alexametrics
lundi 15 juillet 2024
Heure de Tunis : 22:16
Chroniques
Que de la surenchère bête et méchante partout
Par Ikhlas Latif
14/06/2024 | 16:00
4 min
Que de la surenchère bête et méchante partout

 

Comment faire détourner les gens d’une cause pourtant juste ? Comment les rebuter et desservir cette cause avec des comportements bêtes et méchants ? C’est tout un art dont certains Tunisiens détiennent les clés.

Le génocide à Gaza a été un choc pour beaucoup de personnes, même ceux pour qui la question palestinienne était pliée, une cause perdue de laquelle ils s’étaient détournés. Le traumatisme généré par les images insoutenables qui nous sont parvenues des terres palestiniennes occupées a chamboulé les perceptions et le rapport au monde.

L’électrochoc était tel que chacun, à son niveau, a opéré une remise en question. Chacun à sa façon, à sa manière d’appréhender la chose et d’exprimer sa douleur ou son indignation. Tous à la presque unanimité rejettent ce qui se passe en Palestine et considèrent qu’il s’agit d’un massacre colonialiste sauvage. Toutefois, il y a ceux qui dérapent.

 

Je n’aime pas employer le mot hystérie pour sa connotation sexiste, alors on emploiera l’expression délire collectif. Oui, dans tout cela, une frange de Tunisiens s’est mise à dérailler en faisant de la surenchère et en se posant comme les seuls détenteurs de l’engagement propalestinien.  

La récente mésaventure de l’artiste Yasser Jradi en témoigne. Le monsieur a été annoncé au programme d’un festival, dont l’un des partenaires et l’Institut français de Tunisie. Il n’en fallait pas moins pour qu’on lui tombe dessus et qu’on l’accuse de normalisation. Une campagne haineuse et insensée a été lancée sur Facebook pour le dénigrer et le taxer de traitrise. Yasser, l’artiste engagé, s’est retrouvé face à des meutes en plein délire qui font plus de mal à la cause que de bien. Même l’artiste égyptien Emir Eid, qui participe à ce festival, a été attaqué. Il est l’auteur d’une chanson emblématique sortie en plein massacres et qui a fait le tour du monde.

Avant cela, la bêtise de cette frange s’était déchaînée contre la grande historienne Sophie Bessis. La dame a été une voix contradictoire en France face aux cadors sionistes tel un certain Meyer Habib. Elle avait replacé les événements dans leur contexte, sans concession, dans les médias français alors même que la propagande occidentale pro-israélienne était à son paroxysme.


 

Les autoproclamés donneurs de leçons, impulsifs et pas futés pour un sou, ne savent pas qu’instrumentaliser de la sorte une cause pour stigmatiser les gens, qui y croient pourtant profondément, ne peut lui être que préjudiciable. Ils se pensent détenteurs de la seule vérité, de la seule bonne manière de faire et veulent l’imposer dans un climat d’agressivité.

Ça ne marche pas comme ça ! Chacun est libre d’appréhender une cause comme il l’entend, de boycotter ou de s’engager ou rien de tout cela.

 

Que de la surenchère partout, et cela ne concerne pas que cette affaire. Le phénomène est symptomatique d’une société tunisienne où l’exclusion de l’autre et le discours haineux prennent le pas sur tout le reste. Sur la scène politique et alors que le pouvoir a grandement favorisé la division et la stigmatisation, la surenchère a été élevée au rang de sport national. Ceux avec qui on n’est pas d’accord, ceux qui ont des idées, des visions différentes sont à abattre. Ceux qui s’opposent à la direction que prend le pays, par exemple, s’exposent aux plus vils qualificatifs.

La tendance, pour les masses qui soutiennent le régime, est d’aller plus loin et plus fort dans les accusations. Ils sont plus patriotes, plus fidèles, plus honnêtes contre l’Autre traître et corrompu d’office. On peut déplorer une des réalisations durant cette période, celle d’une foule à l’esprit chauffé à blanc, qui est devenue experte au maniement de tout type de violences morales.

Il semble que le délire collectif n’est pas près de décliner et qu’on se dirige vers des sommets de bêtise et malfaisance jamais atteints.

 

Un peu de musique pour prendre son mal en patience :

 

 

Par Ikhlas Latif
14/06/2024 | 16:00
4 min
sur le fil
Tous les Articles
Suivez-nous
Commentaires
Citizen Kane
Sionisme les debutes terroristes
a posté le 17-06-2024 à 21:43
Ils ne font pas être naïf et tomber dans la propagande de Natanyahou. Les sionistes s'organisaient en bandes terroristes dans les années 30 en Palestine. Le terrorisme ils connaissent très bien ça. Je ris jaune quand Natanyahou traite les palestiniens et toute personne qui soutient la cause de ce peuple de terroristes.
AMMAR BEZZOUIR
Chère @Welles vous dites vrai : "l'aveuglement est pire que la cécité"
a posté le 17-06-2024 à 19:24
Le génocide de la Palestine Wè min Eibè Nabdou El7ikèya ? Certainement pas depuis octobre 2013.

Les réussites et l'honneur des sionistes en Palestine:
Massacre d'Haïfa 1937
Massacre de Jérusalem 1937
Massacre d'Haïfa 1938
Massacre de Balad al-Cheikh 1939
Massacre d'Haïfa 1939
Massacre d'Haïfa 1947
Massacre d'Abbasiya 1947
Massacre d'Al-Khisas 1947
Massacre de Bab al-Amud 1947
Massacre de Jérusalem 1947
Massacre du Cheikh Bureik 1947
Massacre de Jaffa 1948
Massacre de Khan Younis 1956
Massacre de Jérusalem 1967
Massacre de Sabra et Chatila 1982
Massacre d'Al-Aqsa 1990
Massacre de la mosquée Ibrahimi, 1994
Camp de réfugiés de Jénine, avril 2002
Massacre de Gaza 2008-09
Massacre d'Haïfa 1947
Massacre d'Abbasiya 1947
Massacre d'Al-Khisas 1947
Massacre de Bab al-Amud 1947
Massacre de Jérusalem 1947
Massacre du Cheikh Bureik 1947
Massacre de Jaffa 1948
Massacre de Khan Younis 1956
Massacre de Jérusalem 1967

Massacre de Gaza 2012
Massacre de Gaza 2014
Massacre de Gaza 2018-19
Massacre de Gaza 2021

Le génocide de Gaza 2023 est toujours en cours.
ALORS NE LAISSEZ PERSONNE VOUS CONVAINCRE QUE TOUT A COMMENCE EN OCTOBRE
Adil
Le vent
a posté le 17-06-2024 à 00:13
Rassurez _vous Madame, la haine qui submerge le pays ne vient que d'en haut. La "masse" qui la reprend est très volatile, il suffit qu'elle sente un petit vent contraire...
Jiovanni
Des laudateurs sans crédibilité
a posté le 16-06-2024 à 15:22
Les propagandistes du régime sont vraiment les dernières personnes à donner des leçons à quiconque concernant la cause palestinienne. Leur idole est très ami avec l'italienne fasciste Melloni qui elle même est très copine avec le sioniste et criminel de guerre Natanyahou. Un drôle de triangle, pas un triangle amoureux cette foule ci, mais un triangle fasciste. Le peuple palestinien sera beaucoup mieux sans tous ses opportunistes à double face.
Be zen
Welles
a posté le 16-06-2024 à 13:20
Le "le financier", s'est présenté comme un homme instruit, connaisseur de l'économie et des finances.
Il s'est en fait révélé comme un inculte, à peine le niveau d'un collégien paresseux qui n'a pas avancé et qui n'a RIEN appris.
Tout ce qu'il dit, ce sont des non-sens et des énormités.
Ce n'est pas avec des ignares de cet acabit que notre pays se relèvera.
Pauvre Tunisie.
le financier
avec les gens comme vous c est tjours
a posté le à 11:24
elhoud sionist kifek ont tjours l habitude d attaquer la personne quand ils sont incapable d attaquer le fond .

j aurai du remarquer juste avec ton pseudo que tu es un juif tunisien amoureux du orson welles , un bon serviteur comme le montre cet article .

Peu importe les tunisiens soutient la cause palestinienne , nous aimons les juifs, musulmans athé non sionistes mais n oublie jamais israel a tué des tunisiens en nous bombardant et en tuant nos compatriotes a sfax . La patience des peuples a des limites et celle des tunisiens aussi
Ali
Regardez-vous
a posté le 16-06-2024 à 11:29
C'est la faute à l'Islam.

Faut pas chercher midi à 14 heures.

Vous le savez tous, entre votre prophète pédophile et assassin et votre obsession maladive avec les juifs.... Vous vous attendiez à quoi? Les salafistes ça vien d'où? Les petits losers tunisiens prêts à être endoctrinés ce n'es pas ce qu'il manque! Pas de quoi s'étonner, c'est les plus cons qui parlent le plus fort!
Be zen
Vous voyez, Ikhlas Latif . . .
a posté le 15-06-2024 à 17:37
Vous avez beau écrire des articles avec une argumentation claire et logique, ceux qui sont endoctriné et dont la cervelle est mise au repos et anesthésiée ne comprendront jamais vos arguments.
Ils ne feront pas l'effort de confronter leurs thèses " si tant est qu'ils en aient", aux vôtres.
Ils préfèrent rester dans leur certitude que d'essayer de comprendre les avis contraires et de réfléchir.
Pour vous y convaincre, si toutefois vous avez des doutes ce que je ne crois pas, il suffit de lire certains commentateurs qui m'ont précédé.
Be zen
S
a posté le à 20:03
... endoctrinéS ...
Fares
Sophie Bessis
a posté le 15-06-2024 à 12:51
Je ne connaissais pas Mme Sophie Bessis jusqu'à il y a deux ans et ce en lisant son livre sur l'histoire de la Tunisie. C'est le meilleur livre sur l'histoire de notre pays parmi tous ceux que j'ai lus jusqu'à maintenant.

J'ai ensuite lu sa biographie et regardé quelques vidéos sur YouTube où elle parle de la situation politique en Tunisie. J'éprouve énormément de respect pour cette dame, humaniste et militante de longue date. Son patriotisme et sa tunisianité valent beaucoup plus que le pseudo patriotisme "chlékélisé" de ses détracteurs qui sont proches du régime singleton, paraît-il. Mais il est bien clair pourquoi ces militants de la dernière averse se sont pris à cette grande dame.
Mais quelle différence de niveau entre les propos objectifs, intelligents, tolérants et bien articulés de Sophie Bessis et le vacarme (pour rester poli) haineux, raciste et débile de ce public de cafés populaires et de stades de foot dont les seules lectures se limitent à celles de status publiés sur Facebook.
Abidi
Sosies
a posté le 15-06-2024 à 09:23
Mais Mme on dirait que vous parlez de vos sosies car réellement c'est ce que vous êtes vous, vous prétendez détenir le savoir, être sur le droit chemin, être la plus patriotes des Tunisiens, être la plus honnête et celle dont rien n'échappe et c'est ce que dégagent tout vos écrits, vous êtes l'élue du seigneur et tout les autres sont bêtes ou ignares et ils doivent impérativement suivre vôtre lanterne, réveillez vous c'est le matin
Mahdi Ubayd
Merci
a posté le 15-06-2024 à 08:45
Juste un mot pour exprimer ma joie de pouvoir encore lire un texte tel que le vôtre de nos jours. La voie de la sagesse et de l'humanisme semble si étroite de nos jours ; les forcenés de l'anathème crient si fort que cela décourage les personnes qui ont encore du bon sens. Merci pour votre texte et tout mon soutien
Welles
Tartuferie
a posté le 15-06-2024 à 08:29
La lecture de l'article me rend perplexe car il me semble que madame participe à ce hurlement assourdissant des sirènes avec avec la prudence grammaticale en plus ; en effet pas un mot sur le massacre du 7 octobre où des femmes enceintes ont été éventré et tué sauvagement où des jeunes qui faisaient la fête ont été massacré sans parler des centaines d'otages capturés pour servir de monnaie d'échange. Par ailleurs la charge contre l'Occident témoigne d'une ignorance abyssale de la souffrance vécue par nos amis les juifs. Mais , pardi pourquoi cette haine naissante de l'occident même dans un milieu « cultivé «  comme le votre, les peuples à l'origine du siècle des Lumières ont boité et boitent encore mais de là à les traiter de violence génocidaire envers le peuple palestinien c'est faire preuve d'une attitude aveuglée et aveuglante et l'aveuglement est pire que la cécité .
le financier
pas de massacre
a posté le à 13:54
Il n y a jamais eu de massacre le 7 octobre juste des helicoptere apache qui ont massacrée des colons . Mashallah .
Petit sioniste le monde va tourner et tu seras protegé nullepart
Bravo
L'enfer c'est vous!
a posté le à 11:19
Psycho!



Nephentes
Une population névrosée et infantilisée
a posté le 14-06-2024 à 21:09
Les épisodes successifs de névrose et d'hystérie collective que l'on a pu constater dans divers réseaux sociaux reflètent un lent mais puissant processus d'aliénation de la capacité de réflexion et de libre arbitre au sein de la société tunisienne.

Depuis plus de 50 années, malgré la décennie écoulée, le tunisien lambda a subi une dépossession de sa faculté d'accès à l'information pertinente , d'analyse et de jugement conduisant très clairement à une incapacité d'exercice de son statut de citoyen responsable.

Ceci aboutit de facto en 2024 à priver le tunisien de sa dignité, en l'assimilant à un rouage interchangeable privé du contrôle de lui-même.

En fait depuis les années 80, l'aliénation idéologique je dirais existentielle du tunisien abouti à une fausse conscience individuelle et collective typique des régimes totalitaires

Ce véritable délire collectif permanent génère de nombreuses pathologies interdépendantes et s'additionnant telles que que les croyances en des forces complotistes nuisibles, la nécessité de stigmatiser et dénoncer ces forces obscures ainsi que la nécessité d'épurer la société d'éléments indésirables car toxiques.

le financier
les reseaux sociaux
a posté le à 23:16
Parceque le tunisien agit dans les réseaux sociaux qu il croit qu ils agit dans la vrai vie.
Il est juste un lache qui ne peut se lavouer et espere que le TRE qui vit en suede viendra soutenir le president ou manifester contre lui
Welles
La grammaire
a posté le à 08:19
@Financier
Tu devrais financer un professeur pour t'apprendre les règles de l'orthographe au lieu de débiter ici des énormités sans queue ni tête.
le financier
hey Einstein, i dont give a about french
a posté le à 09:41
le fond la forme , tjours les meme incapable qui s attache à la forme au lui du fond .
pour info , je prend deja trop de mon tps sur mon telephone avec tous les default de la correction automatique à vous intruire
Zarzoumia
Le même délire
a posté le 14-06-2024 à 18:12
Du même acabit que les événements du palais d'Alabelliya. La libre expression et notamment l'artistique est toujours étouffée. Le délire peut prendre plusieurs formes mais il reste le même, au service d'un pouvoir avec des velléités totalitaires.
Les mécréants menaçaient l'islam, aujourd'hui les traîtres menacent la patrie. On a troqué la guerre sainte pour la guerre de libération.
On trouve toujours des "Rocinante" qui se laissent montés pour satisfaire le délire d'une poignée.
Magnifique chanson de monsieur Yasser Jradi.
1/3i
Madame Ikhlas Latif
a posté le 14-06-2024 à 17:58
C'est de la oropagzndederzppeler des faits historiques ?

Voyez vous, la fameuse propagande occidentale montre et critique quasiment quotidiennement les exactions israéliennes...

Mais de côté ci du monde, je n'ai que très rarement lu des regrets pour ce qui s'est passé le 7 octobre...

Mais il est vrai que pour trip, un bon juifs est un juif mort...
le financier
article etrange dans quel but
a posté le 14-06-2024 à 17:01
Les faits rien que les faits , nous devons condamner le blamable et ne pas hesiter a juger et agir.
Notre peuple est trop passif quand les autres peuple font des revolutions des greves général des djihad , le notre doit il continuer a etre endormi . Que la passion prenne le pas sur l indifference . D ailleurs le mal agi et fait son lit grace a l indifference des gens du bien . Que les tunisiens se reveillent