alexametrics
vendredi 03 février 2023
Heure de Tunis : 14:17
A la Une
Pass sanitaire : un projet mort-né
11/01/2022 | 14:20
5 min
Pass sanitaire : un projet mort-né

 

Le pass sanitaire est-il partout contrôlé, comme l’exige la loi ? Un tour des magasins, centres commerciaux et agences bancaires montre clairement que l’Etat n’a rien mis en place pour faire respecter ses lois.

 

A l’entrée de la grande surface sise à cité Ennasr, ce quartier huppé de l’Ariana, un vigile est à l’entrée pour demander aux clients leur pass sanitaire. Les uns sortent une feuille, d’autres leur portable. Un bref coup d’œil est suffisant pour le feu vert. Le vigile n’a pas de téléphone portable refermant l’application de lecture du QR Code, il est incapable de distinguer un vrai pass d’un faux, mais les apparences sont sauves : sa seule présence à la porte est suffisante pour que son enseigne ne tombe pas sous le coup de cette nouvelle loi entrée en vigueur le 22 décembre dernier.

Cette loi, ou plutôt décret-loi, mentionne que l’accès aux entreprises publiques et privées, aux supermarchés, aux établissements de santé ou aux transports ne peut se faire que sur présentation de ce pass vaccinal, téléchargeable sur le site Evax du ministère de la Santé.

Théoriquement, le contrôle de ce pass sanitaire devait se faire à toutes les portes et ce dès le premier jour. En pratique, les choses se sont déroulées autrement, sans surprise d’ailleurs.

Le vigile de la grande surface cité plus haut a repris son activité normale à l’intérieur du magasin. Il n’y a plus de contrôle des clients. « Impossible de contrôler tout le monde et de faire face à la colère des clients, nous dit-il. Il y en a eu plusieurs qui ont rebroussé chemin pour aller faire leurs courses chez l’épicier du coin. Le patron a donc décidé d’arrêter les dégâts et de ne plus déranger les clients. Il parait que notre chiffre d’affaires est tombé drastiquement les premiers jours de l’application du pass ! ».

Ce qui est valable pour cette grande surface l’est également pour toutes les autres enseignes. Il n’y a quasiment plus de vigiles aux portes pour contrôler le pass sanitaire.

Dans les cafés et les restaurants du quartier, il n’y en a jamais eu. « Personne n’est venu me parler de cette loi, je ne suis pas au courant », nous dit ce gargotier.

C’est exactement pareil dans une bonne vingtaine de cafés que nous avons eu à visiter. Aucun, absolument aucun, restaurant ou café n’exige la présentation du pass. Quinze jours après, on a même enlevé les affiches, collées aux devantures pour exiger la présentation du pass.

 

A la banque, à la pharmacie, à la mairie, c’est le même manège, le décret-loi du 22 décembre est mort-né. On en a bien parlé le premier jour, avec quelques contrôles chez certains mais on l’a rapidement oublié pour passer à autre chose.

Pour ce qui est des transports publics du Grand-Tunis- la présentation du pass n’a jamais été exigée. Comment peut-on exiger quoi que ce soit de ces usagers à bord de bus roulant les portes ouvertes tellement ils sont bondés ? Pour le métro, on n’a pas pu mettre la logistique nécessaire pour que l’on contrôle les passagers.

 

Quid des entreprises et des administrations ? La présentation du pass est exigée et une pancarte affiche clairement la chose. Quinze jours après l’entrée en vigueur de la nouvelle loi, des vigiles continuent (encore) à contrôler leurs visiteurs et vérifier la correspondance entre le QR Code (ou le SMS) et la carte d’identité. Idem pour les parents de certaines écoles privées de passage par l’administration.

Reste que la mesure n’est pas généralisée et les antivax (ceux qui refusent de se faire vacciner) le savent parfaitement.

Pour passer entre les gouttes, il suffit de se procurer un QR Code. « N’importe lequel, personne n’est muni de l’application qui les lit », nous témoigne ce trentenaire qui refuse de se faire vacciner par principe.

Une fonctionnaire, quinquagénaire et antivax comme lui, a trouvé un autre moyen pour échapper au contrôle imposé dans son administration. Elle a pris quelques jours de congé la semaine du 22 décembre. Ses collègues vaccinés ont été contrôlés le 22 et puis, estimant que tout le monde a été contrôlé, on n’a pas fait attention à ceux qui étaient absents ce jour-là. « Mon directeur n’est pas dupe, mais il a fermé les yeux, il s’est montré compréhensif vraisemblablement », nous dit-elle amusée et gênée à la fois.

 

Avec cette histoire de pass sanitaire, l’Etat tunisien s’est discrédité une nouvelle fois, comme cela arrive souvent depuis le 25 juillet. Il a pondu tout seul une loi, sans aucun débat public, en faisant du copier-coller de ce qui se passe en Europe. Il a juste oublié qu’il se devait d’accompagner sa nouvelle loi par une large campagne de communication pour expliquer au public les raisons de cette loi et comment elle allait être appliquée.

Mais non seulement l’Etat n’a pas mobilisé les moyens nécessaires pour expliquer sa loi aux citoyens, il n’a pas mis non plus les moyens pour la faire respecter. Il n’y a ainsi aucun contrôle sur les commerces ou les administrations pour vérifier si le pass sanitaire est exigé ou pas.

Ailleurs, c’est la police qui est chargée de contrôler les citoyens et les commerces. Des agents entrent dans un café, par exemple, et vérifient les pass des clients un à un. En Tunisie, rien de tout cela n’a été fait. Ni de campagne en amont, ni de contrôle a posteriori. Du coup, le pass sanitaire n’existe que sur le Journal officiel et le projet est mort-né.

C’est ce qui arrive à chaque fois que les gouvernants cherchent à imposer, d’en haut et par la loi, des mesures impopulaire ou gênantes qui n’ont fait l’objet d’aucun débat public. Ils sont désobéis et discrédités.

 

Raouf Ben Hédi

11/01/2022 | 14:20
5 min
sur le fil
Tous les Articles
Suivez-nous
Commentaires
Jhon
a posté le 16-01-2022 à 19:44
C'est complètement débile, surtout quand les statistiques indiques que la vaccination a en faite favorisée la contamination au Covid, Le jour ou les gouvernements arabes utilisent la science pour prendre leurs décisions ne viendra jamais, car les décisions sont prise ailleurs.
Allez voir cette video svp et passez le message a tout le monde.
https://www.youtube.com/watch?v=x5-5P3ugQ_M
Abdou
Pour bien expliquer
a posté le 13-01-2022 à 05:49
Voici un lien qui explique bien les mesures prises en Europe,le guide de nos éminents membres de pseudo-commission scientifique, à propos du passe (en anglais pass)sanitaire.
https://www.touteleurope.eu/societe/covid-19-dans-quels-pays-d-europe-un-pass-sanitaire-national-est-il-en-vigueur/
Abdou
Passe sanitaire et passe vaccinal
a posté le 13-01-2022 à 05:30
Vous avez publié un article long comme le bras sans être capable de faire la différence entre passe sanitaire et passe vaccinal.Ce sont des mesures prises par des pays européens par exemple.Le premier consiste,pour accéder à des lieux publics,l'obligation de présenter un certificat de vaccination, à défaut un certificat de guérison de la COVID ou un test PCR négatif datant de 24 h.Ce qu'on a voulu instituer en Tunisie c'est un passe vaccinal qui implique une vaccination obligatoire,une mesure déboutée par les pays européens.Le passage du passe sanitaire au passe vaccinal vient d'être débattu au sénat français...Le passe vaccinal n'existe qu'en Tunisie,en Italie pour les plus de 50 ans...Au Etats Unis certains états interdisent même l'obligation d'un test sérologique et la vaccination des militaires comme le Texas dont le gouverneur a intenté une action contre le président Biden pour abus de pouvoir en voulant vacciner les militaires.
modjo
ARTICLE TOTALEMENT INUTILE-réveillez vous
a posté le 12-01-2022 à 13:12
Quand on sait que la majorité des omicroniens sont vaccinés, que les cas sérieux sont soit Delta soit des personne très tarées et que les vaccins actuels sont complètement inefficaces sur un virus qui a déjà beaucoup muté et devenu moins agressif. Faire le perroquet pour monter d'avoir travaillé est insuffisant et même détourne de l'état réel de la situation.
DIDA
INSENSE
a posté le 11-01-2022 à 23:29
Pass sanitaire ou pass vaccinal, ce n'est qu'une idiotie de plus.
kbwebkb
La vraie question
a posté le 11-01-2022 à 22:48
A quoi sert le pass? A rien puisque bon nombre des patients atteints du Covid, la récente vague, ont leur pass en règle!!! Donc le pass est faussement rassurant et pourrait être même dangereux puisqu'il permet à son détenteur de circuler partout même s'il est atteint du COVID!
Tunisino
Il est possible
a posté le 11-01-2022 à 18:44
Il est possible de vérifier le QR code vaccinal, moyennant un smartphone, une application, et une connexion à la base de données du MS, certains le pratiquent déjà, et ca marche sans problèmes. D'où, ce n'est pas une question de moyens mais une question de planification, on revient toujours sur le fait que les décideurs tunisiens sont soit négligents par irresponsabilité, soit irréalistes par incompétence. Imposer le pass vaccinal ne peut pas être subite, sans préparation et sans suivi, en respectant l'intelligence des pauvres tunisiens, et leurs conditions de vie déplorables.
xyz
né-mort
a posté le 11-01-2022 à 18:29
né-mort
zozo Zohra
Omicron
a posté le 11-01-2022 à 18:16
https://www.lindependant.fr/2022/01/10/covid-pourquoi-un-simple-rhume-protege-contre-le-variant-omicron-10037435.php
Flying Ftira
Et ceux qui ne respectent rien ?
a posté le 11-01-2022 à 18:09
Et tous ces abrutis pétris d'inconscience chronique, qu'est-ce qu'il font pour se protéger et protéger les autres... Rien, toujours sans masques pour la plupart ou le portant sur la bouche quand ils en portent un, agglutinés les uns aux autres comme des sardines ou se bousculant comme des affamés quand il est recommandé de garder ses distances, entassés dans des cafés quand ils pourraient rester chez eux ou alors se sentant obligés de faire des visites aussi inutiles, futiles mais s
combien dangereuses, pour n'importe quelle occasion ...
Et vous allez avoir droit au spectacle si il y a une vague épidémique spectaculaire qui éclatera dans quelques jours...ils seront encore les premiers à pleurnicher, rouspéter, se plaindre, comme à chaque fois.
Sixtus
Utopie
a posté le 11-01-2022 à 18:09
Les infractions routières dangereuses étant rarement verbalisées faute de moyens, comment voulez-vous qu'il en soit autrement avec le pass?
Jacob
C'est le prélude d'un drame en gestation!
a posté le 11-01-2022 à 16:36
Que peut on attendre d'un décret loi dicté par un dictateur entre deux murs sans consultations aucunes? Ce sera malheureusement le cas pour tout ce qui va venir, y compris cette consultation populaire qui est une arnaque qui ne porte pas son nom. Notre pays tombe au plus bas!!!
retraité
la faute est partagée
a posté le 11-01-2022 à 16:18
les autorités administratives n'ont pas orchestré une campagne explicative d'information dans les médias surtout étatiques et ils n'ont pas mis les outils nécessaires pour contrôler le pass vaccinal , les chefs des établissements publics ou privés ne veulent pas contrôler les entrants ou de mettre des contrôleurs qualifiés équipés par des portables reliés au centre de vaccination de peur de perdre des clients et les citoyens ne font qu'à leurs têtes s'ils ne sont pas contrôlés par les policiers les décisions de l'Etat ne sont ni respectées ni respectables depuis la révolution bénie
carthage
incroyable auteur
a posté le 11-01-2022 à 15:36
citez moi un seul pays au monde a un pass comme le pass sanitaire tunisien ..... c le plus débile et stupide pass au monde ...interdire aux gens de faire des courses pour manger ..interdire aux gens de retirer leurs argents .......mais les cafés avec chicha ..les metros bondés ..les mariages ...ect ..et vous parler de pass? ET DEPUIS QUAND LE VACCIN EMPECHE LA CONTAMITION ,,,? PAUVRE PEUPLE TUNISIEN