alexametrics
dimanche 05 février 2023
Heure de Tunis : 02:16
Dernières news
L’UGTT appelle Kaïs Saïed à donner son feu vert pour engager le dialogue
12/12/2020 | 16:15
2 min
L’UGTT appelle Kaïs Saïed à donner son feu vert pour engager le dialogue


L’instance administrative de la Centrale syndicale, UGTT, a publié un communiqué, samedi 12 décembre 2020, dénonçant la Loi de finances 2021 votée et adoptée au Parlement cette semaine. 

Notant que cette loi ne répondait pas aux attentes du peuple tunisien, l’UGTT a déploré l’absence de mesures capables de remédier à la crise socio-économique actuelle. 

La Centrale syndicale a ajouté que la Loi de finances était venue satisfaire une minorité composée de lobbies qui monopolisent les activités économique, financière et l'industrie en Tunisie, mettant en garde le gouvernement contre ses répercussions.

  

L’UGTT a, par ailleurs, exprimé son inquiétude quant à la dégradation de la situation des services publics, de la santé, de l’éducation et du transport, et a déploré la hausse des prix et la baisse du pouvoir d’achat ainsi que la prolifération de la contrebande et de la corruption. 

 

L'organisation est, également, revenue sur la montée de la violence et des incitations à la haine, en particulier à l’Assemblée des représentants du peuple. La Centrale syndicale a condamné, dans ce sens, les agissements des députés d’Al-Karama à l’encontre de leurs collègues des autres blocs parlementaires soulignant que cela avait entravé à plusieurs reprises les travaux du Parlement au su et au vu de la coalition au pouvoir. 

Rappelant son initiative pour le dialogue national présentée à la présidence de la République, l’UGTT a appelé le chef de l'Etat, Kaïs Saïed, à donner son feu vert pour engager le dialogue et les forces politiques à se joindre à cette initiative afin d’éviter à la Tunisie de sombrer dans un chaos aux conséquences désastreuses.  

 

L’Union général tunisienne du travail a salué, par la même occasion, les efforts des jeunes médecins et des organisations de la société civile pour la lutte contre la pandémie Covid-19, appelant le gouvernement à accélérer la mise en œuvre d’une restructuration en profondeur du secteur de la santé.  

Elle a, également, exprimé son appui aux mouvements sociaux qui ont éclaté dans quelques régions de la Tunisie, exhortant le gouvernement à réviser le Smic dans les plus brefs délais et à améliorer les conditions financières et sanitaires pour les retraités. 

N.J. 

12/12/2020 | 16:15
2 min
Suivez-nous
Commentaires
Mansour Lahyani
Saied répond : istanneni ya ali ba3chek !
a posté le 14-12-2020 à 10:06
L'UGTT a, par ailleurs, exprimé son inquiétude quant à la dégradation de la situation des services publics... Et ce serait une bonne raison pour que Kais Saied, qui a été élu par une bonne proportion du peuple, se conduise enfin comme un authentique Président de la République
Même Nadia Akacha et Ridha Lénine, son complément naturel, ont fini par en douter et par baisser les bras...
MDO
UGTT tenez vous à l'écart du dialogue nationale SVP
a posté le 14-12-2020 à 10:00
L'UGTT veut comme d'habitude se faire " une nouvelle virginité " à travers le dialogue nationale qu'il prône, serte le but est louable, cependant cette organisation par sa politique et ses revendications irréalistes est une partie prenante des malheurs enregistrés jusqu'à maintenant , en plus elle pose au préalable ses conditions avant le dialogue notamment garder les entreprises publiques qui souffrent de la mauvaise gestion sans essayer de leur préparer un programme adéquat qui ne peut ignorer leur privatisation. Donc, sans se ranger derrière un parti politique ou autre et en tant que simple citoyen je pense qu'il est opportun d'organiser ce dialogue sous la houlette de l'Armée Nationale qui respecte les principes républicain et surtout reste la première institution de l'Etat qui jouit de la confiance des citoyens.
veritas
Dialogue sans les mercenaires et les traîtres .
a posté le 13-12-2020 à 18:49
https://www.tunisiefocus.com/politique/le-gouvernement-soudanais-annule-le-passeport-de-rached-ghannouchi-243036/
Amilcar
Ugtt n'a aucunement un rôle politique à suggérer
a posté le 13-12-2020 à 15:21
L ugtt est manipulé par Ennahdha qui cherche une porte de sortie à travers un énième dialogue sois disant national qui est ni plus ni moins, LEUR fameux consensus, concept éculé des islamo-fascistes pour rester dans l' arène politique

Ne trouvant plus qui acheter ils essayent de politiser la centrale ouvrière

L ugtt doit s associer avec les vraies forces patriotiques du PdL et les vraies perspectives d' avenir pour la Tunisie

le président Kais Saied n à pas besoin des suggestions de l ugtt et de taboubi devenue le porte parole Gannouchi.

La centrale syndicale fait des mauvais choix. Elle sera responsable de son accointance avec le parti islamo-fascistes et de sa complicité dans la dégradation de la situation socio-économique du pays
EL OUAFI
Pour gagner du temps ?
a posté le 13-12-2020 à 12:18
Non on a essayé par le passé, prière Mr le président dégagez nous ces incapables ils ont ruiné le pays, ils l'ont détruit.
Prenez vos responsabilités et agissez vite avant que ça prenne feux,épargnez nous cette catastrophe.
Dissoudre le parlement(ARP) et appel à un référendum à la clé modifier la loi électorale.
Cette construction a été faite sur mesure pour ces obscurantistes, notre pays n'est apte pour cette option.
Un régime présidentiel a toutes les prérogatives pour la bonne marche du pays, avec Une cour constitutionnelle (Conseil d'Etat) pour la conformité des décisions et respect des lois et leurs applications .
(Manai)
St Just!
L'UGTT n'est plus une authoriété morale pour...
a posté le 13-12-2020 à 11:43
L'UGTT ne peut en aucun cas jouer un rôle majeur dans ces discussions, si discussions il y a!!
D'abord parce qu'ils n'ont aucune légitimité électorale. Ils n'ont pas été élu par le peuple. Ils doivent garder leur rôle syndical et non politique. Ensuite ils n'ont manifesté cette volonté que tardivement pour soutenir un groupe politique face au PDL qui essayait de faire bouger les lignes depuis plusieurs mois.
M. Saied à tout à fait raison de ne pas leurs répondre et madame Abir MOUSSI est à fait logique de leurs annoncer une bataille ferme, s'ils continuent dans leurs démarche d'exclusion...
M. Tabboubi, mettez les tunisiens au travail, créer de l'emploi en aidant les jeunes à entreprendre et jouer votre rôle de syndicat. Vous faites exactement la même chose qu'Ennahda : Noyer la fonction publique par vos embauches inutiles, improductives et qui paralysent l'avenir du pays
aldo
==== LA DIALOGUE WOUELA HOM YAHZANOUN ====
a posté le 13-12-2020 à 11:15
KOSS ERRASS TINCHIF LAAROUK ------ le fin d'ennahdha et les ghanouchiens EST NOTRE SEULE SORTIE ------------ par n'importe quel moyen !!!
Le Numide
Monsieur Le Président, répondez par la négative !
a posté le 13-12-2020 à 00:23
L'UGTT n'est plus ce qu'elle était et complote avec les islamistes pour les sauver.
Le peuple vous soutient dans votre patriotisme et l'armée aussi.

Dissolvez le maudit parlement ! Le peuple et l'armée sont avec vous.
Abir de Gabès
NON au dialogue, il faut dissoudre le parlement
a posté le 13-12-2020 à 00:10
Le dialogue que vous demandez ne permettrait pas au pays de sortir du chaos mais permettrait ceux qui l'ont mis dans ledit chaos de se faire blanchir et se remettre en scelle.

@ l'UGTT : êtes-vous naïfs ou bien pro-islamiste ?
Ghazi
@ UGTT et semblables
a posté le 12-12-2020 à 19:50
Vous savez mieux que quiconque que c'est cuit. Arrêtez avec votre dialogue à la con, dialoguer avec qui ? Et Pourquoi ?

C'est le blocage total, le changement de la constitution et des lois des élections s'imposent, bien entendu sans cette ARP, la sources de des merdes.

En 2020, votre nouveau slogan est : Yacht, Horrya, Karama Watania au lieu de "Choghel", Horrya, Karama Watania, cela va de soi avec la LF2021, qui tuera ce qui reste des Zwewla.
On vous a abaissé le prix du "M3assel" contre l'augmentation du prix du sucre, la farine et la semoule. Et vous voulez dialoguer ? On dirait qu'on a à faire aux arrivistes des "Rats de tounes" ceux et celles de Karoui.

Alors l'UGTT, à quand votre appel pour une grève générale ? Ou bien Israel ne veut pas ?!
Tunisino
Plan caché
a posté le 12-12-2020 à 19:42
L'Ugtt et ses amis veulent des négociations pour se fixer les axes d'amélioration de la situation socioéconomique, selon leurs normes. Par suite, un gouvernement de compétences prendra la relève pour exécuter un plan de relance, jusqu'à 2024. HM qui insiste à perdurer en cirant les bottes de RG, n'est que sur une chaise éjectable.
TABARKA
LA CENTRALE SYNDICALE DOIT RESTER NEUTRE
a posté le 12-12-2020 à 19:06
L'ugtt doit clarifier son rôle bien défini et définir la mission pour laquelle il a été désigné. La centrale syndicale a toujours côtoyé la politique de F. HACHED à nos jours. C'est une erreur, car si le matir HACHED l'a fait c'est pour la bonne cause, noble et sublime celle de la lutte pour l'indépendance. Aujourd'hui les temps ont changé et il est temps que la centrale change son fusil d'épaule. La Tunisie a besoin d'un syndicat fort pas un syndicat politique fort. Le mélange des genres nuit et détériore les intérêts des uns et des autres, on ne peut pas être juge et parti, on ne peut pas être directement ou indirectement législateur et contestataire c'est leurrer la classe ouvrière et se leurrer soit même. Le syndicalisme est nait pour défendre la masse laborieuse il n'est pas fait pour côtoyer l'hypocrisie d'où quelle vienne. RCHID GHANNOUCHI est le plus corrompus de l'histoire contemporaine de la Tunisie.
Snot24
Vous avez dit dialogue
a posté le 12-12-2020 à 18:47
Dialoguer avec des sourds rien ne vas changer .
cher Monsieur le loup change de peau mais jamais de caractère .
Bonne chance
DHEJ
De quel dialogue ?
a posté le 12-12-2020 à 18:08
Il faut alors arrêter les élections.

Ridha
Zéro virgule
a posté le à 19:21
C'est le dialogue des perdants