alexametrics
jeudi 25 juillet 2024
Heure de Tunis : 17:08
BN TV
Salwa Abassi : un moyen de transport sera fourni aux quatre élèves qui n'ont pas pu passer la dernière épreuve du bac
14/06/2024 | 11:54
2 min
Salwa Abassi : un moyen de transport sera fourni aux quatre élèves qui n'ont pas pu passer la dernière épreuve du bac

La ministre de l'Education, Salwa Abassi est intervenue, vendredi 14 juin 2024, sur les ondes de Mosaïque Fm avec Jihen Miled pour revenir sur le déroulement de la session principale du baccalauréat, assurant que cette session a été réussie, malgré quelques manquements notamment, les cas de fraudes.  

Salwa Abbasi a indiqué que tout travail humain ne peut être parfait et que les lacunes sont tout à fait naturelles, soulignant qu'elles restent minimes par rapport aux années précédentes. Elle a ajouté que les épreuves ont été excellentes, selon le témoignage des comités régionaux et des comités de suivi du ministère de l'Enseignement supérieur.

La ministre a mis en exergue les efforts des unités de sécurité pour déjouer les tentatives de fraudes avant même qu'elles ne se produisent et pour démanteler les réseaux criminels impliqués à l'intérieur et à l'extérieur du pays.

Elle a précisé que le nombre d'enseignants impliqués dans ces réseaux est très faible. Elle a également indiqué une baisse des cas de tricherie enregistrés lors de cette session par rapport à l'année précédente, dans un résultat préliminaire, et en attendant les rapports des commissions de réforme expérimentées qui adoptent des critères pédagogiques scientifiques.

La ministre est, également, revenue sur le cas des quatre élèves n'ayant pas pu passer la dernière épreuve à cause d'un problème de transport. Elle a indiqué que le responsable du centre d'examen avait respecté la loi, et ne pouvait pas faire autrement. Cependant, elle a indiqué que les quatre élèves auront le droit de passer l'épreuve manquée lors de la session de contrôle et qu'un moyen de transport sera mis à leur disposition si elles préfèrent ne pas rester au foyer scolaire et rester chez leurs parents. 




S.H


14/06/2024 | 11:54
2 min
Suivez-nous
Commentaires
AHE
On est pas egaux
a posté le 16-06-2024 à 07:42
Madame la ministre, La loi est faite pour cadrer un fait de la societe dans son contexte. Donc elle doit s adapter à son environnement. Les eleves dans les villes n ont pas la meme situation que leurs homologues dans les coins ruraux. La valeur ajoutée d un responsable est dans ce type de situation extreme pour justifier son poste. Sinon a quoi ca sert un responsable dans cette situation. Si il est la que pour appliquer la loi, qu ils mettent une machine decisonnelle ca sera plus efficace et plus rapide.
Citoyen_H
QUE TOUTES LES FOSSES SEPTIQUES
a posté le 14-06-2024 à 23:39
en proférant par leur bouche, des paroles nauséabondes, dès l'annonce de l'incident, le jour du bac, aillent se faire voir ailleurs.
De même pour les essaims de nazes et de crétins navigant sur le web, à longueur de journée, à l'affut de la moindre nouvelle, pour la reprendre en la déformant afin de faire croire aux autres crétins du front des traitres, le bien fondé de leurs éructions !!!
La ministre n'a pas fait de cadeau quant à sa décision.
C'est la procédure.
Session de contrôle après vérification des motifs ayant mené ces jeunes filles à arriver en retard au centre d'examen.
Le moyen de transport qui sera à la disposition des candidates concernées, si elles le désirent et sous les conditions de Mme la ministre, est un bonus symbolique.
Je trouve que les autorités ont été un peu trop laxistes vis-à-vis des paroles "mirziyine" déversées par les concernées :
"Vous nous avez détruit et vous avez détruit la joie qui est en nous."
Et pourquoi, les demeurées
Etait-ce l'inspecteur de l'académie qui devait venir vous chercher avec sa voiture personnelle
L'inspecteur de l'académie devrait exiger des excuses en public de la part de ces effrontées.
Le seul coupable, est le chauffeur qui leur avait fait faux bond et nullement les autorités qui assuraient le respect du déroulement des épreuves !


Abel Chater
Cette grande Dame de la Tunisie, cette merveilleuse ministre de l'Education nationale, Salwa Abassi, l'emporte sur tous les plans pédagogiques et humains par une compétence louable, que je note avec la mention "très bien", "continuez comme ça" et "Allah y baâd aâlik Awlèd Lahraâm wè Bnèt Lahraâm" !!!
a posté le 14-06-2024 à 20:47
A tout un problème, plusieurs solutions!!!
Il n'est qu'une question d'honnêteté et de bonne volonté amalgamée à beaucoup de bonne conscience humaine.
Salwa Abassi, ne cesse de m'ébahir. Allah yèrham mine jèb wè rabbè!!!
Ok
Enfin du positif
a posté le 14-06-2024 à 18:13
Cette cession est une réussite. Les quelques dizaines de tentatives de fraude par rapport aux 140.000 candidats c:est rien du tout. Il fallait pas s'y attarder comme ça à été fait au début