alexametrics
Dernières news

Mohamed Trabelsi : Reprise du dialogue avec l’UGTT

Mohamed Trabelsi : Reprise du dialogue avec l’UGTT

Le ministre des Affaires sociales, Mohamed Trabelsi a indiqué dans une déclaration rapportée, ce dimanche 18 novembre 2018, par Mosaïque Fm, que le dialogue reprendra, demain lundi 19 novembre 2018, avec la centrale syndicale à propos de la grève générale dans la fonction publique.

« Nous sommes un pays démocratique qui croit au droit syndical. Concernant la grève générale annoncée dans la fonction publique, j’espère qu’on pourra parvenir à une solution, comme ce fût le cas pour les secteurs public et privé. Le dialogue n’est pas interrompu et les discussions se poursuivent. D’ailleurs, une réunion est prévue, demain, lundi 19 novembre 2018, avec la centrale syndicale. Les préparatifs de la grève générale n’empêchent pas la poursuite des concertations », assure Mohamed Trabelsi.


Hier, le secrétaire général de l’UGTT, Noureddine Taboubi avait affirmé que la grève dans la fonction publique prévue pour le 22 novembre est maintenue, étant donné que les négociations avec le chef du gouvernement Youssef Chahed n’ont abouti à aucune solution. D’ailleurs, les syndicalistes ont, massivement, manifesté à la place Mohamed Ali en guise de préparation à cette grève. 


S.H

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (3)

Commenter

Akoubi Ammar.
| 18-11-2018 19:43
Les fonctionnaires de l état doivent bénéficier de revalorisations salariales importantes à l instar des employés et cadres exerçant dans les autres secteurs ( entreprises publiques, offices, banques et divers établissements financiers, tourisme etc...) S agissant de compensation de la tendance inflationniste galopante, ni le FMI, ni la banque mondiale, ni leurs similaires ne peuvent s arroger le droit de priver des milliers de tunisiens de ces droits et les exclure des mesures de portée générale. Arrêtons cette adolesce politique et faisons clore ce dossier épineux sans répéter la fameuse erreur de son affectation comme crédit d impôts.

A . V .
| 18-11-2018 15:45
Quel dialogue encore augmenté les salaires des feignants , déjà ne foutent rien de la journée ils bossent juste quelques heures par semaine et encore les donnez des augmentations.
Regardez le président Macron a baissé les salaires des retraités augmenté le carburant les impôts et ce week-end n'a pas cédé devant les manifestants gilets jaunes.
Arrêtez de trembler devant ces syndicalistes qui pensent qu'a eux et rien d'autres .
En 2019 vous allez laisser un pays endetté pour les prochains qui suivent et pour la génération future.
Arrêtez de négocier il vous reste un an faites redresser le pays et aidez les plus démunis.

LOGIQUE
| 18-11-2018 15:13
Le gouvernement et l'UGTT travaillent mains dans la main. Tout ceci pour expliquer au FMI qu'il faut augmenter les salaires. En effet nos bailleurs de fonds sont contre les augmentations salariales.

A lire aussi

La ministre de la Santé par intérim Sonia Ben Cheikh a commenté, ce mardi 25 juin 2019, le décès des

25/06/2019 12:19
2

Mohsen Marzouk, président de Machrouû Tounes a appelé, ce mardi 25 juin 2019, à un dialogue national

25/06/2019 11:32
4

Antonius Verheijen, responsable des opérations pour la Tunisie de la Banque mondiale a annoncé, ce

25/06/2019 09:54
2

6 décès de nouveau-nés ont été constatés à l’hôpital régional Mohamed Tlatli à Nabeul, apprend

25/06/2019 09:03
10

Newsletter