Mondiale etc, qui ont facilite la megalomanie de la.nomenclature corrompue de l ugtt. Les inevitable reformes imposees par l etranger reduiront l influence politique de l ugtt et la forceront a devenir une organisation syndicale et plus un acteur politique.
Faute de ne vouloir faire son autocritique, l ugtt fera de Kaeies Saeid un bouc emissaire, tout comme le font Ennahda ainsi que les oligarchies corrompues economiques et politiques de Ben Ali..
MALAHI
L'UGTT doit rester un syndicat! La jeunesse c'est l'avenir!
a posté le 26-03-2021 à 05:36
Un syndicat doit surtout défendre les intérêts de la classe ouvrière, l'UGTT doit trouver des solutions à toutes ces femmes entassées dans des remorques pour aller au travail, ce n'est pas les conflits politiques entre les partis et le président. Faites des manifestations pour augmenter ce SMIG de 350 dinars et des conditions de travail d'un autre temps. On ne comprends pas cette volonté de syndicalistes qui veulent surtout apparaitre à la télévision. Eclairer , former et lutter pour améliorer le quotidien de la classe ouvrière et de production! Le président a vraiment raison, il faut associer la jeunesse pour voir quel avenir pour la Tunisie!
Eclairage
@MALAHI
a posté le à 14:26
Très bien dit !
Excursionniste
Article 88
a posté le 26-03-2021 à 00:37
Ce président n'est pas sérieux, d'abord pas tous les jeunes possèdent les technologies nécessaires pour ce dialogue, ça va être monopoliser par quelques lobbies, et en tous cas c'est infaisable, il a dû faire ça durant les élections !

'?a commence de devenir un jeu d'enfant, n'oubliant pas que c'est lui qui a proposer H.M comme chef du gouvernement (il voulait une marionnette) ! Et Il me semble que ce bon président est entrain d'être manipulé à son tour par quelques forces inconnues... je n'exclue pas son propre cerveau !

On a pas le génie de la lampe en Tunisie, le pays est à deux pas de la faillite... Le but du dialogue est de reconstruire le commun, un système d'état correct et actif, les basiques pour un sauvetage...

1 Ce n'est pas une occasion pour servir un groupe particulier !

2 Ce n'est pas une occasion pour des nouvelles expérimentations !

Il y aura le temps pour d'autres dialogues !
Akoubi Ammar
Chacun doit agir selon ses attributions et son niveau hiérarchique dans la gestion des affaires de l état.
a posté le 25-03-2021 à 23:31
Personne ne peut nier que la centrale syndicale a joué un rôle important durant des les périodes de trouble dans le pays mais aussi elle est accusée de son rôle destructeur de l économie et notamment dans le secteur Public. L état a ses structures, sa constitution, ses lois et ses institutions. Son fonctionnement doit être assuré dans le cadre organisationnel et constitutionnel. Chaque partie a ses prérogatives telles que fixées par les textes s y rapportant. A la connaissance de tous les tunisiens, l UGTT en tant qu organisation nationale appartenant à la société civile est régi par des statuts et un règlement intérieur qui déterminent son champ d action a savoir la défense des droits de ses affiliés conformément à la législation en vigueur, ce que la constitution lui garantit à l instar des autres structures syndicales légalement constituées. Nous avons dépassé le stade de la transition et par conséquent toutes mesures qui sortent de la constitution sont inacceptables. Sieurs Taboubi et ses collaborateurs doivent agir avec modestie et remettre les pieds sur terre.
Rationnel
L'UGTT a crée les troubles
a posté le à 14:29
L'UGTT a joué un rôle important durant des les périodes de trouble dans le pays puisque l'UGTT etait a l'origine de ces troubles a commencer par la politique des coopératives et la confiscation des terres agricoles, les émeutes de 1978, les émeutes du pain en 1984, la révolution de 2011 et la montée d'Ennahdha, les milliers de gréves et sit-in depuis 2011 et la chute de l'économie. Sans oublier la croissance la masse salariale du gouvernement pour atteindre un record mondial.
AR
Du tunnel vers l'obscurité
a posté le 25-03-2021 à 21:10
Ce Président énigmatique, rigide et farfelu ne laisse rien présager même un début de soupçon de solution.
La centrale syndicale, habituée à jouer son rôle politique devrait se replier, la fonction de " Gendarme" n'est plus d'actualité.
Mais bien que je n'ai pas voté et que je ne partage pas son orientation, je ne peux qualifier le président de traître et surtout pas le mettre au même pied d'égalité avec Gannouchi.
Vous oubliez peut-être le faite que cette maudite constitution n'offre pas de marge de man'?uvre pour le Président, alors que toutes les manigances proviennent de la gargote du Bardo. La participation de l'UGTT à un éventuel dialogue n'est pas indispensable, dans aucune Démocratie dans le monde la centrale est un acteur Politique.
Les responsables syndicaux devraient avoir plus de retenue, un clivage de trop avec le président ne va rien arranger.
Il est temps aussi que le président fasse un discours clair et précis pour dévoiler ses intentions et sa stratégie, cette mascarade n'a que trop duré.
Fatma
Bravo Saied !
a posté le 25-03-2021 à 20:52
"un nouveau dialogue, qui s'apparente à un référendum en ligne avec les jeunes, serait mis en place » : Bravo Au président de la République Saied !

Excellente initiative ! The Boss tunisien s'est inspiré du "N'imitez pas, innovez ! " de la célèbre pub du célèbre Hugo BOSS !...

Et pourquoi devrait-il écouter les vieux UGTTistes avec leurs vielles méthodes et initiatives, et leurs calculs de connivence qui nous ont fait perdre 10 années entières !!
Forza
kif sidi kif jwadou
a posté le 25-03-2021 à 20:46
Les deux essayent un putsch contre les résultats des élections. Le c'?ur de la démocratie bat au parlement, ni dans les lijans de Saied et encore moins a la place Mohamed Ali. C'est au parlement que le dialogue devra avoir lieu.
Tounsi
@ the Mirror
a posté le 25-03-2021 à 20:17
Vous surestimez votre président en lui donnant les qualités qu'il est loin d'avoir et cela est une des causes de l'état catastrophique dans lequel se trouve le pays. Ce monsieur par égocentrisme et populisme bloque la situation du pays il ne fout rien et ne laisse personne agir. Il prétend être intègre et veut combattre la corruption en voyant les corrompus partout sans apporter aucune preuve. A croire qu'il en fait son cheval de bataille uniquement par populisme.
Enfin, peut on me citer une seule réalisation faite par lui depuis un an et demi, parceque ses agissements négatifs et préjudiciables sont innombrables
Alors de grâce ouvrez les yeux nous sommes au bord du gouffre et ce n'est pas votre président qui pourra nous aider au contraire.
Agatacriztiz
Il faut agir, il est temps
a posté le 25-03-2021 à 19:38
La liberté et la dignité ne se gagne pas par procuration, Monsieur Tahri et si nous devons nous débarrasser d'une présidence qui nous ridiculise en tant que citoyens de la nation tunisienne, à vous d'agir, à vous d'élaborer les stratégies politiques et sociales avec ceux des patriotes qui tiennent à leur pays pour nous débarrasser de ceux qui importurnent la Tunisie et l'empêche d'avancer.
Mêmepaspeur
Tagada tsoin-tsoin
a posté le à 21:04
"Il faut agir, il est temps"

OK ! On sait que vous êtes un surdoué. . .
Mais "agir" en faisant quoi ?
Qu'est-ce que vous proposez d'intelligent et/ou de transcendant ?
MPP.
zedache
Pour la fin du rôle politique de l'UGTT et la fin de son monopole syndical
a posté le 25-03-2021 à 18:32
L'UGTT n'était pas dans son rôle en "invitant" le président de la République, les partis politiques et les organisations nationales à un "dialogue national" qu'elle couverait. Saeïd avait raison de ne pas répondre à l'invitation. Le rôle de l'UGTT est la défense des intérêts matériels et moraux des travailleurs. Point barre. Il est syndical et doit s'arrêter à la porte du politique. Il revient aux partis d'animer la scène politique et parlementaire et non à l'UGTT. Il doit du reste être mis fin à son monopole de fait, acquis grâce aux subsides des contribuables, en supprimant toutes les cotisations obligatoires à son profit. Chaque travailleur doit avoir le choix de se syndiquer ou pas, et d'opter pour le syndicat de sa préférence, ce qui assurerait la démocratie syndicale, au lieu de la dictature syndicale actuelle. L'Assemblée nationale devrait voter une loi dans ce sens le plus tôt possible afin de lever la chape de plomb de l'UGTT sur les travailleurs.
Nady
Arrêtons de marcher sur la tête...
a posté le 25-03-2021 à 18:07
arrêtons de nous faire guider par les plus médiocres d'entre nous.
La centrale des fainéants veut tout controler et ne compte partager avec personne. Plus puissante et crainte que tous les partis politiques, c'est bien ses membres qui ont le plus profité du changement opéré en 2011.
D'ailleurs, un bon nombre de ministres qui sont aux commandes actuellement ne doivent leur nomination qu'a leurs étiquette de syndicaliste . Ces derniers sont facilement reconnaissable à leurs CVs qui n'attestent que de leur savoir faire en passage de brosse à reluire.
Leur dernier méfait c'est la grêve innopinnée des chemins de fer, qu'aucun média, ou presque n'ose critiquer.
Abir
Rabi yfarej 3lina wa 3la Tounes
a posté le 25-03-2021 à 17:02
Nous parlons pas de mechichi, c'est un fechichi, n'est q'un el3abdou emamour, mais notre malheur, nous vient de président et de criminel ganouchi, deux tableaux noirs, on ne sait pas qu'est ce qu'ils nous cachent !? des boujadias en politique et en responsabilité ! Des fois quand on se réveille sur des parents qui ne sont pas à la hauteur, on dit qu'on ne choisit pas ses parents,mais là, c'est deux ,kaïs comme le criminel ganouchi on les a choisi et chacun ses circonstances, élu par trois millions ou 100 personnes, pareils, on les a choisi malgré leur incompétence et leur défaut et surtout quand il s'agissait d'un criminel comme ganouchi
Mêmepaspeur
"Rabi yfarej 3li[k] inti !
a posté le à 21:00
Ya Abir, je vous assure que parfois j'ai tellement pitié de vous que je préfère m'abstenir de répondre à votre bêtise. . .
Juste par charité humaine !
MPP.
Tunisino
Oui!
a posté le 25-03-2021 à 16:51
Oui, le président est en une compagne électorale, populiste et infinie. Oui, l'ugtt est une pioche communiste de destruction. Oui, la deuxième république a ruiné la Tunisie!
Bouba
Le traitre
a posté le 25-03-2021 à 16:35
Sami Tahri n'est pas content du président, ce traître de président qui a fait capoter un dialogue (de sourds certainement) qui aurait permis à ce même Sami Tahri de bomber la poitrine et faire le tour des médias, MR Tahri la Centrale est certainement la plus honorable des institutions, mais certains syndicalistes choisissent leur cible, où sont ils par rapport ace que fait Ennahdha depuis 11 ans, et où sont ils par rapport au chaos que propose tous les jours Abir Moussi, on a l'impression que certains syndicalistes sont entrain de caressé au sens du poil ces 2 partis,
Les honnêtes et les complets ne les intéressent pas, ne pouvant rien monoyer avec eux
BBaya
Bien fait pour leurs gueules! Bien que je porte pas KS au coeur
a posté le 25-03-2021 à 16:25
C'est un "Echchch" pour l'UGTT par le président!
L'ironie que L'UGTT est soutenu par les gens qu'elle déteste!
L'UGTT doit comprendre qu'il est détesté par 80% des Tunisiens (20% restant sont des syndicalistes qui ne font rien mais reçoivent des salaires donc c'est normal)
On va voir comment l'UGTT va lécher les bottes!
The Mirror
L'UGTT n'a pas de leçons à donner au Président
a posté le 25-03-2021 à 15:58
- L'UGTT veut faire un Dialogue national, qu'elle le fasse, mais, sans le Président,
- L'UGTT veut s'introduire dans l'hémicycle du Parlement et foutre le bordel, qu'elle le fasse, cela n'intéresse pas le Président,
- L'UGTT veut donner des leçons, au Président, eh bien non. Le Président donne des leçons d'intégrité, des leçons de patriotisme, des leçons de courage et de détermination, des leçons de clairvoyance, des leçons d'humanité. Mais, le Président ne reçoit de leçons de personne, et encore moins de fauteurs de troubles comme l'UGTT, de sanguinaires comme Ghannouchi et de traitres comme Mechichi.

Cela dit, le Président est constamment à l'écoute de son peuple. Le Président Kais Saïd est un enfant du peuple, il vit parmi le peuple, il s'inspire du peuple et il fait inspirer le peuple.
Et c'est pour cette raison, et uniquement pour cette raison, que le peuple tunisien se confond avec le Président tunisien. Cela est unique dans le monde arabe.