alexametrics
mardi 09 août 2022
Heure de Tunis : 12:41
Dernières news
Vers la suppression de la signature légalisée et la copie conforme grâce au Mobile ID
13/06/2022 | 10:15
3 min
Vers la suppression de la signature légalisée et la copie conforme grâce au Mobile ID


Le ministre des Technologies de la communication, Nizar Ben Néji, est revenu, la semaine dernière lors d’une conférence de presse organisée par les membres du gouvernement Najla Bouden, sur l’évolution des projets en cours au sein de son département dans le cadre de l’accélération de la transformation digitale en Tunisie. Parmi ces projets, le Mobile ID et le Mobile Banking. 
 
 
Contacté à ce sujet, le ministre des Technologies de la communication a affirmé, dans une déclaration à Business News, que la plateforme dédiée au Mobile ID serait prête vers le mois de juillet. « Ce projet est une collaboration entre plusieurs acteurs. Le ministère d’un côté, et de l’autre, les opérateurs téléphoniques, le Centre national de l’informatique (CNI) et l’Agence nationale de certification électronique », a-t-il expliqué. Les opérateurs téléphoniques auront en charge, selon M. Ben Néji, de vérifier l’identité des citoyens et ainsi linker leurs numéros de carte d’identité nationale à leurs numéros de téléphone. Une fois l’authentification finalisée, le CNI entre sur la ligne pour créer un matricule unique pour chaque citoyen. Vient alors le rôle de l’ANCE. Celle-ci aura pour mission de créer un QR Code via lequel le citoyen pourra plus tard signer électroniquement des documents administratifs en ligne.
 
« Cela nous permettra de nous débarrasser définitivement de la signature légalisée et de la copie conforme », a souligné le ministre des Technologies de la communication. Ce pas de géant ne risque pas, cependant, de se concrétiser dans l’immédiat. Le ministère compte déployer l’utilisation du Mobile ID petit à petit avant de le généraliser à toutes les administrations. 
 
 
Interpellé sur le premier service auquel les Tunisiens auraient accès une fois le Mobile ID mis en place, M. Ben Néji a évoqué le fameux certificat de naissance. Ce document sera disponible en version électronique sur un portail dédié – actuellement en cours de développement. En cas de besoin, un citoyen détenteur d’un Mobile ID pourra, ainsi, accéder à ce portail en utilisant son matricule. Il pourra, également, signer électroniquement, et le document lui sera délivré en version PDF avec un cachet électronique visuel prouvant l’authenticité du document. Ce cachet est, notons-le, similaire à celui des pass vaccinaux ; « une preuve vérifiable sous forme de données cryptées du contenu du document pour éviter la fraude et abandonner les copies conformes ».   
 
« Ce sont des technologies que nous maîtrisons entièrement », a indiqué le ministre des Technologies de la communication rappelant que les entreprises ont, depuis quelques années, accès à des services E-Gov avec le Corporate ID, sur des plateformes telles que Tasrih ou encore Tuneps.  « Pour le Mobile ID, nous nous sommes inspirés du modèle estonien et omanais », a-t-il précisé. En mai, le ministre tunisien des Technologies de la communication et son homologue estonien, Andrés Sutt, ont, rappelons-le, signé un mémorandum d’entente pour consolider la coopération bilatérale dans les domaines de la digitalisation et la e-gouvernance entre la Tunisie et l’Estonie. 
 
L’ensemble des services auxquels le citoyen aura accès grâce à ce Mobile ID seront réglés à travers différents services de paiement électronique. Pour le moment, il est possible de régler ce type de transaction avec la carte bancaire ou encore la carte e-Dinar. « Une fois le projet de Mobile Banking finalisé, il sera alors possible d’utiliser ce moyen de paiement », a assuré Nizar Ben Néji. 
 
 
Interrogé sur l’évolution de ce projet, le ministre a fait savoir que la Banque centrale de Tunisie avait donné son feu vert aux opérateurs téléphoniques pour la création d’un établissement de paiement mobile. « C’est maintenant aux opérateurs de s’accorder sur le business model », selon M. Ben Néji. 
 
Ce projet a, rappelons-le, été annoncé en février 2021. Les trois opérateurs télécoms avaient alors déposé une demande de création d’un établissement de paiement conjoint auprès de la Banque centrale de Tunisie. Cet établissement dont ils seront coactionnaires à parts égales permettra aux opérateurs de lancer de nouveaux services financiers via le mobile à destination des populations non-bancarisées, en particulier.

 

N.J. 

 

13/06/2022 | 10:15
3 min
Suivez-nous
Commentaires
Sarrai
Bonne decision
a posté le 14-06-2022 à 06:15
Il faut accélérer la digitalisation dans tous les domaines afin de faciliter le quotidien du citoyen, d'encourager les investissements et propulser le pays vers l'avant.
Au départ il y aura des difficultés lors de la mise en place mais le peuple tunisien est connu pour sa patience, soyez chers responsables efficaces et respectueux de vos engagements.
Momo
Un petit pas pour la Tunisie, un grand pas pour l'administration
a posté le 13-06-2022 à 13:35
Enfin une lueur d'espoir pour mettre ce système d'administration dans les archives du moyen âge. Vive l'administration digitale en Tunisie, quand on pense à tous ces milliers de personnes Tunisiens ou non obligés de certifier des documents par des files d'attente en été comme en hiver pour ces foutus cachets datant de l'époque coloniale. C'est une révolution !